Cinquantième Grand Prix à Spa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cinquantième Grand Prix à Spa

Message par Modena49 le Ven 11 Aoû - 15:02:06

/ Cinquantième Grand Prix à Spa : les années 50

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]'

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce 27 août, Spa-Francorchamps accueillera son cinquantième Grand Prix de Formule 1. A cette occasion, nous feuilletons l'album souvenir, décennie par décennie, en épinglant les plus marquants qui ont fait du toboggan des Ardennes le plus beau circuit du monde. Pour ceux qui se rendront en Belgique, une expo sur ce thème se tient au musée du circuit à Stavelot.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

1950
Alfa Roméo arrive invaincu dans les Ardennes. Les fameuses Alfetta 158 sont ultra-dominatrices et le prouvent dès les essais avec Farina en pole devant Fangio et Fagioli. Villoresi, quatrième sur la première Ferrari, est à dix secondes. Le festival se poursuit le lendemain, même si des problèmes de transmission vont empêcher Giuseppe Farina (champion en fin de saison) d'assurer le triplé. Juan Manuel Fangio (n°10 ci-dessus) l'emporte facilement devant Luigi Fagioli (chronométré à plus de 323 km/h dans la descente de Masta !) et la Talbot-Lago du Français Louis Rosier.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
  
Ce 27 août, Spa-Francorchamps accueillera son cinquantième Grand Prix de Formule 1. A cette occasion, nous feuilletons l'album souvenir, décennie par décennie, en épinglant les plus marquants qui ont fait du toboggan des Ardennes le plus beau circuit du monde. Pour ceux qui se rendront en Belgique, une expo sur ce thème se tient au musée du circuit à Stavelot.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

1950
Alfa Roméo arrive invaincu dans les Ardennes. Les fameuses Alfetta 158 sont ultra-dominatrices et le prouvent dès les essais avec Farina en pole devant Fangio et Fagioli. Villoresi, quatrième sur la première Ferrari, est à dix secondes. Le festival se poursuit le lendemain, même si des problèmes de transmission vont empêcher Giuseppe Farina (champion en fin de saison) d'assurer le triplé. Juan Manuel Fangio (n°10 ci-dessus) l'emporte facilement devant Luigi Fagioli (chronométré à plus de 323 km/h dans la descente de Masta !) et la Talbot-Lago du Français Louis Rosier.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1955
Les fameuses Flèches d'argent, les superbes Mercedes W196, font prendre un coup de vieux à toutes leurs adversaires, à commencer par les Ferrari 555 Supersqualo. Surprise en qualifications : c'est la Lancia D50 d'Eugenio Castellotti qui partira en pole devant les Mercedes de Fangio (n°10 ci-dessus) et Moss. L'Italien se fera toutefois déborder dès le premier tour, et renoncera boîte cassée. Aux commandes de bout en bout, Fangio s'impose devant son jeune équipier et prend les rênes du championnat. Les Ferrari du vétéran Farina et du local Paul Frère sont les seules dans le même tour

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

1956
Mercedes retiré, Fangio a rejoint Ferrari, qui aligne les ex-Lancia D50. L'Argentin signe la pole position devant Moss, passé lui chez Maserati dont l'effectif spadois représente la moitié du plateau. Sous la pluie, le départ voit l'Anglais jaillir en tête, alors que Fangio est enfermé. Il ne faut toutefois que cinq boucles à celui-ci pour reprendre les commandes. Fangio se dirige vers un facile succès quand sa transmission lâche. Moss ayant perdu une roue, c'est la Ferrari-Lancia de Peter Collins qui hérite de la victoire devant la voiture sœur de Paul Frère (ci-dessus), meilleur résultat d'un Belge à domicile

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1958
Vainqueur en Argentine et aux Pays-Bas, Moss est l'homme fort du début de saison avec sa Vanwall qui va enlever le premier titre constructeur. Il se fait cependant griller la politesse aux essais par les Ferrari de Mike Hawthorn et de Luigi Musso. Et c'est une troisième rossa, celle de Collins, qui passe en tête à la fin du 1er tour, très vite délogée par Tony Brooks (n°4 ci-dessus). Lui aussi sur Vanwall, le Britannique ne sera plus menacé. Il triomphe avec vingt secondes d'avance sur Hawthorn et plus de trois minutes sur la troisième Vanwall de Stuart Lewis-Evans. Stirling Moss a abandonné, moteur cassé

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24960
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum