100 départs en F1 et maintenant la victoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

100 départs en F1 et maintenant la victoire

Message par Modena49 le Sam 22 Oct - 2:58:20

Romain Grosjean : 100 départs en F1 et maintenant la victoire
Par Romain Grosjean
Avant chaque Grand Prix, Romain Grosjean propose en exclusivité pour F1i une chronique racontant la vie d'un pilote de Formule 1 au jour-le-jour.

En arrivant à Suzuka pour le Grand Prix du Japon, j’avais parcouru neuf tours en tout et pour tout lors des deux précédentes courses, après n’avoir pu prendre le départ à Singapour et avoir dû abandonner prématurément en Malaisie. Je n’y pensais pas trop pourtant car il faut savoir passer vite à autre chose. J’ai déjà évoqué dans ces lignes l’un des avantages d’avoir un calendrier chargé : vous n’avez pas à attendre longtemps avant de remettre le pied à l’étrier.
Les conditions météo à l’entame du week-end semblaient incertaines et nous ne savions pas si nous allions pouvoir beaucoup rouler sur piste sèche. Heureusement, le temps est resté clément et nous avons ainsi pu suivre notre programme d’essais libres pour continuer à peaufiner les réglages de notre Haas VF-16. Nous sommes constamment dans la recherche de la performance et la manche japonaise nous a clairement aidés dans ce domaine.
Pour être honnête, je ne m’attendais pas vraiment à ce que nous soyons aussi forts en qualifications et placions les deux voitures en Q3 samedi après-midi. Nous avions connu quelques soucis la veille ; l’équilibre de la monoplace n’était certes pas trop mal mais cela n’apparaissait pas suffisant pour atteindre la Q3 à ce moment-là.
Samedi matin, nous avons de nouveau évalué notre nouvel aileron avant et sommes parvenus à accumuler les kilomètres : cette évolution s’est révélée être un grand pas en avant pour nous.
Cela dit, nous savions que les qualifications resteraient très serrées. Le moindre dixième de seconde allait sans doute faire la différence entre atteindre l’objectif que nous pensions réalisable et rater le coche. Je crois me souvenir qu’en Q1 comme en Q2, seuls quatre dixièmes séparaient l’échec du succès.
Pour toute l’équipe, avoir deux voitures en Q3 représentait naturellement une réussite majeure. Je me suis même retrouvé septième sur la grille après l’application de plusieurs pénalités chez nos concurrents, soit une excellente position de départ.
Malheureusement, je n’ai pas connu le meilleur des envols, ce qui a légèrement compromis mon début de course. Durant mon premier relais, j’étais un peu en délicatesse avec l’équilibre aérodynamique de la voiture et par conséquent les pneus avant.
Après avoir chaussé les gommes dures, j’ai pu sensiblement hausser le rythme : les sensations sont devenues excellentes, et les temps au tour ont vite reflété cette dynamique positive.
Il y a certes encore pas mal de choses à améliorer mais à ce moment précis je me sentais vraiment bien au volant, et cela faisait un petit bout de temps que cela ne m’était pas arrivé. Après les difficultés des courses précédentes, nous étions ravis de voir que les évolutions introduites sur notre voiture portaient finalement leurs fruits.

En septième position sur la grille à Suzuka, Romain attendait mieux en course.






Les deux Haas en Q3 au Japon : la progression de l'écurie américaine tombe à point nommé.
Nous sommes maintenant pleinement concentrés sur le week-end d’Austin. Il s’agira de mon 100ème départ en grand prix. Honnêtement, je n’ai pas vu le temps passer depuis mes débuts. Je me souviens de mon retour en 2012, de ma troisième place sur la grille en Australie : après tout ce qu’il s’était passé auparavant, cela reste forcément un bon souvenir.
Des souvenirs et des images, il y en a eu beaucoup d’autres depuis. Je revois naturellement la saison 2013, un excellent cru avec six arrivées sur le podium, mais également l’année dernière où malgré une voiture loin d’être idéale nous avions livré plusieurs prestations de premier ordre.
Aujourd’hui, je suis très heureux de participer à la belle aventure du Haas F1 Team. Cette saison est d’ores et déjà une réussite ainsi qu’une grande fierté, et elle le fut dès notre premier Grand Prix ensemble en Australie et le simple fait de participer officiellement au championnat.
Je crois être le huitième ou neuvième pilote français à atteindre la barre des 100 départs en Formule 1 : c’est évidemment un cap important, mais il est maintenant temps pour moi de gagner.
J’ai beaucoup de respect pour l’histoire de notre sport, même si ma connaissance n’en est pas forcément parfaite. Évidemment, j’en sais un peu plus sur les pilotes tricolores qui ont couru en grand prix au fil des années. Ce sont cette considération et ce respect qui ont forgé mon opinion sur les sujets d’actualité tels que le système de protection Halo. Pour moi, ce dispositif va à l’encontre de l’ADN de la F1 et de tout ce qu’on a pu voir sur ces voitures depuis leurs débuts.
J’ai commencé à regarder les Grands Prix dans les années 1990. Je connais très bien le sport depuis cette époque mais j’aime également me documenter sur les saisons précédentes pour voir à quoi ressemblaient les pilotes et les circuits, et à quel point la F1 a évolué en seulement quelques décennies.
Pour revenir sur les États-Unis, je garde un super souvenir de l’année dernière. J’avais une correspondance à Dallas et beaucoup de gens étaient déjà venus me dire combien ils étaient heureux de retrouver une écurie américaine en F1, et contents de me voir rejoindre l’équipe. Cet accueil très chaleureux m’avait réellement surpris.
Ce week-end est naturellement très important pour nous et je suis certain qu’il va être génial. J’espère que nous verrons beaucoup de banderoles Haas F1 Team dans les tribunes, mais aussi des pancartes R8G. Comme le dit si bien l’adage, tout est plus grand au Texas et j’espère que cela s’appliquera également à notre nombre de fans !
Je n’aime pas vraiment me prêter au jeu des pronostics, encore plus durant cette saison de découverte. J’espère juste que nous parviendrons à préparer la voiture pour qu’elle me convienne autant qu’à Suzuka. Si les sensations sont identiques à celles d’il y a deux semaines, nous pourrons nous concentrer sur les détails et les peaufiner pour améliorer la performance.
J’ai remarqué que si je prends du plaisir au volant, nous sommes généralement compétitifs. C’est ce à quoi nous aspirons ; trouver le meilleur équilibre possible sur la voiture et faire ce qu’il faut en piste sur un circuit où j’adore piloter. Austin offre toujours des courses superbes et à rebondissements. J’ai hâte que les festivités commencent et j’espère que nous offrirons un beau spectacle à tous les spectateurs présents.
A bientôt sur F1i !
Romain 


http://www.f1i.com/magazine/magazine-features/chronique/romain-grosjean-100-departs-f1-victoire/2/



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24967
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 100 départs en F1 et maintenant la victoire

Message par Modena49 le Sam 22 Oct - 2:59:37

Whitmarsh pourrait remplacer Dennis
Par Grégory Demoen  
© XPB Images
Les actionnaires majoritaires de McLaren Technology Group – le fonds souverain du Bahreïn et l’homme d’affaires Mansour Ojjeh – ont dressé une liste de trois candidats pour remplacer Ron Dennis lorsque son mandat de CEO sera arrivé à son terme à la fin de cette année.
Les noms de Ross Brawn, Martin Whitmarsh et Justin King sont avancés par la BBC, qui cite des sources internes à l’entreprise dont le cœur d’activités est le sport automobile, avec notamment son équipe de Formule 1.

Dennis avait repris le pouvoir à Woking il y a deux ans lorsqu’il avait convaincu le conseil d’administration de McLaren Technology Group de licencier Whitmarsh, son ancien bras droit.
Propriétaire à hauteur de 25% de la société, Dennis est en conflit ouvert depuis plus d’un an avec les deux autres actionnaires de l’entreprise. Ces derniers ont maintenant décidé de reprendre le contrôle de McLaren à la fin de cette année en décidant de ne pas reconduire Dennis à son poste de CEO lorsque son contrat aura expiré.

http://www.f1i.com/infos/whitmarsh-pourrait-remplacer-dennis/



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24967
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum