Les révélations de Brawn sur Ferrari

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les révélations de Brawn sur Ferrari

Message par Modena49 le Mer 19 Oct - 11:53:53

Les révélations de Brawn sur Ferrari
Par Grégory Demoen le  18/10/2016 à 19:17 40 Commentaires
© XPB Images
Ross Brawn a révélé qu’il n’avait appris que très tardivement que Ferrari s’était vu offrir par la FIA un droit de veto sur les changements de règles.
La Scuderia peut exercer un droit de veto sur les règlements sportif et technique depuis les années 80.
Cependant, l’existence de ce veto n’a seulement été rendue publique qu’en 2009, et Brawn lui-même ne l’a appris que dans le courant de la saison 2005, soit huit années après avoir rejoint Maranello, alors qu’il était pourtant le directeur technique des rouges.

Brawn fait cette révélation dans le livre "Total Competition" qu’il a coécrit avec Adam Parr, l’ancien CEO de l’écurie Williams, et qui sortira le 3 novembre prochain. Il doute toutefois que Jean Todt, alors directeur général de Ferrari, aurait un jour pris la décision d’exercer ce droit de veto.
"Je ne l’ai appris que durant l’année 2005, mais nous ne l’avons jamais utilisé et je pense que Jean ne l’aurait de toute façon jamais fait, car nous savions que cela aurait été la mauvaise chose à faire", écrit celui qui a aussi contribué aux succès actuels de l’écurie Mercedes en F1.
Brawn révèle également que Ferrari était fermement opposée à l’introduction d’une nouvelle règle pour la saison 2005. Ce changement de règlement, voulu par certaines équipes rivales de la Scuderia, empêchait les pilotes de changer de pneumatiques durant le Grand Prix.
"Nous nous sentions vraiment lésés par ce changement de règle, confie-t-il, nous nous sentions même persécutés tout simplement car nous dominions la Formule 1 depuis cinq ans."
C’est pour cette raison que Ferrari n’a pas accepté le compromis de la FIA qui aurait permis aux équipes munies de pneus Michelin de participer au Grand Prix des Etats-Unis en 2005. Les pneumatiques apportés par Michelin à Indianapolis couraient le risque d’éclater dans le banking pendant la course.
Le manufacturier français avait donc ordonné à ses écuries clientes de demander à leurs pilotes de regagner la voie des stands après leur tour de chauffe. Seules trois équipes, celles fournies par Bridgestone, avaient pris le départ d’un Grand Prix qui avait été remporté par la Ferrari de Michael Schumacher.
"Il est clair que cela a influencé notre décision de refuser tout compromis durant le Grand Prix tenu à Indianapolis, affirme Brawn. Nous n’avons pas éprouvé la moindre sympathie à l’époque quand les équipes à l’origine de ce changement de règles ont rencontré un problème."

http://www.f1i.com/infos/revelations-de-brawn-ferrari/



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24957
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum