Le jour où... Olivier Panis a gagné Monaco

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le jour où... Olivier Panis a gagné Monaco

Message par Modena49 le Ven 20 Mai - 23:29:46

Le jour où... Olivier Panis a gagné Monaco
Par Pierre Van Vliet

C'était il y a vingt ans, jour pour jour : le succès inattendu d'Olivier Panis dans le Grand Prix de Monaco reste l'ultime victoire d'un pilote français en F1, qui plus est au volant d'une monoplace bleue. Le Grenoblois succédait dans la Principauté à quelques glorieux aînés : Maurice Trintignant (premier vainqueur tricolore en 1955 et 1958), Jean-Pierre Beltoise naturellement (avec la BRM sous la pluie en 1972) et aussi Patrick Depailler (au volant d'une Tyrrell en 1978).
Sans oublier Alain Prost, évidemment, qui a inscrit Monaco quatre fois à son palmarès, en ne comptant pas le succès de son écurie e.dams en Formula E l'an passé. En 1996, le Professeur est encore conseiller technique de McLaren et consultant pour TF1. L'équipe Ligier avait changé de mains, passant de Guy Ligier à Flavio Briatore, lequel fourgua le bébé (avec l'eau du bain...) à Tom Walkinshaw. Le manager écossais ne manquait pas d'ambition et il avait permis à son staff technique de construire une bonne auto propulsée par le moteur V10 Mugen.
L'équipe Ligier avait changé de mains, passant de Guy Ligier à Flavio Briatore, lequel fourgua le bébé (avec l'eau du bain...) à Tom Walkinshaw.
A son volant, Olivier Panis et son équipier Pedro Diniz n'avaient fait que de la figuration en début de saison. Dans les rues de la Principauté, les choses ne se présentaient guère mieux après les qualifications : les deux Ligier s'élanceraient de la septième et de la neuvième ligne sur la grille de départ. A Monaco, autant dire que les carottes étaient cuites...
Sauf qu'une fine pluie avait humidifié la piste peu avant le départ, provoquant une belle pagaille sur la grille. David Coulthard par exemple, qualifié au cinquième rang sur sa McLaren-Mercedes, avait la visière embuée, mais pas de casque de rechange. En catastrophe, Pierre Vangin (le responsable de Bell Helmets) lui proposa le casque de réserve de Michael Schumacher ! Un coup de scotch sur le nom du pilote et le tour était joué.

Michael Schumacher sur McLaren ? Simple illusion d'optique : ce n'est que son casque...




Un petit tour et puis s'en va : le Grand Prix de Monaco de Michael Schumacher en 1996.
Schumi sur une McLaren, vous imaginez la stupeur des tifosi. Michael disputait alors sa première saison avec Ferrari et il avait placé sa "Rossa" en pole position à Monaco, avant de partir à la faute en slicks sur le mouillé dès le premier tour à Mirabeau. Certains spectateurs ont donc cru que Schumacher avait été transféré chez McLaren, un peu comme un certain Max Verstappen passant chez Red Bull en cours de saison.
Jean Alesi, qualifié en deuxième ligne aux côtés de son équipier Gerhard Berger, menait la course avec autorité au volant de sa Benetton avant d'être trahi par une rupture de suspension.
Mais trêve de digression, un autre pilote français aurait dû l'emporter ce jour-là : Jean Alesi. L'Avignonnais, qualifié en deuxième ligne aux côtés de son équipier Gerhard Berger, menait la course avec autorité au volant de sa Benetton avant d'être trahi par une rupture de suspension. Auparavant, le premier leader Damon Hill (Williams) avait été trahi par son moteur Renault. Et l'hécatombe ne faisait que commencer.
Pendant ce temps, Olivier Panis prenait confiance dans le comportement des pneus Goodyear de sa Ligier et remontait le peloton avec une incroyable aisance. Sur cette piste réputée aux dépassements impossibles, le Français réalisé des manœuvres d'une incroyable audace, comme lorsqu'il glissa sa Ligier à la corde de l'épingle du Lœws, au nez et à la moustache de la Ferrari d'Eddie Irvine. Après les arrêts au stand, la voiture bleue avait émergé en tête de la course !

Dans sa remontée, Panis signa des dépassements d'anthologie, comme ici en surprenant Irvine au Lœws.




La délivrance au terme de 2 heures d'une course nerveusement éprouvante.
Schuma... pardon : Coulthard remontait comme un bolide sur la voiture bleue, mais Olivier tenait bon malgré des gommes à l'agonie. Heureusement, l'épreuve fut interrompue avant le terme de 78 tours au bout de deux heures de course, comme le veut le règlement. Seules quatre concurrents franchirent la ligne d'arrivée, Panis précédant Coulthard, Johnny Herbert (Sauber) et Heinz-Harald Frentzen (Jordan). Les autres avaient capitulé, dont les deux Finlandais Häkkinen (McLaren) et Salo (Tyrrell) qui s'accrochèrent à quelques tours de la fin.
Le soir, lors du traditionnel dîner de gala donné par le Prince Rainier au Sporting d'Eté, Olivier Panis est arrivé dans un smoking un peu trop grand.
Le soir, lors du traditionnel dîner de gala donné par le Prince Rainier au Sporting d'Eté, Olivier Panis est arrivé dans un smoking un peu trop grand. Bruno Michel, le directeur de l'équipe Ligier, avait dû en louer un in extremis car l'éventualité de gagner le Grand Prix de Monaco et d'être célébré avec faste n'avait pas été envisagée par les Bleus. Même si ce fut la seule victoire de Panis, le pilote français a encore fait une belle carrière par la suite, en passant par Prost GP, McLaren, BAR et Toyota. Mais s'il ne faut en gagner qu'une, autant que ce soit Monaco. Depuis ce jour-là, plus jamais la Marseillaise n'a retenti au pied d'un podium...

Coulthard, Panis et Herbert furent les seuls à franchir la ligne d'arrivée de ce Grand Prix d'exception.
http://www.f1i.com/magazine/magazine-classic/jour-olivier-panis-a-gagne-monaco/3/



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24947
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jour où... Olivier Panis a gagné Monaco

Message par Guylaine le Sam 21 Mai - 18:32:00

[size=30]Le jour où... Olivier Panis a gagné Monaco[/size]
où le jour où il y eut l'hécatombe à Monaco



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.


MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20389
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum