Circuit de Silverstone:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Circuit de Silverstone:

Message par Guylaine le Mar 24 Juin - 19:43:48

Circuit de Silverstone
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, Rechercher
Circuit de Silverstone Lieu Silverstone (Angleterre)

Événements majeurs F1, GP2, F3, BTCC, SBK, WTCC
Longueur 5,141 km
Virages 17
Meilleur tour en course 1'18.739 (Michael Schumacher, Ferrari, 2004)
Le circuit de Silverstone est un circuit de vitesse situé à Silverstone, Angleterre. Une moitié du circuit se trouve dans le Northamptonshire, l'autre moitié dans le Buckinghamshire. Il se trouve entre les villes de Milton Keynes, Northampton et Oxford. Le circuit de Silverstone est surtout connu pour accueillir chaque année depuis 1987 le Grand Prix de Grande Bretagne de Formule 1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Historique [modifier]
Le circuit de Silverstone est situé sur une ancienne base aérienne de la Royal Air Force. Mise en service à partir de 1943 pour les besoins de la deuxième guerre mondiale, la RAF Silverstone a perdu de son utilité à l'issue des hostilités. Le Royal Automobile Club a alors obtenu des autorités militaires l'autorisation de s'en servir pour organiser des courses automobiles, le Royaume-Uni étant à cette période particulièrement pauvre en infrastructures susceptibles d'accueillir de tels événements.

En 1948, Silverstone accueille sa première course, le Grand Prix de Grande-Bretagne de Formule 1 (remporté par l'Italien Luigi Villoresi sur Maserati). Aménagé à la va-vite sur les pistes de l'aérodrome ainsi que sur les routes bordant la base, le tracé présente un important problème de sécurité dans la mesure où les concurrents sont amenées à se croiser sur la piste, divisée en deux par des bottes de paille. Aussi, à partir de 1949, il est décidé d'abandonner les pistes d'aviation pour se concentrer sur la portion extérieure du circuit.

Le tracé de Silverstone ainsi remanié accueille le GP de Grande-Bretagne en 1949 (victoire du Suisse Emmanuel de Graffenried), puis en 1950, en tant que manche inaugurale du tout nouveau championnat du monde de F1.

A partir de 1955, Silverstone perd l'exclusivité de l'accueil du GP de Grande-Bretagne, qu'il doit partager avec le tracé d'Aintree près de Liverpool jusqu'en 1962, puis celui de Brands Hatch jusqu'en 1986. Depuis le fiasco de GP de Grande-Bretagne 1986 à Brands-Hatch (grave accident de Jacques Laffite, et mise en cause de la vétusté du circuit), Silverstone est redevenu le siège exclusif du British Grand Prix.

L'avenir du GP de Grande-Bretagne à Silverstone apparaît très incertain à moyen terme. Même si la piste reste l'une des plus appréciées des pilotes et du public, Silverstone est très critiqué pour la vétusté de ses infrastructures et de ses voies d'accès.


Configurations [modifier]
De 1949 à 1974, le tracé de Silverstone n'a quasiment pas évolué, exception faite de l'emplacement de la ligne des stands, déplacée après le virage de Woodcote.
Le premier changement d'importance a eu lieu en 1975, avec la transformation du virage rapide de Woodcote en une chicane. La raison de ce changement est à chercher dans les premiers tours du GP de Grande-Bretagne 1973, où le débutant Jody Scheckter, en perdant le contrôle de sa McLaren dans Woodcote, avait provoqué l'un des plus importants carambolages de l'histoire de la Formule 1. Cette modification n'a pas altéré le caractère du circuit, considéré comme un circuit de très haute vitesse, le plus rapide du calendrier du championnat du monde de F1 avec Monza. En 1985, à l'apogée des moteurs turbo, le pilote finlandais Keke Rosberg y signera d'ailleurs sur sa Williams-Honda une pole position à la vitesse moyenne de 258,984 km/h. Il faudra attendre la saison 2002 pour que Juan Pablo Montoya batte ce record de vitesse (à Monza).
En 1987, l'adjonction d'une nouvelle chicane est venue ralentir la vitesse moyenne, mais ce sont surtout les profondes modifications de 1991 qui ont modifié la physionomie du circuit. Traditionnellement, lorsque le tracé d'un circuit est modifié en profondeur, cela se fait au détriment du spectacle, mais tel n'a pas été le cas pour Silverstone, qui a certes perdu son caractère de tracé "haute vitesse", mais est devenu plus varié et plus intéressant en terme de pilotage. Le nouvel enchaînement rapide Maggots-Becketts-Chapel est d'ailleurs considéré comme l'un des passages les plus sélectifs du championnat
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] De 1952 à 1973 Silverstone de 1952 à 1973 : les stands ont été déplacés après le virage de Woodcote

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]1949 à 1951

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] de 1975 à 1986 Silverstone de 1975 à 1986 : le virage rapide de Woodcote a été transformé en chicane.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] de 1987 à 1990 Silverstone de 1987 à 1990 : le virage de Woodcote a retrouvé son caractère d'origine, mais une chicane ("Bridge") a été placée en amont afin d'y limiter la vitesse de passage.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] De 1991 à 1993 Silverstone de 1991 à 1993 : profonde modification de l'enchaînement rapide Maggots-Becketts-Chapel, du virage de Stowe, de celui de Club, et ajout d'un enchaînement sinueux entre Bridge et Woodcote

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Silverstone en 1994 et 1995: le virage d'Abbey est transformé en chicane

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Silverstone en 1996.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Silverstone de 1997 à 1999.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Silverstone depuis 2000.



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20525
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Circuit de Silverstone:

Message par Guylaine le Mar 24 Juin - 19:48:45

Silverstone circuit (histoire)
Le Comté du Northamptonshire, rural et plat, servait de base de départ aux bombardiers pendant la dernière guerre. Parmi les aérodromes qui retournèrent ensuite en poussière, un devait briller, tant par son nom – Silverstone (Pierre d’argent, pourquoi ?) – que par sa destinée qui allait en faire le temple du sport automobile anglais.

Les amateurs locaux avaient repéré ce tarmac englué dans la campagne, isolé entre Northampton et Oxford, où ils faisaient pétarader leurs engins sans risquer d’autres désapprobations que des fientes de corbeaux sur les cuirs Connolly. Des courses sauvages s’organisaient. On raconte que des moutons s’aventuraient souvent sur les trajectoires dessinées par les ERA et autres HWM et payaient leur témérité en côtelettes.

Lorsqu’en 1948 le Royal automobile club (RAC) [1] prospecta un circuit susceptible d’accueillir le premier Grand Prix d’Angleterre, le nom de Silverstone émergea de nulle part et s’imposa face aux grands circuits d’alors, indisponibles ; Brooklands était la propriété des usines Vickers, Donington était un dépôt militaire et Crystal Palace, à l’abandon.
Chargé d’organiser l’événement, Jimmy Brown désigna quelques gars qui placèrent des bottes de paille selon un tracé en forme de sablier, long de 5,9 km. Terrifiant car les voitures s’y frôlaient de face au point où le sablier s’étranglait sur lui-même, le circuit vit gagner le 2 octobre 1948 les Maserati de Luigi Villoresi et d’Alberto Ascari. Les Anglais firent un succès populaire de cette course, sevrés d’émotions mécaniques au lendemain de la guerre.

La piste fut redessinée en 1949 en un tracé de 4,8 km qui figeait les grandes lignes du Silverstone qui allait imposer durant quarante ans la forme simple mais efficace de six lignes droites reliées par des virages dont les noms luiront comme des icônes, Copse, Maggots, Becketts, Chapel, Stowe, Club, Abbey et Woodcote, jusqu’à ce que le charcutage entamé dans les années 90 réduise ce temple de la vitesse en piste cyclable.
Le deuxième GP d’Angleterre a lieu le 14 mai 1949, enlevé par Toulo de Graffenried, puis une seconde course de F1 est montée à Silverstone, l’International Trophy, patronné par le quotidien Daily Express, programmé en août. C’est aussi l’année de la première épreuve de voitures de Sport, élégamment baptisée par la victoire de la débutante Jaguar XK120.

1950 marque la consécration de l’ex-taxiway, bombardé hôte du premier Grand Prix du nouveau championnat du monde des conducteurs, gratifié pour l’honneur du titre de Grand Prix d’Europe. Trois Alfa Romeo trustent le podium. Le sourire poli du roi George VI remettant la coupe à Farina masque la déception des Britanniques devant le fait qu’une voiture italienne gagne toujours ici – Maserati en 1948 et 1949, Alfa en 1950.

Qu’importe, Silverstone est sur les rails, d’autant qu’en 1951 le RAC en passe la gestion au British racing drivers club (BRDC) [2] qui commence un long processus de développement : inversion de dates des deux courses de F1, le GP passant en juillet et l’International Trophy au printemps, déménagement des stands en 1953 sur la ligne droite entre Woodcote et Copse (ils étaient alors à Farm, avant Woodcote).

S’installe une gentille routine marquée par des victoires d’autos italiennes jusqu’à ce qu’en 1955 le RAC décide de transférer le GP d’Angleterre à Aintree, un hippodrome de Liverpool sur lequel sa propriétaire, Mirabel Topham, a aménagé un circuit automobile.
La dame avance deux arguments de poids aux pontes du RAC ; les tribunes existent déjà et son hippodrome-circuit fournirait une excellente occasion au public du Nord du pays d’assister à un Grand Prix sans payer le prix d’une longue route vers le sud qui se clôt sur les déjà célèbres « traffic jams » de Silverstone. C’est ainsi que l’alternance est née, avec Aintree d’abord entre 1955 et 1962, puis avec Brands Hatch – rénové en 1960 – entre 1964 et 1986.

Le BRDC acquiert en 1971 la totalité du domaine de Silverstone. Les stands sont refaits et une chicane est installée à Woodcote pour prévenir un crash comme celui de 1973. Le prince Philip d’Edimbourg inaugure ces nouvelles installations en 1975, offrant à la presse internationale qui s’en délecte, l’image d’un homme aussi brillant orateur que mal fagoté ; ses feux de plancher restent dans notre mémoire, alors qu’il descend la ligne des stands, la chaussette princière en évidence.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Resurfacé en 1979, le tarmac devient très roulant, les vitesses augmentent, que les moteurs turbocompressés de 1000 CV ne contribuent pas à faire descendre. Keke Rosberg fixe la côte d’alerte en arrachant la pole position du GP d’Angleterre 1985 à la vitesse de 258,983 km/h, la moyenne la plus élevée jamais enregistrée sur un circuit routier. Silverstone devient la proie d’un dépeçage sécuritaire : six modifications depuis 1985 qui ne gomment pas pour autant la vitesse puisque la pole 2004 (236 km/h) est la deuxième plus rapide de la saison.

Les déboires encourus en l’an 2000, lorsque le GP fut programmé au printemps et les parkings transformés en bains de boue, incitèrent en 2001 le BRDC a céder ses droits sur Silverstone à une multinationale sportive détenant la plupart des pistes anglaises, Octagon Motorsports, qui lance un vaste chantier de reconstruction. 60 millions de dollars seront dépensés sur plusieurs années, le Grand Prix d’Angleterre est reconduit jusqu’en 2016.

Une route de dégagement est inaugurée à l’occasion de l’édition 2002. Il en est fini des bouchons, ces fameux bouchons qui, au fil des ans et pour y échapper, ont fait de votre serviteur et de ses compères Jean-Pierre Aga et Michel Letue, des chevaliers de la carte routière traversant des lieux-dits ignorés, Weedon-Bec, Maidford, ou Blakesley, un petit village de poupées sorti d’un conte de Grimm et où on voudrait tant, rien qu’une fois, s’arrêter, fantasme-t-on, alors que la noria d’hélicoptères apparaissant dans le ciel à l’approche de Wappenham dénonce l’arrivée sur Silverstone, que rien dans cette campagne anglaise restée aussi belle qu’avant-guerre ne trahit.


Silverstone Circuit
Silverstone
Northants, United Kingdom
Web : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Bibliographie
HUTTON (R.). - Silverstone fifty golden years. Motor Racing Publications, Croydon, 1998, 271 p.
CARRICK (Peter) . - Silverstone, the story of britains fastest circuit, Ed. Pelham, 1974, 174 p.
Sur commande sur Collectors car books
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20525
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Circuit de Silverstone:

Message par Guylaine le Mar 24 Juin - 19:52:34

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Source de l'image FanaticF1 United Kingdom!



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20525
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Circuit de Silverstone:

Message par Guylaine le Sam 5 Juil - 17:08:03

Sports
Silverstone, course fondatrice de la Formule 1 moderne
Grand Prix d’Angleterre de F1.
LIONEL FROISSART
QUOTIDIEN : samedi 5 juillet 2008

Le dernier poilu de la Formule 1 moderne est mort à la fin de l’hiver à l’âge de 90 ans. L’Anglais Tony Rolt était le dernier survivant des 23 pilotes ayant participé à la manche inaugurale du championnat du monde de F1 qui s’est déroulé le samedi 13 mai 1950 à Silverstone. Avant cette date devenue historique pour le sport automobile, les Grand Prix et la F1 existaient déjà, mais les courses ne se déroulaient pas dans le cadre d’un championnat organisé et établi et surtout doté d’un règlement technique clair permettant à des voitures aux caractéristiques comparables de s’affronter. Une fois ces conditions réunies, il fut enfin possible d’établir une juste hiérarchie entre les plus grands pilotes de l’après-guerre.

Abandon. Ce samedi ensoleillé-là, le public britannique, déjà connaisseur, ne s’y trompe pas. Ce sont près de 150 000 spectateurs qui se pressent autour du tracé de Silverstone dessiné sur une ancienne base de la Royal Air Force. Seul petit bémol, l’écurie Ferrari n’a pas répondu à l’appel des organisateurs anglais. Jugeant cette course inaugurale trop peu dotée, Enzo Ferrari a préféré envoyer ses bolides dans une course annexe, en Belgique. Une faute de goût qu’il réparera une semaine plus tard en engageant ses voitures à Monaco.

Après avoir été salué par la famille royale, comme ses 22 camarades, le pilote britannique Tony Rolt prend le départ au volant d’une ERA qu’il partage avec son compatriote Peter Walker. Il renoncera après seulement cinq tours à la suite d’un problème de boîte de vitesses et ne connaîtra pas un plus grand succès lors de ses deux autres participations à un Grand Prix de F1. Cet abandon prématuré, le 13 mai 1950, lui permet toutefois d’assister en spectateur privilégié à la victoire de l’Italien Giuseppe Farina de l’écurie Alfa Romeo qui s’impose devant ses équipiers Luigi Fagioli et l’Anglais Reg Parnell, tandis que l’Argentin Juan Manuel Fangio a abandonné à la suite d’une casse moteur. Si Farina est resté comme le premier vainqueur d’un Grand Prix du championnat et aussi le premier champion du monde de la spécialité à la fin de la saison 1950, l’Argentin s’est imposé comme la référence absolue en remportant à cinq reprises le titre mondial, un record que seul Michael Schumacher a battu depuis.

Exotique. Sur les onze pilotes britanniques - dix Anglais et un Irlandais - qui prirent le départ de ce premier Grand Prix, c’est l’infortuné Joe Fry, 34 ans, qui eut la carrière la plus brève, le pilote se tuant deux mois plus tard en participant à une course de côte. Parmi les héros de cette époque où le danger attendait les pilotes à chaque virage, quelques-uns eurent la chance de mourir dans leur lit à l’instar de Fangio, qui s’éteignit à l’âge de 84 ans, tout comme le Suisse Emmanuel de Graffenried à 92 ans. Le Monégasque Louis Chiron vécut jusqu’à 80 ans et le Français Philippe Etancelin jusqu’à 85 ans.

Le Prince Birabongse Bhanutej Bhanubandh, dit Prince Bira, membre de la famille royale du Royaume du Siam était sans aucun doute le plus exotique des pilotes de Grand Prix. Lui aussi survécut à sa passion du sport automobile mais fut foudroyé par une attaque cardiaque dans le métro de Londres à 71 ans. Giuseppe Farina, lui, fut victime d’un accident de la route en 1966 alors qu’il partait assister au Grand Prix de France. Le Français Louis Rosier fut mortellement blessé sur le circuit de Montléry à l’âge de 51 ans. L’Italien Luigi Fagioli mourut en 1952 des suites de ses blessures après un accident sur le circuit de Monaco. Leslie Johnson, compatriote de Tony Rolt et lui aussi pilote de l’écurie ERA, ne disputa que cette première épreuve et dut renoncer à la course automobile victime de problèmes cardiaques qui l’emportèrent.

Source LibérationFR



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20525
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Circuit de Silverstone:

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum