Les évolutions Williams pour les basses vitesses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les évolutions Williams pour les basses vitesses

Message par Modena49 le Mar 5 Avr - 4:20:16

Technique - Les évolutions Williams pour les basses vitesses


Williams veut se maintenir dans le top 3 du championnat. Dans ce but, l'équipe s'est focalisée sur la performance à basse vitesse avec des nouvelles pièces arrivées à Bahreïn. Giorgio Piola et Matt Somerfield analysent ces évolutions.

Évolution du nez et de l'aileron avant

Ayant déjà adopté ce que nous avions appelé un "nez court" courant 2015, Williams a continué de pousser le développement dans cette zone de la voiture pour 2016. En repoussant les délais à la limite, un nouveau nez est arrivé à Bahreïn pendant la nuit de vendredi à samedi mais seul Felipe Massa y a eu accès ; de nouvelles pièces sont prévues pour la Chine.

Détails du nouveau nez de la Williams FW38
Photo de: Giorgio Piola
Le nouveau nez voit la petite extrémité légèrement reculée sur la section neutre (autour de 5 cm), alors que les piliers du nez ont été refaçonnés afin d'être un peu inclinés vers l'arrière pour rencontrer le nez plus loin derrière, augmentant l'espace où circule l'air. Suivant la tendance actuelle, les piliers sont montés aussi loin que possible sur la section neutre.
Ces changements sont tournés vers l'amélioration du flux sous le nez, et de manière plus importante, le placement de la pression autour de la section neutre du plan principal de l'aileron. Pensez-y car le nez projette une ombre sur les plans principaux de la section neutre, où la distribution dépend de la manière dont ces composantes et celles en aval fonctionnent.

Détails du nez de la Williams FW38
Photo de: Giorgio Piola
Le raccourcissement du nez peut mener à l'augmentation de la hauteur de chaque côté du nez mais les exigences des crash-tests ont probablement conduit à une forme légèrement plus bombée. Comme ceci, l'équipe a créé une sortie sur le flanc (en vert) qui permet au flux d'air capturé par le trou de refroidissement de s'échapper le long de l'extrémité, dynamisant le flux d'air et retardant son détachement de la carrosserie.

Détails du nez et de l'aileron avant de la Williams FW38
Photo de: Giorgio Piola
En plus de l'évolution du nez, l'aileron avant a également subi nombre de changements. D'abord, la jointure entre les sections des flaps et la section neutre a été modifiée [1], ce qui entraîne un changement du vortex Y250, en espérant améliorer la performance le long de la ligne médiane de la voiture.
Le bord intérieur des flaps [2] a aussi été revu, dorénavant retourné, au lieu d'être simplement terminé en un point précis. Cela aura un effet sur le vortex Y250 et a clairement été modifié en même temps que la jointure avec le plan principal sus-mentionnée.
La cascade en 'r' [3] est nouvelle et est maintenant composée de deux sections qui vont augmenter sa fenêtre de fonctionnement, ce qui devrait améliorer la manière dont elle détourne le flux d'air autour du pneu avant.

Les ailettes du splitter


Détails de la Williams FW38
Photo de: Giorgio Piola
Williams a modifié sur ses splitters avant le début du week-end, avec les deux voitures arborant des ailerons de requin verticaux plus grands sur le bord d'attaque du splitter, qui a aussi été retourné pour promouvoir la direction du flux d'air autour des déflecteurs et le dessous des pontons, tout en affectant la manière dont le flux d'air entre dans le canal externe des splitters dans le but d'améliorer la performance des diffuseurs.

Des conduits de freins complexes


Détails du flux d'air, Essieu arrière de la Williams FW38
Photo de: Giorgio Piola
Comme observé en Australie, Williams a effectué des changements significatifs à ses conduits de freins arrière en 2016.
Le traitement du flux d'air une fois utilisé par les freins est radicalement différent, avec de nombreuses ouvertures placées autour du rayon du "moule à gâteau", expulsant l'air devenu chaud hors des roues, par l'avant, et loin des structures critiques pour le flux comme celles utilisées par le diffuseur.
Même s'il reste à voir si Williams a résolu ses problèmes à basse vitesse ou quel rythme la monoplace possède, il est clair que l'équipe se prépare à essayer des choses à sa manière, avec quelques solutions sur la FW38 qui contrastent avec les autres écuries de pointe.

http://fr.motorsport.com/f1/news/technique-les-evolutions-williams-pour-les-basses-vitesses-684258/



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24957
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum