24 juillet - Hongrie (Budapest)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

24 juillet - Hongrie (Budapest)

Message par Guylaine le Sam 30 Jan - 4:33:42



Hungaroring RSS

Mogyoród, Hongrie

  Circuit : Race
  Longueur 4.381kms
  Nombre de virages 14
  Circulation horaire
  Capacité 120,000
  Achevé en 1986


Dernière édition par Guylaine le Sam 29 Juil - 3:52:57, édité 1 fois



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.


MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20523
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 juillet - Hongrie (Budapest)

Message par Modena49 le Mar 19 Juil - 15:26:03

Chaleur et météo incertaine pour le GP de Hongrie
   




Par: Basile Davoine,  Responsable de la rédaction
Il y a 8 heures

D'après les prévisions météorologiques fournies par le service UBIMET, qui scrute le ciel avant chaque Grand Prix, le Hungaroring n'échappera pas à sa réputation de fournaise ce week-end. 

Alors que le temps est au beau fixe sur Budapest, la fin de semaine s'annonce toutefois un peu plus incertaine, avec quelques difficultés à évaluer les risques d'orage, notamment pour la journée de dimanche. 
Vendredi, les conditions seront parfaites au-dessus du tracé magyar, où l'apparition de quelques petits nuages n'empêchera pas le mercure d'atteindre près de 30°C. Les deux séances d'essais libres se dérouleront donc logiquement sur le sec. 


Pour samedi, les risques d'averse et d'orage augmenteront. Cependant, la plupart de la journée est pour le moment attendue comme restant sèche, ensoleillée et chaude. La température pourrait monter jusqu'à 31°C.
C'est finalement pour le Grand Prix que la zone d'incertitude est la plus grande pour le moment. Le ciel est attendu comme étant instable, avec des risques d'averse et d'orage qui seront présents à partir de la deuxième partie de matinée. Les prévisions font état de "grosses incertitudes" quant à la possibilité ou non que la course soit affectée par de la pluie : un scénario qui "ne peut pas être écarté". Au niveau des températures, la barre des 30°C sera probablement à nouveau franchie.
http://fr.motorsport.com/f1/news/chaleur-et-meteo-incertaine-pour-le-gp-de-hongrie-800062/


Dernière édition par Modena49 le Mar 19 Juil - 15:29:59, édité 1 fois



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24967
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 juillet - Hongrie (Budapest)

Message par Modena49 le Mar 19 Juil - 15:28:33

Records en vue sur le nouvel asphalte du Hungaroring
     
   





Par: Jonathan Noble,  Formula 1 Editor
Traduit par: Basile Davoine,  Responsable de la rédaction
hier à 11:00

Les écuries de F1 pourraient connaître un nouveau week-end durant lequel les records vont tomber, sur le Hungaroring, grâce au tracé resurfacé et aux changements de vibreurs.

Un premier examen mené par le manufacturier Pirelli a confirmé que le nouvel asphalte du Hungaroring, posé cette année, était "agressif", ce qui devrait aider à générer plus d'adhérence et à faire chuter les temps au tour. 


En plus du resufaçage de la piste, certains vibreurs ont également été revus, ce qui a notamment permis de battre les records du tour lors de la venue du WTCC, plus tôt cette année. 
À cette occasion, la pole position réalisée par José Maria Lopez en 1'46"109 a été plus de deux secondes plus rapide que le meilleur temps signé par Yvan Muller (1'48"848) la saison dernière. 

Un bond pour le record du tour

En F1, le temps de la pole position 2015 de Lewis Hamilton, en 1'22"020, est bien éloigné du record de la piste signé par Rubens Barrichello en 1'18"436 lors de la séance de qualifications en 2004. Le Brésilien avait établi ce chrono en Q1, tandis que Michael Schumacher avait fait la pole en 1'19"146. 
Cependant, les progrès effectués par les monoplaces et les moteurs cette année, alliés à la mise à disposition de pneus plus tendres et aux modifications du circuit, devraient mener à un bond en avant énorme au niveau des chronos. 
Directeur de course de Pirelli, Mario Isola a évoqué la perspective de nouveaux records : "Mon opinion, c'est que oui, c'est possible. Si l'on considère l'effet du grip supplémentaire en raison du tarmac, et le fait que les voitures sont plus rapides, c'est possible que nous ayons de nouveaux records."

Analyse de la surface

Isola a indiqué que Pirelli avait déjà envoyé des ingénieurs pour analyser le nouveau revêtement de la piste du Hungaroring, ce qui a aidé à obtenir des données liées aux modifications. 
"Nous sommes allés à Budapest, sur le Red Bull Ring et à Sepang, les trois circuits qui ont un asphalte complètement neuf", a-t-il expliqué. 
"La rugosité n'est pas très différente de l'ancien, mais c'est bien sûr une nouvelle surface, alors nous devons vérifier le niveau d'adhérence car la manière dont ils préparent le tarmac pourrait être assez différente."
"En Autriche, ils ont fait un traitement spécial sur la surface avec de l'eau à haute pression [sous forme de jets] afin de retirer le bitume, et pour accélérer le vieillissement du tarmac afin d'éviter une évolution trop importante pendant le week-end de course. Je ne sais pas quelle est la situation à Budapest."
"Nous avons aussi des informations provenant d'autres catégories, selon lesquelles ça semble un peu plus agressif. Nous mesurerons à nouveau cela le mercredi avant la course et nous donnerons des informations aux équipes."

Des températures élevées

L'une des conséquences du nouvel asphalte - qui est très sombre - est que les températures de piste pourraient être exceptionnellement élevées si la météo est bonne au-dessus du Hungaroring ce week-end. Cela pourrait avoir un gros impact en matière d'usure des pneus et de dégradation. 
"Le fait est que, quand il y a du soleil, la radiation chauffe bien plus l'asphalte qu'un ancien tarmac", ajoute Isola. "C'est quelque chose qu'ils doivent prendre en considération."
"À Bakou, par exemple, nous avions 52°C au début de la course, et avec de l'ombre la température chutait beaucoup, jusqu'à 40°C. Alors pour l'usure et la dégradation des pneus, si l'on compare la première moitié de course avec la deuxième, c'était complètement différent."
http://fr.motorsport.com/all/article/?id=799824



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24967
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 juillet - Hongrie (Budapest)

Message par Guylaine le Dim 24 Juil - 15:06:04



Pos N° Driver Chassis Engine Lap Pts

1 44 Lewis HAMILTON Mercedes Mercedes 70 1h 40m 30.115s ( 183.059 km/h ) 25
2 6 Nico ROSBERG Mercedes Mercedes 70 1h 40m 32.092s ( +01.977s ) 18
3 3 Daniel RICCIARDO Red Bull TAG Heuer 70 1h 40m 57.654s ( +27.539s ) 15
4 5 Sebastian VETTEL Ferrari Ferrari 70 1h 40m 58.328s ( +28.213s ) 12
5 33 Max VERSTAPPEN Red Bull TAG Heuer 70 1h 41m 18.774s ( +48.659s ) 10
6 7 Kimi RAIKKONEN Ferrari Ferrari 70 1h 41m 19.159s ( +49.044s ) 8
7 14 Fernando ALONSO McLaren Honda 69 6
8 55 Carlos SAINZ Toro Rosso Ferrari 69 4
9 77 Valtteri BOTTAS Williams Mercedes 69 2
10 27 Nico HULKENBERG Force India Mercedes 69 1
11 11 Sergio PEREZ Force India Mercedes 69
12 30 Jolyon PALMER Renault Renault 69
13 21 Esteban GUTIERREZ Haas Ferrari 69 5s penalty
14 8 Romain GROSJEAN Haas Ferrari 69
15 20 Kevin MAGNUSSEN Renault Renault 69
16 26 Daniil KVYAT Toro Rosso Ferrari 69
17 12 Felipe NASR Sauber Ferrari 69
18 19 Felipe MASSA Williams Mercedes 68
19 94 Pascal WEHRLEIN Manor Mercedes 68
20 9 Marcus ERICSSON Sauber Ferrari 68
21 88 Rio HARYANTO Manor Mercedes 68
ab 22 Jenson BUTTON McLaren Honda 60 Oil leak

http://www.statsf1.com/en/2016/hongrie/classement.aspx



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.


MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20523
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

AU CHAMPIONNAT COMME JE LE PRÉVOYAIS

Message par Guylaine le Dim 24 Juil - 15:08:12


n Driver Points

1. Lewis HAMILTON 192
2. Nico ROSBERG 186
3. Daniel RICCIARDO 115
4. Kimi RAIKKONEN 114
5. Sebastian VETTEL 110
6. Max VERSTAPPEN 100
7. Valtteri BOTTAS 56
8. Sergio PEREZ 47
9. Felipe MASSA 38
10. Carlos SAINZ 30
11. Romain GROSJEAN 28
12. Nico HULKENBERG 27
13. Fernando ALONSO 24
14. Daniil KVYAT 23
15. Jenson BUTTON 13
16. Kevin MAGNUSSEN 6
17. Stoffel VANDOORNE 1
Pascal WEHRLEIN 1

***********************************************************************
n Constructor Points

1. Mercedes 378
2. Ferrari 224
3. Red Bull TAG Heuer 223
4. Williams Mercedes 94
5. Force India Mercedes 74
6. Toro Rosso Ferrari 45
7. McLaren Honda 38
8. Haas Ferrari 28
9. Renault 6
10. Manor Mercedes 1

http://www.statsf1.com/en/2016/hongrie/championnat.aspx






**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.


MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20523
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 juillet - Hongrie (Budapest)

Message par Guylaine le Dim 24 Juil - 15:12:27

Comme je le prévoyais,c'était trop beau de laisser Nico Rosberg illusoirement en tête en ce début de saison. Il est évident que les plans de Ecclestone sont forgés avant que la saison ne débute et je crois fermement que ce même Ecclestone a décide de créer un championnat illusoire nous laissant penser et croire que Rosberg allait détrôner Hamilton mais ce n'était qu'un rêve dans la tête de ce démoniaque qui n'a d'yeux que pour Lewis Hamilton .Je suis dégouttée profondément dégouttée...



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.


MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20523
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 juillet - Hongrie (Budapest)

Message par Modena49 le Dim 24 Juil - 15:34:53

Les trois enjeux du Grand Prix de Hongrie
Par Nicolas Carpentiers
© XPB Images
RED BULL CANDIDATE À LA VICTOIRE, VRAIMENT ?
Depuis 2014, la palette de la Formule 1 est dominée par le gris,  sans réel suspense. Ces derniers temps, Toto Wolff s’est pourtant fendu de déclarations soulignant combien les adversaires des Flèches d’argent se font menaçants… Le pense-t-il vraiment, lui dont l’équipe possède 131 points d’avance au classement sur le deuxième après seulement dix courses ? En valorisant ses adversaires, ne s’élève-t-on pas soi-même par la même occasion ? Il se pourrait toutefois que ses inquiétudes à la veille du Grand Prix de Hongrie soient fondées.
D’abord parce que le Hungaroring est le seul circuit du calendrier où les bolides de Lewis Hamilton et Nico Rosberg n’ont jamais triomphé depuis l’entrée en vigueur des V6 hybrides : Daniel Ricciardo y a imposé sa Red Bull il y a deux ans et Sebastian Vettel sa Ferrari la saison passée. Ensuite parce que, sans un cafouillage au stand, Daniel aurait dû vaincre à Monaco il y a deux mois et que le circuit hongrois présente des similitudes avec le tracé monégasque : faible vitesse moyenne, enchaînement de virages, rares lignes droites (le moteur y est du coup un différenciateur de performances moins prépondérant qu’ailleurs). Avec douze virages en dessous de 200 km/h, le circuit demande un bon équilibre aérodynamique et une bonne adhérence, soit les qualités du bolide made in Milton Keynes. Si la RB12 affiche la même vélocité que sur le Rocher et si Daniel Ricciardo ou Max Verstappen parviennent à signer la pole position, un succès est possible sur un circuit où les dépassements sont malaisés. L’Australien, battu en qualification à Silverstone, est mis sous pression par son nouveau voisin de garage, qui avait terminé quatrième l’an dernier en Hongrie avec sa modeste Toro Rosso.
Cela dit, Mercedes possède encore une immense marge, spécialement le samedi. Les Red Bull étaient en pole à Monaco, mais elles ont accusé partout ailleurs un sérieux déficit : 0”354 au Canada, 1”208 à Bakou, 2”058 en Autriche, 1”026 en Grande-Bretagne… Hongrois rêver ! En outre, le nouvel asphalte déposé à Budapest, a priori assez semblable à celui installé à Spielberg, pourrait perturber la bonne exploitation des pneus par les monoplaces frappées du Taureau ailé, qui avaient peiné sur le bitume trop frais de Montréal torride et celui de Bakou. La météo sera donc un autre paramètre à prendre en compte (sec le samedi, averses possibles le dimanche), d'autnat que les RB12 sont plutôt à leur aise sur piste détrempée. Si les Red Bull ne réussissent pas à émousser les Flèches d’argent, elles devraient encore supplanter les Ferrari.



© XPB Images
INVERSION DE COURBE
Avant le Grand Prix d’Espagne, Nico Rosberg avait inscrit 100 points contre 57 à Lewis Hamilton. Depuis la collision de Barcelone, la tendance s’est inversée : le Britannique a récolté 110 unités, pour 68 à l’Allemand. Après un départ en flèche, a vu s’évaporer son avance de 43 points, réduite à une seule unité aujourd’hui… La dynamique semble avoir changé de garage, un peu comme après le Grand Prix de Belgique 2014.
S’il arrache une cinquième victoire à Budapest (la pluie pourrait l’y aider), Lewis pourrait prendre la tête du classement provisoire du championnat pour la première fois de la saison. Par la même occasion, il battrait Michael Schumacher au nombre de succès remportés au Grand Prix de Hongrie. Une réussite qui contraste avec les statistiques de Nico Rosberg, qui n’est encore jamais monté sur le podium à Budapest. L’Allemand, victime d’une panne de transmission puis d’une sanction en Grande-Bretagne, doit réagir pour enrayer le retour de son meilleur ennemi.



© XPB Images
LENTEMENT MAIS SÛREMENT
C’est en Hongrie que le duo McLaren-Honda avait enregistré son meilleur résultat l’an passé (Fernando Alonso avait terminé cinquième). En progrès cette saison, l’écurie de Woking tentera de profiter des singularités du Hungaroring, comme Red Bull et Toro Rosso, après le score vierge enregistré en Angleterre.

http://www.f1i.com/magazine/magazine-features/trois-enjeux-grand-prix-de-hongrie-2/3/



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24967
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 juillet - Hongrie (Budapest)

Message par Modena49 le Dim 24 Juil - 15:36:15

Synthèse du Grand Prix : le tournant... du championnat ?
Par Pierre Van Vliet

La victoire à Budapest s'est jouée dans le premier virage. Parti en pole position, Nico Rosberg en avait plein les rétros au moment d'aborder la zone de freinage et il s'est retrouvé pris en sandwich entre Lewis Hamilton et Daniel Ricciardo. Du coup, la messe était dite et les trois hommes se sont retrouvés 90 minutes plus tard sur le podium du Hungaroring. Entretemps, il ne s'était pas passé grand-chose...
Lewis Hamilton est désormais le recordman des victoires à Budapest et il se rapproche du record d'Alain Prost (51 succès, pour 48 série en cours du Britannique, loin derrière les 91 triomphes de Michael Schumacher). Il avait le sentiment un peu amer de s'être fait voler la pole la veille par son équipier, plus chanceux (ou plus audacieux) dans les drapeaux jaunes en Q3, et il voulait vraiment prendre sa revanche aujourd'hui. Sa détermination à freiner tard dans le premier virage a fait le reste.
Red Bull a pensé un instant pouvoir mettre la pression sur les Flèches d'argent en anticipant le second arrêt, mais c'était de la poudre aux yeux.
Le Hungaroring ne permet pas les dépassements, a fortiori à voiture égale, et Rosberg n'a jamais pu inquiéter Hamilton qui a habilement géré le rythme de course et l'usure des pneus. Red Bull a pensé un instant pouvoir mettre la pression sur les Flèches d'argent en anticipant le second arrêt, mais c'était de la poudre aux yeux. Daniel Ricciardo est malgré tout parvenu à se maintenir en pneus usés devant la Ferrari de Sebastian Vettel, tandis que Max Verstappen se vengeait sur Kimi Räikkönen (dont la stratégie décalée l'avait fait placer devant le jeune Hollandais), qui lui avait fait perdre beaucoup de temps, en le privant de la cinquième place.
Derrière les principaux protagonistes du Grand Prix, on n'a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent. Fernando Alonso a confirmé sa 7ème place des essais en offrant de beaux points à McLaren-Honda, son compatriote Carlos Sainz en a fait autant au 8ème rang, les derniers points revenant à Valtteri Bottas et à Nico Hülkenberg. Un malentendu dans les stands a privé Sergio Pérez d'une unité, alors que Jolyon Palmer aurait pu ouvrir son score personnel sans un tête-à-queue. Les Haas ont aussi loupé le coche. Mais la principale leçon de ce Grand Prix qui marque la mi-saison, c'est la prise de pouvoir par Lewis Hamilton au classement provisoire du championnat. Nico Rosberg pourra-t-il réagir ? Réponse dans une semaine à Hockenheim.

Occasion manquée pour Romain Grosjean, remontée entravée pour Kimi Räikkönen.


http://www.f1i.com/magazine/synthese-grand-prix-tournant-championnat-2/



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24967
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 juillet - Hongrie (Budapest)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum