Pour quelques dollars de plus..

Aller en bas

Pour quelques dollars de plus..

Message par Modena49 le Mer 2 Déc - 11:35:43

Pour quelques dollars de plus...
Par Ziv Knoll, envoyé spécial  

C’est de gros sous dont on parle dans le paddock baigné de soleil du circuit de Yas Marina. Aux terrasses des hospitalités des équipes, on observe les va-et-vient incessants entre acteurs, décideurs et hommes d’influence autour d'un dossier brûlant : le gros sujet du moment est la reprise de Lotus par Renault, ou en tout cas l’attente de la confirmation de ce rachat.
Pourquoi patienter si longtemps ? Il se dit que les négociations entre Bernie Ecclestone et Carlos Ghosn se sont tendues. Il faut savoir que les écuries dites historiques perçoivent un solide bonus de la part de CVC, le détenteur des droits commerciaux. Renault a exigé, pour son retour en tant que constructeur à part entière, d'obtenir ce statut, arguant d'un passé long et glorieux dans la discipline reine du sport automobile.
Après avoir fait la fine bouche, Mister E. a convaincu Donald Mackenzie (le co-fondateur de CVC Capital Partners) de cracher au bassinet afin de sauver une écurie (Lotus) et de s'assurer la présence à long terme d'un constructeur automobile généraliste (Renault). Les représentants de la marque française sont déjà dans les murs à Enstone, quartier-général de Lotus, donc l'affaire semble faite. A quelques détails près...
Quelques 10 millions d’Euros par an, pour un engagement ferme sur 9 ans, soit un montant total de plus de 90 millions d’Euros (environ 100 millions de dollars). Comme quoi, "pour cent briques t'as plus rien...".
Le montant de la discorde ? Quelques 10 millions d’Euros par an, pour un engagement ferme sur 9 ans, soit un montant total de plus de 90 millions d’Euros (environ 100 millions de dollars). Comme quoi, "pour cent briques t'as plus rien...". Car s'engager sur 9 ans pour Renault, à raison d'au moins 100 millions de budget par saison, cela monte l'addition à un MILLIARD. Là, on devient sérieux !
Carlos Ghosn a dès lors posé comme condition sine qua non de pouvoir compter sur ces revenus récurrents dans le temps avant de confirmer l'engagement de Renault jusqu'en 2025, sans quoi la firme au losange renoncerait à racheter Lotus.
Ce serait alors la liquidation pure et simple de l’écurie d’Enstone, un énorme gâchis. C’est donc à une partie de poker délicate entre joueurs de gros calibre à laquelle nous assistons. Leurs intérêts sont pourtant convergents, Bernie Ecclestone voulant voir Renault en F1 pour longtemps et Carlos Ghosn souhaitant que Renault y revienne par la grande porte. Ils sont donc comdamnés à s’entendre.
Même si les accords bilatéraux entre CVC et les écuries historiques, qui garantissent des revenus beaucoup plus élevés à celles-ci qu'aux autres teams, pourraient être remis en cause par l'enquête en cours de la Commission européenne suite à la plainte déposée par Force India et Sauber. Mais cela, c'est une autre histoire...

Cyril Abiteboul semble indiquer la voie à suivre à Jérôme Stoll, le représentant de Carlos Ghosn.


http://www.f1i.com/magazine/magazine-features/pour-quelques-dollars-de-plus/



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum