GP de Russie le 11 octobre (Sotchi)

Aller en bas

GP de Russie le 11 octobre (Sotchi)

Message par Modena49 le Sam 13 Déc - 6:16:52

Longueur 5.872kms
   Nombre de virages 19
   Circulation horaire
   Achevé en 2014
   Designer Hermann Tilke



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Russie le 11 octobre (Sotchi)

Message par Modena49 le Sam 13 Déc - 10:51:42

Le Grand Prix automobile de Russie est une épreuve automobile qui, à la suite d'un contrat signé entre Bernie Ecclestone et Vladimir Poutine, compte pour le championnat du monde de Formule 1 depuis 2014.

Elle a lieu pour la première fois le 12 octobre 2014 à Adler, au bord de la Mer Noire, sur un circuit conçu par Hermann Tilke qui serpente au milieu des installations du Parc olympique de Sotchi où se sont déroulés, en février de la même année, les XXIIes Jeux olympiques d'hiver.


Le Grand Prix de Russie fut couru deux fois, en 1913 (troisième alors le français René Nothombe, sur Métallurgique) et 1914, à Saint-Pétersbourg, puis abandonné en raison de la Première Guerre mondiale et de la guerre civile russe.

Des années 1960 à 2010, on ne compte pas moins de sept tentatives d'organiser un Grand Prix de Formule 1 en Union soviétique puis en Russie.

En 1982, Bernie Ecclestone sollicite Léonid Brejnev et obtient l'accord de celui-ci pour organiser, en août 1983, à Moscou, sur le mont Lénine, l'actuel Mont-aux-Moineaux, un Grand Prix d'URSS. Mais le projet échoue suite à la mort de Leonid Brejnev et celle du vice-président de la Fédération internationale de sport automobile.


En 2010, année durant laquelle le premier pilote russe, Vitaly Petrov, débute en Formule 1, le projet d'un Grand Prix en Russie à Sotchi en 2014, refait surface ; Bernie Ecclestone, grand argentier de la Formule 1, confirme l'accord avec le premier ministre russe Vladimir Poutine.
Fin 2013, le calendrier de la saison 2014 de Formule 1, confirme la tenue du Grand Prix de Russie en 2014.
Deux mois avant le Grand Prix, la Fédération internationale de l'automobile déclare le circuit prêt à accueillir un Grand Prix.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Prix_automobile_de_Russie



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Russie le 11 octobre (Sotchi)

Message par Modena49 le Jeu 8 Oct - 0:54:19

Pirelli ne sait pas encore tout du tracé de Sotchi
 









Par: Basile Davoine, Responsable de la rédaction
2015-10-06

Tirant les leçons de l’année passée, date de la première visite de la Formule 1 à Sotchi, Pirelli a sélectionné les gommes les plus tendres de sa gamme pour le Grand Prix de Russie. 

L’an dernier, les composés medium et tendre avait été utilisés, dans un choix conservateur logique compte tenu de l’inconnue pneumatique du tracé russe. L’usure y avait été très peu prononcée, sur un asphalte neuf, et Nico Rosberg avait notamment réussi un relais quasiment aussi long que la durée de la course avec les gommes mediums. 

Un choix logiquement moins conservateur

Pirelli a donc opté pour les gommes tendres (jaune) et supertendres (rouge) cette année pour Sotchi. Le manufacturier italien rappelle que l’asphalte de Sotchi reste très lisse et peu abrasif, et la dégradation y sera moindre puisque cela va de paire avec de bonnes conditions météo et des courbes à vitesse moyenne. 

Lire aussi:


"Nous sommes heureux de revenir en Russie, qui accueille cette année le deuxième Grand Prix de Formule 1 de son histoire", se réjouit Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport. "Cette destination représente non seulement un marché important pour nous, mais également pour toutes les marques impliquées dans l’industrie automobile." 
"Lors de notre première visite sur ce circuit de Sotchi, nous n’avions aucun repère - c’est inévitablement le cas lorsque l’on découvre une piste - mais nous avons depuis lors été en mesure d’analyser en profondeur les données recueillies l’an passé. Nous avons donc choisi de sélectionner ces deux mélanges afin de revenir à un schéma plus traditionnel de deux ou trois arrêts pendant la course, qui demeure notre souhait à chaque épreuve." 

Des données à acquérir

Toutefois, la connaissance du circuit de Sotchi, ainsi que son évolution en un an, restent encore imparfaites .
"Malgré l’évolution de la technologie en matière de simulation, les équipes, tout comme nous, continueront à approfondir encore davantage la connaissance des contraintes imposées par ce tracé. Il est constitué d’une grande variété de virages qui permettront aux pilotes d’extraire une adhérence maximale des gommes extra-tendres."


http://fr.motorsport.com/f1/news/pirelli-ne-sait-pas-encore-tout-du-trace-de-sotchi/



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Russie le 11 octobre (Sotchi)

Message par Modena49 le Jeu 8 Oct - 0:58:34

F1 - Zoom sur... la logistique du Grand Prix de Russie

Renault F1 nous explique cela


7 octobre 2015 - 18h42, par Olivier Ferret 

Sotchi a beau se situer géographiquement en Europe, les 3500 km séparant la ville du siège parisien de Renault Sport F1 en font un déplacement à part. Le confort rassurant des camions transportant les tonnes de matériel nécessaire laisse place à une organisation normalement dédiée aux épreuves asiatiques et américaines : combinaison des frets aérien et maritime couplés à un complexe plan logistique. Chef de service logistique et sécurité chez Renault Sport F1, Jean-Pierre Raymond révèle les secrets de la troisième des sept manches ’outremer’ qui concluent la saison 2015.

« Si la Russie est techniquement un pays européen, l’éloignement des bases des équipes nécessite une préparation semblable à celle des courses lointaines telles que l’Australie. Nous expédions deux lots d’équipement : un par les mers et un par les airs. »

« Néanmoins, il ne s’agit pas exactement de fret maritime. Les consommables sont habituellement embarqués sur un cargo mais cette fois, ils ont été envoyés par plusieurs camions sur la route. Près de 300 kg d’équipement ont été ainsi expédiés depuis Paris pour rejoindre l’Italie, puis la Russie début septembre avant leur livraison sur le circuit la semaine précédant le GP. »

« Le fret aérien se compose de six tonnes, dont des éléments du power unit et des accessoires. Par mesure d’économie, tout est expédié de Paris au premier rendez-vous outremer – Singapour cette année – avant de suivre chaque manche sans revenir en Europe. Nous devons donc anticiper les besoins sur sept courses en une seule fois ! Ce fret quitte le Japon le mardi après la course pour rejoindre Sotchi le lundi avant le Grand Prix de Russie. »

« C’est une tâche difficile, car les besoins peuvent changer selon les nouveaux développements. Nous avons donc la possibilité d’envoyer un autre lot par voie aérienne de France vers la Russie. »

« En parallèle de ces défis classiques pour les courses outremer, l’une des tâches les plus chronophages de ces livraisons est la documentation, car tout doit être traduit en russe. Nous faisons donc appel à une agence spécialisée pour nous aider à remplir les dossiers. »

« En Russie, la logistique personnelle est également compliquée. Tout le monde doit avoir un visa pour entrer sur le territoire russe. Cela prend du temps, mais la procédure a été simplifiée cette année et nous avons pu tout récupérer rapidement. De plus, il n’y a pas de vol direct entre Paris et Sotchi. Nous mettons donc près de douze heures pour y arriver, presque autant que pour se rendre au Japon ! Une fois sur place, nous séjournons dans les hôtels proches du circuit, spécialement construits pour les Jeux Olympiques de 2014. Pour être honnête, c’est très pratique même si les contrôles de sécurité sont plus nombreux qu’habituellement. Chaque voiture doit être inspectée avant d’entrer sur le circuit et les forces de police sont bien plus présentes qu’ailleurs. »

« Une fois que nous y sommes, le Grand Prix se déroule sans encombre grâce à notre niveau de préparation en amont. Par rapport à un week-end classique, la charge de travail est supérieure d’environ 50 %. »



http://www.nextgen-auto.com/Zoom-sur-la-logistique-du-Grand-Prix-de-Russie,96070.html




**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Russie le 11 octobre (Sotchi)

Message par Modena49 le Jeu 8 Oct - 1:05:03

Sotchi du point de vue moteur
Par Grégory Demoen



© XPB Images
Renault Sport F1 explique les contraintes exercées par le circuit de Sotchi, théâtre du Grand Prix de Russie, sur les V6 turbo hybrides.
Moteur à combustion interne (ICE)
Sotchi est un circuit permanent mais possède les caractéristiques d’un tracé en ville. Les murs sont proches et la piste longe des bâtiments dans une série de virages serrés, négociés en deuxième et troisième rapports.
Malgré son look urbain, Sotchi présente tout de même deux longues lignes droites et une courbe rapide, avec une vitesse de pointe atteignant 330 km/h et une vitesse moyenne supérieure à 200 km/h. Près de 60% du tour se négocient à plein régime, bien plus que sur les circuits urbains ‘traditionnels’.
Le tour débute par une période de pleine charge de 15 secondes. La ligne droite des stands se prolonge par une courbe à droite où le pilote maintiendra sa vitesse jusqu’au point de freinage du deuxième virage.
Le tracé ne propose qu’une seule autre longue portion de pleine charge : la courbe reliant les virages 10 à 13 à l’opposé du circuit. Une section de 900 mètres que les concurrents avaleront en 12 secondes.

Turbocompresseur
Sotchi ne présente pas de réelle difficulté pour le turbo. Le moteur à combustion interne est soumis à de fortes contraintes deux fois par tour et les virages serrés sont répartis tout au long des 5.853 mètres.
Le temps de réponse du turbocompresseur est important, mais son calibrage est similaire à celui de circuits ‘classiques’ comme Barcelone et Silverstone.

MGU-K
La consommation d’essence étant élevée, l’objectif sera de récupérer le plus d’énergie possible au freinage.
Neuf des dix-huit virages nécessitent de fortes décélérations où le MGU-K devrait compenser les besoins du MCI en carburant.
Le deuxième secteur se révèle particulièrement haché avec ses virages à 90° offrant au MGU-K de nombreuses opportunités de récupération d’énergie.
Les deux zones de ralentissement les plus importantes se trouvent aux virages 2 et 4, où les voitures décéléreront jusqu’à 120 km/h en environ deux secondes.
La portion située à l’autre bout du circuit se compose d’enchaînements similaires, à l’image du virage 13 où la vitesse descend à 85 km/h.

MGU-H
Le virage 3, courbe entourant le bâtiment olympique, se négocie à fond. L’accélération soutenue permet au MGU-H de disposer d’un flux continu de gaz d’échappement pour récupérer l’énergie et la chaleur dissipées.
L’accélération est également importante sur la ligne droite opposée, les pilotes étant pied au plancher pendant 12 secondes.

http://www.f1i.com/infos/sotchi-du-point-de-vue-moteur/4/



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Russie le 11 octobre (Sotchi)

Message par Modena49 le Jeu 8 Oct - 15:09:15

Les trois enjeux du Grand Prix de Russie
Par Nicolas Carpentiers



© XPB Images
BÉRÉZINA, BIS REPETITA ?
L’an dernier, les Flèches d’argent avaient atteint leur cible en Russie, remportant le titre mondial chez les constructeurs trois courses avant la fin du championnat. En sera-t-il de même dimanche prochain, à quatre longueurs du terme ? C’est probable, puisqu’il faut seulement que Mercedes marque trois points de plus que Ferrari pour être couronnée tsar. Une broutille.
Sauf que les caractéristiques du circuit de Sotchi sont identiques à celles de Singapour (autre tracé urbain provisoire), où Lewis Hamilton et Nico Rosberg ont connu une véritable bérézina. La déroute de Napoléon en Russie, évoquée dans Guerre et Paix, est restée dans le vocabulaire contemporain pour caractériser une déroute, notamment sur le plan sportif. Après l’avoir emporté au Japon avec des gommes médiums et dures, Mercedes devra parvenir à dompter la combinaison tendres-super tendres qui avait provoqué sa débâcle à Marina Bay. Histoire de ne plus connaître de montagnes russes dans ses résultats.
Cela dit, il ne faut pas oublier que Singapour est peu représentatif, dans la mesure où le circuit ne convient traditionnellement pas aux bolides argentés : leur avance l’an passé n’y avait été que de 0”164, contre un avantage moyen de 0”881 en 2014. Leur marge en Russie était plus importante (0”592), et ne devrait pas pousser Brackley à l’alarmisme. Cela dit, si les W06 trébuchent, les Ferrari devraient en profiter, elles qui tirent la quintessence des Pirelli tendres.







© XPB Images
ROSBERG-VETTEL : GARE AU DÉPART !
L’an dernier, Nico Rosberg avait gâché ses chances de de victoire dès le départ en bloquant ses roues, ce qui endommagea ses pneus et l’obligea à passer par les stands. Bilan : 7 points perdus sur le futur Champion du monde, malgré une remontée de la dernière à la deuxième place.
Au Japon, il y a quinze jours, il a cédé à Hamilton au deuxième virage, perdant quelques positions au passage. Depuis le Grand Prix de Belgique, le pilote allemand a quasiment toujours reculé lors du départ, laissant filer sept places au total (–2/–2/0/–3) (*). S’il veut coiffer la couronne, il devra prendre un envol parfait et remporter tous les Grands Prix restants, alors qu’il n’a terminé devant son voisin de garage qu’à sept reprises (contre 19 pour Hamilton) quand les deux Mercedes ont franchi la ligne d’arrivée depuis 2014 (et pas une fois depuis l’Autriche il y a un mois).
Et s’il veut terminer dauphin (quasiment obligation quand on pilote une Mercedes), Nico devra surveiller Sebastian Vettel, qui n’est qu’à onze encablures de lui au classement provisoire et qui est remonté comme un coucou.
(*) Bref classement des meilleurs “starters”, dont la valeur est toute relative : Fernando Alonso (6/4/1/3) 14 ; Marcus Ericsson (3/3/2/4) 12 ; Jenson Button (5/5/– 1/2) 11 ; Nico Hülkenberg (– /1/2/5) 8 ; Carlos Sainz (– /6/2/0) 8 ; Daniil Kvyat (1/2/0/4) 7 ; Sebastian Vettel (2/1/0/2) 5 ; Alexander Rossi (– /– /1/2) 3 ; Lewis Hamilton (0/0/0/1) 1 ; Romain Grosjean (1/1/– 3/2) 1 ; Valtteri Bottas (– 2/2/0/0) 0 ; Will Stevens (– 3/– 2/1/3) – 1 ; Sergio Pérez (2/3/3/– 9*) – 2 ; Max Verstappen (6/1/– 12**/3) – 2 ; Felipe Nasr (– 2/– 6*/2/3) – 3 ; Roberto Merhi (0/– 3/–/–) – 3 ; Daniel Ricciardo (2/6/0/– 12*) – 4 ; Pastor Maldonado (0/– 10*/1/4) – 5 ; Nico Rosberg (– 2/– 2/0/– 3) – 7 ; Kimi Räikkönen (3/– 12**/0/1) – 8 ; Felipe Massa (– 3/2/1/– 15*) – 15 (* = collision, ** = calage).










© XPB Images
PROPHÈTE EN SON PAYS ?
Après des performances en demi-teinte, Daniil Kvyat se doit de briller sur ses terres, comme il l’avait en qualification il y a un an (avant de voir sa course ruinée en raison d’une consommation excessive). Certes, il n’est qu’à sept points de Daniel Ricciardo et bon en course (5/5 quand les deux RB11 ont terminé), mais il s’est fait supplanter en qualification (5/9 pour l’Australien) et n’a pas réalisé de coups d’éclat.
C’est qu’on est exigeant chez Red Bull, très exigeant. En général (jusqu’à l’excès quand on voit comment le Taureau rouge s’est planté – tout seul – une banderille dans la patte et se retrouve aujourd’hui sans moteur), et avec ses jeunes pilotes en particulier, constamment mis sous pression. Le problème du Russe, qui ne démérite pas, s’appelle Verstappen. Le gamin néerlandais effectue un sans-faute et éblouit le paddock par son sang-froid et son intelligence de course. Pas vraiment de quoi donner des ailes à Daniil…

http://www.f1i.com/magazine/magazine-features/les-trois-enjeux-du-grand-prix-de-russie/3/



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Russie le 11 octobre (Sotchi)

Message par Invité le Jeu 8 Oct - 15:12:17

La guerre froide entre Hamilton et Rosberg continuera sans parler de celle qui implique Red Bull et Renault.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Russie le 11 octobre (Sotchi)

Message par Guylaine le Dim 11 Oct - 14:54:59

Pos N° Driver Chassis Engine Lap Pts

1 44 Lewis HAMILTON Mercedes Mercedes 53 1h 37m 11.024s ( 191.233 km/h ) 25
2 5 Sebastian VETTEL Ferrari Ferrari 53 1h 37m 16.977s ( +05.953s ) 18
3 11 Sergio PEREZ Force India Mercedes 53 1h 37m 39.942s ( +28.918s ) 15
4 19 Felipe MASSA Williams Mercedes 53 1h 37m 49.855s ( +38.831s ) 12
5 26 Daniil KVYAT Red Bull Renault 53 1h 37m 58.590s ( +47.566s ) 10
6 12 Felipe NASR Sauber Ferrari 53 1h 38m 07.532s ( +56.508s ) 8
7 13 Pastor MALDONADO Lotus Mercedes 53 1h 38m 12.112s ( +1m 01.088s ) 6
8 7 Kimi RAIKKONEN Ferrari Ferrari 53 30s penalty
1h 38m 23.382s ( +1m 12.358s ) 4
9 22 Jenson BUTTON McLaren Honda 53 1h 38m 30.491s ( +1m 19.467s ) 2
10 33 Max VERSTAPPEN Toro Rosso Renault 53 1h 38m 39.448s ( +1m 28.424s ) 1
11 14 Fernando ALONSO McLaren Honda 53 5s penalty
1h 38m 42.234s ( +1m 31.210s )
12 77 Valtteri BOTTAS Williams Mercedes 52 Collision
13 98 Roberto MERHI Marussia Ferrari 52
14 28 Will STEVENS Marussia Ferrari 51
15 3 Daniel RICCIARDO Red Bull Renault 47 Suspension
ab 55 Carlos SAINZ Toro Rosso Renault 45 Brakes
ab 8 Romain GROSJEAN Lotus Mercedes 11 Accident
ab 6 Nico ROSBERG Mercedes Mercedes 7 Throttle
ab 27 Nico HULKENBERG Force India Mercedes 0 Collision
ab 9 Marcus ERICSSON Sauber Ferrari 0 Collision
http://www.statsf1.com/en/2015/russie/classement.aspx



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.


MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20566
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Russie le 11 octobre (Sotchi)

Message par Guylaine le Dim 11 Oct - 14:56:55

n Driver Points

1. Lewis HAMILTON 302
2. Sebastian VETTEL 236
3. Nico ROSBERG 229
4. Kimi RAIKKONEN 123
5. Valtteri BOTTAS 111
6. Felipe MASSA 109
7. Daniil KVYAT 76
8. Daniel RICCIARDO 73
9. Sergio PEREZ 54
10. Romain GROSJEAN 44
11. Nico HULKENBERG 38
12. Max VERSTAPPEN 33
13. Felipe NASR 25
14. Pastor MALDONADO 22
15. Carlos SAINZ 12
16. Fernando ALONSO 11
17. Marcus ERICSSON 9
18. Jenson BUTTON 8


n Constructor Points

1. Mercedes 531
2. Ferrari 359
3. Williams Mercedes 220
4. Red Bull Renault 149
5. Force India Mercedes 92
6. Lotus Mercedes 66
7. Toro Rosso Renault 45
8. Sauber Ferrari 34
9. McLaren Honda 19

http://www.statsf1.com/en/2015/russie/championnat.aspx







**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.


MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20566
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Russie le 11 octobre (Sotchi)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum