Le jour où... Schumacher est devenu Champion du monde

Aller en bas

Le jour où... Schumacher est devenu Champion du monde

Message par Modena49 le Jeu 13 Nov - 0:03:39

Le jour où... Schumacher est devenu Champion du monde

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] à 18:24
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Le 13 novembre 1994, le championnat de Formule 1 doit connaître son dénouement au terme d’une année aussi pénible que controversée à Adélaïde en Australie, théâtre du seizième et dernier Grand Prix de la saison. Michael Schumacher et Damon Hill se retrouvent dos-à-dos dans la course au titre. L’Allemand a survolé la campagne au volant de sa Benetton-Ford (qui utilisait encore certaines aides au pilotage bannies jusqu’alors) et ce malgré avoir été exclu de quatre manches.
Il devance pour un point au classement Damon Hill, le Britannique ayant dû endosser le costume de leader chez Williams-Renault après la disparition tragique d’Ayrton Senna à Imola. C’est la première fois depuis 1981 que l'on compte un écart aussi faible entre les prétendants au titre à la veille de l’ultime épreuve du calendrier.
Dès le début du week-end, Schumacher montre une certaine fébrilité dans les rues d'Adélaïde. Après être violemment sorti durant les essais, il se fait souffler la pole position pour 18 millièmes par Nigel Mansell qui pilote la seconde Williams. Damon Hill est troisième sur la grille devant Mika Häkkinen. Mais le ‘’Lion’’ loupe totalement son envol et c’est Schumacher qui vire en tête au premier virage, suivi comme son ombre par Hill.
Les deux hommes ne se lâcheront jamais durant la course et l’écart n’excédera jamais plus de deux secondes. Le pilote allemand perd entre-temps son principal allié quand son équipier Johnny Herbert abandonne au treizième tour, boîte de vitesses hors d’usage. Au 34ème passage, la Benetton n°5 est toujours en tête mais la Williams n°0 pointe à moins d’une seconde et se fait de plus en plus pressante...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La course connait son tournant une boucle plus tard, au moment où Schumacher commet une faute et vire trop large au virage n°5. La suspension avant-droite de la Benetton est touchée, Hill en profite pour s’engouffrer à l’intérieur au virage suivant. Mais ‘’Schumi’’ ferme la porte et entre volontairement en collision avec la Williams de son rival anglais, ce dernier endommageant à son tour sa suspension. Tandis que l’Allemand finit sa course dans le mur de pneus, Hill s’arrête à son stand pour examiner les dégâts mais malgré toute sa bonne volonté, l’équipe Williams ne peut réparer l’irréparable.
Amer, le fils de Graham doit jeter le gant, permettant à Schumacher de remporter le premier de ses sept titres de champion du monde. L'écurie Williams se console néanmoins avec le titre chez les constructeurs, le troisième consécutif depuis 1992, elle qui s’est battue jusqu’au bout comme l’aurait fait ce magicien brésilien qui l’a laissée orpheline. Le Grand Prix est remporté par le vétéran Mansell, le podium étant complété par la Ferrari de Gerhard Berger et Martin Brundle sur la McLaren-Peugeot.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
On polémiquera encore longtemps sur cet incident. Les détracteurs de Schumacher diront que le pilote Benetton a craqué sous la pression et a délibérément donné un coup de volant vers son adversaire. D’autres expliqueront que Hill s’est peut-être trop vite précipité et aurait dû attendre le virage suivant pour passer l’Allemand. Williams ne portera toutefois pas réclamation, le drame du 1er mai étant encore bien présent dans les mémoires.
Beau joueur ou habile communicateur, Schumacher rendra hommage à Senna durant la conférence de presse d’après-course, sur les conseils du journaliste Burkhard Nuppeney qui le coachait à l'époque : "Il a toujours été clair pour moi que ce serait Ayrton qui décrocherait le titre des pilotes cette saison, a-t-il déclaré. C’était le meilleur d’entre nous tous et selon moi, il n’y avait personne de sa classe sur la grille. Malgré les deux premiers Grands Prix de l’année où il avait été contraint à l’abandon, il n’y a aucun doute dans mon esprit sur le fait qu’il aurait remporté le championnat en fin d’année. Alors, j’en profite pour lui dédier ce titre."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum