La Formule E, un nouveau monde

Aller en bas

La Formule E, un nouveau monde

Message par Modena49 le Sam 13 Sep - 0:12:12


  • Électrique


La Formule E, un nouveau monde
Nate Saunders / Laurence Edmondson / Daniel Bastien
12 septembre 2014
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
© Getty Images
Agrandir
La Formule E, tout nouveau championnat de monoplaces à propulsion entièrement électrique, disputera la première course de son Histoire ce week-end à Beijing, en Chine. ESPNF1 jette un coup d'œil sur les principaux aspects caractérisant cette série, qui prend des allures de véritable pionnière.

C'est révolutionnaire

Les monoplaces de Formule E dépendent entièrement de l'énergie électrique : il s'agit d'une vision audacieuse de ce que pourrait être le sport automobile dans quelques décennies. Cette série a été courageusement créée pour relever un défi important, soit d'être "un environnement de recherche et de développement focalisé sur la voiture électrique", l'objectif étant de donner un coup de main important à l'industrie automobile tout en faisant la promotion des énergies propres et du développement durable.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
© Formula E
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Suite à la saison 2014/2015 inaugurale, pendant laquelle toutes les écuries disposent de monoplaces quasiment identiques, la FE souhaite devenir un championnat 'ouvert' où chaque équipe pourra développer sa propre voiture selon les paramètres stipulés dans la réglementation technique qu'adoptera la FIA (Fédération internationale de l'automobile). Cela permettra aux manufacturiers de mettre leurs innovations en valeur dans un contexte compétitif. Difficile d'être contre cette approche, mais il reste à voir si cela pourrait s'avérer très coûteux. Ce n'est qu'après avoir évalué le succès commercial de la Formule E, et son rayonnement auprès du public, que les manufacturiers décideront de l'importance d'investir dans une guerre de développement.
Pour le moment, en termes de technologies hybrides considérées pertinentes pour l'industrie automobile, les voitures du championnat du monde d'Endurance demeureront probablement les véritables bancs d'essai. Et en termes de rayonnement mondial, la Formule 1 est imbattable. Mais la FE ne fait que commencer, qui sait où elle sera rendue dans quelques années ?

Pas en concurrence avec la F1

Les médias tentant de décrire la FE comme une alternative viable à la F1 se sont vite fait corriger par les promoteurs du championnat électrique. Alejandro Agag, le grand patron de la Formule E, tient à minimiser les comparaisons avec la catégorie reine. Il préfère souligner les risques que prend son nouveau championnat ; le terme "pionniers" a d'ailleurs été maintes fois utilisé. Les promoteurs ont clairement indiqué que la FE ne cherche pas nécessairement à entrer en compétition avec la F1. En juin dernier, Alain Prost disait ceci à ESPNF1 : "La Formule 1, c'est la Formule 1. Ici, c'est la Formule E et nous allons la développer. Est-ce que son succès sera rapide ? Nous ne le savons pas."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Des anciens de F1 en FE


  • Jarno Trulli (252 départs)
  • Nick Heidfeld (183 départs)
  • Takuma Sato (86 départs)
  • Sébastien Buemi (55 départs)
  • Bruno Senna (46 départs)
  • Jaime Alguersuari (46 départs)
  • Charles Pic (39 départs)
  • Nelson Piquet Jr (28 départs)
  • Jerôme d'Ambrosio (20 départs)
  • Lucas di Grassi (19 départs)
  • Karun Chandhok (11 départs)
  • Franck Montagny (7 départs)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Grands noms et Glamour

Il est clair que la Formule E n'a pas été mise sur pied par des amateurs. De grands noms du sport automobile (Prost, Andretti, etc) se sont associés à de grands noms issus de domaines différents (di Caprio, Branson, etc) et ils comptent tous démontrer le sérieux de la démarche. C'est positif car cela indique que la Formule E est déjà capable d'attirer des personnes non seulement réputées et sérieuses, mais prêtes à investir dans le développement technologique et les énergies renouvelables.

Visages familiers

La Formule E compte un vainqueur de Grand Prix parmi ses rangs, soit Jarno Trulli (pilote et propriétaire de sa propre équipe). Parmi les anciens de la F1 qui rejoindront Trulli en piste, comptons Nick Heidfeld, Sébastien Buemi, Bruno Senna et Jaime Alguersuari. Takuma Sato sera également de la partie ce week-end en Chine. L'ensemble du groupe est disparate et certains observateurs sont d'avis que la FE sert de refuge pour des anciens de la F1, ce qui est très sévère comme jugement, mais il est vrai que certains de ces anciens n'ont pas un palmarès remarquable dans la catégorie reine.
Cela dit, le fait demeure qu'il y a des pilotes talentueux en Formule E, qu'ils viennent de la F1 ou d'ailleurs. Autre aspect important : pouvoir compter sur des noms déjà familiers auprès du public, c'est un atout non négligeable pour la première saison d'une nouvelle discipline.

Des voitures de course différentes

La monoplace Spark Renault SRT_01E sera utilisée par toutes les équipes du plateau au cours de ce premier championnat de Formule E. Le châssis a été fabriqué par Dallara et assemblé en France par Spark Racing Technology. Les pneumatiques sont produits par Michelin. Le groupe propulseur est fourni par McLaren Electronic Systems, les batteries par Williams Advanced Engineering. Les batteries peuvent fournir 200 kWh (ce qui équivaut à 270 ch) mais la pleine puissance sera utilisée pendant les essais et les qualifications seulement. La gestion de l'énergie sera un facteur clé des courses, en plus du Fan Boost (voir plus bas). Une recharge complète des batteries nécessite 50 minutes, et cela se fait dans les stands, mais cette charge ne suffira pas pour couvrir toute la distance de l'épreuve (voir plus bas).
Les chronos semblaient relativement lents lors des essais effectués sur le circuit de Donington, en Angleterre, mais il ne faut pas oublier que ces voitures ont été conçues pour des tracés urbains serrés, et non pour de vastes circuits favorisant des vitesses très élevées. De plus, les pneumatiques jouent également un rôle au plan des chronos : ils ne s'agit pas de slicks mais de pneus rainurés, capables de durer tout le week-end peu importe les conditions météo.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
© Formula E
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

C'est un peu différent

La Formule E accorde un point pour la pole position, un autre pour le meilleur tour de la course. C'est une approche adoptée par plusieurs séries de course automobile, mais pas en F1. Et il y a deux femmes sur la grille de départ (Michela Cerruti et Katherine Legge), contrairement à la F1 qui en parle depuis des années.
L'environnement de course est également différent. Pendant que la F1 découvre de nouveaux marchés non familiers et court devant des tribunes vides, la Formule E préfère organiser ses courses là où il y a déjà du monde, soit directement dans les villes. Le championnat sera disputé sur les rues et avenues de dix grandes villes situées un peu partout sur la planète (Beijing, Buenos Aires, Miami, Monte Carlo et Londres entre autres), ce qui permettra aux fans de voir des courses dans des endroits très connus mondialement.

Deux voitures par pilote

La propulsion électrique fait en sorte que les arrêts traditionnels ne s'appliquent plus. Vu les facteurs de sécurité et de logistique entourant la recharge d'une batterie alors qu'une course est en évolution, chaque pilote devra utiliser deux voitures. Au lieu de s'arrêter devant le garage, le pilote devra garer sa monoplace dans le garage, s'extirper du cockpit, s'installer dans la seconde monoplace, et retourner en piste le plus rapidement possible. En termes d'image, la nécessité d'avoir deux voitures par pilote ne fait que souligner à grands traits le plus gros problème auquel la motorisation électrique fait face dans le monde réel, soit la durée des batteries. Mais il faut aussi reconnaître qu'un environnement de course n'est aucunement représentatif des besoins énergétiques quotidiens des automobilistes, qu'il s'agisse de carburant ou d'électricité.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les 10 équipes


  • Amlin Aguri
  • Andretti Formula E
  • Audi Sport ABT
  • China Racing
  • Dragon Racing
  • E.Dams Renault
  • Mahindra Racing
  • Trulli
  • Venturi
  • Virgin Racing

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Boostez votre pilote

En ce qui concerne les réseaux sociaux, il est plus qu'évident qu'Alejandro Agag n'a pas du tout la même opinion que Bernie Ecclestone. Même si le concept n'enthousiasme pas entièrement, la Formule E encourage son auditoire à participer au déroulement de l'épreuve grâce au 'Fan Boost', un système qui permet aux fans de voter pour leur pilote favori. Contrairement à ses adversaires, l'heureux élu pourra profiter d'un surplus de puissance équivalent à 90 chevaux, utilisable pendant une période de 5 secondes. C'est un concept étrange, voire ridicule pour certains. Cependant, cela donnera une voix aux spectateurs qui pourront influencer (un peu) la course qu'ils regardent, ce qui est inédit. Le Fan Boost fait en sorte que la Formule E se donne des airs de Star Académie (attendons de voir quelles tactiques les pilotes utiliseront pour gagner la faveur des fans sur Twitter…), mais il faut souligner l'effort des promoteurs qui tentent une approche nouvelle pour engager leur public. C'est une attitude que les dirigeants de la F1 devraient adopter.

Est-ce que ce sera populaire ?

En ce moment, la Formule E génère beaucoup de curiosité. Cette série est suffisamment différente et innovante pour qu'un grand nombre de téléspectateurs s'intéressent aux premières courses. Il s'agit d'un concept intéressant et révolutionnaire, et ses promoteurs croient que sa création va changer le sport automobile à jamais. Mais inévitablement, le succès de la FE sera mesuré par sa popularité auprès des fans de sport automobile. Il n'y a aucun doute, la Formule E est une pionnière et elle va bravement explorer un territoire inconnu, mais personne ne peut prédire si le public va l'accueillir ou non. Si l'on se fie au nombre de spectateurs présents lors des essais à Donington, la série peut compter sur un très bon départ. Cela dit, la curiosité de la nouveauté ne dure qu'un certain temps. Ultimement, c'est la qualité du pilotage et l'action en piste qui décideront de la popularité et de la pérennité du championnat. Souhaitons à la Formule E une aventure électrisante.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

http://fr.espnf1.com/f1/motorsport/story/175165.html9



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Formule E, un nouveau monde

Message par dom465 le Sam 13 Sep - 7:30:36




**********************
"I remember when sex was safe and Motor Racing dangerous !" Jack Brabham
"Dans le doute, il ne s'abstient jamais !" (Manu Zurini parlant de Gilles Villeneuve)
"Qand tu arrives en haut d'une côte, reste à fond. Il y a peut-être une ligne droite après !" (Willy Mairesse)

« Sais-tu ce qu'il y a de particulièrement beau dans une voiture ? Quand elle ne marche pas bien, on peut la démonter entièrement, mettre ses organes à nu, découvrir la cause précise du mal et ôter la pièce défectueuse pour la remplacer par une neuve.
Si on pouvait en faire autant pour les humains... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
dom465
Administrateur indispensable
Administrateur indispensable

Messages : 2914
Date d'inscription : 16/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum