NIGEL MANSELL:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

NIGEL MANSELL:

Message par Guylaine le Mar 11 Mar - 20:58:41

Nigel Mansell
Nigel Mansell est un ancien pilote automobile anglais né le 8 août 1953 à Upon-on-Severn (une petite ville du comté anglais du Worcestershire). Il a notamment remporté le championnat du monde de Formule 1 en 1992 et celui de CART en 1993.

Nigel passe la majeure partie de son enfance et ses jeunes années adultes à Hall Green et à Birmingham. Il est écolier à l'école Roselyn, puis au Bilatéral de Hall Green, avant d'aller étudier la technologie au collège Matthew Boulton.

Il commence tout doucement sa carrière de pilote, utilisant ses propres deniers pour grimper les échelons. Grâce à une bonne saison de Formule 3 britannique 1979, il parvient à obtenir un test avec l'équipe Lotus, la plus prestigieuse des écuries britanniques. Le test s'avère suffisamment concluant pour que Colin Chapman, le directeur de Lotus, fasse de Mansell le pilote d'essai de l'équipe pour la saison 1980. Particulièrement satisfait du travail de Mansell, Chapman va même plus loin et lui permet de prendre par deux fois le départ d'un GP cette année-là au volant d'une troisième Lotus (les pilotes titulaires étant Elio de Angelis et Mario Andretti). Sa première course, en Autriche, tourne d'ailleurs au gag, une fuite d'essence lui occasionnant d'insupportables brûlures aux fesses.

Titularisé à partir de la saison 1981, Mansell ne peut se mettre en évidence tant les Lotus sont loin de leur lustre d'antan. La situation devient encore plus délicate à partir de décembre 1982 et la mort de Colin Chapman. Chapman tenait Mansell en très haute estime, tandis que la nouvelle direction de Lotus ne cache pas sa préférence pour l'autre pilote de l'écurie, l'élégant pilote romain Elio de Angelis, dont le style de pilotage tout en finesse contraste avec celui plus en force de Mansell. En 1984, pour sa dernière année chez Lotus, et grâce à l'apport du moteur Renault V6 Turbo, Mansell réalise quand même quelques jolis coups d'éclat, comme à Monaco sous le déluge, où il prend la tête du Grand Prix en mystifiant Alain Prost avant de partir à la faute, ou à Las Vegas où il mène à nouveau le Grand Prix avant de s'effondrer (au sens propre comme au sens figuré) en vue de l'arrivée.

En 1985, Frank Williams l'appelle pour qu'il conduise aux côtés de Keke Rosberg dans l'écurie Williams. Au volant d'une voiture en progrès constants tout au long de la saison, Nigel termine deuxième au GP de Belgique, puis signe sapremière victoire en 72 départs à Brands Hatch au Royaume-Uni. Il enlève dans la foulée une seconde victoire à Kyalami en Afrique du Sud. Alors que le petit monde de la F1 avait longtemps considéré Mansell comme un pilote de second plan, ces succès contribuent à infléchir positivement son image. Confirmation en 1986, où il prend l'ascendant sur son nouvel équipier Nelson Piquet (pourtant plus réputé que lui) et manque d'un souffle le titre mondial. Il s'en faut d'une crevaison à 19 tours de l'arrivée de l'ultime Grand Prix de la saison en Australie pour que Mansell laisse échapper à Prost un titre qui lui semblait acquis. Mansell n'est guère plus heureux en 1987, où malgré des performances souvent supérieures, il est battu par Piquet, plus régulier que lui. Dans un ultime effort pour rattraper son retard au championnat sur Piquet, Mansell est même victime d'une grave sortie de piste lors des essais de l'avant-dernier GP de la saison au Japon, qui l'oblige à déclarer forfait pour la fin de saison.

En 1988, Williams perd le bénéfice du Honda V6 Turbo et doit se rabattre sur un moteur Judd V8 Atmosphérique. S'en suit logiquement une saison morne au cours de laquelle Nigel ne termine que deux courses sur les quatorze où il est engagé, une varicelle lui en ayant fait rater deux autres. Cependant, il décroche sous la pluie une magnifique seconde place et le tour le plus rapide lors du Grand Prix de Grande Bretagne.

En 1989, Mansell devient le dernier pilote Ferrari à avoir été personnellement sélectionné par Enzo Ferrari. Chez Ferrari, où les tifosi le surnomment « il leone » ("le lion") en raison de son style de pilotage agressif et flamboyant, Mansell s'impose dès sa première apparition au Brésil. Mais le reste de la saison 1989 est marqué par d'innombrables problèmes de boîte de vitesses (Ferrari était en train de développer une révolutionnaire boîte de vitesse automatique) et même par une disqualification suivie d'une suspension d'une course à l'issue du GP du Portugal. Ce jour-là, disqualifié pour une manœuvre illicite dans les stands (une marche-arrière), Mansell ignora superbement le drapeau noir agité par les commissaires avant de s'en aller accrocher Ayrton Senna. Mais il termine tout de même quatrième au championnat grâce à une seconde victoire en Hongrie, succès obtenu malgré une lointaine douzième place sur la grille, position normalement rédhibitoire sur un tracé aussi tortueux que le Hungaroring.

La saison 1990 est plus délicate. Régulièrement dominé par son nouvel équipier Alain Prost, Mansell est dépité et va même jusqu'à annoncer sa retraite sportive à l'issue du GP de Grande-Bretagne, marqué par un cruel abandon. Mais le Britannique renonce rapidement à ses velléités de retrait et ne résiste pas à l'appel du pied de son ancienne écurie Williams.

Sa seconde collaboration avec Williams sera encore plus fructueuse que la première. De retour dans la familière voiture marquée du numéro 5 rouge, Mansell remporte cinq victoires en 1991, dont la plus mémorable est celle obtenue en Espagne à l'issue notamment d'une célèbre ligne droite avalée roue contre roue avec Ayrton Senna. Mais cela n'empêche pas Senna de remporter en fin d'année un troisième sacre mondial, et Mansell de devoir se contenter pour la troisième fois du titre honorifique de vice-champion du monde. Mansell prend sa revanche de la plus éclatante des façons en 1992. Au volant d'une Williams-Renault il est vrai largement supérieure à la concurrence (notamment grace à des aides au pilotage particulièrement sophistiquées), il remporte 9 courses (un record à l'époque), décroche 14 poles-positions (un autre record, qui tient toujours) et s'adjuge le titre mondial dès le mois d'août au GP de Hongrie. Du jamais vu en Formule 1.

Mais malgré cette saison parfaite, ses rapports avec son équipe tournent à l'orage. A tel point que vexé de devoir subir une réduction de salaire (un comble pour un nouveau champion du monde) ainsi que l'arrivée à ses côtés d'Alain Prost (un mauvais souvenir pour Mansell, Prost l'ayant dominé en 1990 chez Ferrari), il claque purement et simplement la porte de la Formule 1 à l'issue de la saison

Mansell trouve refuge en 1993 dans le championnat CART en Amérique du Nord, au sein de l'écurie Newman-Haas. Il ne tarde pas à se mettre en évidence, remportant la première course de la saison sur le tracé urbain de Surfer's Paradise en Australie. Malgré une première expérience douloureuse (un crash très violent à Phoenix), Mansell se fait également une spécialité des courses disputées sur tracé ovale et passe proche de la victoire aux 500 Miles d'Indianapolis. Avec cinq victoires dans la saison, il remporte le championnat pour sa toute première participation.

La saison 1994 s'avère plus délicate, en raison d'un matériel moins performant. A cela s'ajoute une certaine dispersion puisque Mansell est rappelé par le monde de la Formule 1 après la mort de Senna. A la demande pressante de Renault et de Bernie Ecclestone, Mansell reprend le volant de la Williams à l'occasion du GP de France, puis remporte le dernier GP de la saison en Australie. Mais malgré ce succès, Williams préfère miser pour la saison 1995 sur le jeune Britannique David Coulthard, également auteur de performances probantes sur la Williams.

Pour la saison 1995, Mansell signe avec l'écurie McLaren. Mais l'affaire tourne à la farce lorsque l'équipe annonce en début de saison que le pilote britannique est trop corpulent pour rentrer dans la voiture. Après avoir du faire l'impasse sur le début de saison, Mansell reprend du service au GP de Saint-Marin, au volant d'une monoplace modifiée, mais après deux courses calamiteuses, il met fin à sa collaboration avec McLaren.

Mansell tente vaguement un nouveau come-back en décembre 1996 en participant à des essais privés pour le compte de l'écurie Jordan-Peugeot en vue d'un éventuel engagement pour la saison 1997. Mais compte tenu des chronos décevants signés par l'ancien champion du monde, l'affaire en reste là. Il effectue un bref retour à la course en 1998 aux 24 heures de Chamonix (course sur glace) puis dans le « British Touring Car Championship » au volant d'une Ford Mondeo, pour 6 apparitions.

Depuis 2005, il est de retour sur les pistes, en disputant le tout nouveau Masters Grand Prix, en compagnie d'anciennes gloires de la F1. Il a d'ailleurs remporté la manche d'ouverture de ce championnat, à Kyalami (Afrique du sud), ainsi que la manche suivante au Qatar.
sourcewikipedia.

1980 : Pilote essayeur F1 et débuts en GP chez Lotus-Ford
1981 : Formule 1 chez Lotus-Ford
1982 : Formule 1 chez Lotus-Ford
1983 : Formule 1 chez Lotus-Ford
1984 : Formule 1 chez Lotus-Renault
1985 : Formule 1 chez Williams-Honda
1986 : Formule 1 chez Williams-Honda
1987 : Formule 1 chez Williams-Honda
1988 : Formule 1 chez Williams-Judd
1989 : Formule 1 chez Ferrari
1990 : Formule 1 chez Ferrari
1991 : Formule 1 chez Williams-Renault
1992 : Formule 1 chez Williams-Renault
1993 : CART chez Newman-Haas
1994 : CART chez Newman-Haas et Formule 1 chez Williams-Renault
1995 : Formule 1 chez McLaren-Mercedes

Champion du monde de Formule 1 en 1992
31 victoires en Formule 1
Champion CART en 1993

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20429
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: NIGEL MANSELL:

Message par Guylaine le Mar 11 Mar - 20:59:17

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
_________________



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20429
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: NIGEL MANSELL:

Message par Servoz-Gavin le Lun 7 Avr - 15:18:20

Le premier pilote dont j'ai été fan, c'était Nigel MANSELL ...
Sa bonne bouille, son casque, ses couleurs, ses batailles ... Je baignais dans la Grande-Bretagne !!!

Jamais vraiment vernit, mais il est toujours reparti de l'avant.
Ayant même songé à se retirer de la F1 avant de signer chez Ferrari en 1989 ...

Prophète dans son pays, il remportera sa première victoire à Brands Hatch sur Lotus ... Même quand sa machine était inférieure aux autres, il avait le sens de l'attaque pour ses fans, il était chez lui. Comme en 1988, année ultra-dominée par les Turbos et surtout par les McLaren-Honda. Nigel, sous la pluie, accompliera une superbe course en finissant deuxième avec son moteur atmosphérique.

Chercher sur youtube le dépassement de Nigel sur son équipier Nelson PIQUET au GP de Silverstone 1987, ca vaut le détour ... Wink

Il trouvait sa force auprès des siens, sa famille, sa femme Rosanne, sa fille Chloé & ses fils Greg et Léo. Ils ont trouvés leurs coins de paradis en s'installant sur l' Isle of Man ... Petite ile reputée pour ses course de moto, les fameuses TT Road pour ceux qui connaisssent.

D' ailleurs concernant leurs fils, en 1989, Nigel avait été ferme, jamais il n' autoriserait que Léo & Greg s'engagent en course automobile ... En 2008 ils font tout les deux parti de la Formule Atlantic aux Etats-Unis. Echelon inférieur au ChampCar.
avatar
Servoz-Gavin
Membre Honorable
Membre Honorable

Messages : 110
Date d'inscription : 16/03/2008

http://my-formula1-classic.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: NIGEL MANSELL:

Message par Servoz-Gavin le Lun 7 Avr - 15:19:08

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Greg MANSELL
avatar
Servoz-Gavin
Membre Honorable
Membre Honorable

Messages : 110
Date d'inscription : 16/03/2008

http://my-formula1-classic.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: NIGEL MANSELL:

Message par Servoz-Gavin le Lun 7 Avr - 15:19:42

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Leo MANSELL
avatar
Servoz-Gavin
Membre Honorable
Membre Honorable

Messages : 110
Date d'inscription : 16/03/2008

http://my-formula1-classic.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: NIGEL MANSELL:

Message par Invité le Lun 7 Avr - 16:13:50

Difficile la succession de Papa. Seul un des fistons à un niveau acceptable. L'autre est clairement a la ramasse.
Quand à Nigel il m'a fait sauter d'énervement plus d'une fois dans mon fauteuil. Mais que voulez vous, c'est peut être pour ça qu'on l'aime aussi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: NIGEL MANSELL:

Message par Guylaine le Lun 7 Avr - 17:16:20

La passion qu'est-ce que ça fait pas faire hein maréchal?Laughing



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20429
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: NIGEL MANSELL:

Message par Invité le Jeu 1 Mai - 17:08:18

Léo et Greg Mansell sont les coéquipiers de Kevin Lacroix en Formule Atlantic en 2008....
si on regarde le classement de la dernière course à Long Beach en avril dernier.... Kevin, notre pilote québécois était dans les tops 3...
les frères Masell étaient classés 13 et 22 e ......

Ils ne sont pas comme le père !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: NIGEL MANSELL:

Message par Karynka le Jeu 1 Mai - 18:21:34

Pis le jeune Lacroix il est tellement beau excusez Embarassed
avatar
Karynka
Membre Honorable
Membre Honorable

Messages : 459
Date d'inscription : 08/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: NIGEL MANSELL:

Message par Invité le Ven 2 Mai - 15:48:36

Schumyracer a écrit:les frères Masell étaient classés 13 et 22 e ......

Ils ne sont pas comme le père !

Je suis d'accord ce n'est pas fameux, mais ils ont le droit d'avoir une période d'adaptation, c'est leur première course. Mais c'est vrai qu'en Formule BMW ils n'ont pas brillé.

Cela dit, Nigel Mansell le premier championnat relevé auquel il a participé c'était la F3 Britannique. En 4 ans il n'a amassé qu'une cinquantaine de points, une seule victoire et comme meilleure place au championnat une 8e position.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: NIGEL MANSELL:

Message par Invité le Sam 7 Juin - 9:09:25

Pour moi, Mansell restera toujours le gars qui a perdu une course en faisant coucou à la foule dans le dernier tour !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: NIGEL MANSELL:

Message par Guylaine le Mar 6 Jan - 4:54:49

World Championships 1
Grand Prix Starts 191
Grand Prix Wins 31
Pole Positions 32
Nationality British
History
No driver fought harder to get into Formula One racing and few fought harder when they got there. Hugely determined, immensely aggressive and spectacularly daring, he was one of the most exciting drivers ever. With his win or bust approach - 31 wins and 32 crashes - he became the most successful British driver and ranks third in the world in fastest laps, fourth in wins and fifth in poles. With the Union Jack on his helmet and a chip on his shoulder, he was both quick and controversial. His awkward personality made him some enemies, his heroic performances made him millions of fans. Nigel Mansell was a driven man and it showed.

Born on 8 August, 1953, near Birmingham, Nigel Ernest Mansell first drove a car in a nearby field at the age of seven. That same year he watched Jim Clark in a Lotus win the 1962 British Grand Prix at Aintree and decided then and there to emulate the great Scot, an ambition no doubt entertained by countless other small boys. Few of them would have persevered through Mansell's many misfortunes.

After considerable success in kart racing, he become the 1977 British Formula Ford champion, despite suffering a broken neck in a testing accident. Doctors told him he had come perilously close to quadriplegia, that he would be confined for six months and would never drive again. Mansell sneaked out of hospital (telling the nurses he was going to the toilet) and raced on. Three weeks before the accident he had resigned his job as an aerospace engineer, having previously sold most of his personal belongings to finance his foray into Formula Ford. Next, Mansell and his loyal wife Rosanne sold their house to finance a move into Formula Three. In 1979 a collision with another car resulted in a huge cartwheeling crash he was lucky to survive. Again he was hospitalised, this time with broken vertebrae in his back. Shortly after this, stuffed with painkillers and hiding the extent of his injury, Mansell performed well enough in a tryout with Lotus to become a test driver for the Formula One team. In his Formula One debut, at the 1980 Austrian Grand Prix, a fuel leak in the cockpit left him with painful first and second degree burns on his buttocks.

Mansell became very close to Lotus boss Colin Chapman and was devastated by his sudden death in 1982. He stayed with the team for two more years, then moved to Williams in 1985. Near the end of that season, having no victories to show for 71 Grand Prix starts, Mansell suddenly blossomed into a prolific winner, starting with the 1985 European Grand Prix at Brands Hatch, where he wept on the podium. In a span of 18 months he won 11 races, yet lost out on two World Championships he was poised to win. In 1986 a burst tyre in Adelaide destroyed his season at the last possible moment. In 1987 it was a serious qualifying accident at Suzuka that injured his back again (a spinal concussion) and handed the title to his hated Williams-Honda team mate Nelson Piquet (who called Mansell "an uneducated blockhead" and took verbal shots at Rosanne). For Mansell (who never physically attacked Piquet as he had Ayrton Senna after they collided at Spa), the highlight of 1987 was his scintillating late race charge to beat his least favourite Brazilian at Silverstone. Mansell was simply unstoppable, setting lap records 11 times in the final moments as he reeled in the other Williams. On his victory lap, as thousands of patriotic fans in the feverish grip of 'Mansellmania' flooded onto the track, their hero stopped to kiss the tarmac at the spot where he'd overtaken Piquet at 180mph.

Mansell thrived on adversarial situations, using them to fuel his motivational fires, and if they didn't exist he seemed to go out of his way to create them. His 'me against the world' mentality caused conflict. At Williams, Patrick Head said "he thinks everybody is trying to shaft him at all times" and Frank Williams called him "a pain in the arse". The media also tired of Mansell's chronic complaining. But the fans loved him for the pure, palpable aggression with which he raced. Even that wasn't enough to overcome the deficiencies of the Judd-engined Williams cars in 1988 and when an opportunity arose at Ferrari Mansell seized it with both fists.

His 1989 debut with Ferrari began with a win in Rio and throughout the season he flogged his Ferrari for all it was worth, endearing himself to the fanatical Italian tifosi who called their moustachioed British hero 'Il Leone' (The Lion). At the Hungaroring, where overtaking is supposed to be impossible and where he had qualified a seemingly hopeless 12th, Mansell stormed through the field, scraped past Senna's McLaren in a breathtaking manoeuvre and won the race. In 1990 the wheels came off Mansell's Ferrari bandwagon when Prost became his team mate and out-manoeuvred him politically. At Silverstone the 'British Bulldog' theatrically threw his gloves into the adoring crowd and announced he was retiring at the end of the season. A couple of months later he made a U-turn and announced he was returning to Williams. In 1991 he won five times in the Williams-Renault but lost out on reliability to McLaren's Senna, who took the title. The next year Mansell dominated, winning nine of the 16 races in his Williams-Renault FW14B, but shortly after he was declared the 1992 World Champion he again announced his retirement. His grievances with Williams included a dispute over money and anger that the despised Prost might be his 1993 team mate. Williams offered a last-minute incentive of whatever conditions he wanted but Mansell stalked off to IndyCar racing in America, where he immediately dominated, even on the unfamiliar high speed ovals, and became the 1993 IndyCar champion.

In 1994 Williams persuaded him to return for the final four races, the last of which, in Australia, he won in stunning fashion from pole position. The next year he raced twice for McLaren but decided the car wasn't up to his speed. And so, after 187 hard races in 15 tumultuous seasons, 41-year-old Nigel Mansell left Formula One racing for good.

He retired a rich man, operating several business enterprises, including a Ferrari dealership and a golf and country club (he played golf to a professional standard) and lived the good life with his wife Rosanne and their three children.

"I had my fair share of heartaches and disappointments," he said of his career, "but I also got a lot of satisfaction. I only ever drove as hard as I knew how."

Text - Gerald Donaldson

Source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20429
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: NIGEL MANSELL:

Message par Guylaine le Lun 9 Fév - 9:31:58

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20429
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: NIGEL MANSELL:

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum