GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par Modena49 le Jeu 19 Déc - 3:00:10



   Circuit : Race
   Longueur 5.451kms
   Nombre de virages 16
   Circulation horaire
   Capacité 200,000
   Achevé en 2004
   Designer Hermann Tilke

Circuit Info

Lieu: Shanghai, Chine

1ère utilisation en F1: 2004

Programme officiel de la F1: oui

Longueur: 5,451km (3.387miles)

Distance du GP (tours): 56

Virages: 16

Trajectoire: sens des aiguilles d'une montre

Spectateurs: 200.000

Record du tour en F1: 1:32.238 (Michael Schumacher; Ferrari; 2004)

A noter: nombreux accidents mortels

Ce tout nouveau circuit en Chine a été conçu par Hermann Tilke pour être le circuit du nouveau millénaire - avec ses installations impressionnantes pour les spectateurs et un centre de presse qui enjambe la ligne finale d'arrivée - il a été présenté lors de son inauguration comme le circuit de référence auquel tous les autres devraient aspirer. Il est tout à fait caractéristique du style de Tilke avec de grandes lignes droites suivies de virages en épingle serrés.

C'est le circuit de Formule 1 le plus coûteux qui ait jamais été construit - 459MUSD - grâce à une société en joint-venture soutenue par le gouvernement. En septembre 2007, le précédent directeur du circuit Yu Zhifei a été reconnu coupable de détournement de fonds dans le cadre d'un scandale de corruption qui a impliqué plusieurs membres éminents du parti communiste, qui ont aussi perdu leur poste.

La forme du circuit ressemble au caractère chinois "Shang" qui signifie « haut » ou « au dessus », et certains endroits font référence à l'architecture chinoise traditionnelle tels les stands des écuries qui sont posés sur des pilotis sur le lac.

Le terrain sur lequel a été construit le circuit était auparavant un marécage et il a fallu d'abord l'assécher avant d'y construire quoi que ce soit. Malgré tout, le circuit a été construit en 18 mois grâce à une équipe de 3.000 techniciens. La course d'inauguration a été gagnée par Rubens Barrichello sur Ferrari, et c'est là qu'en 2006, Michael Schumacher a remporté son dernier Grand Prix avant de prendre sa retraite à la fin de la saison.


Dernière édition par Modena49 le Ven 18 Avr - 0:00:53, édité 1 fois



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Grand Prix de Chine

Message par Modena49 le Jeu 17 Avr - 12:53:01

Grand Prix de Chine


  • Présentation du Grand Prix de Chine

Chine, le vent du changement
Laurence Edmondson
17 avril 2014


Nico Rosberg en compagnie de son coéquipier chez Mercedes Lewis Hamilton au sommet du podium à Bahreïn
© Sutton Images


Si un passionné de Formule 1 avait regardé le Grand Prix de Chine l'année dernière, qu'il était parti sur Mars ensuite, et qu'il revenait aujourd'hui sur notre bonne vieille planète Terre, il aurait bien du mal à reconnaître sa discipline préférée. Il y a bien sûr ces nouveaux règlements, il y a aussi de nouvelles têtes, exit Martin Whitmarsh et Stefano Domenicali, les patrons respectifs de McLaren et de Ferrari, il retrouverait Éric Boullier sous la chemisette de McLaren. Il regarderait peut-être la dernière course, celle qui s'est déroulée à Bahreïn, et constaterait que les consignes d'équipe ne semblent plus avoir cours, alors qu'il était resté sur l'impression contraire dans le Grand Prix de Malaisie en 2013. Oui, ça bouge en Formule 1, et ça devrait continuer ce week-end.

En hausse
Mercedes semble écraser la concurrence depuis le début de la saison, profitant à merveille d'un moteur qui possède encore une ou deux longueurs d'avance sur celui de ses concurrents. À Bahreïn, la marque à l'Étoile s'est offert un deuxième doublé cette saison en plaçant Lewis Hamilton devant Nico Rosberg. Il s'écoulait ensuite 24 secondes avant l'arrivée du troisième, Sergio Pérez, sur la Force India motorisée... par Mercedes. Pour autant, nous avons vécu un Grand Prix de Bahreïn palpitant avec deux coéquipiers qui avaient carte blanche pour se battre. En Chine, le scénario pourrait être similaire et Rosberg va tenter de défendre sa première place au championnat devant son coéquipier. Ce duel fratricide occupe pour l'instant le devant de la scène.

En baisse


© Getty Images

L'année 2014 devait être, une fois de plus, celle du retour au premier plan de Ferrari. La Scuderia est l'une des deux seules écuries à rassembler châssis et moteur et en ces temps de grand changement dans la réglementation sur les blocs propulseurs, cela aurait dû être un avantage énorme. Ça l'est d'ailleurs pour Mercedes. En 2011, le président de Ferrari Luca di Montezemolo se plaignait qu'il y avait trop d'aérodynamique dans la Formule 1, aujourd'hui, force est de constater que son moteur n'est pas encore à la hauteur. Alors il a tenté le choc psychologique en changeant de patron avec la démission de Domenicali et l'arrivée de Marco Mattiacci qui fait ses débuts ce week-end en Chine. Celui qui était jusqu'à présent responsable de la filière nord-américaine, sans réelle expérience dans le sport automobile, va devoir relever un défi compliqué.

À surveiller
L'équipe Williams n'a pas encore réalisé tout son potentiel cette année. À Bahreïn, un circuit qui convenait à sa FW36, l'entrée en piste de la Voiture de Sécurité a ruiné la course de ses deux pilotes. L'équipe arrive en Chine avec des nouveautés de manière à combler le manque d'appui aérodynamique dont les pilotes se sont plaints cette année, cela ne devrait pas empêcher Williams de rester l'écurie la plus rapide en vitesse de pointe. Et ce sera un atout important dans la très longue ligne droite de Shanghai. Cependant, la météo incertaine qui est prévue pourrait faire mal à l'équipe, comme ce fut le cas en Australie et en Malaisie. Avant la course, Felipe Massa déclare : "Nous devons encore faire progresser cette voiture sur le mouillé, on espère que ce week-end sera sec, je préfère également au sec, mais il va falloir travailler dur pour faire encore progresser la voiture".

Points chauds

© Getty Images

Red Bull, appel rejeté
En grande partie éclipsée sur le plan des résultats par Mercedes, Red Bull a reçu une mauvaise nouvelle mardi. L'équipe championne du monde apprenait que la Cour d'appel de la FIA (Fédération internationale de l'automobile) rejetait son pourvoi pour faire annuler la décision concernant la disqualification de Daniel Ricciardo dans le Grand Prix d'Australie. Red Bull a tenté de prouver que sa voiture était conforme sur le plan du débit de carburant, mais la cour a jugé que les preuves avancées n'étaient pas suffisantes. En outre, elle a estimé que l'équipe avait choisi de ne pas tenir compte de l'information délivrée par les capteurs de la FIA. Cette dernière a convenu que ses débitmètres n'étaient pas infaillibles, et que cette technologie allait continuer à être améliorée.
Le nerf de la guerre
Jean Todt, le président de la FIA, a révélé qu'il n'y aura pas de plafond budgétaire pour les équipes à partir de 2015, contrairement à ce qui avait été annoncé en décembre dernier. Le projet a été formellement rejeté par les six équipes membres du Groupe stratégique de la F1 (Ferrari, Red Bull, McLaren, Mercedes, Lotus et Williams), un comité créé en 2013 sur lequel la FIA et Formula One Management sont également représentés (chaque groupe a six votes). Puisque ces écuries sont d'avis qu'il serait impossible d'encadrer et surveiller le respect d'un plafond budgétaire (malgré la récompense offerte aux dénonciateurs par Bernie Ecclestone), la réduction des coûts devra passer par des restrictions entérinées dans les règlements techniques et sportifs.

Autour du Grand Prix



  • Grand Prix de Chine s'écrit 中国大奖赛 en chinois simplifié
  • La forme du Circuit international de Shanghai ressemble au caractère chinois 'Shang', qui signifie 'haut' ou 'au-dessus'.
  • Sur la ligne droite entre les virages 13 et 14, les pilotes roulent à puissance maximale pendant 15 secondes
  • Zhuhai, en 1999, devait accueillir le premier Grand Prix de Chine. L'événement était inscrit au calendrier mais le tracé n'a pas satisfait aux exigences de la FIA (Fédération internationale de l'automobile). Il a donc fallu attendre 2004 pour voir la plus prestigieuse des compétitions du sport automobile s'arrêter dans le pays le plus peuplé au monde.



Pilote commissaire
Adrian Fernandez n'a jamais couru en Formule 1 mais il sera le commissaire représentant les pilotes à l'occasion du Grand Prix de Chine qui débute vendredi à Shanghai. Le pilote mexicain dispose d'une très grande expérience de la course en monoplace, il est en outre propriétaire d'une équipe extrêmement renommée outre-Atlantique. En tant que pilote, il a remporté huit courses dans l'ancien championnat CART. Il a couru également en IndyCar et il est toujours pilote, en Endurance. Fernandez a également joué un rôle dans la carrière des deux Mexicains qui sont aujourd'hui présents sur la grille de départ, Sergio Pérez et Esteban Gutiérrez.

Météo


© Getty Images

Un week-end de grisaille est attendu à Shanghai avec des chances de plus pour la qualification. Les températures ne devraient pas dépasser les 20° pendant tout le week-end, cela devrait poser des problèmes aux équipes pour faire monter leurs pneumatiques en température.

Circuit
Une autre création de l'architecte Hermann Tilke, le Circuit international de Shanghai compte sa signature, soit une longue ligne droite précédant une épingle (virage 14). Il s'agit là d'une belle opportunité de dépassement, et le DRS pourrait faciliter certaines manœuvres à l'entrée de l'épingle. L'enchaînement des virages 1 et 2 est un long défi à 270 degrés. Les appuis seront cruciaux lors des changements de direction rapides que requiert l'espace entre les virages 7 et 8. Il est également possible de doubler un adversaire dans les virages 6 et 11.

L'année dernière
1 Fernando Alonso (ESP) Ferrari F138 Ferrari 056 1:36'26.945
2 Kimi Räikkönen (FIN) Lotus E21 Renault RS27-2013 +10.168
3 Lewis Hamilton (GBR) Mercedes WO4 Mercedes FO108Z +12.322
4 Sebastian Vettel (GER) Red Bull RB9 Renault RS27-2013 +12.525
5 Jenson Button (GBR) McLaren MP4-28 Mercedes FO108Z +35.285
6 Felipe Massa (BRA) Ferrari F138 Ferrari 056 +40.827 5 1'34.933
7 Daniel Ricciardo (AUS) Toro Rosso STR8 Ferrari 056 +42.691
8 Paul di Resta (GBR) Force India VJM06 Mercedes FO108Z +51.084
9 Romain Grosjean (FRA) Lotus E21 Renault RS27-2013 +53.423
10 Nico Hülkenberg (GER) Sauber C32 Ferrari 056 +56.598
© ESPN Sports Media Ltd.


 http://fr.espnf1.com/china/motorsport/story/154319.html#TiRw63P7hdOBckEu.99



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par Modena49 le Jeu 17 Avr - 23:40:41

Le circuit de Shanghai à la loupe


par Thomas Mignon le 16/04/14 à 6:37

Dessiné par Hermann Tilke, le circuit de Shanghai est un véritable symbole de démesure à la chinoise. L’architecture des tribunes y est impressionnante et les moyens dégagés pour la construction de la piste en 2004 avaient atteint les 459 millions de dollars (soit plus de 351 millions d’euros).
Longues lignes droites et épingles serrées : les éléments caractéristiques de la plupart des créations de l’architecte allemand s’y retrouvent poussés à l’extrême, à l’image de cette ligne droite d’1,3 kilomètre, la plus longue du calendrier. C’est là, entre les virages T13 et T14 que les monoplaces atteignent la vitesse maximale de ce tracé, soit 320,9 km/h, avec l’aide de la zone DRS qui couvre les deux tiers de cet axe interminable.
"J'aime bien le profil du circuit, il présente quelques beaux challenges dans les virages au rayon étendu et dans les virages un peu relevés, explique Romain Grosjean qui a inscrit les tous premiers points de sa carrière à Shanghai en 2012. Il propose des virages lents et il y a aussi une grande ligne droite. Largement de quoi nous occuper !"
"Cette piste est vraiment spéciale, commente quant à lui Nico Rosberg, qui a signé là sa première victoire. Elle comprend des courbes étranges, différentes de celles que l’on rencontre durant la saison. Il faut s’y habituer et être capable de les prendre sans perdre de vitesse."

Il y a en effet à boire et à manger parmi les 16 courbes (9 droites et 7 gauches). On dénombre notamment cinq virages lents, dont le premier enchaînement (T1, T2 et T3) en forme d’escargot qui ne cesse de se refermer sur lui-même et qui constitue un vrai challenge pour les pilotes au départ.
"Le virage 1, qui se recroqueville terriblement, est vraiment une courbe à part, confirme Jean-Éric Vergne. On a l’impression de se dévisser le cou, et ce d’autant plus en qualifications, lorsque nous embarquons peu d’essence."
La portion la plus agréable pour les pilotes reste l’enchaînement T7, T8, T9 et T10, soit un long gauche, suivi d’un rapide droit, puis d’un double gauche. Une succession harmonieuse de courbes qui permet généralement aux monoplaces de s’exprimer pleinement.
Le tracé de Shanghai est donc très varié, un peu à l’image du circuit de Sepang, à ceci près que les conditions climatiques y sont bien moins éprouvantes pour les pilotes et les monoplaces. Il faudra néanmoins surveiller les gommes Pirelli, car le circuit a tendance à créer du sous-virage et fera donc souffrir les pneus avant, qu’il sera d’autant plus difficile à mettre en température.


http://www.f1i.com/f1i-features/circuit-shanghai-loupe/



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par Modena49 le Ven 18 Avr - 0:00:01

F1 - Shanghai L1 : Alonso est le plus rapide ce matin
C’est une petite surprise

18 avril 2014 - 05h35, par D. Thys 
La piste est sèche au moment de donner le départ de la première séance d’essais libres du Grand Prix de Chine, quatrième manche du championnat 2014 de F1. La température ambiante est de 15° seulement.

Il y a deux pilotes de réserve en piste ce matin : Giedo van der Garde au volant de la Sauber d’Adrian Sutil et Felipe Nasr aux commandes de la Williams de Valtteri Bottas.

Plusieurs équipes, dont Ferrari et Toro Rosso, ont apposé une peinture spéciale sur leur monoplace afin de visualiser l’écoulement des flux d’air.

Les pilotes s’élancent pour boucler leur premier tour d’installation, mais il faudra attendre près de vingt minutes pour voir Jenson Button signer le premier chrono de référence en 1’42”482.

Seuls deux pilotes vont se relayer ensuite en tête du classement : Nico Rosberg (1’41”063, 1’40”840) et Fernando Alonso (1’39”783).

Alonso devance finalement Rosberg, Ricciardo, Button et Hulkenberg.

Le performance de la Ferrari de Fernando Alonso est assez surprenante et nous ne savons pas encore si elle s’explique par les progrès réalisés par la F14 T ou par la fraîcheur de la température de la piste. Nous devrions en savoir plus à la fin de la séance de cet après-midi.

De l’autre côté du garage Ferrari, c’est la soupe à la grimace puisque Kimi Raikkonen est le seul pilote à ne pas avoir de chrono.

[th][/th][th][/th][th][/th][th][/th][th][/th]
01Fernando AlonsoFerrari1:39.78320
02Nico RosbergMercedes AMG1:40.18116
03Daniel RicciardoRed Bull Renault1:40.77223
04Jenson ButtonMcLaren Mercedes1:40.97023
05Nico HulkenbergForce India Mercedes1:41.17516
06Kevin MagnussenMcLaren Mercedes1:41.36620
07Jean-Eric VergneToro Rosso Renault1:41.50526
08Lewis HamiltonMercedes AMG1:41.5609
09Sebastian VettelRed Bull Renault1:41.62919
10Felipe MassaWilliams Mercedes1:41.69914
11Daniil KvyatToro Rosso Renault1:41.97723
12Romain GrosjeanLotus Renault1:42.09024
13Felipe NasrWilliams Mercedes1:42.26513
14Giedo Van der GardeSauber Ferrari1:42.61516
15Sergio PerezForce India Mercedes1:42.73313
16Pastor MaldonadoLotus Renault1:43.73122
17Kamui KobayashiCaterham Renault1:44.03816
18Adrian SutilSauber Ferrari1:44.16217
19Jules BianchiMarussia Ferrari1:44.2707
20Max ChiltonMarussia Ferrari1:44.78220
21Marcus EricssonCaterham Renault1:44.83522
22Kimi RaikkonenFerrari- :—
http://www.nextgen-auto.com/Shanghai-L1-Alonso-est-le-plus-rapide-ce-matin,75420.html



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par dom465 le Ven 18 Avr - 5:05:21

F1 - Shanghai L2 : Hamilton devance Alonso et Rosberg
La Ferrari étonne, la Mercedes confirme



18 avril 2014 - 09h33, par D. Thys

La température ambiante est de 14° au moment de donner le départ de la deuxième séance d’essais libres du Grand de Chine, quatrième manche du championnat 2014 de F1.

Adrian Sutil et Valtteri Bottas ont récupéré leur monoplace confiée ce matin respectivement à Giedo van der Garde et Felipe Nasr.

Les pilotes s’élancent dès l’ouverture de la piste, certains pour boucler un tour d’installation, mais d’autres s’attaquent immédiatement au chrono.

Plusieurs pilotes se relaient en tête du classement : Adrian Sutil (1’45”104), Daniil Kvyat (1’41”279), Sebastian Vettel (1’41”087), Felipe Massa (1’40”788), Nico Rosberg (1’39”792) et Fernando Alonso (1’39”251).

Ces premiers chronos ont été signé avec le mélange le plus dur de Pirelli et il reste un peu moins d’une heure avant le drapeau à damier.

Quelques minutes plus tard, Pastor Maldonado aborde l’entrée des stand un peu trop vite et chiffonne sérieusement sa Lotus contre un mur de protection. Sa séance est terminée. Pendant ce temps, Nico Rosberg est le premier à monter en piste en pneus tendres et s’installe en tête du classement en 1’38”726.

Fernando Alonso chausse lui aussi des pneus tendres et se replace en tête du classement en 1’38”456 avant que Lewis Hamilton fasse mieux que lui en 1’38”315. Personne ne parviendra à faire mieux.

Aussi étrange que cela puisse paraître, la Ferrari semble au niveau de la Mercedes sur ce circuit et sous cette fraîcheur. Mais c’est demain en qualification que la Scuderia devra confirmer son retour en forme.
Pos. Pilote Equipe Temps Tours
01 Lewis Hamilton Mercedes AMG 1:38.315 25
02 Fernando Alonso Ferrari 1:38.456 28
03 Nico Rosberg Mercedes AMG 1:38.726 30
04 Daniel Ricciardo Red Bull Renault 1:38.811 30
05 Sebastian Vettel Red Bull Renault 1:39.015 31
06 Felipe Massa Williams Mercedes 1:39.118 25
07 Kimi Raikkonen Ferrari 1:39.283 25
08 Jenson Button McLaren Mercedes 1:39.491 29
09 Romain Grosjean Lotus Renault 1:39.537 36
10 Daniil Kvyat Toro Rosso Renault 1:39.648 26
11 Nico Hulkenberg Force India Mercedes 1:39.736 30
12 Kevin Magnussen McLaren Mercedes 1:39.744 29
13 Jean-Eric Vergne Toro Rosso Renault 1:39.759 28
14 Valtteri Bottas Williams Mercedes 1:39.830 25
15 Sergio Perez Force India Mercedes 1:40.124 32
16 Esteban Gutierrez Sauber Ferrari 1:40.359 32
17 Adrian Sutil Sauber Ferrari 1:40.395 30
18 Pastor Maldonado Lotus Renault 1:40.455 12
19 Jules Bianchi Marussia Ferrari 1:42.327 27
20 Max Chilton Marussia Ferrari 1:43.473 30
21 Kamui Kobayashi Caterham Renault 1:43.530 32
22 Marcus Ericsson Caterham Renault 1:43.679 32

http://motorsport.nextgen-auto.com/Shanghai-L2-Hamilton-devance-Alonso-et-Rosberg,75439.html



**********************
"I remember when sex was safe and Motor Racing dangerous !" Jack Brabham
"Dans le doute, il ne s'abstient jamais !" (Manu Zurini parlant de Gilles Villeneuve)
"Qand tu arrives en haut d'une côte, reste à fond. Il y a peut-être une ligne droite après !" (Willy Mairesse)

« Sais-tu ce qu'il y a de particulièrement beau dans une voiture ? Quand elle ne marche pas bien, on peut la démonter entièrement, mettre ses organes à nu, découvrir la cause précise du mal et ôter la pièce défectueuse pour la remplacer par une neuve.
Si on pouvait en faire autant pour les humains... »


avatar
dom465
Administrateur indispensable
Administrateur indispensable

Messages : 2914
Date d'inscription : 16/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par dom465 le Ven 18 Avr - 5:22:00




**********************
"I remember when sex was safe and Motor Racing dangerous !" Jack Brabham
"Dans le doute, il ne s'abstient jamais !" (Manu Zurini parlant de Gilles Villeneuve)
"Qand tu arrives en haut d'une côte, reste à fond. Il y a peut-être une ligne droite après !" (Willy Mairesse)

« Sais-tu ce qu'il y a de particulièrement beau dans une voiture ? Quand elle ne marche pas bien, on peut la démonter entièrement, mettre ses organes à nu, découvrir la cause précise du mal et ôter la pièce défectueuse pour la remplacer par une neuve.
Si on pouvait en faire autant pour les humains... »


avatar
dom465
Administrateur indispensable
Administrateur indispensable

Messages : 2914
Date d'inscription : 16/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par Modena49 le Ven 18 Avr - 5:32:49

Mercedes sort sa nouvelle arme


par Grégory Demoen, envoyé spécial le 18/04/14 à 6:46


Mercedes devrait disputer le Grand Prix de Chine de ce week-end avec un nouveau museau, relativement plus court que celui qui figurait sur la W05 lors des trois premières courses de la saison (voyez notre comparaison ci-dessous).
L’équipe avait initialement espéré pouvoir utiliser ce museau pour le Grand Prix d’ouverture du championnat, en Australie, mais elle avait échoué au crash-test. Et elle n’avait pas eu plus de réussite en marge des Grands Prix de Malaisie et de Bahreïn.
Après de nombreuses modifications, ce museau a enfin passé le crash-test nécessaire à son homologation avant ce Grand Prix de Chine. De quoi apporter un gain de quelques dixièmes à Mercedes, tout du moins sur le papier.
"La voiture a en réalité été conçue autour de ce museau, a expliqué Toto Wolff, le patron de l’équipe allemande. Ce que nous avions jusqu’à maintenant n’était qu’une solution intermédiaire."
L'un des atouts du nouveau nez est qu'il dégage une plus grande ouverture au centre, augmentant ainsi le volume d'air dirigé vers le fond plat qui, mieux alimenté, produit davantage d'appui.
Découvrez les girlfriends des pilotes de Formule 1 dans notre galerie en cliquant ici.
Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1i sur Facebook et Twitter !

http://www.f1i.com/infos/mercedes-sort-nouvelle-arme/



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par dom465 le Ven 18 Avr - 6:30:00

Le point sur l'utilisation de chacun  des 6 éléments moteur après Barhaïn.



Il se dit également que tous les moteurs Mercedes passeraient à tous les éléments suivants en Chine parce qu'il s'agirait déjà d'une évolution 2 du moteur !



**********************
"I remember when sex was safe and Motor Racing dangerous !" Jack Brabham
"Dans le doute, il ne s'abstient jamais !" (Manu Zurini parlant de Gilles Villeneuve)
"Qand tu arrives en haut d'une côte, reste à fond. Il y a peut-être une ligne droite après !" (Willy Mairesse)

« Sais-tu ce qu'il y a de particulièrement beau dans une voiture ? Quand elle ne marche pas bien, on peut la démonter entièrement, mettre ses organes à nu, découvrir la cause précise du mal et ôter la pièce défectueuse pour la remplacer par une neuve.
Si on pouvait en faire autant pour les humains... »


avatar
dom465
Administrateur indispensable
Administrateur indispensable

Messages : 2914
Date d'inscription : 16/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par Modena49 le Ven 18 Avr - 9:58:06

Infographie - Les données de Shanghai

Le quatrième rendez-vous de la Formule 1 version 2014 a lieu à Shanghai ce week-end, en Chine, deux semaines après la victoire de Lewis Hamilton à Bahreïn. Ce tracé particulier et apprécié de certains pilotes mais ne fait pas l’unanimité. La piste est très large et propose plusieurs trajectoires. Elle comporte également la plus longue ligne droite du championnat, nécessitant une bonne vitesse de pointe.

Retrouvez ici une compilation de statistiques au sujet du circuit de Shanghai.



Circuit International de Shanghai
Longueur : 5,451 km
Tours : 56
Vainqueur 2013 : Fernando Alonso (Scuderia Ferrari)


http://www.toilef1.com/Infographie-Les-donnees-de-33538.html



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par Modena49 le Ven 18 Avr - 10:08:57

Les enjeux du Grand Prix de Chine


par Nicolas Carpentiers le 18/04/14 à 12:28



1

La passe de quatre pour Mercedes ?
Avec trois victoires (et trois pole positions) lors des trois premiers Grands Prix, Mercedes fait encore figure d’épouvantail, alors que les écuries clientes motorisées par le V6 allemand sont également compétitives (Force India occupant même la deuxième place provisoire du classement des constructeurs). Le tracé de Shanghai devrait mettre en valeur les qualités du propulseur étoilé, avec ses lignes droites sans fin et ses nombreuses réaccélérations en sortie de virage lent.
Derrière la “division Mercedes”, Red Bull tentera de limiter les dégâts en profitant du fait que, pour la première fois de la saison, le moteur Renault pourra exprimer sa pleine puissance. Sera-ce suffisant ? Pas sûr…  Tout comme l’électrochoc de la démission de Stefano Domenicali ne changera rien à la compétitivité des Rossa, puisque la réorganisation technique entamée l’an passé à Maranello ne se fera sentir que l’année prochaine (James Allison et Dirk De Beer étant arrivés alors que le concept de la F14 T était déjà défini). Il sera en tout cas intéressant d’observer ce qui se passe dans l’interminable ligne droite située entre les virages 13 et 14 (longue de 1,3 kilomètre), où les différences de vitesses de pointe devraient être décisives.

Rosberg veut sa revanche
Après s’être fait chiper la victoire par son équipier malgré sa pole position et une voiture plus rapide, Nico Rosberg aura à cœur de reprendre le dessus sur une piste qui lui a toujours réussi. C’est à Shanghai qu’il est monté pour la première fois sur le podium en 2010, et qu’il a remporté son premier succès en Grand Prix il y a deux ans. Avec en face un Hamilton ayant annoncé qu’il allait, lui aussi, se plonger dans les données de télémétrie de son équipier (comme celui-ci l’avait fait avant la Malaisie, avec profit), la bagarre risque d’être animée – tant mieux pour le spectacle !
Jeux stratégiques
Notamment pour limiter le face-face entre ses deux pilotes à la fin de course, Mercedes avait opté pour deux stratégies différenciées à Sepang. Avec la combinaison tendres et médiums (choisie pour la troisième fois en quatre épreuves par Pirelli), la tactique la plus rapide sur le papier en Chine repose sur deux arrêts (notamment en raison de la longueur de la pitlane). Si la plupart des concurrents avaient observé trois pitstops l’an passé, les gommes 2014 fournies par Pirelli sont plus robustes, et l’on a constaté jusqu’à présent un arrêt de moins en moyenne que la saison dernière. Toutefois, certaines monoplaces – on l’a vu avec Williams et Ferrari à Bahreïn – usent très rapidement leurs pneumatiques, tout en étant rapides en ligne droite (les bolides de Grove étaient les plus véloces à Sepang et Sakhir). La journée de vendredi sera consacrée comme d’habitude à la comparaison des deux spécifications et à l’analyse de l’usure des gommes (notamment celle du pneu avant gauche, particulièrement sollicité).



http://www.f1i.com/f1i-features/les-enjeux-du-grand-prix-chine/



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par dom465 le Ven 18 Avr - 22:10:34

Une très longue ligne droite en principe favorable aux moteurs Mercedes. Mais qui permettra aussi de voir si Renault a fait les progrès qu'il annonce !
Et si c'est le cas, on pourrait revoir Red Bull au tout premier plan.
Sinon, Nico se doit de reprendre la main sous peine de voir Lewis prendre un avantage déterminant sinon au championnat, en tous cas dans l'équipe !



**********************
"I remember when sex was safe and Motor Racing dangerous !" Jack Brabham
"Dans le doute, il ne s'abstient jamais !" (Manu Zurini parlant de Gilles Villeneuve)
"Qand tu arrives en haut d'une côte, reste à fond. Il y a peut-être une ligne droite après !" (Willy Mairesse)

« Sais-tu ce qu'il y a de particulièrement beau dans une voiture ? Quand elle ne marche pas bien, on peut la démonter entièrement, mettre ses organes à nu, découvrir la cause précise du mal et ôter la pièce défectueuse pour la remplacer par une neuve.
Si on pouvait en faire autant pour les humains... »


avatar
dom465
Administrateur indispensable
Administrateur indispensable

Messages : 2914
Date d'inscription : 16/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par Modena49 le Sam 19 Avr - 6:13:40


  • GP de Chine - Qualification

Hamilton facile à Shanghaï
ESPN Staff
19 avril 2014

Hamilton se promène à Shanghaï © Getty Images
Lewis Hamilton s'est facilement emparé de la pole position sur le tracé de Shanghaï devant les Red Bull de Daniel Ricciardo et Sebastian Vettel, à près d'une seconde.
Le règlement modifié, rien ne change en Formule 1. Après l'hégémonie de RBR, la saison 2014 semble marquer le début de l'ère Mercedes, tant la MGP W05 du Britannique semble intouchable.
La Flèche d'argent du pilote britannique reste toujours sans concurrence et la pluie n'a rien changé à l'occasion de la qualification du Grand Prix de Chine.

Un véritable fossé
Sur la piste détrempée de Shanghaï, Lewis Hamilton, a relégué la concurrence bien loin avec six dixièmes et une seconde de retard pour ses deux premiers poursuivants. En difficulté, Nico Rosberg n'a jamais été en mesure de tenir la dragée haute à son équipier.
Sur le podium après la première levée de la saison en Australie, les McLaren n'y sont plus, incapables de se hisser dans le top 10, Jenson Button et Kevin Magnussen peuvent se faire du soucis après une année 2013 des plus compliquées.
C'est en revanche bien mieux pour Romain Grosjean, qui passe une nouvelle étape en se qualifiant dans le top 10, au volant de sa Lotus E22. La cinquième ligne sera d'ailleurs 100% tricolore puisque Jean-Eric Vergne est allé chercher la Q3 dans les derniers instants à bord de la Toro Rosso. Jules Bianchi s'élancera en dix-neuvième position.

 http://fr.espnf1.com/china/motorsport/story/154769.html#pk25DkLY3PAA8ZDQ.99



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par Modena49 le Sam 19 Avr - 6:16:18


  • GP de Chine - Ferrari

Alonso vise les Red Bull
ESPN Staff
19 avril 2014

Fernando Alonso dans la Ferrari © Getty Images

Fernando Alonso espère se battre avec Red Bull à l'occasion du Grand Prix de Chine, quatrième manche du Championnat 2014 de Formule 1.
Cinquième temps de la séance de qualification sur le tracé de Shanghaï, l'Espagnol a tout donné sur une piste détrempée dans la F14 T et veut faire encore mieux en course.

L'Espagnol retrouve la motivation
"Je me sens bien, évidemment la voiture était mieux qu'à Bahreïn et les évolutions que nous avons apportées ici confirment le résultat positif", a déclaré l'Asturien.
"Nous savons que ce n'est pas suffisant, mais c'est un premier pas", a-t-il ajouté. "Partir cinquième, je pense que c'est un bon résultat, demain j'espère que nous pourrons conserver cette position dans les premiers tours et suivre les meilleurs".
"Il y a quinze jours, nous nous battions pour les neuvième et dixième places et ce n'est pas assez. Demain, nous pouvons lutter pour plus de points. Nous savons que Mercedes est hors de portée mais j'espère que nous ne serons pas loin derrière Red Bull".
© ESPN Sports Media Ltd.
flux RSS: ESPN Staff

 http://fr.espnf1.com/ferrari/motorsport/story/154839.html#uG7Y2jz6wZ3c5mlx.99



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par Modena49 le Sam 19 Avr - 6:17:58


  • GP de Chine - Red Bull

Tout se jouera au départ, dit Ricciardo
ESPN Staff
19 avril 2014

Daniel Ricciardo a battu Sebastian Vettel en toute fin de Q3 © Getty Images
 
Deuxième temps des qualifications du Grand Prix de Chine, Daniel Ricciardo reconnaît que Mercedes sera encore difficile à battre pour la victoire, mais l'Australien aura ses chances.
Le nouveau pilote Red Bull a devancé son coéquipier Sebastian Vettel (3e) sur la grille, pour la deuxième fois de la saison, la troisième si on se rappelle qu'il avait été pénalisé de cinq places à Bahreïn. La pluie a aidé Red Bull mais la course est annoncée sur piste sèche, un avantage certain pour Mercedes.
"Je pourrai faire tout ce que je veux sous la pluie, mais on se dirige bien vers une course sur le sec demain. Je pense quand même que nous avons un bon rythme, même si les Mercedes sont encore plus rapides. Nous devrons réussir le meilleur départ, pointer en tête au bout de la ligne droite, nous verrons ensuite comment les choses évolueront."
Pendant les qualifications, Ricciardo a semblé un ton en-dessous de Vettel mais au final, c'est bien lui qui a fini derrière le poleman Lewis Hamilton. "C'est très satisfaisant d'être devant à la fin. J'ai souffert pendant toute la séance, je ne pensais pas maîtriser ces conditions. Mais avec mon dernier train d'intermédiaires chaussé en Q3, j'ai trouvé un peu plus de performance. Je suis heureux d'être en première ligne", a-t-il conclu.
© ESPN Sports Media Ltd.
flux RSS: ESPN Staff

 http://fr.espnf1.com/redbull/motorsport/story/154811.html#sS6CbWS0EZZpDHYE.99



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par Modena49 le Sam 19 Avr - 6:21:15

Hamilton écrit une page d'histoire


par Thomas Mignon le 19/04/14 à 10:22


En signant la 34ème pole position de sa carrière, Lewis Hamilton a dépassé Alain Prost et Jim Clark au compteur, devenant ainsi le Britannique le plus prolifique de l’histoire en qualifications.
Marquée par la pluie, l’épreuve chronométrée n’a pourtant pas été de tout de repos pour le Champion du monde 2008, même s’il relègue son plus proche poursuivant, Daniel Ricciardo, à six dixièmes.
"Obtenir ce résultat quand il pleut est certainement ce qu’il y a de plus satisfaisant, a-t-il déclaré. Il faisait si glissant là dehors qu’il était dur de trouver un peu d’adhérence et de ne pas faire d’erreur. C’était une séance difficile, mais la voiture était géniale. Il y a encore des choses qui peuvent être améliorées, et cela nous met dans une bonne position pour la course."
Quant aux prévisions météorologiques, elles ne semblent pas trop l’inquiéter : "On m’a dit que ce serait une belle journée demain. Il fait toujours brumeux ici, donc vous ne savez jamais ce qu’il se passera avec le temps. J’espère que ce sera une course sur le sec, car je crois que ces gars (Daniel Ricciardo et Sebastian Vettel, ndlr) seraient un peu plus proches sur le mouillé."

http://www.f1i.com/infos/hamilton-ecrit-page-dhistoire/



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par Modena49 le Sam 19 Avr - 11:35:12


  • GP de Chine 2014

Déclarations des pilotes - Qualifications
ESPNF1 Staff / D.B.
19 avril 2014

Hamilton, en pole pour la troisième fois en quatre courses
© Sutton Images

Suite à la séance de qualification du Grand Prix de Chine sur le circuit de Shanghai, les pilotes commentent leurs performances.
Même la pluie ne peut empêcher un pilote Mercedes de s'imposer en position de tête sur la grille de départ, et ce pilote Mercedes, c'est Lewis Hamilton cette fois. Son coéquipier Nico Rosberg aurait pu le rejoindre sur la première ligne, mais une perte de contrôle à la fin de son dernier tour lancé le relègue en 4e place. Les deux pilotes Red Bull en ont profité pour s'interposer entre les deux Mercedes, Daniel Ricciardo (2e) devant Sebastian Vettel (3e). Cela dit, il est clair que la monoplace a progressé.
Fernando Alonso, 5e, cherchera à profiter de toute complication affectant ses rivaux pour s'emparer d'un premier podium pour lui et Ferrari. Nous savons que la monoplace Williams n'aime pas la pluie, et pourtant Felipe Massa et Valtteri Bottas seront aux 6e et 7e places sur la grille ; des résultats dans le Top 5 sont donc l'objectif. Idem pour Nico Hülkenberg, dont la Force India est juste derrière.
Chez Lotus, il y a le bonheur d'avoir une voiture dans le Top 10 (celle de Romain Grosjean) et la déception de voir l'autre (celle de Pastor Maldonado) en pièces détachées dans le garage suite à un problème avec le groupe propulseur. Le Vénézuélien partira en fond de grille ou de la voie des stands. Sa pénalité de recul de cinq places, imposée suite à l'accrochage dont il a été jugé responsable à Bahreïn, ne vaut plus grand-chose.
Les conditions pluvieuses ont transformé cette séance en festival de la glisse, mais la plupart des pilotes s'en sont bien tirés grâce à leurs réflexes rapides comme l'éclair. Le résumé des qualifications chinoises est ici, la galerie d'images du samedi est ici.
Pole position - Lewis Hamilton, Mercedes : "Ce fut une séance difficile mais j'ai vraiment apprécié. C'est vraiment très satisfaisant de décrocher la pole position dans de telles conditions pluvieuses car la piste est très glissante, vous devez vraiment trouver suffisamment d'adhérence pour réaliser un bon tour. La voiture se comporte à merveille et l'équipe a fait un boulot fantastique ce week-end. Nos rivaux semblent se rapprocher lorsque les conditions sont humides, alors j'espère que ce sera sec demain pour que nous puissions bien profiter de notre position. Nous faisons face à quelques inconnus car j'ai eu des difficultés pendant les essais de vendredi, et nous avons ensuite apporté plusieurs changements à la voiture, mais je n'ai pas encore eu l'opportunité de les tester sur le sec. Cependant, cela semblait très bien sous la pluie alors j'espère que nous pourrons convertir notre pole position en excellentes performances pendant la course demain."
2e - Daniel Ricciardo, Red Bull : "Je n'aurais pu tirer davantage de la voiture pendant mon dernier tour rapide. J'en suis satisfait et ma récompense est une place sur la première ligne de la grille demain. Cela m'a pris du temps pour trouver le rythme que je souhaitais aujourd'hui, mais j'y suis parvenu vers la fin. Je me sens prêt pour un bon résultat. Je sais que ce ne sera pas facile, mais je suis prêt à me battre et à me lancer dans le combat. Je me sens très à l'aise dans l'équipe, les gens m'ont chaleureusement accueilli et cela m'aide beaucoup. Je profite pleinement de la voiture et cela semble se refléter dans les résultats. L'équipe réduit l'écart qui nous sépare de l'avant du peloton et nous nous améliorons avec chaque course."
3e - Sebastian Vettel, Red Bull : "Lorsqu'il pleut, nous avons de meilleures chances contre Mercedes que sur le sec. Je pense qu'on annonce du temps sec pour demain, mais nous ferons notre possible bien sûr. Je dirais que nous sommes dans la meilleure position qui soit pour compliquer leur tâche pendant la course, alors nous verrons. Nous avons apporté des améliorations à la voiture ce week-end et je pense que les essais de Bahreïn ont aidé, mais il nous reste encore du travail à faire. J'aimerais être à la première place, mais je suis quand même dans une bonne position pour le départ. Bravo à Daniel (Ricciardo), je reconnais qu'il fait du très beau travail."
4e - Nico Rosberg, Mercedes : "J'ai eu deux problèmes principaux aujourd'hui. Je n'étais pas entièrement satisfait des freins, ce qui a résulté en un blocage de roues et une perte de contrôle pendant mon avant-dernier tour. Ensuite, lors de mon dernier tour lancé, j'étais une demi-seconde plus rapide à l'entrée du dernier virage, mais mon écran affichait un retard de deux dixièmes. Alors j'ai pris un gros risque car je pensais n'avoir rien à perdre de toute façon, et je me suis retrouvé en tête-à-queue. Cependant, la 4e place n'est pas un désastre. J'étais rapide vendredi alors que nous préparions la course, donc je suis toujours confiant et tout reste à gagner demain."



Alonso s'attend à être plus compétitif sur le sec
© Getty Images

5e - Fernando Alonso, Ferrari : "Lorsqu'il pleut, vous ne savez jamais comment les choses vont se passer car les conditions de piste peuvent se détériorer de tour en tour, et c'est pourquoi je suis satisfait de ces qualifications. La 5e place signifie que je pourrai démarrer dans le groupe de tête, et si je parviens à rester près des leaders, nous pourrons terminer près du podium. Les premiers tours seront très importants et nous devrons absolument faire de notre mieux pour réussir un bon départ, et ainsi éviter les combats qui nous ont fait perdre du terrain lors des dernières courses. La voiture était plus compétitive hier (lors des essais libres) et cela signifie que nous pouvons espérer mener une meilleure course que les trois dernières. Je pense qu'ici en Chine, nous avons fait un premier pas en termes d'amélioration. La voiture se comporte bien dans tous les domaines, ses performances aérodynamiques se sont améliorées, et nous avons plus de puissance qu'auparavant maintenant que des réglages relatifs au groupe propulseur ont été ajustés. Bien entendu, nous sommes encore loin du rythme des meneurs, et eux aussi progressent, mais nous pouvons espérer nous battre pour de meilleures places et de meilleurs points."
6e - Felipe Massa, Williams : "La journée fut difficile pour nous vu la météo, mais nous en avons tiré le maximum et démontré que nos performances sur piste humide se sont améliorées. C'est plaisant de constater que nous faisons des pas en avant. La journée de demain pourrait être intéressante car nous sommes plus compétitifs sur le sec ; nous pourrions mener une bonne course. Le fait d'avoir nos deux voitures dans le Top 10 à nouveau, c'est très prometteur. Maintenant, nous devons tenter de faire mieux pendant la course."
7e - Valtteri Bottas, Williams : "Ce fut une journée positive car nous avons clairement progressé en ce qui concerne les conditions humides. Les améliorations apportées ici ont fait une différence sur le sec, mais c'est plaisant de voir que c'est aussi le cas pour les conditions humides. Nous sommes sur la bonne voie et c'est le résultat du dur labeur investi par l'équipe. Mais nous demeurons toujours plus compétitifs en conditions sèches, alors nous espérons que la course se déroulera sur le sec et que nous pourrons terminer l'épreuve plus près du sommet qu'aujourd'hui."
8e - Nico Hülkenberg, Force India : "Nous visons toujours un résultat dans le Top 10 lors des qualifications, alors à cet égard, je suis content de cette 8e place. C'était très mouillé en piste et j'avais quelques difficultés avec l'équilibre de la voiture lors des freinages, mais dans l'ensemble je dirais que nous sommes dans une bonne position de départ pour la course. La météo devrait être meilleure demain, et puisque nous avons roulé sur le sec hier, nous savons à quoi nous attendre et nous nous adapterons à toutes les conditions. Il sera intéressant de voir l'évolution des pneumatiques pendant cette course car le graining fait partie des normes sur ce circuit, mais je suis confiant ; nous saurons contourner cela et faire durer les pneus plus longtemps."
9e - Jean-Éric Vergne, Toro Rosso : "Je suis très satisfait de mes qualifications, j'ai bouclé un excellent tour. Je suis fier de moi-même car tous mes tours de qualification ont été bons jusqu'à maintenant, sans erreurs. La voiture est plutôt difficile à conduire dans des conditions humides, alors accéder à la Q3 aujourd'hui est une grande satisfaction pour moi et l'équipe. Il faut vraiment réaliser un tour parfait et je pense que c'est ce que j'ai fait. Les prévisions météo annoncent du temps sec demain, ce qui convient beaucoup plus à notre voiture, donc nous pouvons espérer faire une bonne course. Notre rythme semble compétitif sur les longs relais, alors je ferai de mon mieux pour bien m'élancer de la 9e place sur la grille. Si tout fonctionne bien, nous pourrons certainement viser quelques points de plus."



Grosjean et l'écurie Lotus en Q3 pour la première fois cette saison
© Getty Images

10e - Romain Grosjean, Lotus : "Cela fait du bien d'avoir rejoint la Q3. Nous avons bien progressé ce week-end. Les choses s'étaient mieux passées ce matin lors des essais que pendant les qualifications, alors nous nous attendions peut-être à encore mieux. Je ne sais pas vraiment pourquoi nous n'avions pas autant de performances cet après-midi comparativement à ce matin. J'ai aussi souffert sur les pneus et les conditions avaient un peu changé depuis la matinée, mais cela faisait longtemps depuis que nous avions rejoint la Q3 ! Nous espérons mener une bonne course demain et si tout va bien, demeurer dans le Top 10."
11e - Kimi Räikkönen, Ferrari : "Les deux derniers jours ont été difficiles car suite au problème technique d'hier, je n'ai fait qu'un seul run ce matin (lors des essais libres) ; mais en général, je me sens plus à l'aise dans la voiture. Malheureusement, j'ai perdu beaucoup de temps dans le dernier secteur, lors de ma dernière tentative pendant la Q2, et c'est pour cela que je n'ai pas rejoint la Q3. Le comportement de la voiture n'est pas régulier, il est stable sur certaines portions de la piste et il l'est moins sur d'autres. J'avais aussi des problèmes d'équilibre, ce qui affecte les performances. Il est encore trop tôt pour dire ce qui est arrivé, mais le temps perdu hier n'a certainement pas aidé. Je souhaite maintenant me concentrer sur la course et je ferai de mon mieux pour conclure ce week-end par un bon résultat."
12e - Jenson Button, McLaren : "C'est toujours difficile dans de telles conditions. J'avais de la difficulté à faire monter la chaleur des pneus, surtout dans ces températures ambiantes aussi basses. J'avais du 'frissonnement' de pneu pendant la Q2. C'est ce qui arrive lorsqu'il n'y a pas suffisamment de température dans le pneumatique ; la surface du pneu n'adhère pas lors des braquages et il sautille sur le circuit. La course s'annonce dure car vu toute cette pluie, nous allons rouler sur une piste propre, sans adhérence. Donc j'espère que ce sera sec demain, car je pense que nous pourrons alors avoir une course amusante. Nous sommes plus loin sur la grille que je souhaitais, mais cette année, de bons résultats ont déjà été réalisés en partant d'aussi loin. Nous verrons ce qui peut être fait demain."
13e - Daniil Kvyat, Toro Rosso : "C'était très difficile comme séance qualificative aujourd'hui et même si j'ai tout donné, je n'ai pas pu aller plus vite. Il semble que j'ai perdu beaucoup d'adhérence entre la troisième période d'essais libres ce matin et les qualifications, alors je suis pressé de voir les données. Dans l'ensemble, je suis déçu du déroulement de la journée mais je suis confiant. Nous pouvons encore faire une bonne course, surtout si elle se déroule sur le sec."
14e - Adrian Sutil, Sauber : "Je suis satisfait de ces qualifications. Même si les conditions n'étaient pas faciles, je suis heureux que nous ayons accédé à la Q2. Il s'agit d'une meilleure performance qualificative que les précédentes. Nous avons profité des conditions pluvieuses, c'était mieux que sur le sec. C'est un petit pas et j'espère que nous allons continuer en ce sens. Il reste encore beaucoup à faire, mais c'est super de ne pas démarrer des dernières rangées. Nous pouvons bâtir sur cette progression. Vu les conditions humides, nous avons apporté de nombreux changements aux réglages et nous sommes satisfaits des performances de la voiture. Nous espérons maintenant connaître une bonne course demain. Si les conditions sont sèches, je crois que ce sera difficile pour nous. Mais il faut demeurer optimiste et nous tenterons de gagner des places."



Les voitures font la queue à la sortie des stands au début de la Q1
© Sutton Images

15e - Kevin Magnussen, McLaren : "Je suis très déçu de m'être qualifié à la 15e place ; ce n'est pas super. Je ne sais pas vraiment ce qu'il s'est passé. Nous avions des problèmes d'adhérence, mais je ne suis pas sûr si cela relève des pneus, qui n'avaient peut-être pas atteint leur température d'utilisation optimale. Nous allons regarder cela. Nous pouvons faire mieux que la 15e place mais de toute évidence, nous n'avons pas réussi aujourd'hui. Nous ne sommes pas suffisamment rapides, il faut débloquer davantage de vitesse. L'équipe fait du bon travail pour améliorer la situation, mais ces choses prennent du temps, cela ne se corrige pas du jour au lendemain. Mais j'ai confiance en l'équipe ; nous y parviendrons."
16e - Sergio Pérez, Force India : "Ce ne fut pas une séance facile, et j'ai des difficultés avec l'équilibre de la voiture depuis le début du week-end. Je crois que la pluie d'aujourd'hui a amplifié ces problèmes et cela me laisse à la 16e place, ainsi qu'un peu déçu. Il m'était difficile de générer de la chaleur dans les pneumatiques et je glissais dans chaque virage, surtout lors des freinages. La météo s'annonce meilleure demain, alors je suis sûr que nous pourrons regagner le terrain perdu et nous battre pour des points."
17e - Esteban Gutiérrez, Sauber : "Les conditions étaient piégeuses et difficiles aujourd'hui. Je suis frustré car j'aurais pu rejoindre la Q2. J'ai eu un problème technique inattendu pendant mon dernier tour (de la Q1). Le système de freinage électronique est passé en mode sécurité, alors la pédale des freins n'agissait plus de la même façon et l'équilibre des freins a changé. J'ai dû gérer cette situation pendant la majorité de mon dernier tour lancé, mais j'ai néanmoins presque réussi à rejoindre la Q2. Malheureusement, j'ai commis une erreur dans le dernier virage. Il faudra se montrer constants demain et profiter de chaque opportunité qui se présentera pendant la course. C'est la seule façon de progresser. Nous attendons toujours les améliorations qui seront apportées à la voiture à Barcelone (9-11 mai), où nous nous attendons à faire un pas en avant."
18e - Kamui Kobayashi, Caterham : "Il pleuvait déjà avant le début des qualifications et les conditions de piste étaient juste sur la limite entre choisir des pneus intermédiaires ou de pluie, alors nous avons opté pour les intermédiaires car cela nous donnait les meilleures chances de réussir un bon coup en Q1 pour ensuite accéder à la Q2. Cela s'est avéré très difficile sur les intermédiaires, mais les chronos y étaient presque lors de mon premier run sur les pneus pluie, alors je les ai conservés pour mon second run. C'est alors que les conditions de piste se sont légèrement améliorées, mais pas suffisamment pour avoir un net avantage si nous chaussions les intermédiaires. Donc me retrouver à la 18e place et devant Bianchi, et à seulement trois dixièmes de Gutiérrez, c'était probablement le maximum possible aujourd'hui."



Les conditions météo devraient être très différentes dimanche
© Sutton Images

19e - Jules Bianchi, Marussia : "J'étais vraiment mécontent de la voiture ce matin, mais nous avons apporté des changements suite aux essais libres et cela a parfaitement fonctionné pour les qualifications, même si la piste était très piégeuse vu la pluie. Je menais une bonne bataille avec Kobayashi, nous nous échangions les chronos dans ces conditions changeantes, mais je suis sorti large dans le dernier virage et il a pu passer devant moi dans le classement. Cependant, nous étions très près l'un de l'autre malgré mon erreur, alors tout indique que nous pourrons faire une bonne course demain, dans de meilleures conditions météo."
20e - Marcus Ericsson, Caterham : "Ces qualifications furent dures, surtout que j'avais seulement complété six tours ce matin (lors des essais libres). Mais je suis relativement satisfait du résultat car il ne s'agissait que de ma troisième séance sur piste humide en F1 ! J'ai opté pour la même stratégie que Kamui (Kobayashi) et la voiture était vraiment difficile à maîtriser pendant mon premier run (sur la gomme intermédiaire). Mes roues bloquaient à l'avant comme à l'arrière dans les zones de freinage et cela me coûtait beaucoup de temps, en plus des problèmes de circulation. Mais dans l'ensemble, je suis heureux d'avoir gardé la voiture sur la piste et d'être devant Chilton."
21e - Max Chilton, Marussia : "Cette séance qualificative m'a fortement frustré. La voiture était vraiment très bonne ce matin pendant les essais libres, mais j'avais des problèmes d'équilibre pendant les qualifications et je n'arrivais pas à compléter un tour parfait. Les conditions de piste étaient très difficiles, mais je sentais néanmoins qu'il aurait été possible de faire davantage avec un meilleur équilibre. Toutefois, demain est un autre jour, alors je vais tenter de transformer ma frustration en un autre bon résultat de course."
*22e - Pastor Maldonado, Lotus : "Bien entendu, nous ne sommes pas heureux d'avoir raté les qualifications, mais demain est un autre jour et la course sera longue. Je demeure optimiste et je ferai de mon mieux comme toujours. Nous ne sommes pas dans une très bonne situation, mais nous travaillons très fort pour l'améliorer. Romain (Grosjean) s'est qualifié dans le Top 10 aujourd'hui et j'étais le 6e plus rapide ce matin (lors des essais libres), alors nous progressons."

Notes
*Maldonado : Pénalité de recul de 5 places sur la grille de départ, pour avoir provoqué une collision contre Gutiérrez à Bahreïn.
© ESPN Sports Media Ltd.
flux RSS: ESPN Staff
 http://fr.espnf1.com/china/motorsport/story/154799.html#ps7c9XVcHZKUoHIf.99



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par Modena49 le Dim 20 Avr - 1:12:21




**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par Modena49 le Dim 20 Avr - 4:47:33

Course : Hamilton s'impose devant Rosberg et Alonso


par Grégory Demoen le 20/04/14 à 10:42





En remportant ce dimanche après-midi en Chine son troisième Grand Prix d’affilée de la saison, Lewis Hamilton est revenu à quatre points de la première place du championnat, toujours détenue par son équipier Nico Rosberg, qui a terminé deuxième sur le circuit de Shanghai.
Après avoir égalé les 24 succès de Juan-Manuel Fangio à Bahreïn, Hamilton rejoint à présent Jim Clark et Niki Lauda aux statistiques.
Fernando Alonso s’est adjugé la troisième marche du podium. Une jolie performance pour le pilote espagnol, qui s’élançait de la cinquième place sur la grille de départ. Le champion du monde n’a concédé qu’une vingtaine de secondes à la première Mercedes à l’arrivée.
La quatrième position est revenue à Daniel Ricciardo, qui a échoué à une poignée de secondes de son premier podium en Formule 1. Comme à Bahreïn, l’Australien a devancé son équipier Sebastian Vettel, cinquième aujourd’hui.
Le top 10 est complété par Nico Hülkenberg, Valtteri Bottas, Kimi Räikkönen, Sergio Pérez et Daniil Kvyat.

http://www.f1i.com/infos/course-hamilton-simpose-devant-rosberg-alonso/



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par Modena49 le Dim 20 Avr - 4:57:15

Course - Troisième victoire consécutive pour Hamilton, en solitaire
Posté le dimanche 20 avril 2014 à 10:41, par Guillaume Navarro


Lewis Hamilton a aisément remporté la 25ème victoire de sa carrière, aujourd’hui, en s’imposant depuis la pole position, et au terme d’une course menée en solitaire sans pousser. Le Britannique signe sa troisième victoire consécutive -une première dans sa carrière-, et réduit l’écart au championnat du monde des pilotes à 4 points sur son équipier Rosberg, lointain second. Mercedes reviendra en Europe avec une avance considérable au championnat du monde des constructeurs, et semble bien difficile à rattraper, Red Bull et Ferrari évoluant dans une autre division.

— -

Il fait gris et venteux, mais sec pour le départ du Grand Prix de Chine. Les qualifications ayant été disputées sur piste humide hier, les pilotes sont autorisés à prendre le départ avec le composé pneumatique de leur choix, y compris dans le top 10. Partant dernier sans avoir disputé les qualifications, Pastor Maldonado n’est pas affecté par les 5 places de pénalité sur la grille pour son contact avec Gutierrez, lors de la dernière épreuve.

Les Williams de tous les côtés au départ

Sans surprise, tout le plateau choisit le composé ‘option’ tendre pour prendre le départ, à l’exception notable de Magnussen, P15 sur la grille.

Depuis la pole, le départ de Lewis Hamilton est des plus clairs, tandis que Fernando Alonso et Felipe Massa s’élancent bien. Prenant le meilleur sur Rosberg à l’accélération, Massa tente de se frayer un chemin jusqu’au premier freinage mais entre en contact avec son ancien équipier Ferrari en se rabattant de façon douteuse. La forte touchette n’engendre aucun dommage sur les deux autos, celle-ci se faisant pneu contre pneu. Chanceux, Bottas et Rosberg ne subissent pas non plus de dégâts sur leur contact au premier freinage.

Ricciardo, P2 sur la grille, a vu passer Vettel et Alonso. L’Espagnol tente une manœuvre après une paire de freinages sur le Champion en titre mais ne peut prendre la main. Après deux boucles, Hamilton s’est déjà ménagé une avance de 2.4s, devant Vettel, Alonso, Ricciardo, Massa, Rosberg, Hülkenberg et Grosjean. Les Finlandais Bottas et Räikkönen complètent le top 10, tandis que Magnussen se maintient en P16 avec ses pneus plus durs.



Hamilton s’envole, Rosberg impuissant

Rosberg, cinquième, a fort à faire s’il veut se montrer dangereux pour Hamilton, bien installé en tête et décidemment plus à l’aise à Shanghai depuis le début du weekend. L’Allemand tourne seulement dans les mêmes temps que les Red Bull et la Ferrari devant lui, sans se rapprocher. Pour son compatriote Sutil, la course prend fin sur un ennui moteur dès le 7ème passage : le troisième abandon consécutif pour le pilote Sauber.

C’est avec une avance impressionnante de 10.4s sur Vettel que Lewis Hamilton boucle le 10ème passage, qui marque les premiers pitstops. L’arrêt aux stands de Felipe Massa, dans ce même passage, est un véritable désastre. Devant tout d’abord attendre ses deux pneus arrière disparus, le Brésilien voit son équipe lutter pendant une éternité pour chausser le pneu arrière droit, la roue semblant endommagée suite au contact du départ avec Alonso. Après une minute dans la voie des stands, c’est une toute nouvelle course qui débute pour le pilote Williams, 21ème.

Utilisation très différente des pneus tendres

En s’arrêtant un tour plus tard que Vettel pour chausser ses mediums, Fernando Alonso gagne une position en piste sur l’Allemand et pointe P2 au 12ème passage, tandis que Rosberg reste derrière les deux hommes et les Toro Rosso devant encore s’arrêter.

Ricciardo reste en piste jusqu’au 15ème tour avant de chausser les pneus les plus durs et ressort P5, derrière Rosberg. Dans la radio, Hamilton explique à son team que ses enveloppes tendres se comportent « bien, de façon surprenante ». Le Britannique plonge dans la ligne des stands pour un arrêt parfaitement exécuté au T17 et ressort en tête. S’il n’a plus qu’une avance de de 3.4s sur Alonso, Hamilton dispose cependant de nombreux tours de fraîcheur supplémentaires dans son train de mediums.

La course de Nico Rosberg n’est pas facilitée par la télémétrie Mercedes, qui ne donne pas les chiffres de consommation de l’Allemand au muret des stands. Rosberg doit lire à voix haute les informations de son écran sur le volant pour informer ses ingénieurs du niveau de carburant restant à bord. Devant, Hamilton reprend son rythme de leader. Vettel est informé du fait qu’il dispose d’un meilleur rythme qu’Alonso, en dépit du fait de se trouver 3.5s derrière l’Espagnol.



Invisible, Räikkönen lâche une moyenne d’une seconde au tour au locataire de l’autre Ferrari, et a pour mission de garder derrière lui Grosjean, P9 avec la Lotus. La course des McLaren a de quoi glacer le sang de Ron Dennis également : aucune des deux machines de Woking n’évolue plus haut qu’à la 12ème place, et Magnussen a dû passer aux stands pour changer de pneus en même temps que Hamilton, en dépit du fait d’avoir pris le départ avec le medium, théoriquement bien plus durable.

« Sebastian, laisse passer Daniel » !

Rosberg prend la position de Vettel en piste dans le 23ème passage, après une belle résistance de l’Allemand. P4, le Champion doit maintenant défendre face à son équipier Ricciardo, dont les gommes sont plus fraiches de 3 tours, et qui évolue sur trois arrêts, contre deux pour le N°1. Pour la seconde fois depuis le début de la saison, Vettel est ainsi intimé par radio de laisser passer son équipier pour que celui-ci puisse développer sa stratégie. L’Allemand ne l’entend cependant pas de cette oreille et rend la tâche de l’Australien difficile pendant deux boucles, en dépit de l’insistance de son muret des stands. La bataille psychologique est apparente chez Red Bull, mais Ricciardo finit par passer, et à se détacher au rythme d’une demi-seconde au tour.



C’est au ralenti suite à une excursion dans les graviers, et avec un problème de transmission (4ème rapport bloqué) que Romain Grosjean entre dans son garage pour abandonner, au 29ème passage.

La graining sur la piste est impressionnant avec le pneu medium. De toutes parts, les pilotes collectent d’importantes quantités de gomme, venant se coller sur l’aileron avant. Mercedes informe Hamilton de ne pas s’inquiéter en cas de développement de sousvirage.

Les teams déroulent leur stratégie pneumatique

Alonso passe aux stands à la fin du 32ème passage pour son second et dernier arrêt. L’Espagnol finira la course en mediums. La frustration de Vettel grandit dans le cockpit de la monoplace N°1, lorsque qu’une Caterham prend le meilleur sur la Red Bull en gommes fraîches. Dépité, l’Allemand se plaint dans la radio et est appelé à son stand dans les instants suivants. Entré un tour avant Alonso pour les premiers arrêts, Vettel est cependant parvenu à passer un tour plus tard sur la seconde valse, et espère pouvoir défier le pilote Ferrari en fin de course.

Nico Rosberg ne sera pas un candidat à la victoire. 20 secondes derrière son équipier à 20 boucles de l’arrivée, l’Allemand observe son dernier arrêt dans le 37ème passage. Sa mission consiste désormais à déloger Alonso de la seconde position et d’assurer les 18 points de la seconde place. C’est chose faite au 43ème tour. Derrière eux, Ricciardo est informé par radio que ses pneus iront finalement au bout et qu’il lui faudra défendre sa position face à Vettel, pointant à 6 secondes avec des enveloppes plus fraiches.

Les positions sont figées dans les dernières boucles. Hamilton assure depuis déjà bien longtemps, tandis que Rosberg a pris l’air nécessaire sur Alonso, qui dispose lui-même de 5 secondes d’avance sur Ricciardo, déterminé à pousser jusqu’au bout. L’Australien bat à la régulière son Quadruple Champion du Monde de coéquipier, relégué à plus de 15 secondes. En dépit d’une meilleure position sur la grille de 4 places par rapport à son équipier, Jean-Eric Vergne boucle la course derrière celui-ci et hors des points, tandis que Kvyat se montre une nouvelle fois grandement à son avantage, en s’emparant du dernier point en jeu avec la 10ème place. Force India place ses deux monoplaces dans les points et remporte son duel face à Williams, notamment grâce à une grosse progression dans la hiérarchie de Pérez.

[th][/th][th][/th][th][/th][th][/th][th]Pts [/th]
01  L. Hamilton  Mercedes56 tours
02  N. Rosberg  Mercedes+18.686
03  F. Alonso  Ferrari+25.765
04  D. Ricciardo  Red Bull+26.978
05  S. Vettel  Red Bull+51.012
06  N. Hülkenberg  Force India+57.581
07  V. Bottas  Williams+58.145
08  K. Räikkönen  Ferrari+1:23.990
09  S. Pérez  Force India+1:26.489
10  D. Kvyat  Toro Rosso+1 tour
11  J. Button  McLaren+1 tour
12  J. Vergne  Toro Rosso+1 tour
13  K. Magnussen  McLaren+1 tour
14  P. Maldonado  Lotus+1 tour
15  F. Massa  Williams+1 tour
16  E. Gutiérrez  Sauber+1 tour
17  K. Kobayashi  Caterham+1 tour
18  J. Bianchi  Marussia+1 tour
19  M. Chilton  Marussia+2 tours
20  M. Ericsson  Caterham+2 tours
Ab  R. Grosjean  LotusBoîte de vitesses
Ab  A. Sutil  SauberMoteur
http://www.toilef1.com/Course-Troisieme-victoire.html



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par dom465 le Dim 20 Avr - 9:58:34

Petite imprécision ci-dessus !
Les 2 RBR étaient bien sur la même stratégie, d'où l'énervement de Vettel !



**********************
"I remember when sex was safe and Motor Racing dangerous !" Jack Brabham
"Dans le doute, il ne s'abstient jamais !" (Manu Zurini parlant de Gilles Villeneuve)
"Qand tu arrives en haut d'une côte, reste à fond. Il y a peut-être une ligne droite après !" (Willy Mairesse)

« Sais-tu ce qu'il y a de particulièrement beau dans une voiture ? Quand elle ne marche pas bien, on peut la démonter entièrement, mettre ses organes à nu, découvrir la cause précise du mal et ôter la pièce défectueuse pour la remplacer par une neuve.
Si on pouvait en faire autant pour les humains... »


avatar
dom465
Administrateur indispensable
Administrateur indispensable

Messages : 2914
Date d'inscription : 16/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par dom465 le Dim 20 Avr - 10:00:26

Résultat du GP de Chine modifié

Le Grand Prix de Chine ne comporte finalement que 54 tours contre les 56 disputés ! Lewis Hamilton a en effet vu le drapeau à damier lui être présenté à la fin du pénultième tour, une erreur commise par les officiels. La seule modification à prendre en compte est le dépassement de Kamui Kobayashi sur Jules Bianchi qui n'est plus comptabilisé. Le Français termine finalement 17e devant le pilote Caterham.
http://www.autohebdo.fr/f1/f1/breve-25-25-90775/200414-f1-%E2%80%93-r%C3%A9sultat-du-gp-de-chine-modifi%C3%A9

Drôle de chinoiserie ! Mais bizarre, n'ai pas remarqué ça en suivant la course !


Dernière édition par dom465 le Dim 20 Avr - 10:57:48, édité 1 fois



**********************
"I remember when sex was safe and Motor Racing dangerous !" Jack Brabham
"Dans le doute, il ne s'abstient jamais !" (Manu Zurini parlant de Gilles Villeneuve)
"Qand tu arrives en haut d'une côte, reste à fond. Il y a peut-être une ligne droite après !" (Willy Mairesse)

« Sais-tu ce qu'il y a de particulièrement beau dans une voiture ? Quand elle ne marche pas bien, on peut la démonter entièrement, mettre ses organes à nu, découvrir la cause précise du mal et ôter la pièce défectueuse pour la remplacer par une neuve.
Si on pouvait en faire autant pour les humains... »


avatar
dom465
Administrateur indispensable
Administrateur indispensable

Messages : 2914
Date d'inscription : 16/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par dom465 le Dim 20 Avr - 10:56:56

Gêné par Vettel, Ricciardo passe près du podium



Daniel Ricciardo court encore après le premier podium (validé) de sa carrière. L’Australien, parti second aujourd’hui sur la grille de départ du GP de Chine, n’aura pas pu y parvenir cette fois, ralliant l’arrivée à une quatrième position toutefois satisfaisante en ce sens qu’elle fut acquise en prenant le meilleur sur un Vettel en délicatesses avec sa RB10.

Attaquant jusqu’à la fin pour tenter de placer Alonso sous pression, Ricciardo n’a pu conclure sur le podium, mais se réjouit du fait d’avoir pu basculer sur une stratégie à deux arrêts en dépit d’un plan initial en trois, amenant par ailleurs le team à demander à Vettel de faire place par radio. Une sollicitation à laquelle le Champion du Monde mit un certain temps à répondre… Perdant deux tours clairs derrière son équipier, Ricciardo n’aura pu porter d’attaque directe sur Alonso, et le fait comprendre de façon très diplomatique.

"Avec un tour de plus, j’aurais pu me rapprocher d’Alonso ; en tout cas, en deux tours, j’aurais tenté quelque chose, clairement. On doit juste continuer d’essayer, et à chaque course j’ai de plus en plus faim pour enfin obtenir ce premier podium".

Ce sera à Vettel de hausser son niveau de jeu pour pouvoir calmer cette pression montant depuis l’autre côté du garage.

"Je me sens très bien dans l’équipe, qui me laisse piloter comme je l’entends. La voiture me convient donc je me concentre sur le pilotage. Je suis sûr que Sebastian ne sera pas heureux de son résultat mais je suis sûr qu’il continuera à me parler : il va simplement travailler plus dur pour voir où s’améliorer en Espagne. Je ne suis pas sûr qu’il m’ait laissé passer pour être honnête, j’ai plongé dans le premier virage, je ne sais pas s’il avait trop de vitesse ou s’il m’a laissé passer."
http://www.toilef1.com/Gene-par-Vettel-Ricciardo-passe.html



**********************
"I remember when sex was safe and Motor Racing dangerous !" Jack Brabham
"Dans le doute, il ne s'abstient jamais !" (Manu Zurini parlant de Gilles Villeneuve)
"Qand tu arrives en haut d'une côte, reste à fond. Il y a peut-être une ligne droite après !" (Willy Mairesse)

« Sais-tu ce qu'il y a de particulièrement beau dans une voiture ? Quand elle ne marche pas bien, on peut la démonter entièrement, mettre ses organes à nu, découvrir la cause précise du mal et ôter la pièce défectueuse pour la remplacer par une neuve.
Si on pouvait en faire autant pour les humains... »


avatar
dom465
Administrateur indispensable
Administrateur indispensable

Messages : 2914
Date d'inscription : 16/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par dom465 le Dim 20 Avr - 11:02:28

Drôles de discussions radio chez Red Bull !
On dit clairement à Vettel : "Laisse passer Ricciardo".
Pas de réponse et pas de réaction.
On dit à Ricciardo : "Vas-y, passe Vettel".
Vettel demande si Ricciardo est en soft, on lui répond : "Non, il est sur la même stratégie que toi".
Pas de réponse !
Ricciardo attaque Vettel pour la deuxième fois et le passe non sans une certaine résistance, sans excès, de Vettel.
Et après l'arrivée. Vettel dit qu'il y a eu une incompréhension et qu'il ne savait pas qu'ils étaient sur des stratégies différentes !
Bizarre, vous avez dit bizarre !!!



**********************
"I remember when sex was safe and Motor Racing dangerous !" Jack Brabham
"Dans le doute, il ne s'abstient jamais !" (Manu Zurini parlant de Gilles Villeneuve)
"Qand tu arrives en haut d'une côte, reste à fond. Il y a peut-être une ligne droite après !" (Willy Mairesse)

« Sais-tu ce qu'il y a de particulièrement beau dans une voiture ? Quand elle ne marche pas bien, on peut la démonter entièrement, mettre ses organes à nu, découvrir la cause précise du mal et ôter la pièce défectueuse pour la remplacer par une neuve.
Si on pouvait en faire autant pour les humains... »


avatar
dom465
Administrateur indispensable
Administrateur indispensable

Messages : 2914
Date d'inscription : 16/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par Modena49 le Dim 20 Avr - 12:00:37

dom465 a écrit:Drôles de discussions radio chez Red Bull !
On dit clairement à Vettel : "Laisse passer Ricciardo".
Pas de réponse et pas de réaction.
On dit à Ricciardo : "Vas-y, passe Vettel".
Vettel demande si Ricciardo est en soft, on lui répond : "Non, il est sur la même stratégie que toi".
Pas de réponse !
Ricciardo attaque Vettel pour la deuxième fois et le passe non sans une certaine résistance, sans excès, de Vettel.
Et après l'arrivée. Vettel dit qu'il y a eu une incompréhension et qu'il ne savait pas qu'ils étaient sur des stratégies différentes !
Bizarre, vous avez dit bizarre !!!
comme c'est bizarre !!! d'ici peu le beuzier va commencer a voir.



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par Modena49 le Dim 20 Avr - 12:02:35


  • Grand Prix de Chine 2014

Déclarations des pilotes - Course
ESPNF1 Staff / D.B.
20 avril 2014

Trois podiums et trois victoires pour Hamilton à ce jour cette saison
© Getty Images 
Suite au Grand Prix de Chine couru sur le circuit de Shanghai, quatrième manche du championnat 2014, les pilotes commentent leurs performances.
Un autre doublé pour l'écurie Mercedes, bien que la course de chaque pilote fut très différente. Pour Lewis Hamilton, qui a dominé l'épreuve dès le départ, il s'agit d'une troisième victoire consécutive. Jamais il n'avait réussi cet exploit auparavant en F1 ; une nouvelle confiance semble l'habiter.
Rosberg a roulé sans que la télémétrie de sa voiture soit transmise à l'équipe, donc il y avait un peu plus de travail à accomplir dans le cockpit. Mais le résultat est excellent puisqu'il termine 2e et demeure toujours leader du championnat. Dire que tout cela a failli prendre fin lors d'un accrochage au départ.
Pour Fernando Alonso, qui a aussi subi un accrochage au départ, ce premier podium de la saison doit ressembler à une victoire pour lui et Ferrari. L'Espagnol a tenu bon jusqu'à l'arrivée, malgré des pneus en fin de vie ainsi qu'une certaine pression provenant de la Red Bull de Daniel Ricciardo (4e), qui se rapprochait lentement mais sûrement. Moment de tension chez Red Bull lorsque l'équipe a demandé à Sebastian Vettel (5e) de laisser passer son coéquipier : "Dommage pour lui" a répondu Vettel, avant de se plier peu après lorsqu'il a compris que Ricciardo était sur une stratégie différente.
Notons la course gâchée de Felipe Massa (15e) suite à un arrêt désastreux devant le stand Williams, ainsi que les performances décevantes de McLaren (Jenson Button 11e, Kevin Magnussen 13e). Force India continue de démontrer une belle constance (Nico Hülkenberg 6e), mais Lotus, qui semble progresser, doit poursuivre ses efforts au niveau de la fiabilité. Pas énormément d'action pendant cette course, mais beaucoup de calcul stratégique.
Le résumé du Grand Prix de Chine est ici ; la galerie d'images du dimanche est ici ; le classement actuel du championnat 2014 est ici.
Vainqueur - Lewis Hamilton, Mercedes : "L'équipe a fait de l'excellent boulot ; tout le dur labeur investi ici et dans nos usines s'avère très payant en ce moment. Cette voiture est tout simplement incroyable. Pendant les derniers tours, je poussais un peu plus fort pour maintenir la température des pneus et elle était vraiment très agréable à piloter. Je suis tellement, tellement heureux aujourd'hui. Nous devions apporter beaucoup de changements aux réglages suite à la deuxième séance d'essais libres (vendredi), mais il a plu samedi alors nous ne savions pas vraiment comment les choses aller se passer aujourd'hui. Beaucoup de travail a été effectué, notamment des discussions avec les ingénieurs pour s'assurer de tout réviser et pour prendre les bonnes décisions en prévision d'aujourd'hui. Je souhaite vraiment remercier le personnel de (nos usines de) Brackley et Brixworth de m'avoir chaleureusement accueilli l'an dernier, d'avoir construit cette remarquable voiture et ce remarquable moteur, et de continuellement travailler avec autant d'énergie positive en 2014. Nous sommes clairement sur une bonne lancée en ce moment. Je travaille fort, l'équipe travaille fort, et nous voulons progresser encore davantage lorsque nous serons de retour en Europe."
2e - Nico Rosberg, Mercedes : "Ce ne fut pas un week-end parfait pour moi. Trop de choses sont allées de travers, dont un problème technique ainsi qu'une performance moins que parfaite de ma part pendant les qualifications. Je n'avais aucune télémétrie aujourd'hui, il n'y avait aucune communication entre la voiture et le stand. Mes ingénieurs ne pouvaient voir ce qu'il se passait dans ma voiture, et par conséquent ils n'ont pu m'aider à régler l'embrayage pour le départ. L'embrayage n'était aucunement réglé comme il aurait dû l'être et c'est pourquoi j'ai connu un si mauvais départ. Il y a eu un contact avec Bottas dans le premier virage et j'ai cru que c'était fini, mais heureusement ma voiture n'a pas été endommagée. Le rythme était bon et la voiture se comportait bien, alors j'ai pu gagner quelques places. Terminer 2e pour conclure un week-end au cours duquel nous tentions de limiter les dommages, c'est excellent. J'ai encore récolté d'importants points, ce qui me rend heureux. C'est plaisant de retourner en Europe en étant toujours en tête du championnat. À Barcelone, l'objectif sera de vivre un week-end normal et de renouer avec la première place. Ce fut un autre résultat remarquable pour l'équipe et tout le monde peut en être très fier. Félicitations à Lewis (Hamilton) pour son week-end fantastique."



Premier podium de la saison pour Alonso et Ferrari
© Getty Images

3e - Fernando Alonso, Ferrari : "Après un début de saison difficile, ce podium est un boost pour la confiance de toute l'équipe, qui servira de motivation supplémentaire pour tous ceux qui font de leur mieux pour que nous puissions réduire l'écart qui nous sépare de la première place. Je pense que ce podium devrait être dédié à Stefano (Domenicali, qui a démissionné la semaine dernière), puisque tout ce que nous réussirons d'ici juillet sera également le résultat de ses efforts. Nous avons clairement fait un pas en avant car si nous comparons ce résultat à celui d'il y a deux semaines (à Bahreïn), nous avons en partie réduit l'écart qui nous sépare des meneurs. Mais nous savons très bien qu'il reste encore beaucoup de chemin à faire et que nous devons garder les pieds sur terre. Globalement, ce fut un bon week-end pour moi car tout se déroulait bien dès vendredi, malgré la pluie qui a rendu les qualifications plus compliquées que prévu. J'étais à la limite pendant toute la course et je crois sincèrement que je n'aurais pu faire davantage. Ce circuit est unique en son genre et maintenant nous devons profiter au maximum de la longue pause avant la prochaine course pour nous préparer aussi bien que possible pour faire face à toute situation qui pourrait se présenter."
4e - Daniel Ricciardo, Red Bull : "J'ai démarré du côté sale de la piste, alors ce n'était pas parfait car j'ai patiné un peu trop longtemps et perdu deux places. Mais ensuite, ce fut une bonne course je dirais ! Je courrais contre Seb (Vettel) et vous souhaitez toujours conserver votre position, mais l'équipe a communiqué avec lui par radio et il m'a laissé passer. J'ai fait de mon mieux après chaque arrêt et le comportement de la voiture s'améliorait. Vers la fin, je faisais le maximum pour rattraper Alonso ; je pense que j'étais à moins de deux secondes de lui lorsqu'il a franchi la ligne d'arrivée. Cela se passe bien avec l'équipe, je me sens à l'aise ici et j'ai fait de mon mieux aujourd'hui. Je souhaite vraiment obtenir ce podium et je m'en rapproche !"
5e - Sebastian Vettel, Red Bull : "J'ai laissé passer Daniel (Ricciardo) une fois que j'ai compris que nous étions sur des stratégies différentes. La première fois que l'on m'a fait cette demande, je ne comprenais pas pourquoi car nous étions alors sur le même type de pneumatique, contrairement à ce qui était le cas à Bahreïn, alors j'ai voulu vérifier avec l'équipe. Lorsqu'elle m'a informé que nous étions sur des stratégies différentes, je l'ai laissé passer. Par la suite, alors que la course progressait, je constatais de plus en plus que je n'avais pas le même rythme. Cela n'aura servi à rien de retenir Dan. Je ne suis pas encore au niveau souhaité avec la voiture, mais c'est un processus en marche. J'espère que nous ferons d'autres pas dans la bonne direction lors des prochaines courses. Notre faiblesse ne se trouve pas dans les virages mais sur les lignes droites. Le premier relais s'est bien déroulé aujourd'hui, mais je ne sais pas ce qu'il s'est passé ensuite."
6e - Nico Hülkenberg, Force India : "Terminer à la 6e place et avoir nos deux voitures dans les points, voilà un autre résultat très positif pour l'équipe. Après avoir dépassé Massa, ce fut une course assez simple pour moi en fait. Je devais gérer mes pneumatiques, surveiller mon rythme et éviter les erreurs. Ce n'est qu'à la fin que la situation est devenue plus tendue car Bottas se rapprochait. Nous avons battu toutes les autres équipes clientes (du motoriste) Mercedes, qui sont nos principaux rivaux en ce moment. Mais d'autres équipes semblent progresser également, alors nous devons continuer à travailler fort."
7e - Valtteri Bottas, Williams : "Ce fut une bonne course pour moi, malgré un accrochage assez solide qui m'a coûté quelques places au départ. J'ai aussi complété ma course sans télémétrie, ce qui n'est pas très facile à faire. Nous avons progressé tout au long du week-end, ce qui est bien. C'est positif d'avancer ainsi et nous espérons continuer sur cette voie en Espagne, dans trois semaines."



Räikkönen mis sous pression par Kvyat et Hülkenberg
© Getty Images

8e - Kimi Räikkönen, Ferrari : "Ce fut un week-end très difficile. Dès vendredi matin, j'avais des problèmes que nous ne sommes pas parvenus à complètement corriger, et aujourd'hui, je n'ai pas obtenu le résultat que je voulais pendant la course. Mon départ était bon, j'ai gagné deux places, mais je n'ai pu gagner plus de terrain car je n'avais tout simplement pas assez de rythme, ni suffisamment d'adhérence à l'avant comme à l'arrière. La voiture se comportait mieux sur des pneus neufs pendant le dernier relais, mais à mesure que les gommes se dégradaient, la situation redevenait compliquée. Je pense que les difficultés rencontrées ici proviennent d'une combinaison de facteurs, notamment mon style de pilotage, les températures basses et les caractéristiques du circuit. Nous avons marqué de précieux points aujourd'hui grâce aux efforts intenses de toute l'équipe et maintenant, nous allons continuer à travailler sans relâche pour faire mieux. Le résultat de Fernando (Alonso) est très encourageant et cela prouve que nous sommes sur la bonne voie."
9e - Sergio Pérez, Force India : "Démarrer de la 16e place et terminer 9e, c'est une belle opération suite aux qualifications difficiles d'hier. J'a effectué un bon départ et je me suis ensuite concentré uniquement sur ma stratégie à deux arrêts. Je pense que tout le monde a eu des problèmes de pelage, et j'ai eu quelques méplats, mais tout a bien fonctionné néanmoins. Il n'était pas facile de dépasser aujourd'hui, même si d'autres voitures étaient sur des stratégies différentes, alors je pense que cette 9e place était le maximum possible. J'ai marqué des points trois fois en quatre courses, mais j'espérais mieux ici suite au week-end de Bahreïn (où il est monté sur le podium, ndlr). Il est clair que les équipes qui nous entourent ont progressé, alors nous devons continuer à travailler fort en prévision de Barcelone."
10e - Daniil Kvyat, Toro Rosso : "C'était super aujourd'hui et je suis très heureux de ma performance. J'ai fait un bon départ et je suis parvenu à gagner quelques places pendant le premier tour. Notre rythme était très bon aujourd'hui et j'ai bien aimé mon combat contre Jenson (Button), qui a essentiellement duré toute la course. Nous avons fait du beau boulot au plan de la gestion des pneumatiques et j'ai pu rester en piste plus longtemps. Bien que tout se soit très bien passé aujourd'hui, je pense qu'il y a encore beaucoup de potentiel dans la voiture. J'ai donc très hâte de débuter la portion européenne de la saison, pendant laquelle j'espère marquer d'autres points."
11e - Jenson Button, McLaren : "C'était très difficile en piste. C'était un peu la même situation que nous vivions pendant les qualifications, c'est-à-dire que nous n'arrivions pas à faire fonctionner les pneus avant correctement, il y avait du pelage. Nous aurons plusieurs évolutions en place lors du prochain Grand Prix, toutefois elles ne suffiront pas à combler l'écart de performance qui nous sépare des meilleures voitures. Mais l'équipe fait de son mieux et un résultat comme celui-ci est décevant pour tout le monde, surtout pour les mécaniciens et le personnel de l'usine, car ils travaillent si fort."
12e - Jean-Éric Vergne, Toro Rosso : "Premièrement, félicitations à Daniil (Kvyat) pour sa bonne course ; c'est un autre point pour lui et l'équipe. En ce qui concerne ma propre course, j'ai connu un mauvais départ et un mauvais premier tour ; nous devons comprendre ce qu'il s'est passé et ensuite améliorer cet aspect. Par la suite, je n'ai pu pleinement profiter des gommes tendres car j'étais coincé derrière Button, donc il m'était impossible de m'éloigner et creuser l'écart. Ce fut clairement une course difficile, mais il ne faudrait pas oublier les aspects positifs : les qualifications d'hier se sont très bien déroulées, le rythme était bon dans son ensemble, et nous savons exactement quelle voie suivre pour progresser. C'est pour cela que je suis convaincu que nous pourrons être plus forts dans quelques semaines, à Barcelone."



Week-end difficile pour le clan McLaren à Shanghai
© Getty Images

13e - Kevin Magnussen, McLaren : "La course m'a semblé longue car il n'y avait pas grand chose que je puisse faire en piste. Notre voiture manque d'appuis, c'est son plus grand problème. Ses réglages et son comportement ont toujours été positifs, mais elle manque d'adhérence, c'est tout. Il est clair que nous devons travailler aussi fort que possible pour ajouter des appuis. Je sais que le personnel de notre usine de Woking fait de son mieux et j'ai confiance qu'ils réussiront bientôt."
14e - Pastor Maldonado, Lotus : "Ce n'était pas ma meilleure course mais nous avons rejoint l'arrivée. Mon rythme n'était pas fantastique, mais au moins nous avons progressé et j'ai poussé aussi fort que je le pouvais. Nous allons analyser les données car nous manquions de vitesse sur les lignes droites, ce qui rendait les dépassements difficiles mais aussi les manœuvres défensives. Ce sera plaisant d'enfin connaître un week-end de course sans problèmes, et c'est là-dessus que nous travaillons tous en prévision des courses européennes."
15e - Felipe Massa, Williams : "J'ai réussi un autre excellent départ et nous nous battions parmi les premiers. J'ai ressenti un contact contre Fernando (Alonso), mais heureusement la voiture n'a pas été endommagée et j'ai pu continuer. Une erreur a été commise lors de mon premier arrêt et cela a effectivement ruiné ma course car je suis revenu en piste bon dernier. C'est frustrant et nous devrons travailler là-dessus pour s'assurer que cela ne se reproduise plus. Nous avons maintenant du temps devant nous pour travailler fort et améliorer la voiture avant d'arriver en Espagne."
16e - Esteban Gutiérrez, Sauber : "Ce fut une course très compliquée en termes de gestion des pneumatiques. Dans ces températures ambiantes, les gommes medium ne fonctionnaient pas vraiment pour nous. Nous avons dû adopter une stratégie à trois arrêts, ce qui s'est avéré un désavantage. Vu notre rythme actuel, nous ne pouvions avoir des attentes plus élevées au plan des résultats. J'ai une confiance totale envers mon équipe, tout le monde fait de son mieux dans tout. Je crois que Barcelone sera l'endroit où nous pourrons regagner du terrain, faire un pas en avant, nous battre pour de meilleures places et pour des points."
*17e - Jules Bianchi, Marussia : "Je me suis bien battu contre Kobayashi pendant toute la course et je suis très heureux de quitter la Chine en ayant terminé devant lui. C'était ma première course sans problèmes depuis le début de la saison et je dois dire que c'est un grand soulagement. Mon départ était bon et je suis immédiatement passé devant Kamui, mais il est très rapidement revenu devant moi. Je suis resté à ses trousses jusqu'au deuxième relais, lorsque Maldonado s'est retrouvé entre nous. J'ai alors perdu un peu de terrain, mais je l'ai regagné et nous avons repris notre bon combat. Lorsqu'il s'est arrêté pour la troisième fois, nous avons profité de cette opportunité pour gérer mes pneus et passer devant. Mais sur ses pneus tendres neufs, il me rattrapait très rapidement ; je devais travailler très fort pour le retenir et ne pas perdre ma place. Malheureusement, il m'a doublé à deux virages de l'arrivée, mais finalement nous avons récupéré ma position alors je suis content et je termine la première série de courses à l'étranger sur une bonne note."



Un commissaire distrait a rendu caduque la belle manœuvre de Kobayashi en fin de course
© Sutton Images

*18e - Kamui Kobayashi, Caterham : "Terminer à la 18e place, ce n'était pas ce que nous aurions voulu, mais suite à une très bonne bataille contre Jules (Bianchi), je suis relativement satisfait du déroulement de cette course. Cependant, c'est vraiment dommage que ma manœuvre de dépassement accomplie à ses dépens, lors du dernier tour, ne compte plus maintenant. Nous avons conservé notre stratégie à trois arrêts et cela nous a fait vivre quelques moments intéressants, en particulier celui avec Vettel pendant mon troisième relais. On m'avait dit que je pouvais le dépasser car il était en mode économie sur des pneus usés, alors que j'étais sur de nouvelles gommes tendres. J'ai entendu dire qu'il n'était pas trop heureux de cela, mais comparé à lui j'avais suffisamment de rythme pour m'éloigner, et c'est ce que j'ai fait pour éviter de compromettre notre plan. Même si je me suis bien battu contre Maldonado pendant le premier tiers de la course, il est évident que nous n'avons pas encore le rythme nécessaire pour nous battre directement contre Lotus ou Sauber, mais nous avons un bon package en production pour l'Espagne et nous sommes déterminés à tenter de réduire l'écart. Les premières quatre courses de la saison ont été difficiles, mais le fait d'avoir les deux voitures à l'arrivée démontre les progrès que nous et (le motoriste) Renault avons accompli au plan de la fiabilité. Il faut maintenant bâtir là-dessus et profiter des deux prochaines semaines pour recharger nos batteries et revenir encore plus forts à Barcelone."
19e - Max Chilton, Marussia : "Ce fut une dure course mais je suis satisfait d'avoir doublé Ericsson, de l'avoir gardé derrière moi, et bien sûr, d'avoir terminé une 23e course consécutive. Le départ s'est bien passé, j'ai gagné deux places, et ma voiture se comportait bien pendant le premier relais. J'avais un peu plus de difficulté avec l'équilibre sur la gomme medium alors nous avons modifié la stratégie, pour ensuite y revenir lors de mon troisième arrêt, pour s'assurer de ne pas être la cible d'Ericsson en fin de course lorsqu'il serait sur des gommes neuves. Donc, une bonne course et une belle façon de se préparer pour la portion européenne du championnat."
20e - Marcus Ericsson, Caterham : "En ce qui me concerne, toute ma course a été affectée par du sous-virage. Je n'avais pas d'équilibre sur aucun train de pneus, donc je ne pouvais pas vraiment pousser du tout. C'est positif d'avoir rallié l'arrivée, mais sans ce sous-virage j'aurais été plus rapide. Je ne pouvais pas rouler plus vite, tout simplement. Je roulais seul alors je me suis juste concentré sur l'arrivée. C'était la dernière manche du premier groupe de courses à l'étranger ; lorsque nous débuterons la portion européenne en Espagne, je serai de retour sur un circuit que je connais très bien. À titre de recrue, ce sera une bonne chose pour moi vu le temps que je vais passer à l'usine et dans le simulateur entretemps. Et avec les nouvelles pièces qui sont attendues pour Barcelone, je suis sûr que nous reviendrons plus forts et que nous pourrons progresser là-bas ainsi qu'au cours des épreuves suivantes."

Abandons
Romain Grosjean, Lotus (boîte de vitesses, 29e tour) : "J'ai perdu le quatrième rapport, la situation devenait de plus en plus difficile, et j'ai éventuellement perdu tous les rapports. C'est la première fois que nous rencontrons un tel problème, alors il faudra comprendre ce qu'il s'est passé. C'était très plaisant pendant la course car je me battais pour la 9e place et nous étions donc dans les points, ce qui est une belle amélioration. Nous n'avons pu nous rendre jusqu'à l'arrivée aujourd'hui, mais nous pouvons espérer terminer dans les points à Barcelone."
Adrian Sutil, Sauber (moteur, 6e tour) : "Malheureusement, ce fut une course de très courte durée pour moi. J'avais des problèmes dès le tour de formation. Puisque le tour de formation était plutôt lent, je n'ai pu identifier la source du problème. Tout ce que je savais, c'est que le moteur ne fonctionnait pas correctement. Je n'avais presque pas de puissance au départ, et dans le premier virage, il y avait vraiment un problème. J'ai perdu un grand nombre de places pendant le premier tour et me suis retrouvé bon dernier. J'ai bouclé quelques tours avant de rentrer aux stands. L'équipe a tenté de résoudre le problème, mais cela ne pouvait se faire rapidement et j'ai dû abandonner. Cependant, je demeure positif pour la suite."

Notes
*Drapeau à damier : Conséquence d'une erreur humaine, le drapeau à damier a été agité devant Hamilton alors qu'il était sur le point d'entamer son dernier tour (ce qu'il a d'ailleurs signalé par radio à son équipe). Si l'arrivée est signalée prématurément, le règlement sportif stipule que "la course aura officiellement pris fin au moment où la voiture de tête a franchi la ligne d'arrivée pour la dernière fois avant que le signal soit donné." Le GP de Chine compte donc 54 tours et non 56. Cela signifie que le dépassement de Kobayashi sur Bianchi, lors du dernier tour couru, est en fait survenu après la fin officielle de l'épreuve. Kobayashi est donc classé à la 18e place et Bianchi reprend la 17e.
© ESPN Sports Media Ltd.

 http://fr.espnf1.com/china/motorsport/story/155123.html#cebGbc7Sv1GvVASu.99



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par Modena49 le Dim 20 Avr - 12:07:01


  • Red Bul


Horner à la défense de Vettel
ESPN Staff
20 avril 2014

Daniel Ricciardo (à g.) double son coéquipier avant de lui coller plus de vingt secondes © Getty Images
Agrandir
Christian Horner est venu au secours de Sebastian Vettel qui a semblé ignorer les consignes de son stand pendant le Grand Prix de Chine.
Comme lors de la dernière course à Bahreïn, Sebastian Vettel a subi le rythme plus élevé de son coéquipier avec des pneus neufs et a rapidement entendu les consignes affluant dans sa radio. Son refus initial n'a pas duré, il a dû s'incliner quelques tours plus tard avant de terminer vingt secondes derrière l'Australien. Horner a tenu à réaffirmer qu'il n'y avait aucun problème dans l'équipe.
"C'est un pilote, il fait sa course, il n'a pas compris tout de suite que lui et Daniel étaient sur deux stratégies différentes. Dès qu'il l'a compris, il l'a laissé passer. Je ne pense pas qu'il a empêché Ricciardo de terminer troisième, dépasser Alonso aurait été une tâche complètement différente, nous étions moins rapides en ligne droite."
"Nous voulons toujours réussir le meilleur résultat possible, mais le plus important pour le moment est de comprendre pourquoi Sebastian est en difficulté."

 http://fr.espnf1.com/redbull/motorsport/story/155139.html#PORF4GQzK8VYEdri.99



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par Modena49 le Dim 20 Avr - 12:09:24

Synthèse du Grand Prix : Hat trick, Lewis !


par Pierre Van Vliet le 20/04/14 à 16:21





En signant la 34ème pole position de sa carrière, Lewis Hamilton est donc passé devant le grand Jim Clark sur les tablettes (mais l'Ecossais avait réussi 33 poles sur 73 courses, alors que le pilote Mercedes a déjà 133 Grands Prix à son actif : les statistiques sont donc relatives) et il s'est imposé pour la troisième fois d'affilée (une première dans sa carrière). Mais il a surtout marqué des points, y compris dans le duel psychologique qui l'oppose à son équipier Nico Rosberg, sans doute son seul véritable rival dans la course au titre cette saison. Le pilote allemand était passé à côté en qualification, en sur-conduisant un peu sur le mouillé, piégé aussi par des informations erronées de son tableau de bord, au point de laisser les deux Red Bull le précéder sur la grille. De plus, pénalisé par une panne de télémétrie le dimanche, Nico a été contraint de mener à l'aveugle une course-poursuite sans aucune chance d'inquiéter Lewis cette fois, contrairement à ce qui avait été le cas au Grand Prix précédent à Bahreïn. Cela ne l'empêche pas de rester en tête au classement du championnat, mais l'avantage est clairement du côté de Hamilton. "Pas trop dure, la course ?" lui a demandé Rosberg à l'arrivée, un tantinet ironique...
Derrière les intouchables Flèches d'argent, le Grand Prix a été plus animé. On a suivi avec intérêt la lutte intestine entre les deux Red Bull. Ricciardo s'était qualifié devant Vettel (pour la troisième fois cette saison, davantage que Webber tout au long du championnat 2013), mais Seb a réussi le meilleur départ. Pourtant, après une douzaine de tours, Daniel est facilement revenu dans le sillage de son leader, au point que la direction du team lui demanda (pour la seconde fois consécutive) de s'effacer devant son équipier. Le Champion en titre a fait mine de discuter cet ordre, puis n'a pu vraiment résister à l'autre RB10. Même si Mercedes continue à dominer Red Bull, nous aurons deux passionnants duels à commenter cette saison. On ne peut en dire autant du match Alonso-Räikkönen, tant le viking souffre de la comparaison actuellement alors que le fier Ibère a encore réussi un authentique exploit en se hissant sur le podium de Shanghai. Une place qui aurait pu - qui aurait dû ? - revenir à Daniel Ricciardo sans la mauvaise volonté de Sebastian Vettel, qui a mis deux tours à comprendre que son équipier était beaucoup plus rapide. Un pêché d'orgueil qui coûte cher.
Nico Hülkenberg a réalisé ce qu'on attendait de lui en se classant "best of the rest" devant un excellent Bottas, qui a précédé son compatriote Kimi Räikkönen sous le drapeau à damier (agité un tour trop tôt, pour la petite histoire). L'autre Force India de Pérez est parvenue à se glisser dans les points, en précédant le remarquable rookie Daniil Kvyat à nouveau dans le top 10, au contraire de l'autre Williams de Massa retardée dans un pitstop après avoir survécu à une touchette avec Alonso dans le premier virage. Lotus aurait pu revendiquer ses premiers points de l'année grâce à Romain Grosjean, mais les progrès de la E22 ont été stoppés par une défaillance de boîte de vitesses. Derrière des Sauber transparentes, Jules Bianchi a résisté in extremis (grâce à l'erreur de la direction de course) à Kamui Kobayashi, ce qui permet à Marussia de rester devant Caterham dans la hiérarchie. Mais pour combien de temps encore ? Tout dépendra de la course au développement entre les écuries, dont on devrait avoir une bonne idée lors du prochain Grand Prix, à Barcelone dans trois semaines.

http://www.f1i.com/f1i-features/synthese-du-grand-prix-hat-trick-lewis/



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par Modena49 le Dim 20 Avr - 12:52:18




**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par Guylaine le Dim 20 Avr - 14:31:02

1 44 Lewis HAMILTON Mercedes Mercedes 54 1h 33m 28.338s ( 188.824 km/h ) 25
2 6 Nico ROSBERG Mercedes Mercedes 54 1h 33m 46.400s ( +18.062s ) 18
3 14 Fernando ALONSO Ferrari Ferrari 54 1h 33m 51.942s ( +23.604s ) 15
4 3 Daniel RICCIARDO Red Bull Renault 54 1h 33m 55.474s ( +27.136s ) 12
5 1 Sebastian VETTEL Red Bull Renault 54 1h 34m 16.116s ( +47.778s ) 10
6 27 Nico HULKENBERG Force India Mercedes 54 1h 34m 22.633s ( +54.295s ) 8
7 77 Valtteri BOTTAS Williams Mercedes 54 1h 34m 24.035s ( +55.697s ) 6
8 7 Kimi RAIKKONEN Ferrari Ferrari 54 1h 34m 44.673s ( +1m 16.335s ) 4
9 11 Sergio PEREZ Force India Mercedes 54 1h 34m 50.985s ( +1m 22.647s ) 2
10 26 Daniil KVYAT Toro Rosso Renault 53 1
11 22 Jenson BUTTON McLaren Mercedes 53
12 25 Jean-Éric VERGNE Toro Rosso Renault 53
13 20 Kevin MAGNUSSEN McLaren Mercedes 53
14 13 Pastor MALDONADO Lotus Renault 53
15 19 Felipe MASSA Williams Mercedes 53
16 21 Esteban GUTIERREZ Sauber Ferrari 53
17 17 Jules BIANCHI Marussia Ferrari 53
18 10 Kamui KOBAYASHI Caterham Renault 53
19 4 Max CHILTON Marussia Ferrari 52
20 9 Marcus ERICSSON Caterham Renault 52
ab 8 Romain GROSJEAN Lotus Renault 28 Boîte de vitesses
ab 99 Adrian SUTIL Sauber Ferrari 5 Moteur
http://www.statsf1.com/fr/2014/chine/classement.aspx



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.


MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20538
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par Guylaine le Dim 20 Avr - 14:32:28


n Pilote Points

1. Nico ROSBERG 79
2. Lewis HAMILTON 75
3. Fernando ALONSO 41
4. Nico HULKENBERG 36
5. Sebastian VETTEL 33
6. Daniel RICCIARDO 24
Valtteri BOTTAS 24
8. Jenson BUTTON 23
9. Kevin MAGNUSSEN 20
10. Sergio PEREZ 18
11. Felipe MASSA 12
12. Kimi RAIKKONEN 11
13. Jean-Éric VERGNE 4
Daniil KVYAT 4


n Constructeur Points

1. Mercedes 154
2. Red Bull Renault 57
3. Force India Mercedes 54
4. Ferrari 52
5. McLaren Mercedes 43
6. Williams Mercedes 36
7. Toro Rosso Renault 8


http://www.statsf1.com/fr/2014/chine/championnat.aspx






**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.


MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20538
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Chine 20 avril 2014 Shanghai

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum