GP de Bahreïn 6 avril 2014 Sakhir

Aller en bas

GP de Bahreïn 6 avril 2014 Sakhir

Message par Modena49 le Jeu 19 Déc - 2:56:32



Circuit : Race
Longueur 6.299kms
Nombre de virages 23
Circulation horaire
Capacité 50,000
Achevé en 2004
Designer Hermann Tilke

Circuit Info

Lieu/Pays : Sakhir, Bahreïn

1ère course de F1 : 2004

Circuit en activité (F1) : oui

Longueur : 6,299 km

Nombre de tours en GP : 57

Virages : 15

Course : sens horaire

Capacité d'accueil : 50 000 spectateurs

Record du tour en F1 : 1:30.252 (Michael Schumacher, Ferrari, 2004)

Le circuit international de Bahreïn accueille son premier Grand Prix en 2004. C'était la toute première course de F1 au Moyen-Orient. Il est situé à Sakhir, en plein désert, à une cinquantaine de kilomètres de Manama, la capitale de l'île de Bahreïn. Le circuit a été créé a l'initiative de son Altesse le Prince de la Couronne Shaikh Salman Bin Hamad Al Khalifa et financé par des sociétés d'investissements gouvernementales. Passionné de sports mécaniques, le Prince de la Couronne est le président honorifique de la "Bahrain Motor Federation".

Comme de nombreux circuits "nouvelle génération", le circuit international de Bahreïn a été dessiné par Hermann Tilke. Le complexe comprend cinq autres pistes dédiées aux sports mécaniques. La construction commence en novembre 2002, durant la période la moins chaude de la région, et se termine en mars 2004, juste quelques semaines avant la date prévue pour le Grand Prix.

Construire un circuit en plein désert posait un sérieux problème : avec le vent, le sable risquait de toubillonner sur la piste et de la rendre ainsi dangeureusement glissante. Les organisateurs ont donc pris la décision de pulvériser un produit adhésif autour de la piste, pour empêcher la sable de s'y répandre. Pour renforcer la sécurité, la piste est également régulièrement balayée lors du week-end du Grand Prix. Les petits problèmes d'adhésion qui subsistent malgré tout constituent un challenge supplémentaire pour les pilotes.

En 2007, le circuit international de Bahreïn est le premier circuit, et le seul à ce jour, à recevoir le prix de la "FIA Institute Centre of Excellence Award", pour la sécurité optimale qu'il offre aux pilotes et pour la qualité des infrastructures d'accueil que propose le Royaume de Bahreïn. En effet, on trouve sur place un centre médical, des cours de conduite, des cours de formation médicale, des loisirs variés, etc. En outre, le projet de développement d'une chaîne hôtellière autour du circuit est actuellement en cours (les grands hôtels les plus proches sont à Manama). Tous ces investissements ont été évalués à 2 milliards de dollars.




**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Red Bull se voit loin à Bahreïn

Message par Modena49 le Mar 1 Avr - 2:42:54


  • Performance




Red Bull se voit loin à Bahreïn
ESPN Staff
31 mars 2014 

© Sutton Images
 
Red Bull estime que Mercedes a encore de la marge et que son avance va s'accentuer, ce week-end, à l'occasion du Grand Prix de Bahreïn.
Sebastian Vettel a terminé à la troisième place en Malaisie, mais il était à 25 secondes du vainqueur, Lewis Hamilton. "Je pense que leur avance va être encore plus importante à Bahreïn parce que c'est vraiment un circuit de moteurs", a déclaré le patron de l'équipe, Christian Horner. "Notre deuxième secteur (en Malaisie) était bon mais le premier nous a tués pendant tout le week-end, avec les deux lignes droites. En moyenne, ils nous prenaient une demi-seconde sur cette ligne droite."
"À Bahreïn, je ne pense pas que nous trouvions une solution pour limiter cet écart et il ne faut pas compter sur la pluie ! Nous allons essayer de faire autant de progrès que possible pendant cette semaine. Nos bancs d'essais vont tourner à plein à Paris et on espère pouvoir réussir le meilleur week-end possible."
En outre, pour Horner, Mercedes en a même encore sous le pied. "L'écart est grand. Je pense qu'il leur reste encore de la marge en ce moment et nous avons bien fait de revenir sur eux en Malaisie. Leur avantage est clair et il se situe dans les lignes droites. Nous travaillons très fort avec (Renault, le motoriste de Red Bull) à Viry, qui considère que nous sommes en deçà de nos attentes. Renault sait qu'il y a beaucoup de progrès à faire une fois que nous serons fiables. Ça ira très vite dans les lignes droites à ce moment-là."
© ESPN Sports Media Ltd.
flux RSS: ESPN Staff

http://fr.espnf1.com/redbull/motorsport/story/151829.html



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Un grand défi à Bahreïn

Message par Modena49 le Mer 2 Avr - 12:29:41

Pirelli

Un grand défi à Bahreïn
ESPN Staff
1 avril 2014
Début mars, les équipes ont complété quelques kilomètres sous les projecteurs du circuit de Sakhir
© Sutton Images

Pirelli, l'unique fournisseur de pneumatiques de la F1, s'attend à ce que les températures ambiantes changeantes compliquent la tâche des équipes ce week-end à Bahreïn, lors de la troisième course de la saison.
Pour souligner le 10e anniversaire du Grand Prix de Bahreïn, la course sera disputée en soirée sous les projecteurs ; les qualifications ainsi que la course débuteront à 18 heures, alors que le soleil se rapproche de l'horizon. La température ambiante chutera, comme d'habitude dans le désert, et cela affectera directement le comportement ainsi que les performances des pneumatiques. Puisque la F1 n'a jamais couru en soirée à Bahreïn, les essais libres seront cruciaux pour les pilotes et les écuries.
"Les températures devraient être plutôt élevées au début de la course, mais nous avons noté une baisse dramatique de la température dès que le soleil se couche. Cette différence peut atteindre 15 degrés (Celsius)", a expliqué Paul Hembery, le patron de Pirelli Motorsport. "Gérer cette très importante variance et réussir à exploiter les pneumatiques au maximum, voilà l'un des plus grands défis auxquels les équipes devront faire face, et ce pendant tout le week-end. Les stratégies risquent d'être très tactiques, alors la course devrait être très intéressante à ce niveau."
Les essais d'intersaison débutent bientôt
De plus, le tracé de Sakhir est déjà très exigeant sur les pneumatiques. Pirelli note que la gomme peut atteindre 130 degrés et que les pneus subissent d'importantes contraintes lors du freinage intense à l'approche du virage 1.
"Nous avons complété deux essais (de pré-saison) à Bahreïn, donc nous connaissons très bien le circuit et nous allons certainement bénéficier de ces connaissances", a commenté Hembery. "Nous savons que les exigences sont élevées au niveau de la motricité et c'est pourquoi nous allons fournir des gommes mediums et tendres."
Notons que la première des trois périodes d'essais d'intersaison débutera le surlendemain de la course (8-9 avril), sur le même circuit. Dans le but d'aider Pirelli à développer ses pneumatiques au cours de la saison, chaque équipe devra consacrer une journée entière à l'entreprise italienne. À Bahreïn, Caterham sera mise à la disposition de Pirelli mardi, tandis que Mercedes et Williams en feront autant mercredi.
© ESPN Sports Media Ltd.
http://fr.espnf1.com/f1/motorsport/story/151935.html



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le circuit de Sakhir à la loupe

Message par Modena49 le Jeu 3 Avr - 11:41:12

Le circuit de Sakhir à la loupe


par Thomas Mignon le 03/04/14 à 10:06


Après un investissement de près de 220 millions d’euros pour sortir du désert, le circuit de Sakhir célèbre cette année les dix ans de son apparition au calendrier du Championnat du monde de Formule 1. Histoire de bien marquer le coup, il sera pour la première fois couru de nuit (départ à 18h, heure locale), à la manière du Grand Prix de Singapour. Ainsi, ce ne sont pas moins de 495 pylônes qui jalonneront le périmètre pour éclairer la piste.
Le complexe bahreïni était pourtant déjà suffisamment impressionnant. Il comprend aujourd’hui six tracés dédiés aux différents sports mécaniques, mais tous sont victimes du même fléau : le sable. Avec le vent (relativement fort sur cette petite île de Bahreïn), celui-ci risque en effet de venir lécher la piste et de tourbillonner au point de la rendre dangereusement glissante. Heureusement, un produit adhésif est pulvérisé sur les pourtours de la piste de manière à ce que les grains de sable collent les uns aux autres. Le phénomène est donc réduit au maximum, mais la surface évolue malgré tout.
Le Grand Prix étant désormais couru de nuit, la chaleur ne devrait plus être un problème insurmontable, comme il a pu l’être ces dernières années (un pilote pouvait alors perdre 2 à 3 kilos durant la course). Les pilotes seront donc plus à l’aise et le spectacle devrait être au rendez-vous, notamment car ce tracé incarne parfaitement ce qu’on appelle un circuit 'stop and go' : il combine virages à haute et à basse vitesse.
"Les deux meilleures opportunités de dépassements se trouvent dans les premier et quatrième virages en épingle (T1 et T4), commente Sergio Pérez. Ce sont deux bons endroits pour attaquer : vous pouvez pousser un autre pilote vers la ligne intérieur et puis attaquer à la sortie, quand ils sont plus vulnérables."
Ce premier virage T1 a récemment été nommé 'virage Michael Schumacher' en hommage au septuple Champion du monde plongé depuis plus de trois mois dans un coma artificiel au CHU de Grenoble. Il est perçu comme l’un des meilleurs endroits pour dépasser, de tout le calendrier ! On y arrive en effet à plus de 300 km/h pour freiner aux alentours de 60 km/h. La différence est énorme et on peut y prendre facilement l’avantage sur un rival.
Le freinage : un véritable casse-tête

Le circuit de Sakhir est aussi le premier de l’année qui pourrait donner quelques maux de têtes aux écuries en ce qui concerne le freinage. Même si la plupart des équipes a pu expérimenter différents réglages durant l’hiver sur ce tracé que chaque pilote connaît désormais parfaitement, la complexité des nouveaux freins à gestion électronique pourrait poser problème.
Les longues lignes droites et les importants ralentissements ne signifient donc qu’une chose : la moindre erreur de calcul se paye cash au niveau des freins. La stabilité au freinage sera capitale, sans parler du refroidissement des disques par les écopes qui sera l’un des plus gros challenge du week-end.
"Le freinage pour les virages 9 et 10 est le plus piégeux, indique Jean-Éric Vergne. Il faut freiner fort, tard, en tournant, à un endroit où la roue avant gauche se lève. Nous bloquons donc souvent nos roues au niveau de cette portion, et le manque de décor aux alentours ne change rien, car nous ne prenons pas de repères visuels hors-piste."
D’autres virages sont aussi à mettre en évidence comme le rapide enchaînement T6 et T7 ou encore le gauche T11 en montée. "Pour faire au mieux dans ces virages, vous avez besoin d’un aileron avant très efficace et de beaucoup d’adhérence", précise Jenson Button.
Malgré l’apparente difficulté du tracé et des conditions peu idéales, il est bon de noter que Sakhir est le premier circuit au monde à avoir reçu le prix de la 'FIA Institute Centre of Excellence Award' pour la sécurité optimale qu’il offre aux pilotes. Les infrastructures d’accueil ont également été récompensées, notamment grâce à son centre médical.


http://www.f1i.com/f1i-features/circuit-sakhir-loupe/



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Bahreïn 6 avril 2014 Sakhir

Message par Modena49 le Jeu 3 Avr - 23:34:05


  • GP de Bahreïn - Présentation

Sous les projecteurs
Nate Saunders / Daniel Bastien
3 avril 2014

Cette année, le départ aura lieu à 18h locales
© Sutton Images
Agrandir
Suite aux deux périodes d'essais de pré-saison sur le circuit de Sakhir, en février et mars, la Formule 1 retourne à Bahreïn pour la troisième fois cette année. Mais ce week-end, il s'agira du troisième Grand Prix de la saison, et Mercedes tentera d'en faire un triplé de victoires consécutives. Il n'y a aucun doute, l'équipe allemande est la favorite. Mais Red Bull semble se positionner pour profiter de toute faiblesse.
Pour la première fois, le Grand Prix de Bahreïn sera couru sous les projecteurs pour souligner le 10e anniversaire de l'épreuve. Le départ sera donné au crépuscule, l'arrivée se fera en soirée. Cela signifie que les températures ambiantes vont chuter (une différence qui pourrait atteindre 15°C entre le départ et l'arrivée) ; cela va affecter le comportement des pneumatiques et des monoplaces. Il sera intéressant de voir quel pilote et quelle équipe saura le mieux gérer cette transition.

En hausse
Mercedes demeure clairement l'équipe à battre. S'il n'y a pas de complication majeure, il serait surprenant que Nico Rosberg ou Lewis Hamilton ne soit pas sur la plus haute marche du podium dimanche soir. Et il reste à voir si un autre doublé, comme celui en Malaisie dimanche dernier, sera réalisable. Mais il faudra néanmoins surveiller Red Bull qui semble lentement mais sûrement réduire l'écart. Daniel Ricciardo était 2e en Australie (avant sa disqualification) et Sebastian Vettel 3e en Malaisie (et si ce n'avait été d'un arrêt désastreux pour Ricciardo, l'équipe aurait peut-être placé ses deux voitures juste derrière le duo Mercedes dans le classement de Sepang). Il est possible que Red Bull menace directement sa rivale d'ici quelques courses ; c'est pourquoi Mercedes doit continuer à récolter le maximum de points en ce début de saison. Cependant, la tâche de Red Bull devrait être plus difficile à Bahreïn car le circuit de Sakhir favorise la puissance, et en ce moment, le groupe propulseur Mercedes fait mieux que celui de Renault. Le travail progresse chez le motoriste français, mais il semble peu probable que l'écart puisse être comblé dès ce week-end.

En baisse



Ferrari semble en retrait par rapport à Red Bull
© Sutton Images

L'objectif principal de Ferrari en ce début de saison est de rattraper ses rivales, encore une fois. Fernando Alonso a terminé le GP de Malaisie à la 4e place, ce qui est un bon résultat, mais il était à 36 secondes du vainqueur et à 12 secondes du podium. Pourtant, les chronos enregistrés pendant les essais libres semblaient indiquer que Ferrari était au même niveau que Red Bull, peut-être même un peu en avance, mais tout cela s'est évaporé pendant la course ; Alonso n'a jamais été en mesure de menacer Vettel pour la 3e place. L'équipe n'attend pas de solution magique ce week-end, une semaine seulement après la Malaisie, alors il est possible que Ferrari regarde Red Bull disparaître à l'horizon encore une fois. Cela dit et malgré tout, Alonso est toujours 3e dans le classement des pilotes, derrière Rosberg et Hamilton. Reconnu pour sa constance, l'Espagnol en profite pour engranger les points ; sa récolte actuelle pourrait s'avérer cruciale en fin de saison si Ferrari parvient à se battre à l'avant d'ici là. Notons également que le championnat 2014 démarre difficilement pour l'écurie Sauber, dont aucune voiture n'a encore rejoint le drapeau à damier. Il s'agit de son pire début de saison depuis 2010.

À surveiller
Nico Hülkenberg a impressionné en Malaisie. Son coéquipier Sergio Pérez n'a pas couru, conséquence d'une défaillance majeure sur sa Force India alors qu'il se dirigeait vers la grille de départ. Mais Hülkenberg, quant à lui, semblait bien parti pour égaler son meilleur résultat en F1, soit une 4e place. Alonso a rattrapé et dépassé l'Allemand pendant les derniers tours, mais compléter le Top 5 d'un Grand Prix demeure une belle performance. Il sera intéressant de voir si Hülkenberg et sa Force India se battront à nouveau contre un pilote Ferrari ce week-end à Bahreïn. Et si des incidents ont lieu parmi les meneurs, on peut penser que Hulk sera bien placé pour tenter de rejoindre le podium pour la première fois. Il faudra peut-être surveiller McLaren également : le circuit de Sakhir est un circuit de moteurs, la McLaren est équipée du puissant V6 turbo Mercedes, et des améliorations ont été apportées à la voiture. Tout cela pourrait être payant à Bahreïn.

Points chauds
La rivalité chez Mercedes : Au cours de l'hiver, plusieurs aimaient comparer la cohabitation de Nico Rosberg et Lewis Hamilton à celle d'Alain Prost et Ayrton Senna. Le sous-entendu était que l'approche plus conservatrice et réfléchie de Rosberg serait mieux adaptée à la nouvelle ère de la F1, qui nécessite une bonne gestion des pneumatiques et du carburant, contrairement au style de pilotage plus brutal de Hamilton. Et pourtant. En Malaisie, Rosberg admettait qu'il ne savait pas trop comment expliquer la domination de Hamilton. Notons cependant que la consommation de carburant n'était pas un facteur inquiétant sur le circuit de Sepang, ce qui favorisait peut-être Hamilton. Il faudra se montrer plus prudent à cet égard sur le tracé de Sakhir. Hamilton a clairement été supérieur dimanche dernier, mais Rosberg mène toujours le championnat. Une belle bataille entre coéquipiers s'annonce.



Massa n'avait pas envie de coopérer en Malaisie
© Sutton Images

La poussière retombe chez Williams : Lorsqu'on pense au nombre de fois que Felipe Massa s'est plié aux ordres de Ferrari, qui favorisait Michael Schumacher et ensuite Fernando Alonso (ainsi que Kimi Räikkönen vers la fin de 2007), on peut comprendre qu'il ait refusé de respecter la consigne de Williams en Malaisie. Lors des derniers tours de la course, Massa pourchassait la McLaren de Jenson Button mais il n'arrivait pas à passer devant. Puisque son coéquipier Valtteri Bottas était sur des gommes moins usées, Williams voulait que Massa lui cède le passage pour que le Finlandais puisse tenter d'attaquer Button. Le Brésilien a catégoriquement refusé. Après la course, il a déclaré qu'il respectait son équipe mais qu'elle devait aussi le respecter. Massa, qui entend se positionner comme leader, n'a certainement pas apprécié qu'on lui demande de laisser passer son coéquipier dès la deuxième course de la saison. Williams affirme que le plan était de donner une chance à Bottas d'améliorer le résultat de l'équipe, et s'il ne parvenait pas à doubler Button au bout de deux ou trois tours, il devait se replacer derrière Massa et "tout le monde aurait été content." Il sera intéressant de voir comment l'équipe va gérer de telles situations à l'avenir. Le potentiel de Williams est très prometteur cette année, plus qu'il ne l'a été depuis très longtemps, mais des tensions entre les pilotes si tôt dans la saison, ce n'est jamais une bonne nouvelle.
Les petits pas de Lotus : Romain Grosjean devait avoir un très grand sourire au moment de franchir la ligne d'arrivée à Sepang. Non seulement la monoplace Lotus avait réussi à franchir la distance d'une course pour la première fois, non seulement les performances de la voiture se sont améliorées, mais Grosjean a pu retenir la Ferrari de Kimi Räikkönen (son coéquipier l'an dernier) et conserver sa 11e place, à la porte des points. Lotus sait qu'elle a encore beaucoup de travail à faire avant de penser au podium, mais l'équipe semble avoir rebondi en Malaisie après un week-end désastreux en Australie. L'objectif à Bahreïn sera de compléter une autre course, cette fois avec Grosjean ainsi que Pastor Maldonado à l'arrivée.

Attaque de stats


  • Les pilotes ne s'arrosent pas de champagne à Bahreïn pendant la cérémonie du podium, mais plutôt de Waard, une boission pétillante non-alcoolisée.
  • Pour honorer la carrière de Michael Schumacher, le virage 1 du circuit de Sakhir porte dorénavant son nom. Le septuple champion du monde a remporté la course inaugurale à Bahreïn, en 2004.
  • Cette course n'a jamais été remportée par un pilote démarrant au-delà de la 4e place sur la grille de départ. Fernando Alonso a réussi l'exploit en 2006 avec Renault.
  • En prévision de sa première course en soirée, le Circuit international de Bahreïn a installé 495 groupes projecteurs et 500 kilomètres de câble pour illuminer la piste.



Pilote-commissaire
Derek Warwick sera le pilote-commissaire ce week-end à Bahreïn. Le Britannique a couru sous les bannières Toleman, Renault et Arrows entre autres, de 1981 à 1993. Warwick est habitué au rôle de commissaire représentant les pilotes ; il s'agira de sa 11e participation depuis 2010, sa première cette année.

Météo
Habituellement, la température de la piste se situe au-delà des 40°C. Mais cette année, puisque le Grand Prix aura lieu en soirée, les pilotes feront face à des températures beaucoup plus fraîches que d'habitude pour cette piste, et donc à une situation peu familière. Le grand cirque de la F1 était très surpris de se retrouver en plein orage mercredi à Manama, mais il est assez improbable que la pluie se présente à nouveau au cours du week-end. Les grands vents pourraient cependant affecter la stabilité des voitures.

La conclusion d'ESPNF1
Red Bull n'est pas encore en mesure de se battre directement contre Mercedes, et elle aura probablement encore plus de difficulté à maintenir le contact sur un circuit qui favorise les moteurs. D'ailleurs, Mercedes va probablement bâtir son avance sur les lignes droites, là où ses adversaires tenteront d'utiliser le DRS autant que se peut. Il reste à voir si Nico Rosberg et Lewis Hamilton se battront de plus près, lequel sera le premier à franchir la ligne d'arrivée, et comment fonctionnera la dynamique. Puisque le groupe propulseur allemand a l'avantage en ce moment, Williams et McLaren doivent en profiter pour doubler Red Bull et tenter de rejoindre le podium. Et qui sait si Force India pourra surprendre en se joignant à cette bataille. Un Top 5 entièrement composé de voitures propulsées par Mercedes ? C'est possible, mais Red Bull et son partenaire Renault vont tout faire pour éviter cela.
© ESPN Sports Media Ltd.
flux RSS: ESPN Staff

 http://fr.espnf1.com/bahrain/motorsport/story/152157.html#O1TIlR4ZScLyi74z.99





**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Mercedes éteint la concurrence

Message par Modena49 le Sam 5 Avr - 0:26:53


  • GP de Bahreïn - Libres 2

Mercedes éteint la concurrence
Yann Donat-Magnin
4 avril 2014 

Lewis Hamilton et Mercedes, la nuit leur appartient (aussi) © Sutton Images
 
Rien à faire vendredi pour contrer Mercedes. Doublé Hamilton-Rosberg lors des libres 1, même chose en soirée à la lumière des projecteurs. Fernando Alonso a terminé troisième ou premier des autres.
Il semble bien que les W05 vont se battre pour la pole puis pour la victoire à Bahreïn, la hiérarchie est claire en ce début de saison. Elles sont plus rapides en mediums, en tendres, en journée, de nuit. L'Australie et la Malaisie ont souri à Mercedes, cela devrait être encore le cas à Sakhir. Lewis Hamilton a réussi le meilleur temps du jour en 1'34''325, reléguant Nico Rosberg à trois dixièmes. Tous les autres, Alonso en tête, pointent à une seconde pleine. Daniel Ricciardo, 4e temps mais qui sera pénalisé de dix places sur la grille, l'a bien compris. Il n'a pas demandé des renseignements sur les performances de Mercedes pendant les essais mais sur celles de la Scuderia Ferrari.

Williams à l'économie, Lotus au boulot
Williams a peu tourné (22 tours cumulés par Felipe Massa et Valtteri Bottas) mais le Brésilien a néanmoins signé le 5e chrono, dans le même dixième qu'Alonso. Le Finlandais termine plus loin, 11e, mais du côté de Grove, on a économisé les pneus pour la suite. Pas le pire des calculs quand on a des certitudes depuis les essais hivernaux.
Jenson Button se classe sixième devant Sebastian Vettel et le Russe Daniil Kvyat qui continue de montrer sa Toro Rosso. Kevin Magnussen et Sergio Pérez complètent le top 10 alors que Jean-Éric Vergne figure plus loin (12e devant Hülkenberg et Raikkönen). Les Lotus restent en fin de classement, 17e et 18e places pour Pastor Maldonado et Romain Grosjean. Seule bonne nouvelle, les deux hommes ont couvert plus d'une centaine de tours aujourd'hui et recueilli de précieuses informations.
Trois pilotes ont mis pied à terre pendant cette séance nocturne, Max Chilton (Marussia, tête-à-queue), Adrian Sutil (Sauber) et Marcus Ericsson (Caterham). Plus tôt, Sergio Pérez avait évité de justesse Nico Rosberg, au ralenti dans le virage 14. L'incident sera examiné ce soir par les commissaires. Pénalité à venir pour l'Allemand ?
© ESPN Sports Media Ltd.
flux RSS: ESPN Staff


http://fr.espnf1.com/bahrain/motorsport/story/152429.html


Dernière édition par Modena49 le Sam 5 Avr - 0:30:24, édité 1 fois



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Bahreïn 6 avril 2014 Sakhir

Message par Modena49 le Sam 5 Avr - 0:27:59




**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Bahreïn 6 avril 2014 Sakhir

Message par dom465 le Sam 5 Avr - 5:46:04

Remplacements moteurs chez le taureau rouge.

Les monoplaces de Red Bull et Toro Rosso courent à Bahreïn avec de nouveaux blocs thermiques Renault.

Avec le nouveau règlement 2014, les Power Units en F1 sont constitués de six éléments principaux : moteur thermique, turbo, MGU-H, MGU-K, batterie et système de contrôle électronique. Chaque élément a un quota de cinq unités par saison qui peuvent être utilisées avant que le pilote ne soit pénalisé. Avant le début du week-end de Bahreïn, les monoplaces Red Bull et Toro Rosso ont procédé au changement du moteur thermique. L'écurie Marussia a par ailleurs fait la même démarche sur les deux MR03 de Jules Bianchi et Max Chilton.

Vous pouvez retrouver les différentes pénalités appliquées en cas de dépassement de ces quotas sur notre article paru en début de saison.

Pierre Tassel

http://www.autohebdo.fr/f1/f1/article-25-25-24787/050414-f1-remplacements-moteurs-chez-le-taureau-rouge



**********************
"I remember when sex was safe and Motor Racing dangerous !" Jack Brabham
"Dans le doute, il ne s'abstient jamais !" (Manu Zurini parlant de Gilles Villeneuve)
"Qand tu arrives en haut d'une côte, reste à fond. Il y a peut-être une ligne droite après !" (Willy Mairesse)

« Sais-tu ce qu'il y a de particulièrement beau dans une voiture ? Quand elle ne marche pas bien, on peut la démonter entièrement, mettre ses organes à nu, découvrir la cause précise du mal et ôter la pièce défectueuse pour la remplacer par une neuve.
Si on pouvait en faire autant pour les humains... »


avatar
dom465
Administrateur indispensable
Administrateur indispensable

Messages : 2914
Date d'inscription : 16/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Rosberg souffle la pole position à Hamilton !

Message par Modena49 le Sam 5 Avr - 12:25:08

Bahreïn 2014 : Pole : Rosberg souffle la pole position à Hamilton !



La Q3 débute pour 12 minutes sur le circuit de Sakhir. Désormais la nuit est belle et bien tombée. Il fait un peu plus de 25°C dans l’air et près de 30°C en piste. Des conditions particulières ici à Bahreïn. Sans surprise, une Mercedes devrait pointer le bout de son nez en première ligne. Mais qui sera le premier ? Hamilton ou Rosberg ? Un outsider viendra-t-il se mêler aux festivités ? Les Williams qui semblent très rapides parviendront-elles à se hisser en première ligne ?

En tous cas, dès l’ouverture de la pitlane, Bottas, Massa et Perez s’élancent. Rapidement, les autres pilotes suivent le pas.

N’oublions pas que Ricciardo a écopé d’une pénalité de 10 places sur la grille, suite à un incident survenu en Malaisie.

Bottas s’installe en tête devant Perez et Massa. Rosberg est en train de réaliser le meilleur temps. 1 :33.185. Hamilton échoue d’un rien. 1 :33.464 pour le britannique.

Deuxième tentative.  Les pilotes prennent la piste à nouveau pour la pole position. La nuit est tombée sur le nouveau serpent de lumière. Raikkonen ne fait qu’un seul tour rapide.

Bottas, Rosberg, Perez n’améliorent pas. Les températures ont baissées. Les pilotes n’améliorent pas. Rosberg rentrent au stand. Il devrait rester en pole. C’est fait ! Personne ne parvient à l’intimider. Derrière Ricciardo améliore son propre temps. Hamilton s’est raté sur son tour rapide. Il échoue en seconde position.  Derrière les deux Mercedes, Ricciardo signe le troisième temps mais l’australien partira 13e suite à sa pénalité. Suivent ensuite Bottas, Perez, Raikkonen, Button, Massa, Magnussen et Alonso dans le top 10.

1 Rosberg
2 Hamilton
3 Ricciardo
4 Bottas
5 Perez
6 Raikkonen
7 Button
8 Massa
9 Magnussen
10 Alonso
http://www.tout-f1.com/toute-l-actu/bahrein-sakhir/mercedes-benz-petronas/nico-rosberg/bahrein-2014-pole-rosberg-souffle-la-pole-position-a-hamilton



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Bahreïn 6 avril 2014 Sakhir

Message par dom465 le Sam 5 Avr - 15:47:49

A préciser tout de même que, alors que bien des gens racontent que les F1 sont devenues beaucoup trop lentes, on n'est jamais qu'à 8/10 de la pôle de l'an passé alors qu'il est clair que les voitures vont encore énormément évoluer, bien plus que les autres années, vu tout les changement !
Donc, dans quelques GP, on sera plus vite que l'année passée !



**********************
"I remember when sex was safe and Motor Racing dangerous !" Jack Brabham
"Dans le doute, il ne s'abstient jamais !" (Manu Zurini parlant de Gilles Villeneuve)
"Qand tu arrives en haut d'une côte, reste à fond. Il y a peut-être une ligne droite après !" (Willy Mairesse)

« Sais-tu ce qu'il y a de particulièrement beau dans une voiture ? Quand elle ne marche pas bien, on peut la démonter entièrement, mettre ses organes à nu, découvrir la cause précise du mal et ôter la pièce défectueuse pour la remplacer par une neuve.
Si on pouvait en faire autant pour les humains... »


avatar
dom465
Administrateur indispensable
Administrateur indispensable

Messages : 2914
Date d'inscription : 16/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Bahreïn 6 avril 2014 Sakhir

Message par dom465 le Sam 5 Avr - 15:51:01

Hamilton beau joueur

par Pierre Van Vliet le 05/04/14 à 18:56



Après s'être élancé depuis la pole position lors des deux premiers Grands Prix, Lewis Hamilton s'est fait griller la politesse par son équipier Nico Rosberg aux qualifications.

Le pilote britannique avait pourtant dominé les essais libres, mais il a loupé son meilleur tour en Q3 en commettant une petite erreur.

Beau joueur, Hamilton ne semble pas perturbé pour autant et il partira de la première ligne aux côtés de l'autre Flèche d'argent.

"Cela ne peut pas marcher à chaque coup, a-t-il déclaré avec une certaine bonhommie. Nico a fait un super boulot en réussissant un sans-faute au moment le plus important. Pour ma part, j'avais réalisé un bon premier tour avant de partir légèrement à la faute lors de ma seconde tentative. L'essentiel est que l'équipe soit devant, que nous continuons à progresser et que la course s'annonce bien pour nous. Il faudra gérer les pneumatiques, mais la consommation semble bonne et ne devrait pas occasionner de soucis demain."

http://www.f1i.com/infos/hamilton-beau-joueur/



**********************
"I remember when sex was safe and Motor Racing dangerous !" Jack Brabham
"Dans le doute, il ne s'abstient jamais !" (Manu Zurini parlant de Gilles Villeneuve)
"Qand tu arrives en haut d'une côte, reste à fond. Il y a peut-être une ligne droite après !" (Willy Mairesse)

« Sais-tu ce qu'il y a de particulièrement beau dans une voiture ? Quand elle ne marche pas bien, on peut la démonter entièrement, mettre ses organes à nu, découvrir la cause précise du mal et ôter la pièce défectueuse pour la remplacer par une neuve.
Si on pouvait en faire autant pour les humains... »


avatar
dom465
Administrateur indispensable
Administrateur indispensable

Messages : 2914
Date d'inscription : 16/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Bahreïn 6 avril 2014 Sakhir

Message par dom465 le Sam 5 Avr - 15:56:55

Sutil pénalisé

par Pierre Van Vliet le 05/04/14 à 20:12



Adrian Sutil a été pénalisé à la suite  de l'incident qui l'a opposé à Romain Grosjean sur le circuit de Sakhir à la fin de la Q1.

Le pilote allemand avait gêné le Français en se déportant volontairement hors de la trajectoire.

Les commissaires sportifs ont décidé de lui infliger une pénalité d'un recul de cinq places sur la grille de départ, ce qui le situera en dernière ligne.

De surcroît, le pilote Sauber se verra priver de deux points sur sa licence pour comportement dangereux. On sait que, depuis cette saison, les pilotes disposent d'un "permis à points" avec douze points au départ. Lors de chaque infraction, ils voient leur quota de points baisser et risquent une suspension pour un Grand Prix s'ils l'épuisent sur une durée de douze mois consécutifs.

http://www.f1i.com/infos/sutil-penalise-3/

Au vu des images, pour une fois, je trouve cette pénalité méritée !



**********************
"I remember when sex was safe and Motor Racing dangerous !" Jack Brabham
"Dans le doute, il ne s'abstient jamais !" (Manu Zurini parlant de Gilles Villeneuve)
"Qand tu arrives en haut d'une côte, reste à fond. Il y a peut-être une ligne droite après !" (Willy Mairesse)

« Sais-tu ce qu'il y a de particulièrement beau dans une voiture ? Quand elle ne marche pas bien, on peut la démonter entièrement, mettre ses organes à nu, découvrir la cause précise du mal et ôter la pièce défectueuse pour la remplacer par une neuve.
Si on pouvait en faire autant pour les humains... »


avatar
dom465
Administrateur indispensable
Administrateur indispensable

Messages : 2914
Date d'inscription : 16/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Course : les Mercedes mettent le feu !

Message par Modena49 le Dim 6 Avr - 13:20:56

Course : les Mercedes mettent le feu !


par Grégory Demoen, envoyé spécial le 06/04/14 à 18:46



1

Lewis Hamilton a remporté le 24ème succès de sa carrière en Formule 1, ce dimanche soir, en s’imposant sur le circuit de Sakhir au terme d’un passionnant et intense duel avec son équipier Nico Rosberg.
Ce Grand Prix de Bahreïn, qui était la 900ème épreuve de l’histoire de la F1, n’a pas manqué d’animation tout au long des 57 tours de course, que ce soit en tête de l’épreuve ou dans le milieu du peloton.
Derrière les deux Mercedes, qui ont archi-dominé ce Grand Prix, Sergio Pérez s’est adjugé la troisième place au volant de sa Force India, offrant un premier podium à l’écurie indienne depuis 2009 à Spa-Francorchamps.
Parti de la 13ème position sur la grille de départ en raison de sa pénalité de dix places, Daniel Ricciardo a superbement limité les dégâts, ralliant l’arrivée au quatrième rang devant Nico Hülkenberg et son équipier Sebastian Vettel.
Longtemps en bagarre pour la troisième marche du podium, Williams a finalement dû se contenter de la septième et de la huitième place, respectivement avec Felipe Massa et Valtteri Bottas.
Fernando Alonso et Kimi Räikkönen ont complété le top 10 au volant de leur Ferrari, alors que McLaren a vécu une course difficile avec un double abandon sur défaillance mécanique
http://www.f1i.com/infos/course-les-mercedes-mettent-feu/



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Bahreïn 6 avril 2014 Sakhir

Message par Modena49 le Dim 6 Avr - 13:23:22

Résultat

PosPiloteEquipeToursEcartsPoints
01L. HamiltonMercedes57Vainqueur25
02N. RosbergMercedes57+ 1.0 secs18
03S. PerezForce India57+ 24.0 secs15
04D. RicciardoRed Bull Racing57+ 24.4 secs12
05N. HulkenbergForce India57+ 28.6 secs10
06S. VettelRed Bull Racing57+ 29.8 secs8
07F. MassaWilliams57+ 31.2 secs6
08V. BottasWilliams57+ 31.8 secs4
09F. AlonsoFerrari57+ 32.5 secs2
10K. RäikkönenFerrari57+ 33.4 secs1
11D. KvyatToro Rosso57+ 41.3 secs
12R. GrosjeanLotus57+ 43.1 secs
13M. ChiltonMarussia57+ 59.9 secs
14P. MaldonadoLotus57+ 62.8 secs
15K. KobayashiCaterham57+ 87.9 secs
16J. BianchiMarussia56+ 1 Tour
17J. ButtonMcLaren55+ 2 Tours
RetK. MagnussenMcLaren40+ 17 Tours
RetE. GutierrezSauber39+ 18 Tours
RetM. EricssonCaterham33+ 24 Tours
RetJ. VergneToro Rosso18+ 39 Tours
RetA. SutilSauber17+ 40 Tours
http://www.f1i.com/infos/course-les-mercedes-mettent-feu/



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Bahreïn 6 avril 2014 Sakhir

Message par Modena49 le Dim 6 Avr - 13:30:15

Rosberg : "La course la plus excitante de ma vie !"
Posté le dimanche 6 avril 2014 à 19:12, par Matthieu Mastalerz


Comme lors des deux premières courses, Mercedes a fait main basse sur la victoire. Les deux Flèches d’Argent ont écrasé la concurrence, tout en se battant sérieusement entre elles pour la victoire.

Comme en Malaisie, Nico Rosberg a vu Lewis Hamilton le devancer au final. S’il n’est pas ravi du résultat, il a apprécié à sa juste valeur l’animation de la course.

"C’était vraiment la course la plus excitante de ma vie je pense, j’espère que tout le monde a également adoré devant la télévision" ;

Après, en bon compétiteur, l’Allemand compte bien prendre sa revanche.

"Je n’aime vraiment pas finir deuxième derrière Lewis. J’espère que je pourrai gagner la prochaine !".

Consolation, Rosberg reste leader du championnat, avec onze points d’avance sur Hamilton.

http://www.toilef1.com/Rosberg-La-course-la-plus.html



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Bahreïn 6 avril 2014 Sakhir

Message par dom465 le Dim 6 Avr - 20:07:41

Superbe GP ! Pour moi, le plus beau depuis plusieurs années !
Bien sûr, les Mercedes au-dessus du lot. Mais bon, magnifiques duels entre eux !
Ca m'a rappelé les duels Prost-Senna de 88, lorsque les McLaren avaient gagné 15 GP sur 16, et encore, le 16ième avait été perdu pour une conn.... !
Mais ça avait tout de même été une des plus belles saison de l'histoire de la F1 !
Et derrière aussi, bagarre à tous les étages !
Ca me fait plaisir pour la course au sens large, mais aussi par rapport à toutes les critiques envers le nouveau règlement.
Les F1 devenues trop lentes ? Aux essais, la pôle était à 8/10 de celle de l'année passée ! Et clair que cela va énormément évoluer très vite !
Les progrès, avec toutes ces nouvelles règles, vont être énormes, très vite.
Donc moi, un peu énervé d'entendre tous les ans, depuis bien bien des années que c'était mieux avant !
Les choses évoluent, c'est ainsi. Et il faut pouvoir parfois laisser le temps au temps !



**********************
"I remember when sex was safe and Motor Racing dangerous !" Jack Brabham
"Dans le doute, il ne s'abstient jamais !" (Manu Zurini parlant de Gilles Villeneuve)
"Qand tu arrives en haut d'une côte, reste à fond. Il y a peut-être une ligne droite après !" (Willy Mairesse)

« Sais-tu ce qu'il y a de particulièrement beau dans une voiture ? Quand elle ne marche pas bien, on peut la démonter entièrement, mettre ses organes à nu, découvrir la cause précise du mal et ôter la pièce défectueuse pour la remplacer par une neuve.
Si on pouvait en faire autant pour les humains... »


avatar
dom465
Administrateur indispensable
Administrateur indispensable

Messages : 2914
Date d'inscription : 16/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Bahreïn 6 avril 2014 Sakhir

Message par dom465 le Dim 6 Avr - 20:12:46

Par contre, on a eu un tas de duels, parfois très virils mais restant corrects.
Une très belle image en voyant Rosberg et Hamilton tomber dans les bras l'un de l'autre après l'arrivée.
Mais Maldonado, là non, vraiment, c'est trop !
Il faut le virer de la F1, lui !!!



**********************
"I remember when sex was safe and Motor Racing dangerous !" Jack Brabham
"Dans le doute, il ne s'abstient jamais !" (Manu Zurini parlant de Gilles Villeneuve)
"Qand tu arrives en haut d'une côte, reste à fond. Il y a peut-être une ligne droite après !" (Willy Mairesse)

« Sais-tu ce qu'il y a de particulièrement beau dans une voiture ? Quand elle ne marche pas bien, on peut la démonter entièrement, mettre ses organes à nu, découvrir la cause précise du mal et ôter la pièce défectueuse pour la remplacer par une neuve.
Si on pouvait en faire autant pour les humains... »


avatar
dom465
Administrateur indispensable
Administrateur indispensable

Messages : 2914
Date d'inscription : 16/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Bahreïn 6 avril 2014 Sakhir

Message par Modena49 le Lun 7 Avr - 23:26:46

tellement vrai    



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Bahreïn 6 avril 2014 Sakhir

Message par Modena49 le Lun 7 Avr - 23:30:24


  • Grand Prix de Bahreïn 2014

Déclarations des pilotes - Course
ESPNF1 Staff / D.B.
6 avril 2014

Hamilton compte sa victoire contre Rosberg, à Bahreïn, parmi ses plus difficiles en carrière
© Getty Images

Suite au Grand Prix de Bahreïn couru sur le circuit de Sakhir, troisième manche du championnat 2014, les pilotes commentent leurs performances.
Quel spectacle extraordinaire ! Une lutte serrée à l'avant, de nombreux combats entre coéquipiers, aucune consigne d'équipe, et de multiples attaques tout au long de l'épreuve. Que pourrions-nous demander de mieux ? Et surtout, quels arguments demeurent valides parmi les détracteurs du paddock qui souhaitent modifier les règlements ? Bien sûr, il reste à voir si les prochaines courses seront aussi magnifiques... mais c'est prometteur pour la suite des choses.
Des millions de spectateurs à travers le monde doivent remercier Mercedes de ne pas avoir imposé une consigne à Lewis Hamilton et Nico Rosberg. Ils se sont battus comme des lions pour cette victoire ; Hamilton a gagné, mais Rosberg le méritait tout autant. Un bel exemple qui a réjoui le public. Quant à Mercedes, l'équipe a concrétisé un autre doublé.
Force India a impressionné en plaçant ses deux voitures dans le Top 5, dont une sur le podium. Sergio Pérez, qui n'a pas grimpé sur le podium une seule fois avec McLaren l'an dernier, a participé aux festivités dès sa 3e course cette année. Pendant un certain temps, Nico Hülkenberg semblait bien placé pour être l'heureux élu.
Chez Red Bull, Daniel Ricciardo a démontré une nouvelle fois que Sebastian Vettel a un coéquipier menaçant à ses côtés. L'Australien a fait du beau travail et cette fois, il n'y a pas eu de problème technique ou autre pour gâcher son plaisir. Même situation dans le clan Williams, où Felipe Massa et Valtteri Bottas ont également mené une lutte serrée. En fait, les combats se sont avérés nombreux d'un bout à l'autre du peloton, pendant toute l'épreuve, et ce pour le plus grand plaisir des fans. Ce 900e Grand Prix dans l'Histoire de la Formule 1 est mémorable. Bravo !
Le résumé du Grand Prix de Bahreïn est ici ; la galerie d'images du dimanche est ici ; le classement actuel du championnat 2014 est ici.
Vainqueur - Lewis Hamilton, Mercedes : "Quelle journée incroyable. Ce fut une course vraiment très difficile ce soir et je suis absolument ravi d'avoir gagné. Cela faisait longtemps que je n'avais pas vécu une course pareille ! Mon week-end a bien débuté, mais mon rythme n'était pas super pendant les qualifications ni la course. Je savais que j'avais besoin d'un bon départ et le fait d'être passé devant dans le premier virage a été crucial pour ma course. Mais à partir de ce moment, ce fut toute une bataille. Nico (Rosberg) a piloté de manière fantastique, et en toute honnêteté il était plus rapide que moi, mais je suis parvenu à rester devant. Lorsque la Voiture de Sécurité est apparue, je savais que et Nico serait alors sur la gomme tendre et qu'il allait être rapide. Tenter de rester devant lui a été extrêmement difficile. J'étais tellement soulagé au moment de franchir la ligne d'arrivée. Lorsque vous vous battez contre votre coéquipier, la pression est très intense et nous savions tous les deux qu'il fallait ramener les voitures à la maison pour l'équipe et pour le championnat. C'est tout à l'honneur de l'équipe de nous avoir permis de nous battre, et j'espère que les fans ont adoré le spectacle que nous avons présenté ce soir. Je souhaite dire un grand merci à toute l'équipe, en particulier à mes ingénieurs pour toute l'information transmise pendant la course, et à tout le monde ici et à nos usines pour tout leur dur labeur. Un autre doublé, c'est tout simplement fantastique pour nous. Je suis également très fier d'avoir égalé Fangio grâce à ma 24e victoire en Grand Prix aujourd'hui. Il a été l'un des plus grands pilotes de tous les temps, alors c'est un véritable honneur."
2e - Nico Rosberg, Mercedes : "Ce fut un excellent combat ce soir contre Lewis (Hamilton). Une course comme celle-là, c'est exactement pour cela que je suis en Formule 1 ; j'adore courir comme nous l'avons fait aujourd'hui. Bien sûr, c'est très décevant d'avoir terminé à la 2e place. J'ai tout donné, mais cela n'a pas tout à fait réussi pour moi. Lewis a fait un excellent boulot pour défendre sa position. Lorsque je parvenais à passer devant, il arrivait souvent que je ne le voyais plus dans mes rétroviseurs. Notre stratégie était bonne, et le changement que nous y avons apporté, après mon premier arrêt, a été une décision prise par l'équipe et moi-même. Cette stratégie était légèrement plus lente mais elle me donnait la meilleure chance de rattraper Lewis à la fin, lorsque j'étais sur les gommes tendres. La différence entre la gomme medium et la tendre n'était pas aussi grande que prévu, et c'est pourquoi je n'ai pas tout à fait réussi à passer devant. Le plus positif, c'est que ce fut un grand jour pour la Formule 1. La course a été un spectacle fantastique et j'espère que cela prouvera que ceux qui critiquent nos nouvelles technologies ont tort. J'ai maintenant très hâte d'être en Chine et j'ai l'intention de grimper sur la plus haute marche là-bas."



Le 4e podium en carrière de Pérez est aussi le 2e dans l'Histoire de Force India
© Getty Images

3e - Sergio Pérez, Force India : "Ce podium est un accomplissement incroyable en plus d'être un des plus spéciaux résultats de toute ma carrière. C'est un énorme boost de confiance, surtout après la très dure saison que j'ai vécu l'an dernier, et je ne m'étais jamais autant battu pour rejoindre le podium. Franchir la ligne d'arrivée, après d'aussi difficiles derniers tours, a été une excellente sensation. Je devais maintenir un rythme élevé car je savais que les Red Bull se rapprochaient. Nous avons réussi à rester devant jusqu'à la fin pour signer ce résultat très spécial, au terme de ce qui était seulement ma troisième course avec l'équipe. J'ai également mené un excellent combat contre mon coéquipier (Hülkenberg) pendant toute la durée de la course. Lorsqu'il est passé devant suite à mon premier arrêt, je me suis entièrement focalisé sur l'objectif de reprendre ma place. J'y suis parvenu pendant que nous nous battions contre les Williams ; ce fut le moment crucial."
4e - Daniel Ricciardo, Red Bull : "Ce fut une course incroyable et excitante. Je pense que le premier relais ressemblait un peu à une procession, mais à partir du deuxième relais, la course a vraiment commencé à surchauffer. Il y avait des combats devant moi, derrière moi, et c'était plaisant d'en faire partie. Nous étions près du podium aujourd'hui, à une demi-seconde je crois, ce qui démontre que j'ai fait tout ce que je pouvais. Le comportement de la voiture s'améliorait à mesure que la course se déroulait, et j'étais heureux de la manière dont je progressais dans le peloton, donc ce fut une bonne journée. C'était très amusant de me battre contre Sebastian (Vettel) ; c'était dur mais juste, et nous nous sommes laissés suffisamment d'espace. C'est ce que nous attendons l'un de l'autre et nous en avions préalablement discuté. Nous sommes des pilotes de course et nous battre en piste, c'est ce que nous aimons faire."
5e - Nico Hülkenberg, Force India : "C'est un grand jour pour l'équipe et je suis très heureux pour tout le monde. Mon combat contre Checo (Pérez) a été très propre et très juste. Il faut tout donner lorsque vous vous battez pour le podium, mais toujours en respectant les limites. Je me suis bien amusé. Dès que la Voiture de Sécurité a quitté la piste, j'ai dû me battre continuellement jusqu'à l'arrivée. J'étais derrière Checo et je sentais que j'étais un peu plus rapide que lui, mais je roulais dans ses turbulences et cela m'a compliqué la tâche vers la fin. J'ai retenu Ricciardo aussi longtemps que possible et je suis parvenu à rester devant Vettel. Ce résultat est un grand accomplissement pour l'équipe et nous avons à nouveau démontré que nous sommes compétitifs, alors j'espère que nous pourrons maintenir cet élan en Chine."
6e - Sebastian Vettel, Red Bull : "Ce fut une course très mouvementée aujourd'hui, surtout après le déploiement de la Voiture de Sécurité, mais c'est dommage de ne pas être parvenu à terminer plus haut dans la hiérarchie. Daniel (Ricciardo) a démontré qu'il était possible d'exploiter la voiture davantage aujourd'hui. Je n'arrivais pas tout à fait à en faire autant, alors je ne suis pas satisfait de ma journée. Pour une raison que j'ignore, nous semblions très lents sur les lignes droites et non seulement face aux Mercedes. L'ensemble Mercedes est meilleur, alors du travail nous attend. C'était assez clair avec Daniel aujourd'hui, nous avons bien travaillé ensemble comme équipe et nous avons mené une bonne course, mais bien sûr, j'aurais aimé un meilleur résultat."
7e - Felipe Massa, Williams : "Le départ a été fantastique, j'ai tout fait correctement, j'avais une bonne adhérence et tout s'est bien passé. Nous étions en bonne posture et nous nous battions, mais malheureusement, la dégradation des pneumatiques était pire que ce à quoi nous nous attendions. Le déploiement de la Voiture de Sécurité a compromis notre stratégie, sinon je pense que nous aurions été au niveau des Force India plutôt que derrière les Red Bull, donc c'est dommage. Mais pour le reste, ce fut une bonne course avec de bonnes batailles, et avoir nos deux voitures dans les points, c'est très positif."



Les combats étaient multiples à travers le peloton
© Sutton Images

8e - Valtteri Bottas, Williams : "Notre stratégie de course a été compromise suite à un mauvais départ. Mes roues ont trop patiné et cela m'a coûté quelques places, ce qui est frustrant. Nous avions de plus grands problèmes avec les pneumatiques que prévu, mais la bonne nouvelle, c'est que nos deux voitures ont récolté de bons points. Cela dit, nous souhaitons toujours davantage, alors nous allons continuer à travailler fort et à préparer la prochaine course."
9e - Fernando Alonso, Ferrari : "Ce fut une course compliquée pour nous, même si nous savions à quoi nous attendre, car les longues lignes droites de cette piste mettent en valeur nos faiblesses. L'équipe a fait du super boulot pour corriger le problème que j'avais hier à la fin des qualifications. Mon départ et notre stratégie étaient parfaits. La Voiture de Sécurité nous a aidé pour regagner un peu de terrain et elle nous a également permis d'économiser du carburant, mais cela n'a pas suffi pour changer le résultat ; huit voitures ont fait un meilleur travail que nous. Même si nous avons fait tout ce que nous pouvions, nous ne pouvons être satisfaits de notre niveau de performance. Notre seul objectif maintenant doit être de travailler jour et nuit. La saison n'en est qu'à ses débuts et je pense que nous pouvons rebondir. Nous avons les ressources et le potentiel pour réussir, tout dépend de nous. Cette semaine sera très importante puisque nous serons de retour en piste mardi et mercredi pour effectuer des essais qui serviront à préparer les prochaines courses. Notre programme de développement est très agressif, et il doit l'être, car nos rivaux ne vont pas simplement s'asseoir et regarder autour d'eux."
10e - Kimi Räikkönen, Ferrari : "Je suis très déçu du résultat d'aujourd'hui car suite aux qualifications, je m'attendais à faire mieux. Je n'ai pas effectué un bon départ et j'ai immédiatement perdu quelques places. J'ai été frappé par Magnussen pendant le premier tour, heureusement sans que cela provoque des dommages, mais tenter de progresser dans le classement s'est avéré très difficile. Le manque d'appuis, ainsi que de vitesse sur les lignes droites, rendaient les dépassements compliqués. Nous savions que cette piste convenait moins bien aux caractéristiques de notre voiture, comparé aux circuits des deux premières courses, et que la Mercedes serait très rapide. Dans l'ensemble, le comportement de notre voiture s'est amélioré depuis les premières courses et cela me rend confiant pour les prochaines. Nous pouvons nous attendre à avoir beaucoup de travail à accomplir, et nous allons profiter au maximum des journées d'essais cette semaine pour faire mieux dès la prochaine course en Chine."
11e - Daniil Kvyat, Toro Rosso : "Malheureusement, la journée ne s'est pas déroulée aussi bien que j'aurais souhaité. Je n'étais pas satisfait de notre rythme et c'était frustrant de regarder les autres voitures me dépasser. Mon départ n'était pas très propre et j'ai perdu une place. J'ai tenté de pousser autant que possible pendant la course, mais cela n'a pas suffi pour marquer des points. Nous devrons analyser très attentivement ce qu'il s'est passé aujourd'hui et j'espère que nous reviendrons plus forts lors de la prochaine course, en Chine."
12e - Romain Grosjean, Lotus : "C'est plaisant de ne pas avoir eu de problèmes au cours de ce week-end, et nous avons pu rallier l'arrivée avec les deux voitures. Courir n'est pas facile, surtout lorsque vous prenez en compte la gestion du carburant et des systèmes de récupération d'énergie ; il y a certainement plus de travail mental à faire dans le cockpit. Nous étions très rapides à certains moments de la course, alors qu'à d'autres moments nous avions de gros problèmes avec l'adhérence à l'arrière. Heureusement, nous avons maintenant deux jours d'essais ici à Bahreïn, alors nous aurons l'opportunité de tester plusieurs réglages différents et tenter de faire en sorte que la voiture se comporte davantage comme nous le souhaitons."



Le GP de Bahreïn édition 2014, une course remarquable
© Getty Images

13e - Max Chilton, Marussia : "Hier, les qualifications ne se sont pas bien déroulées et je savais qu'aujourd'hui ce serait encore plus serré en course. Je n'ai pas pris un bon départ, mais au fil des tours je suis parvenu à bien gérer mes pneumatiques et j'ai connu une bonne course avec les Caterham. La Voiture de Sécurité nous a aidés car je pense que nous n'avions pas besoin d'économiser du carburant autant que les autres, une fois que j'ai repris le tour que j'avais perdu. Dans l'ensemble, c'est bien de quitter Bahreïn avec une 13e place et d'avoir terminé chacune des courses que j'ai disputées en F1 à ce jour ; cela fait 22 sur 22 maintenant ! Le plus important, c'est d'être parvenu à reprendre la 10e position dans le classement des constructeurs. Maintenant, allons en Chine !"
*14e - Pastor Maldonado, Lotus : "Comme prévu, notre rythme était bien meilleur pendant la course qu'il ne l'était pendant les qualifications. Nous avions adopté une stratégie très intéressante, j'étais sur deux arrêts, et tout se déroulait bien jusqu'au moment de l'incident. Nous devons regarder ce qui est arrivé car Esteban (Gutiérrez) ne semblait pas être sur sa trajectoire de course à l'approche du virage 1. Peut-être a-t-il raté son point de freinage, je ne le sais pas, mais à ce moment-là j'étais dans le virage et je n'avais nulle part où aller. C'est difficile à comprendre, et de plus je sortais des stands et j'étais sur des pneus encore frais. Je pense qu'il a été très malchanceux et c'est une bonne nouvelle qu'il se soit sorti lui-même de la voiture. En ce qui concerne l'équipe, c'est positif d'avoir nos deux voitures à l'arrivée car c'était très important. Maintenant nous devons tirer les leçons de cette course et continuer à travailler fort en prévision de Shanghai."
15e - Kamui Kobayashi, Caterham : "Mon rythme de course était bon pendant le premier relais, et la dégradation des pneumatiques était meilleure que prévue, alors nous avons respecté notre stratégie initiale. Je me suis arrêté pour la première fois lors du 15e tour pour chausser des gommes tendres. Je suis revenu en piste derrière Marcus (Ericsson) et Chilton, mais j'ai réussi à les dépasser. Je me suis ensuite attaqué à Maldonado, mais vu les performances actuelles de notre voiture, je n'ai pu le rattraper. J'étais sur une stratégie à deux arrêts et je suis rentré chausser les gommes mediums lors du 35e tour. Je me suis battu contre Gutiérrez mais je l'ai laissé s'éloigner car il était sur une stratégie différente de la mienne, il n'y avait aucune raison de ruiner mes pneus. C'est alors que la Voiture de Sécurité a été déployée, et je me suis retrouvé juste derrière Maldonado et Grosjean à la relance. Mais je devais conserver du carburant, alors je n'ai pu maintenir le rythme du peloton. Terminer à la 15e place, ce n'est pas merveilleux, mais nous ne pouvions faire davantage aujourd'hui. Nous arriverons en Chine avec quelques améliorations sur la voiture ; nous tenterons de progresser là-bas."
**16e - Jules Bianchi, Marussia : "Je suis vraiment déçu. Nous avons vécu une nouvelle course difficile, la troisième d'affilée. J'ai pris un bon départ et j'ai gagné trois places à la fin du premier tour. Mon premier relais était vraiment bon, j'étais en train de vivre une belle course avec Sutil. J'ai eu la possibilité de le dépasser, j'étais légèrement devant lui au virage 1, mais il est revenu sur moi et il m'est rentré dedans ; cela a crevé mon pneumatique arrière gauche. Je suis passé aux stands et après cela, la voiture ne s'est jamais comportée de la même manière qu'avant. Nous savons maintenant que le fond plat avait été endommagé. Cela nous a fait perdre de l'appui aérodynamique et c'est ce qui a rendu la voiture difficile à conduire pour le reste de la course."
***17e - Jenson Button, McLaren (embrayage, 56e tour) : "En termes de rythme, nous avons fait un pas en avant ce week-end. De plus, la dégradation était bonne et je pense que nous avons fait du très beau boulot en ce qui concerne notre compréhension des pneumatiques. Notre rythme était très bon sur les longs relais, surtout lors des derniers tours, donc je pense que nous aurions pu pousser très fort jusqu'à l'arrivée sur la gomme medium. Malheureusement, je n'ai pas eu cette opportunité. C'est dur pour toute l'équipe car tout le monde a très bien travaillé, mais aussi travaillé très dur. Nous étions bien placés pour une 5e place au minimum et un podium au mieux, et cela aurait été un résultat très positif pour nous tous. Pour résumer, il y avait beaucoup de bons combats en piste. Je ne me souviens même plus du nombre de voitures que j'ai dépassé aujourd'hui, mais il y en a eu beaucoup et je pense que c'est la même chose pour presque tout le monde. En fait, je me suis vraiment amusé. La Formule 1 a de nouveaux groupes propulseurs et de nouveaux règlements techniques cette année, mais il est très clair que le spectacle en piste est aussi bon qu'il a toujours été."

Abandons
Kevin Magnussen, McLaren (embrayage, 41e tour) : "Ce ne fut pas une très bonne course pour moi. Mon départ n'était pas idéal car j'ai perdu trois places, et ensuite nous n'avions tout simplement pas assez de rythme pour progresser. Nous nous attendions à ce que les conditions plus fraîches nous soient favorables, mais comme nous l'avons découvert, nous étions en fait un peu moins rapides ici qu'en Malaisie, pour une raison que j'ignore. Nous allons analyser cela très attentivement et je suis sûr que nous allons en tirer des leçons. En fait, nous sommes continuellement en apprentissage. C'est décevant de ne pas avoir marqué de points aujourd'hui. Un double abandon, ce n'est jamais plaisant pour une équipe, mais nous aborderons le Grand Prix de Chine avec l'objectif de faire mieux là-bas qu'ici à Bahreïn."



Gutiérrez est sorti indemne de la collision provoquée par Maldonado
© Getty Images

Esteban Gutiérrez, Sauber (accident, 40e tour) : "Le plus important, c'est que je vais bien. J'ai passé tous les examens à l'hôpital et tout est en ordre. En ce qui concerne l'accident, j'ai été complètement surpris par Pastor (Maldonado), qui m'a frappé alors qu'il quittait les stands. J'étais clairement devant lui. J'ai entamé le virage et tout à coup, j'étais frappé et renversé. Je n'aurais pas pu faire grand chose."
Marcus Ericsson, Caterham (fuite d'huile, 34e tour) : "Mon départ s'est bien passé et j'étais 17e à la fin du troisième tour. Je me suis battu contre Grosjean et ensuite j'ai attaqué Bianchi. L'équilibre de la voiture n'était pas très bon, Kamui (Kobayashi) avait un meilleur rythme que moi, et la dégradation de mes pneus n'était pas très bonne non plus, alors j'ai effectué mon premier arrêt lors du 11e tour en même temps que Chilton. Les gars ont fait un excellent boulot et je suis ressorti devant lui. Mais la voiture ne se comportait toujours pas très bien et je n'ai pu retenir la Marussia ni Kamui, qui était sur une stratégie différente de la mienne. J'ai continué à pousser, j'ai effectué mon deuxième arrêt et je suis à nouveau revenu en piste devant la Marussia. Malheureusement, je perdais de la puissance après quelques tours et on m'a demandé d'arrêter car j'avais une fuite d'huile. C'est décevant de ne pas avoir terminé la course, surtout que la voiture se comportait mieux à mesure qu'elle s'allégeait. Mais pour moi, cela fait partie du processus d'apprentissage et mon éducation progresse avec chaque tour de course. Nous avons maintenant deux journées d'essais ici à Bahreïn, et ensuite nous partirons pour la Chine où je découvrirai un autre circuit. Nous aurons de nouveaux éléments là-bas, alors nous chercherons à optimiser les réglages et à reprendre le combat à Shanghai."
Jean-Éric Vergne, Toro Rosso (19e tour) : "C'était un peu la folie dans le virage 8 suite au départ car j'étais entouré de voitures, mais alors que les autres s'en sortaient mal, j'ai pu m'en dégager proprement en passant par l'extérieur. Je me suis retrouvé au niveau d'une Lotus, et il s'est serré de plus en plus contre moi jusqu'au moment où il a réalisé que j'étais sur le point de le doubler de toute façon, et c'est alors qu'il a tout simplement fermé la porte. C'est pour cela que nos roues se sont touchées et que ma voiture était hors de contrôle. L'aileron arrière et le plancher ont été lourdement endommagés, j'ai perdu énormément d'appuis, et il n'était plus possible de continuer. J'espère que la malchance va nous laisser tranquilles pour les prochaines courses."
Adrian Sutil, Sauber (18e tour) : "Ma course a pris fin très tôt. Jules (Bianchi) a freiné trop tard et il a frappé ma voiture dans l'épingle. Je n'ai rien pu faire pour éviter cela et ma voiture a été endommagée. Il pilotait de manière agressive pendant toute la course et il m'avait déjà poussé à l'écart lors du départ. Par sa manœuvre, il a détruit ma course autant que la sienne. C'était inutile. Dans l'ensemble, ce week-end a été difficile pour nous. Cependant, je tenais à compléter la course pour engranger d'autres kilomètres et gagner de l'expérience dans la voiture. La prochaine course, en Chine, ne pourra être que meilleure."

Notes
*Maldonado : Pénalité de recul de 5 places sur la prochaine grille de départ, pour avoir provoqué une collision contre Gutiérrez. 3 points de pénalité pour même incident.
**Bianchi : Deux points de pénalité pour avoir provoqué une collision contre Sutil.
***Button : Abandon lors des derniers tours, mais néanmoins classé car plus de 90 % de la course complétée.
© ESPN Sports Media Ltd.

 http://fr.espnf1.com/bahrain/motorsport/story/153005.html#C3O6hFgolep0BMt2.99



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Faits marquants

Message par Modena49 le Lun 7 Avr - 23:57:40


  • Grand Prix de Bahreïn 2014

GP de Bahreïn : Faits marquants
Nate Saunders / Daniel Bastien
7 avril 2014

Le Grand Prix de Bahreïn a été remarquable et spectaculaire à plusieurs niveaux
© Sutton Images

ESPN fait le tour : le bon, le mauvais et le surprenant du week-end du Grand Prix de Bahreïn couru sur le circuit de Sakhir, troisième manche du championnat 2014.

Réponse claire aux critiques
Luca di Montezemolo, le président de Ferrari, s'est présenté à Bahreïn pour dire tout le mal qu'il pensait de cette nouvelle ère de Formule 1. Il a déclaré que les nouvelles réglementations techniques allaient mener la F1 vers sa perte, que les fans allaient déserter la discipline. Le dirigeant italien insiste depuis quelque temps sur le fait que les pilotes sont devenus "des chauffeurs de taxi" car ils doivent constamment gérer leur consommation de carburant. Ces propos étaient inutilement provocateurs, mais heureusement, la catégorie reine lui a clairement répondu dimanche sur le circuit de Sakhir.
Le GP de Bahreïn a été l'une des meilleures courses de ces dernières années. Il y avait de l'action d'un bout à l'autre du peloton, le public a vu des manœuvres très excitantes, et les dix derniers tours étaient à couper le souffle. Ce fut un spectacle incroyable, et tout cela sur un circuit qui avait la réputation d'être ennuyeux. Facteur très important : l'économie de carburant ne semblait pas être un problème pour quiconque, même avant l'apparition de la Voiture de Sécurité, alors que le tracé de Sakhir devait être l'un des plus exigeants à ce niveau. En termes de timing face aux critiques qui tentent d'organiser une réforme, nous n'aurions pu demander mieux comme exemple que cette course phénoménale pour déclarer qu'au contraire, il ne faut rien changer.
Exiger que des modifications soient apportées aux règlements, après seulement deux Grands Prix, et alors qu'une nouvelle ère débute à peine, c'était déjà un non-sens. Hormis le son des moteurs qui ne plaît pas à tous, pourquoi demander des changements alors que les équipes sont toujours en pleine période d'apprentissage ? Alors que les équipes découvrent les possibilités qui s'offrent à elles ? Alors que le potentiel semble prometteur ? "Toute cette discussion est absurde", déclarait samedi Toto Wolff, le patron de Mercedes. "S'il y a un agenda, il ne faudrait pas se montrer méprisant envers l'ensemble de la discipline (pour y parvenir). Ils devraient plutôt reconnaître que Mercedes a fait un meilleur travail."
De toute évidence, il n'y a pas que cette équipe qui impressionne. La hiérarchie du peloton a été chamboulée, certaines écuries ont progressé et d'autres ont reculé, mais les règles sont les mêmes pour toutes. Le plus important, c'est que la F1 demeure un spectacle attractif et enthousiasmant. C'était clairement le cas dimanche à Bahreïn. Quels sont les arguments des détracteurs maintenant ?



Ricciardo double (encore) Vettel à Bahreïn
© Sutton Images


Concurrence sérieuse pour Vettel
Daniel Ricciardo, qui a quitté Toro Rosso pour rejoindre Red Bull cette année, impressionne à nouveau. L'Australien semble s'être très rapidement adapté à la vie au sein d'une écurie quadruple championne du monde en titre. Et il réussit bien dans un rôle, celui de coéquipier du multiple champion Sebastian Vettel, qui s'est avéré très difficile et frustrant pour Mark Webber. À Bahreïn, Ricciardo a clairement démontré que ses performances en Australie et en Malaisie n'étaient pas simplement le fruit de circonstances favorables. Samedi, il s'est mieux qualifié que son coéquipier (avant d'être reculé de 10 places vu l'erreur commise par son équipe en Malaisie, qui l'a libéré trop tôt suite à un arrêt). Dimanche, il était le plus rapide des pilotes non propulsés par un moteur Mercedes. À cinq tours de la fin, il a exécuté une manœuvre de dépassement sur Vettel. Et que dire du calme avec lequel il a communiqué avec Red Bull, plus tôt dans la course, pour demander que Vettel lui cède le passage puisqu'il était plus rapide. Ricciardo a tout ce qu'il faut pour être un concurrent sérieux.

Souvenirs de 1988
Depuis le début de l'année, plusieurs observateurs aiment bien comparer les styles de pilotage de Lewis Hamilton et Nico Rosberg à ceux d'Ayrton Senna et Alain Prost. Ces deux derniers, coéquipiers chez McLaren en 1988, ont gagné toutes les courses du championnat sauf une. Senna a remporté le titre et la relation avec Prost a implosé, ce qui a mené à l'une des plus acrimonieuses rivalités dans l'Histoire de la F1. 26 ans plus tard, nous pourrions voir une situation similaire se développer, bien que les personnalités ne sont pas les mêmes.
Hamilton, en réussissant à retenir Rosberg qui était sur des pneus plus tendres, a fait une démonstration magnifique de son talent. Rosberg, quant à lui, n'est pas parvenu à battre son coéquipier pour la deuxième course de suite, mais il est passé très, très près de réussir à quelques reprises. Bien que vaincu, sa réaction dans le Parc fermé a été admirable alors qu'il taquinait Hamilton au terme d'une course remarquable. Espérons que cette harmonie durera encore quelque temps, sachant que la tension va inévitablement grimper à mesure que la course au titre prend forme.
Soulignons la décision admirable de Mercedes, qui a laissé ses pilotes se battre et présenter un spectacle mémorable. La seule consigne était de "ramener les deux voitures à la maison." C'est ce que Hamilton et Rosberg ont fait avec brio. Ce ne sont pas toutes les équipes qui agissent ainsi lorsqu'un doublé est en jeu ; les fans de Formule 1 la remercient.



Heureusement, beaucoup plus de peur que de mal pour Gutiérrez
© Getty Images


Le retour de Crashtor Maldonado
Le GP de Bahreïn est une course mémorable, mais il y a eu un moment d'inquiétude lors du 41e tour. Après avoir quitté la voie des stands et filé vers le virage 1 à toute vitesse, et en insistant à l'approche dudit virage, la Lotus de Pastor Maldonado a frappé la Sauber d'Esteban Gutiérrez, l'envoyant dans un tonneau terrifiant. Les propos de Gutiérrez à la radio en disaient long : "Mais c'était quoi ça ?" Le pilote mexicain s'en est sorti indemne mais il était estomaqué, et avec raison.
Quant à Maldonado, le Vénézuélien n'en est pas à sa première offense dans le domaine des accrochages en piste. Les incidents avec Lewis Hamilton, en 2011 et 2012, lui ont donné la réputation d'être un pilote parfois dangereux. En fait, Adrian Sutil lui a donné ce qualificatif l'an dernier suite à un accrochage aux États-Unis, en plus d'accuser Maldonado d'être "sur une autre planète" lorsqu'il est en piste. Nous pourrions dire que c'était encore le cas à Bahreïn dimanche, bien que Maldonado blâme Gutiérrez car il ne lui aurait laissé "nulle part où aller."
Les commissaires ont pénalisé Maldonado à trois niveaux : par une pénalité d'arrêt/départ de 10 secondes pendant la course, par un recul de cinq places sur la prochaine grille de départ (ce qui semble plutôt indulgent), et par l'ajout de trois points de pénalité sur sa super licence. Nous pouvons penser que les commissaires se montreront plus sévères suite à tout incident futur. Quant à au principal intéressé, il n'a rien fait pour se délester de sa réputation de pilote parfois dangereux. Cet incident sera sûrement abordé lors de la traditionnelle réunion des pilotes du vendredi, lors du prochain week-end de course.

Le Cheval cabré boite
"J'ai déjà remporté ce Grand Prix à trois reprises, alors ce n'est pas comme si j'avais oublié comment piloter ici." La frustration de Fernando Alonso, suite au GP de Bahreïn, était très évidente pour tous. L'Espagnol a rapporté, tôt dans la course, que sa Ferrari n'avait pas suffisamment de puissance pour retenir la Force India de Nico Hülkenberg. Son coéquipier Kimi Räikkönen, quant a lui, a également avoué être un peu surpris par le rythme anémique de sa monoplace. Ferrari s'attendait déjà à ce que le tracé de Sakhir soit peu favorable à sa voiture, et que cette course pourrait être sa plus difficile de la saison. Cependant, au-delà de ces prédictions, il est clair que les troupes de Maranello ont beaucoup de travail à faire pour rattraper non seulement Red Bull, mais aussi les équipes motorisées par Mercedes.
Jusqu'à ce jour, Ferrari est encore loin de profiter de l'expérience de ses deux titulaires champions du monde (ou serait-ce pire sans eux?). Il fallait voir la réaction de Luca di Montezemolo, le président de Ferrari, présent dans le garage de la Scuderia, lorsque Hülkenberg a rapidement doublé Alonso. Il avait le regard dégoûté d'un homme qui aurait bien aimé qu'un chauffeur de taxi l'amène au plus proche aéroport...


http://fr.espnf1.com/bahrain/motorsport/story/153123.html#lewzqBizC9kC4kS6.99



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Bahreïn 6 avril 2014 Sakhir

Message par Guylaine le Mar 8 Avr - 0:16:24

Modena au Championnat des Constructeurs ça dit quoi s'il te plait? Merci!



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.


MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20566
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Bahreïn 6 avril 2014 Sakhir

Message par Guylaine le Mar 8 Avr - 0:29:15

Drivers:
1. N. ROSBERG 25 18 18                                 61
2. L. HAMILTON - 25 25                                  50  
3. N. HULKENBERG 8 10 10                             28
4. F. ALONSO 12 12 2                                     26
5. J. BUTTON 15 8 -                                       23
6. S. VETTEL - 15 8                                       23
7. K. MAGNUSSEN 18 2 -                               20
8. V. BOTTAS 10 4 4                                     18
9. S. PEREZ 1 - 15                                        16
10. D. RICCIARDO - - 12                               12
11. F. MASSA - 6 6                                       12
12. K. RAIKKONEN 6 - 1                                 7
13. J. VERGNE 4 - -                                        4
14. D. KVYAT 2 1 -                                         3
15. R. GROSJEAN - - -                                    0
16. A. SUTIL - - -                                           0
17. E. GUTIERREZ - - -                                   0
18. M. CHILTON - - -                                      0
19. K. KOBAYASHI - - -                                  0
20. P. MALDONADO - - -                                 0
21. M. ERICSSON - - -                                    0
22. J. BIANCHI  

CONSTRUCTEURS:

1. Mercedes 25 43 43                                 111
2. Force India Mercedes 9 10 25                    44
3. McLaren Mercedes 33 10 -                         43
4. Red Bull Renault - 15 20                            35
5. Ferrari 18 12 3                                          33
6. Williams Mercedes 10 10 10                       30
7. Toro Rosso Renault 6 1 -                             7
8. Lotus Renault - - -                                      0
9. Sauber Ferrari - - -                                     0
10. Marussia Ferrari - - -                                 0
11. Caterham Renault - - -                              0
http://www.statsf1.com/en/2014.aspx



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.


MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20566
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Bahreïn 6 avril 2014 Sakhir

Message par dom465 le Mar 8 Avr - 11:42:37




**********************
"I remember when sex was safe and Motor Racing dangerous !" Jack Brabham
"Dans le doute, il ne s'abstient jamais !" (Manu Zurini parlant de Gilles Villeneuve)
"Qand tu arrives en haut d'une côte, reste à fond. Il y a peut-être une ligne droite après !" (Willy Mairesse)

« Sais-tu ce qu'il y a de particulièrement beau dans une voiture ? Quand elle ne marche pas bien, on peut la démonter entièrement, mettre ses organes à nu, découvrir la cause précise du mal et ôter la pièce défectueuse pour la remplacer par une neuve.
Si on pouvait en faire autant pour les humains... »


avatar
dom465
Administrateur indispensable
Administrateur indispensable

Messages : 2914
Date d'inscription : 16/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Bahreïn 6 avril 2014 Sakhir

Message par Guylaine le Mar 8 Avr - 12:22:48

UN SUPER MÉGA GEANT   MODENA ET DOMINIQUE UN GRAND PRIX DÉCORTIQUÉ DE CETTE FAÇON C'EST TRÈS CLASSE  UN SUPER MÉGA À VOUS DEUX !!!!! LA MADAME EST BIEN CONTENTE Very Happy



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.


MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20566
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Bahreïn 6 avril 2014 Sakhir

Message par dom465 le Mar 8 Avr - 14:05:16




**********************
"I remember when sex was safe and Motor Racing dangerous !" Jack Brabham
"Dans le doute, il ne s'abstient jamais !" (Manu Zurini parlant de Gilles Villeneuve)
"Qand tu arrives en haut d'une côte, reste à fond. Il y a peut-être une ligne droite après !" (Willy Mairesse)

« Sais-tu ce qu'il y a de particulièrement beau dans une voiture ? Quand elle ne marche pas bien, on peut la démonter entièrement, mettre ses organes à nu, découvrir la cause précise du mal et ôter la pièce défectueuse pour la remplacer par une neuve.
Si on pouvait en faire autant pour les humains... »


avatar
dom465
Administrateur indispensable
Administrateur indispensable

Messages : 2914
Date d'inscription : 16/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Bahreïn 6 avril 2014 Sakhir

Message par Guylaine le Mar 15 Avr - 16:11:27

Engagés• Qualifications• Grille de départ• Classement• Tours en tête• Meilleurs tours• Tour par tour• Championnat


Pos N° Pilote Châssis Moteur Tour Pts

1 44 Lewis HAMILTON Mercedes Mercedes 57 1h 39m 42.743s ( 185.476 km/h ) 25
2 6 Nico ROSBERG Mercedes Mercedes 57 1h 39m 43.828s ( +01.085s ) 18
3 11 Sergio PEREZ Force India Mercedes 57 1h 40m 06.810s ( +24.067s ) 15
4 3 Daniel RICCIARDO Red Bull Renault 57 1h 40m 07.232s ( +24.489s ) 12
5 27 Nico HULKENBERG Force India Mercedes 57 1h 40m 11.397s ( +28.654s ) 10
6 1 Sebastian VETTEL Red Bull Renault 57 1h 40m 12.622s ( +29.879s ) 8
7 19 Felipe MASSA Williams Mercedes 57 1h 40m 14.008s ( +31.265s ) 6
8 77 Valtteri BOTTAS Williams Mercedes 57 1h 40m 14.619s ( +31.876s ) 4
9 14 Fernando ALONSO Ferrari Ferrari 57 1h 40m 15.338s ( +32.595s ) 2
10 7 Kimi RAIKKONEN Ferrari Ferrari 57 1h 40m 16.205s ( +33.462s ) 1
11 26 Daniil KVYAT Toro Rosso Renault 57 1h 40m 24.085s ( +41.342s )
12 8 Romain GROSJEAN Lotus Renault 57 1h 40m 25.886s ( +43.143s )
13 4 Max CHILTON Marussia Ferrari 57 1h 40m 42.652s ( +59.909s )
14 13 Pastor MALDONADO Lotus Renault 57 1h 40m 45.546s ( +1m 02.803s )
15 10 Kamui KOBAYASHI Caterham Renault 57 1h 41m 10.643s ( +1m 27.900s )
16 17 Jules BIANCHI Marussia Ferrari 56
17 22 Jenson BUTTON McLaren Mercedes 55 Embrayage
ab 20 Kevin MAGNUSSEN McLaren Mercedes 40 Embrayage
ab 21 Esteban GUTIERREZ Sauber Ferrari 39 Accrochage
ab 9 Marcus ERICSSON Caterham Renault 33 Fuite d'huile
ab 25 Jean-Éric VERGNE Toro Rosso Renault 18 Accrochage
ab 99 Adrian SUTIL Sauber Ferrari 17 Accrochage
http://www.statsf1.com/fr/2014/bahrein/classement.aspx



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.


MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20566
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Bahreïn 6 avril 2014 Sakhir

Message par Guylaine le Mar 15 Avr - 16:12:57

Qualifications• Grille de départ• Classement• Tours en tête• Meilleurs tours• Tour par tour• Championnat



n Pilote Points

1. Nico ROSBERG 61
2. Lewis HAMILTON 50
3. Nico HULKENBERG 28
4. Fernando ALONSO 26
5. Sebastian VETTEL 23
Jenson BUTTON 23
7. Kevin MAGNUSSEN 20
8. Valtteri BOTTAS 18
9. Sergio PEREZ 16
10. Daniel RICCIARDO 12
Felipe MASSA 12
12. Kimi RAIKKONEN 7
13. Jean-Éric VERGNE 4
14. Daniil KVYAT


n Constructeur Points

1. Mercedes 111
2. Force India Mercedes 44
3. McLaren Mercedes 43
4. Red Bull Renault 35
5. Ferrari 33
6. Williams Mercedes 30
7. Toro Rosso Renault 7

http://www.statsf1.com/fr/2014/bahrein/championnat.aspx






**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.


MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20566
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: GP de Bahreïn 6 avril 2014 Sakhir

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum