Histoire : Pirelli et la F1 - Partie I

Aller en bas

Histoire : Pirelli et la F1 - Partie I

Message par Modena49 le Dim 23 Juin - 23:30:39

Grâce au dossier du manufacturier italien, vous pourrez découvrir l’histoire de Pirelli au travers du Championnat du Monde de Formule 1...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

1913 - Au tout début... Georges Boillot

Georges Boillot, le pilote français, a été le vainqueur du Grand Prix automobile de France le 12 juillet 1913 sur le circuit de Picardie à Amiens, à bord d’une Peugeot 5.6 litres. La seconde place a été remportée par Jules Goux, qui conduisait également une Peugeot, tous deux ont concourus équipés de pneumatiques Pirelli. Pirelli fournissait des pneumatiques de course aux fabricants automobiles depuis de nombreuses années, mais la victoire de Georges Boillot a été la première victoire sur un Grand Prix international pour Pirelli, dans ce que l’on considére comme l’ancêtre de la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

Le directeur Piero Pirelli a déclaré à l’époque, qu’il était certain " que tous les employés de la société et en particulier les directeurs et les employés du Département 4, seront heureux d’apprendre la nouvelle de la première victoire importante de notre société à l’étranger qui offre de l’espoir et une promesse de réalisations nouvelles et plus importantes à venir. "

1921 - Premières réalisations de Pirelli

Les réalisations sont venues à partir de 1921, avec une victoire au Grand Prix d’Italie de Brescia avec Jules Goux au volant d’un Ballot 3L et ensuite avec le Grand Prix de France à Strasbourg en 1922 avec Felice Nazzaro pilotant une Fiat 804.

Au mois de septembre 1922, le circuit de Monza a été inauguré avec le Grand Prix de l’Italian Automobile Club, Pietro Bordino y a battu Felice Nazzaro, tous deux à bord d’une Fiat 804 (6 cylindres), bien évidemment équipés de pneumatiques Pirelli.

Ce fut l’heure de gloire du partenariat "Fiat-Pirelli", mais nous avons également collaboré avec d’autres fabricants, tels que l’historique Italia et l’entreprise américaine Miller. La marque a aussi participé à des courses devenues des classiques telles que "Targa Florie" et "Les Mille miles".


D’après un communiqué du manufacturier Pirelli

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Modena49
Administrateur indispensable
Administrateur indispensable

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Histoire : Pirelli et la F1 - Partie II

Message par Modena49 le Dim 23 Juin - 23:32:38

Grâce au dossier du manufacturier italien, vous pourrez découvrir l’histoire de Pirelli au travers du Championnat du Monde de Formule 1...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Pour découvrir la première partie de ce dossier sur Pirelli :
Il suffit de cliquer...



1924 - L’époque Quadrifoglio

Le 17 août 1924, le journal "Domenica del Corriere" a consacré sa une au "Triomphe de la fabrication automobile italienne" : La victoire est revenue à Giuseppe Campari, un pilote milanais, sur le circuit de Lyon (France). Sur le dessin de Beltrame, Giuseppe Campari se trouve au volant de l’Alfa Romeo N°10, équipée de pneumatiques Pirelli déjà dotés de la technologie "Cord", avec des carcasses de corde non tissée améliorant le caoutchouc et la fiabilité.

L’association de la marque Quadrifoglio, de P2 et P Lunga classiques a été le début d’une longue série de victoires en courses qui allait durer plus de trente ans. Giuseppe Campari, Antonio Ascari et Gastone Brilli Peri furent les pilotes qui personnifièrent le partenariat Alfa-Romeo au cours des années 1920, avec des courses sur circuit en France, en Italie et en Belgique. En 1925, Gastone Brilli Peri a remporté le Grand Prix d’Italie à Monza mais il a également obtenu le premier Grand Prix du Championnat du Monde.

1930/1939 - Une équipe gagnante

L’équipe de course "Pirelli-Alfa", dirigée par l’équipe Ferrari, a continué à remporter de nombreuses victoires au cours des années trente, non seulement sur circuit mais également dans les courses classiques sur route.

Les "Milles miles" sont nées et en 1930, l’Alfa 6C 1750 pilotée par Giuseppe Campari a réussi à vaincre la domination historique de Bugatti. En commençant par Varzi, Nuvolari, Brivio et Taruffi, le Pirelli Stella Bianca a gagné son surnom : "Le pneu de la victoire".

Grâce à l’engagement dans la compétition de voitures de course, la structure de la chape de la Stella Bianca a entamé une évolution extraordinaire. En 1932, la version "SuperSport" était déjà disponible pour les voitures de course, suivie de la chape "Pescara" conçue pour une utilisation sur les circuits.

En 1933, Giuseppe Campari a conduit un autre modèle avec lequel Pirelli allait avoir une longue histoire et remporter le Grand Prix de France avec la Maserati 8C. Vers la fin des années trente, la domination de l’Alfa 8C était toujours évidente. Les véhicules Quadrifoglio équipés de pneumatiques Pirelli ont remporté les "Milles miles" en 1937 et, à nouveau, en 1938.

Le Trident a remporté une nouvelle victoire lors du Grand Prix d’Afrique du Sud avec Villoresi en 1939. Villoresi a de nouveau connu le succès en [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] en 1946 et en 1948, accompagné de Giuseppe Farina.


D’après un communiqué du manufacturier Pirelli
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Modena49
Administrateur indispensable
Administrateur indispensable

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Histoire : Pirelli et la F1 - Partie III

Message par Modena49 le Dim 23 Juin - 23:34:28

Grâce au dossier du manufacturier italien, vous pourrez découvrir l’histoire de Pirelli au travers du Championnat du Monde de Formule 1...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Histoire : Pirelli et la Formule 1...

[th] Dossier[/th][th]Partie [/th]
Histoire : Pirelli et la F1...[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Histoire : Pirelli et la F1...[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


1948 - Tazio Nuvolari : L’ermite de la vitesse

La couverture du premier numéro de "Pirelli Magazine", en novembre 1948, représentait Tazio Nuvolari. Dans les années trente, assistés de l’homme de Mantua, Alfa Romeo et Pirelli ont créé une bonne part de l’histoire de la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (qui n’était pas encore connue sous ce nom). " Chaque âge à ses ermites et ses religions. Il me semble que Nuvolari est l’ermite de la vitesse... " A écrit Orio Vergani dans son article intitulé "La vie de Nuvolari", rédigé pour le magazine. Dans ce même numéro de novembre 1948, dans l’article "Le circuit de Monza et les problèmes de vitesse" consacré à la réouverture du circuit de Monza après la guerre, le "Pirelli Magazine" a fait ses premiers pas dans les merveilleuses années de la reconstruction de l’industrie automobile.

La Formule 1 a été créée officiellement et la voiture gagnante fut toujours l’Alfa Roméo 158 équipée de pneumatiques Pirelli, pilotée par Jean-Pierre Wimille.

1952/1956 - Pirelli et le "Trident"

Alfa Roméo a quitté la compétition en 1952 laissant la place libre à la nouvelle étoile montante, Maserati. Équipés de pneumatiques Pirelli, les véhicules du Trident ont connu leurs plus grands succès avec l’argentin Juan Manuel Fangio : Il a remporté le Championnat du Monde de 1954 et de 1957 au volant de la Maserati 250F.

Cette dernière victoire a été obtenue au moyen de pneumatiques Pirelli "de stock" après que le fabricant milanais ait quitté la compétition. Une nouvelle étoile commençait à briller : Ferrari.

Son fondateur, Enzo, était pilote pour la fameuse équipe "Alfa-Pirelli" et c’est avec des pneumatiques de la société milanaise que la Ferrari 125, pilotée par Alberto Ascari, est arrivée sur le circuit. Elle a encore remporté l’édition en 1949.

"Ascari-Ferrari-Pirelli", le nouveau trio indissociable, a remporté toutes les victoires possibles en 1952 et 1953. Sur la troisième de couverture de l’édition d’octobre 1953 du "Pirelli Magazine", le Champion du Monde baptise le nouveau "Pneu de la victoire" : Le Stelvio de Pirelli.

Au mois de décembre 1956, une annonce mis fin à une ère : " Après une longue et intense participation à la course automobile et de motos, Pirelli a décidé d’interrompre sa production de pneumatiques de course... "

Les efforts technologiques ont été déplacés vers un nouveau pneumatique révolutionnaire : Le Cinturato.


D’après un communiqué du manufacturier Pirelli

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Modena49
Administrateur indispensable
Administrateur indispensable

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Histoire : Pirelli et la F1 - Partie IV

Message par Modena49 le Dim 23 Juin - 23:36:24

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Grâce au dossier du manufacturier italien, vous pourrez découvrir l’histoire de Pirelli au travers du Championnat du Monde de Formule 1...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Histoire : Pirelli et la Formule 1...

Dossier                          Partie
Histoire : Pirelli et la F1...[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Histoire : Pirelli et la F1...[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Histoire : Pirelli et la F1...[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

1981 - Le retour avec Toleman

Pirelli est revenu à la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] en 1981, avec l’équipe Toleman-Hart TG 181 sponsorisé par Candy et piloté par Brian Henton et Derek Warwick. Chez Pirelli, le directeur produits se nommait Piero Sierra. " Après de nombreuses victoires dans les compétitions d’endurance et de rallyes, la Formule 1 peut être considérée comme une évolution naturelle de nos nouveaux projets sportifs. "

Le P7 de Pirelli, qui sera installé sur la Toleman, est un pneumatique de type radial avec un profil de chape asymétrique. C’est-à-dire que l’épaulement intérieur est plus arrondi que l’épaulement extérieur. Cette solution accroît la maniabilité du véhicule et augmente l’adhérence du pneumatique sur le bitume, ceci grâce à la compensation de la cambrure négative exigée par les pneumatiques de course radiaux.

Au mois de juillet de la même année, en plus de Toleman, d’autres équipes ont adopté Pirelli : Arrows-Beta avec Riccardo Patrese et Siegfried Storh (et plus tard Jacques Villeneuve) et, au Grand Prix de Monza, l’écurie Fittipaldi avec Keke Rosberg et Chico Serra.

Le partenariat avec Toleman-Candy s’est prolongé au cours de la saison 1982, les deux monoplaces furent confiés à Derek Warwick et Teo Fabi. La collaboration avec l’équipe Arrow-Beta a également continué, avec des pilotes tels que Brian Henton et Mauro Baldi. D’autres écuries ont été ajoutées : Osella (Jean-Pierre Jarier et Riccardo Paletti), Fittipaldi (Chico Serra) et March (Jochen Mass et Raul Boesel).

1983/1984 - Lotus arrive...

Au mois de novembre 1982, il a été annoncé que, pour la saison 1983, Pirelli allait équiper la Lotus JPS pilotée par Elio De Angelis et Nigel Mansell ainsi que Toleman-Candy avec Derek Warwick et Bruno Giacomelli.

Au cours de la saison 1984, Pirelli a continué d’équiper l’équipe Toleman. Au volant d’une monoplace anglaise... On trouvait " un excellent pilote d’essais, qui, malgré son très jeune âge, nous apporte d’innombrables informations sur le comportement de la monoplace et les pneumatiques " ont indiqué les techniciens Pirelli. Ce très jeune pilote n’était autre qu’Ayrton Senna.


D’après un communiqué du manufacturier Pirelli

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Modena49
Administrateur indispensable
Administrateur indispensable

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire : Pirelli et la F1 - Partie I

Message par Guylaine le Lun 24 Juin - 19:49:07

WOW SUPERBE MODENA!!!!!!!!



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20581
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire : Pirelli et la F1 - Partie I

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum