Felipe Massa, le soldat sacrifié de Ferrari

Aller en bas

Felipe Massa, le soldat sacrifié de Ferrari

Message par Modena49 le Mar 12 Fév - 4:38:58


Felipe Massa a brillamment rempli son contrat de pilote n°2 en cette fin de saison. Au Grand Prix du Brésil, il a offert tant et plus pour qu'Alonso ait ses chances de remporter un troisième titre de champion du monde jusqu'aux derniers tours de la course. Aux Etats-Unis, il a semblé accepter sans piper mot de reculer de cinq places sur la grille de départ. En 2012, le Brésilien est l'exemple type du soldat soumis aux desiderata de son équipe. Pour le meilleur et pour le pire.
Cher Felipe,

Tu nous as offert un beau morceau de bravoure au Brésil. Et devant les tiens, ce n'est pas rien. Sans toi, Fernando n'aurait sans doute pas réussi à maintenir le suspense jusqu'aux derniers tours du Grand Prix. On pense à la manière dont tu as réussi à lui faire gagner deux places en un freinage dans les premiers tours de course. Avec Mark entre vous deux, ce n'était pas une sinécure. Une manoeuvre subtile et parfaitement maîtrisée. Puis plus tard, quand tu lui as cédé bien volontiers la deuxième place alors qu'il n'aurait sans doute pas réussi à te la prendre à la régulière. On préfère te voir faire don de toi-même sur la piste plutôt que dans les coulisses. Et aux Etats-Unis, tu as dû serrer les dents, Felipe.

Ferrari n'a que peu de scrupules à sacrifier son deuxième pilote pour aider son leader. Ce n'est pas une nouveauté. Rubens, ton prédécesseur et compatriote, peut en témoigner. Aux Etats-Unis, par un simple bris des scellés sur ta boîte de vitesses, la Scuderia t'a obligé à reculer de cinq places sur la grille et ainsi favoriser Fernando. Tes efforts pour réaliser une belle qualification et battre ton coéquipier à la régulière ont ainsi été réduits à néant. C'est quand même dur à avaler. Même si les cadres de l'équipe se sont empressés de reconnaître ton sens du sacrifice. « Les intérêts de l’équipe passent avant toute chose », a indiqué Luca Colajanni, le porte-parole de Ferrari. « La décision a été prise pour maximiser les chances de Fernando au départ, et nous aimerions remercier publiquement Felipe. » Sympa. Mais ça n'excuse pas des méthodes pour le moins discutables. Et pourtant, tu ne t'es pas rebellé, Felipe. Mark n'aurait certainement pas gardé sa langue dans sa poche si Red Bull avait tenté le même tour de passe-passe. Mais pas toi.

Tu seras en rouge pendant encore au moins un an. Pourtant, lors de la première partie de saison, tu as dû sentir le couperet passer au ras de ta tête. Il faut bien dire que tu n'étais vraiment pas bon. 23 points marqués contre 154 à Fernando à voiture égale, le bilan comptable fait mal aux yeux. Des rumeurs voyaient Pérez, Webber et consorts te remplacer dès 2013. « Il est vrai que, depuis que je suis à Maranello, il y a eu des rumeurs à mon propos, même lors de ma première saison il y avait une liste de pilotes censés me remplacer, et ça a été pareil cette année, avec beaucoup de noms et autant de spéculations. » Ce n'est pas le meilleur climat pour donner tout son potentiel, comme tu l'as avoué il y a quelques jours. « Durant la première moitié de l’année, j’étais soucieux de renouveler mon contrat. Je ne pensais pas que Ferrari attendrait vraiment jusqu’à la toute fin de l’été avant de décider de ses pilotes pour l’année prochaine. » Et pourtant. Luca di Montezemolo s'enorgueillit de t'avoir fait attendre. « Ça m’a fait très plaisir de voir Felipe faire une grande deuxième partie de championnat, démontrant que nous avions bien fait de le garder sur la corde raide avant de le confirmer. » Mouais. Apparemment, vous n'êtes pas tout à fait d'accord.

En sachant que tu n'as signé que pour un an supplémentaire, est-ce que ça va être le même cirque l'année prochaine, Felipe ? Tu veux encore rester soumis aux desiderata de Ferrari, quitte à oublier tes ambitions personnelles ? En 2008, faut-il le rappeler, tu avais largement pris le dessus sur ton champion du monde de coéquipier, un certain Kimi. Tu avais même remporté le titre pendant quelques secondes, avant que les larmes de peine ne succèdent aux cris de joie. Puis en 2009, tu échappes à la mort au Grand Prix de Hongrie. Depuis, on ne sait plus trop où tu en es. On espère que tu es satisfait de ton poste de n°2 chez Ferrari, pour ne pas dire de bon soldat de Fernando. Mais si cela recommence comme cette année, songe peut-être à te reconvertir dans une autre équipe. Ou tu ne seras qu'un espoir de plus broyé par la politique de Ferrari.
http://www.fan-f1.com/f1/2012/actualite/14766-F1-Felipe-Massa-le-soldat-sacrifie-de-Ferrari.html



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum