La première impression

Aller en bas

La première impression

Message par Modena49 le Mar 12 Fév - 4:20:18


En 2013 certains pilotes prendront le départ du premier Grand Prix de la saison au sein d'une nouvelle écurie. Parmi ces pilotes deux seront particulièrement sous le feu des projecteurs : Lewis Hamilton et Sergio Pérez. Le défi du Mexicain sera de confirmer les bonnes dispositions entrevues chez Sauber, tandis que du côté du champion 2008 il s'agira de redonner un peu d'éclat à l'étoile de Mercedes qui avait remporté le premier Grand Prix auquel elle avait participé en 1954, en France (lire notre dossier consacré aux cinq légendes). Après avoir disputé les premières épreuves au volant d'une Maserati, Juan-Manuel Fangio disposait enfin de la W196 pour le Grand Prix de France disputé à Reims. La W196 carénée s'avéra d'entrée une voiture redoutable et l'Argentin s'imposa. Après le retrait du constructeur germanique, Fangio rejoint Ferrari et gagne également sa première course disputée pour la Scuderia après que son équipier, Luigi Musso, lui ait cédé sa monoplace comme cela se faisait régulièrement à l'époque.

Gagner pour Ferrari est toujours particulier de par la place que la Scuderia occupe dans l'histoire de la Formule 1. S'imposer pour sa première sortie en rouge l'est sans doute encore plus. Outre Fangio, Baghetti, Andretti ou encore Mansell, Räikkönen et Alonso ont eux aussi goûté au champagne lors de leur première course au volant d'une monoplace conçue à Maranello. Giancarlo Baghetti avait déjà disputé et gagné deux épreuves hors championnat pour la marque au cheval cabré avant de faire ses débuts officiels à l'occasion du Grand Prix de France 1961, à Reims. L'Italien profita de l'abandon de plusieurs de ses adversaires pour grimper peu à peu dans la hiérarchie et remporter l'épreuve en battant Dan Gurney pour un petit dixième au passage de la ligne d'arrivée. La suite de sa carrière sera moins brillante puisqu'en six ans il ne marquera à nouveau des points qu'à deux reprises. Baghetti fait néanmoins partie du club très fermé des pilotes ayant remporté une course pour leur première participation au championnat du monde de Formule 1. Le sort de Mansell en rouge ne sera pas beaucoup plus parlant. L'Anglais moustachu s'est offert les joies de la première marche du podium dès sa première sortie en 1989 mais ne remontera sur la plus haute marche qu'à deux reprises avant de retourner chez Williams en 1991 avant de dominer outrageusement la saison 1992. Räikkönen a, lui aussi, immédiatement marqué son territoire au sein de la Scuderia en s'imposant au Grand Prix d'Australie 2007. Le Finlandais s'adjugera même le titre en fin de saison. Un titre que Fernando Alonso entend bien ramener en Italie. L'Espagnol a triomphé à Bahrein en 2010 mais n'est jamais parvenu à décrocher le titre au volant d'un bolide rouge.

Il n'y a pas que chez Ferrari que l'on gagne d'entrée de jeu. Pedro Rodriguez a goûté au champagne au terme du Grand Prix d'Afrique du Sud 1967 au volant d'une Cooper. Le Mexicain est, à ce jour, le meilleur représentant de son pays. Outre cette victoire africaine, Rodriguez s'est encore imposé en 1970 à Spa-Francorchamps, c'était alors pour le compte de BRM. Sera-t-il effacé des tablettes par Sergio Pérez dès 2013 ? S'il gagnait à Melbourne ce serait une première pour un pilote McLaren. En revanche chez Williams, certains pilotes se sont imposés dès leur première course sous les couleurs du team de Grove. C'est le cas de Nelson Piquet chez lui, au Brésil, lors de la manche inaugurale du championnat 1986 qui verra Alain Prost décrocher le titre en fin de saison. Prost qui rejoindra Williams en 1993 après une saison sabbatique et qui réussira à s'imposer d'entrée de jeu. Cette année-là, la Williams s'avéra aussi dominatrice qu'en 1992 et Prost quittera la F1 un quatrième titre mondial en poche.

L'histoire la plus singulière de ces premières victoires est sans doute celle de Jody Scheckter qui gagna le Grand Prix d'Argentine 1977 avec une monoplace du team Wolf qui faisait alors ses grands débuts en Formule 1. Scheckter remportera d'autres Grands Prix cette année-là, à Monaco et au Canada et terminera deuxième du championnat derrière Lauda et sa Ferrari. Cette belle aventure n'est pas sans rappeler celle de Jenson Button et de Brawn à la différence que le Britannique s'est adjugé le titre mondial au terme de la saison.

Pérez et Hamilton rejoindront-il ce club de pilotes ayant remporté leur première course sous de nouvelles couleurs ? Réponse le 17 mars à Melbourne.

Benoit Fraikin Hier à 16h39
http://www.fan-f1.com/f1/2013/actualite/14967-F1-La-premiere-impression.html



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum