Des boutons, encore des boutons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des boutons, encore des boutons

Message par Modena49 le Dim 20 Jan - 8:43:13

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

By
Benoît Fraikin
– 31/01/2011Posted in: Chroniques F1

En 2011, la majorité des monoplaces de Formule 1 seront équipées du système KERS et de l’aileron arrière mobile. Ces deux systèmes seront actionnés par le pilote depuis le cockpit. Ce qui signifie qu’il y aura deux boutons de plus sur les volants cette saison. Une configuration qui risque bien de compliquer quelque peu la vie des pilotes de Grands Prix.

«Il y a de plus en plus de choses dont il faut s’occuper, mais en même temps, il faut continuer à piloter la voiture. Du point de vue du pilote, ce n’est pas génial. C’est en train de devenir trop. Mais c’est comme ça et il faut s’y adapter, » explique Felipe Massa.

Avis partagé par son équipier Fernando Alonso qui estime que la difficulté résidera dans le fait que le pilote disposera de peu de temps pour prendre une décision tout en continuant à piloter. « La seule difficulté… sera les boutons sur le volant et que nous aurons un laps de temps très court pour prendre des décisions, pour réagir avec les boutons tout en continuant à piloter. Donc, dans certains cas lors de courses sous la pluie, avec une mauvaise visibilité, des choses comme ça, nous devrons voir ce que ça donne, » souligne le double champion du monde après quelques tours au volant de la F150 sur le circuit de Fiorano vendredi dernier.*

Alors, potentiellement dangereux pour la sécurité ces deux nouveaux boutons ? En tout cas, Garry Paffet, pilote essayeur pour McLaren-Mercedes, souligne un paradoxe. « La FIA a interdit le F-Duct parce que les pilotes devaient lâcher le volant et se concentrer sur autre chose que la conduite Mais ils seront au moins aussi occupés cette saison, croyez-moi ! La première fois que vous roulez dans le simulateur avec tous les systèmes, vous appuyez sur le bouton KERS, puis sur la commande l’aileron arrière, et vous oubliez de changer de vitesse ! Du coup, vous êtes en surrégime et vous vous retrouvez hors piste. »

Pour Alonso, tous ces paramètres auxquels il faut penser une fois en piste, nuisent très clairement au plaisir de piloter une monoplace de Formule 1. « Je pense que le pilotage d’une GT doit être plus agréable car on peut se concentrer sur les freinages et les trajectoires. »

Ce qui est certains, c’est qu’il va falloir être capable de s’adapter à ces nouveautés et être en mesure de réfléchir très rapidement. « Je crois que cela va favoriser les pilotes calmes et intelligents, capables de rouler vite tout en pensant à tous les gadgets de la voiture. Ceux-là exploiteront au maximum les avantages procurés par ces systèmes, » explique Anthony Davidson qui a été chargé du travail de simulation pour l’écurie Mercedes GP. L’Anglais ajoute même qu’avec tous les paramètres que le pilote pourra gérer depuis son baquet, cela donnera lieu à un véritable one-man show dans la voiture.

Et les pilotes ne sont pas les seuls à se plaindre de l’augmentation des systèmes actionnables depuis le volant. Aldo Costa, directeur technique de la Scuderia a déclaré que la F1 avait atteint un seuil critique concernant le nombre de boutons sur le volant. Le Groupe de Travail Technique (TWG) se penche sur le sujet mais avec le règlement actuel qui interdit l’automatisation de tels systèmes, il y a peu de chance que cela change rapidement.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24967
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum