Suzuka 93, le crime de lèse-majesté d’Eddie Irvine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Suzuka 93, le crime de lèse-majesté d’Eddie Irvine

Message par Modena49 le Sam 19 Jan - 4:40:41

Vainqueur du Grand Prix du Japon 1993 devant son rival Alain Prost, Ayrton Senna perdit son calme après la course de Suzuka, face au néophyte Eddie Irvine, auteur de son baptême du feu chez Jordan ...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L’histoire commence le samedi 25 septembre 1993, le week-end du Grand Prix du Portugal. La veille, Alain Prost vient d’annoncer qu’il prendra sa retraite en fin de saison, à Adelaïde.
La voie est libre pour Ayrton Senna chez Williams-Renault dans l’optique du championnat 1994.
En effet, en septembre 1992, quandAlain Prost avait annoncé son engagement dans l’écurie de Didcot, une clause du contrat précisait que Senna ne pourrait pas être le coéquipier du pilote français. Ne désirant pas revivre le calvaire psychologique des saisons 1988 et 1989 chez McLaren Honda, le natif de Saint-Chamond avait mis un veto irrévocable à la présence d’Ayrton Sennaà ses côtés dans l’écurie anglo-française. Finalement, Damon Hill avait été choisi par Frank Williams, devançant notamment Martin Brundle.

- Vous pourrez avoir Senna, mais vous n’aurez pas Prost et Senna, avait indiqué Prost à Frank Williams, Patrick Faure et Christian Contzen pendant les négociations de son contrat, paraphé au terme de son année sabbatique en 1992. Dix ans après 1983 etle fiasco avec Renault, Prost avait une nouvelle occasion de venger le douloureux souvenir de Kyalami (octobre 1983) face à Piquet. Ironie du sort, sa deuxième histoire avec le Losange commençerait près de Johannesburg, à Kyalami, par une victoire en mars 1993 ...

A Estoril, en ce week-end de septembre 1993, Senna est soulagé. D’autant qu’on lui a remonté les termes très crus que Ron Dennis a eu à son égard auprès de journalistes anglais. Excédé par la gestion humaine et sportive de Senna, rendue de plus en plus difficile par le manque de compétitivité de l’écurie de Woking, le patron de McLaren a craqué. Au Portugal, sorte de patrie d’adoption puisqu’il possède une demeure à Faro, en Algarve, Senna va se mesurer à un nouveau coéquipier. Evincé par Ron Dennis après Monza, Michael Andretti ne finira pas la saison avec McLaren Ford. Le fils de Mario (champion du monde en 1978 avec Lotus Cosworth), a beau avoir le même casque que son père, gris à crête vermillon, il n’a pas eu la même réussite en F1. Le temps a manqué au pilote américain pour s’adapter à l’élite du sport automobile. Débuter face au roi Ayrton relevait de la mission impossible, d’autant plus qu’en 1993 le pilote brésilien fait corps avec sa machine. Pilotant au sommet de son art, le surdoué de Sao Paulo a décroché trois victoires, dont deux superbes à Interlagos et Donington.
Michael Andretti licencié, c’est donc le pilote essayeur Mika Häkkinen qui prend son baquet. Le jeune Finlandais connaît parfaitement le cockpit de la MP4/8 en tant qu’essayeur. Häkkinen a débuté en F1 à Phoenix en 1991 avec Lotus. Champion d’Angleterre de F3en 1990, décrit à l’époque comme la future merveille du sport automobile, Mika Häkkinen tarde à confirmer son immense potentiel. Trop nonchalant, encore prisonnier de son adolescence sur le plan mental, le Scandinave a une navrante propension à tomber dans la facilité, même s’il a prouvé de belles choses avec Lotus en 1992, qui ont attiré l’oeil de Ron Dennis en personne.

Ce samedi 25 septembre 1993 à Estoril, coup de tonnerre chez McLaren. Häkkinen se paie le luxe de dominer Senna dans son exercice favori, les qualifications. Même des champions comme Prost ou Berger avaient très vite renoncé face au virtuose brésilien dans la recherche du tour parfait, à la limite des trajectoires ... Pour 48 millièmes, le Finlandais devance son prestigieux coéquipier, en 1’12’’443 contre 1’12’’491 sur l’exigeant circuit portugais. Les McLaren Fordoccuperont la deuxième ligne de la grille de départderrières les inévitables Williams Renault.
Avec les ingénieurs de l’écurie de Woking, Senna compare ses données avec celles de Mika sur les ordinateurs de McLaren. Tout a été enregistré par télémétrie ... points de freinage, vitesses de pointe, régimes moteurs, vitesses de passage en courbe ...
Convaincu par la démonstration de son jeune coéquipier, Ayrton se lève et félicite Mika. Bien joué, dit Senna à Häkkinen.
Le lendemain, aucune des deux McLaren ne termine le Grand Prix du Portugal. A Estoril, Prost finit deuxième derrière la Benetton Ford de Michael Schumacher,et coiffe sa quatrième couronne mondiale.

Deux semaines plus tard, Sennaa toutes les raisons de vaincre à Suzuka. Primo, vexé par la performance d’Hakkinen, il faut rétablir l’ordre naturel chez McLaren. Secundo, Ayrton sait qu’il ne lui reste que deux courses contre Prost, son rival depuis 1988. La victoire est donc cruciale face au pilote français, son meilleur ennemi en piste. Tertio, la disette du roi Ayrton dure depuis le printemps, le dimanche 23 mai pour être exact, au Grand Prix de Monaco. Enfin, Senna doit envoyer un signal positif à son futur employeur, Williams-Renault, en terminant correctement une saison qui a trahi, parfois, un début de lassitude psychologique.

Comme Spa Francorchamps ou Monaco, Suzuka fait partie de ces circuits majestueux de la Formule 1, de ces juges de paix qui séparent le bon grain de l’ivraie. Dan Gurney n’avait-il pas dit, à propos de Spa Francorchamps: Spa sépare les hommes des petits garçons. La même remarque pourrait se faire au sujet de Suzuka, toboggan magique niché au coeur d’un parc d’attractions de la mégapole japonaise de Nagoya. Dessiné par John Hugenholtz, ce fabuleux circuit va naturellement faire émerger les meilleurs pilotes dans ce Grand Prix du Japon 1993. Voilà donc une nouvelle fois les deux samouraïs, Prost et Senna, face à face ...Senna est prêt à respecter son propre bushido pour vaincre Prost, en repoussant sestrajectoires jusqu’à l’ultimelimite ...

Pour cet avant-dernier combat face à Prost, Senna se transcende littéralement et gomme les défauts de sa McLaren, imparfaite notamment dans son propre coeur, le V8 Ford. Qui vit de combattre un ennemi a intérêt à ce qu’il reste en vie, disait Nietzsche. Cet adage du philosophe allemand colle parfaitement au destin de Senna, dont le ressenti vis-à-vis de Prost est identique depuis 1984. Dès sa première saison dans l’élite des pilotes, Ayrton avait identifié le Professeur comme la cible, plus qu’Elio de Angelis, Nelson Piquet, Michele Alboretoou Keke Rosberg, autres vedettes de la F1 à l’époque.

Sur le majestueux circuit de Suzuka, Senna prend sa revanche sur Häkkinen en qualification. Mais le jeune Finlandais prouve sa valeur. Troisième derrière Prost et Senna, il ne concède que 42 millièmes à son prestigieux coéquipier. Surtout, MikaHäkkinen se paie le luxe de devancer Michael Schumacher (Benetton Ford) et Damon Hill (Williams Renault). Sur un circuit aussi probant que Suzuka, considéré comme aussi sélectif que Monaco ou Spa-Francorchamps, c’est la confirmation que le ce jeune espoir de la F1 est promis au plus bel avenir. Ron Dennis, en privé chez McLaren, fera la prophétie que ce jeune Finlandais est taillé dans lebois qui fait les champions du monde. L’avenir donnera cent fois raison au génial manager anglais.

En course, Ayrton Senna remporte la quarantième victoire de sa prodigieuse carrière, devant Prost et Häkkinen, qui monte sur son premier podium dans l’élite. Après neuf Grands Prix sans victoire, Ayrton a enfin mis fin à sa série noire. Son colossal appétit de victoires n’est pas pour autant rassasié. Content, le champion brésilien n’affiche cependant pas un visage radieux, la faute à un épisode qui l’a profondément énervé pendant la course.

Quatrième du Grand Prix à un tour d’Ayrton Senna, Damon Hill était un moment en lutte face au novice Eddie Irvine, remplaçant d’Ivan Capelli chez Jordan. Connaissant Suzuka comme sa poche après des années en F3000 japonaise, le pilote nord-irlandais ne respecte pas les injonctions des commissaires.

Alors que Senna s’apprête à prendre un tour aux monoplaces de Hill et Irvine, ce dernier reste concentré sur un combat face à Damon Hill. Ne voulant pas céder un pouce de terrain au pilote londonien, Eddie Irvine oublie le roi Ayrton dans ses rétroviseurs ...

Finalement, Senna parvient à passer. Mais la colère du pilote au casque jaune s’abat sur l’infortuné néophyte quand la McLaren se hisse sur la gauche de la Jordan ...Pourtant, Senna n’a encore rien vu. Estimant qu’Ayrton entrave son combat face à Damon Hill, Irvine franchit le Rubicon et dépasse Ayrton, revenant dans le même tour que le leader du Grand Prix du Japon!

Le sang de Senna ne fait qu’un tour, son courroux est alors à son paroxysme ... Il va aller dire sa façon de penser à Irvine.

Après le Grand Prix,après sa victoire, Senna se rend dans le garage de l’équipe Jordan. La cérémonie du podium terminée, la pesée effectuée, Senna a retrouve le goût du champagne et a fait résonner l’hymne brésilien à Suzuka.
Pourtant, il veut s’expliquer avec Eddie Irvine et faire respecter le droit d’aînesse. Senna avait déjà agi de même face à Michael Schumacher, coupable de l’avoir accroché au premier tour du Grand Prix de France en 1992. A Magny-Cours, un drapeau rouge avait bloqué la course. Sur la grille du second départ, Senna, furieux, vient trouver Schumacher, caché sous son casque ...

- On ne provoque pas un accrochage en pneus froids, au premier tour!, vocifère le Brésilien

- Viens me voir après la course, ce n’est pas le meilleur endroit pour en parler, rétorque l’Allemand sans se démonter.

Peu impressionné, Schumacher avait tenu tête à Senna, qui avait très mal vécu qu’il considérait comme une entorse à la hiérarchie en vigueur dans la jungle de la F1. Par son aura, son palmarès, le respect unanime qu’il inspirait aux observateurs et à l’ensemble des pilotes, Ayrton Senna était le roi en F1. Il ne concevait pas qu’un pilote lui manque de respect et ne courbe pas l’échine face à lui.

Quand Eddie Irvine aperçoit Ayrton Senna en face de lui, il oublie que l’extraordinaire pilote brésilien est son idole. Senna, encore perturbé par l’incident de course, tourne le fait au tragique. Venant d’un novice, Senna tient l’attitude d’Irvine pour un crime de lèse-majesté, comme si un adjudant s’était permis de contredire un colonel ...

Mais Irvine prend les remarques de Senna comme une simple plaisanterie. Grave erreur, car Senna est viscéralement attaché à son métier de pilote. Il n’a jamais toléré la moindre injustice à son encontre. En 1989, il avait publiquement accusé le président Balestre d’avoir favorisé la victoire de Prost au championnat. Le président de la FIA avait exigé des excuses publiques d’Ayrton. Brandissant la menace de lui retirer sa superlicence pour la saison 1990,Balestre avait placé Senna devant un dilemme. L’ultimatum de Balestre, chef politique d’une F1 déjà à la merci financière de Bernie Ecclestone, avait fonctionné. Le 16 février 1990, alors que la FIA avait publié les noms de Gerhard Berger et Jonathan Palmer chez McLaren pour le championnat du monde 1990, un fax signé par Ayrton Senna était parvenu au siège de la FIA, place de la Concorde. In extremis, le champion brésilien avait ravalé sa fierté ...

En 1990, à Suzuka, Senna était allé demander à ce que la pole position ne soit pas placée sur la partie sale de la piste, hors trajectoire, anticipant un départ idéal pour le second des qualifications, dont il craignait que ce fut son rival Alain Prost, leader de la Scuderia Ferrari et son challenger pour la couronne mondiale. Les commissaires avaient opposé leur veto au changement de la pole.

Fin 1991, Senna avait publiquement craché son venin sur Jean-Marie Balestre, qu’il estimait responsable de l’accrochage de 1990, où Senna s’était fait justice lui-même par rapport à 1989. Dans cette loi du talion, la F1 n’était pas sortie grandie. La couronne d’épines de 1990 redevenanit une couronne de lauriers en 1991, à l’occasion de son troisième titre mondial. Ne manquant pas une telle occasion de faire rire l’assistance, son coéquipier Berger avait lancé devant les journalistes: Tu ne devrais pas raconter tout cela! Et si Balestre revenait la saison prochaine?

Devant le préjudice subi face à Irvine et le mépris que ce dernier montre de façon ostensible face aux doléances justifiées de Senna, Ayrton, ivre de colère, fait monter la tensiond’un cran ... et, face à cette ultime provocation, assène un terrible coup de poing à Irvine, abasourdi. Atteint dans son orgueil, Senna a cédé à la violence contre Irvine, ce novice dont il ne peut tolérer l’extrême impertinence.

Très déçu, Eddie Jordan ne comprend pas l’attitude d’Ayrton ...

Le mardi 9 décembre 1993, Ayrton Senna est convoqué à Paris, devant le tribunal de la FIA. Entre l’aéroport de Roissy et la place de la Concorde, le Brésilien songe déjà à 1994. Mais son tragique décès à Imola, le 1er mai 1994, l’empêchera d’aller plus haut que 3 titres et 41 victoires, alors que les record des 5 titres de Juan Manuel Fangio lui était promis avec l’écurie Williams-Renault.

Quant à Irvine, il prouvera dans la suite de sa carrière qu’il adorait la provocation ... Michael Schumacher fut sa victime principale. Dès leurs premiers contacts comme coéquipiers au sein de la Scuderia Ferrari, Irvine se paya la tête du champion allemand. Lors de la fête de fin de saison 1995 à Adelaïde, le pilote Jordan rejoignit le pilote Benetton. Voyant que son futur leader chez Ferrari buvait du jus de pomme coupé avec de l’eau, Irvine ne put se retenir face à Schumacher: Que se passe-t-il, Michael, tu es enceinte?
Trois ans et demi plus tard, Irvine se sentait prisonnier de son costume de numéro 2 de la Scuderia ... Cette camisole de force qui lui servait de combinaison depuis 1996 lui faisait horreur. Sa première victoire, au Grand Prix d’Australie 1999, le délivra à ses yeuxde son rôle de porteur d’eau, d’agneau sacrifié du Kaiser ... A peine descendu du cockpit de la F399, et décoiffé de son casque rouge décoré du trèfle vert irlandais, Irvine répondait par une boutade aux journalistes venus interroger le premier leader du championnat du monde 1999: A moi la gloire, à lui la sueur!

Sans cesse entouré de jolies filles dans le paddock, Irvine était un pilote avec une vraie personnalité et une franchise qui l’honorait, comme Jacques Villeneuve par exemple, loin du canon imposé par l’univers policé de la F1. En tant que pilote, Eddie Irvine avait réellement progressé à partir de la saison 1998, devenant de plus ne plus régulier aux avant-postes. En 1999, sa première victoire, à Melbourne, n’était que justice.

Irrité par l’ordre de Jean Todt à Magny-Cours en 1999, qui demanda à Eddie de céder sa cinquième place à MichaelSchumacher, Irvine ne voulut pas céder au freinage de Stowe contre le Kaiser ... accidenté à Silverstone, le Baron Rouge dut capituler dans la course au titre pour cette campagne 1999. Propulsé leader de la Scuderia par les circonstances, flottant dans un costume de premier pilote bien trop grand lui, secondé par Mika Salo, Eddie Irvine avait provoqué la colère de Jean Todt, qui engagea alors Rubens Barrichello pour la saison 2000. Ironie du sort, le Brésilien, ancien coéquipier d’Irvine chez Jordan entre 1993 et 1995, avait été la victime du choix Todt en 1995. Pressenti chez Ferrari, Barrichello avait du prolonger son purgatoire chez Jordan, avant de rejoindre Stewart en 1997. Incapable de rivaliser avec Häkkinen, accablé par la malchance à Spielberg et Hockenheim, Irvine fut ridiculisé par Schumacher en fin de saison 1999. De retour chez Ferrari sur demande express de Luca Cordero di Montezemolo, le Kaiser montra peu de docilité pour aider Irvine. Officiellement, Schumacher aida Irvine en lui offrant la victoire en Malaisie sur un plateau d’argent. Officieusement, le pilote allemand ne voulait surtout pas voir Irvine conquérir le titre suprêmepour le Cavallino. Les Rouges attendaient l’Everest depuis 1979 ... et Schumi ne souhaitait pas qu’un autre récolte les fruits de ses efforts, consentis depuis 1996 sous l’égide de Jean Todt, bâtisseur de la Dream Team dès 1997 en recrutant Ross Brawn et Rory Byrne, anciens ingénieurs du pilote allemand chez Benetton. Opiniâtre, Todt n’avait pas hésité à contacter Byrne, parti fonder un centre de plongée sous-marine sur l’île de Phuket, en Thaïlande, après la saison 1996. Après un coup de téléphone persuasif du chef de Maranello, le Sud-Africain avait renoncé à ses rêves subaquatiques, tirant un trait sur sa retraite ... et Ferrari, qui rappelait les ruines de Pompei en 1993, retrouva petit à petit tout son lustre, Michael Schumacher accumulant les victoires de 1996 à 2006 (72 au total, dont 48 pour les seules saisons 2000-2004). Acculé à l’exil, Irvine termina sa carrière chez Jaguar entre 2000 et 2002, avec seulement deux podiums en trois ans (Monaco 2001 et Monza 2002). Vaisseau amiral de Ford en compétition, l’écurie Jaguar ne décolla jamais, faisant plus parler d’elle pour son instabilité politique, Niki Lauda et Bobby Rahal ayant eu une espérance de vie réduite à la direction sportive ...

Ayrton Senna, décédé le 1er mai 1994, n’a pas eu le temps d’approfondir la psychologie complexe d’Eddie Irvine. Sans cela, peut-être aurait-il fini par lui pardonner l’affront de Suzuka 1993 ...

par AxelBorg
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]







**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24967
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suzuka 93, le crime de lèse-majesté d’Eddie Irvine

Message par Guylaine le Sam 19 Jan - 5:05:49

Sachant ce que je sais de Senna maintenant grâce à ce fabuleux article de Axel Borg , je me demnde pourquoi il a eu tant de fan traîtant les nouveaux pilotes comme de la merde pourrie .Dieu que je suis fière d'avoir MICHAEL SCHUMACHER comme pilote préféré de tous les temps .Senna ??? Schumacher na jamais joué les vierges offensées autant que Senna pui lui ,Schumacher montrait de la joie sur le podium Senna prenait un podiom pour acquit ce qui me fait maintenant dire que Schumacher EST LE ROI INCONTESTABLE DE LA F1 !!!SENNA POUR MOI EST UN MAUDIT FRAIS CHIER POINT FINAL!



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20525
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suzuka 93, le crime de lèse-majesté d’Eddie Irvine

Message par Modena49 le Sam 19 Jan - 6:04:17

A chacun sa façon de voir.



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24967
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suzuka 93, le crime de lèse-majesté d’Eddie Irvine

Message par Guylaine le Sam 19 Jan - 6:08:35

monsieur Senna se faisait prier pour courir à $1 million par course tu appelles ça comment toi????



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20525
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suzuka 93, le crime de lèse-majesté d’Eddie Irvine

Message par Modena49 le Sam 19 Jan - 6:18:59

je pense que ce n'est pas le seul dans le monde de la F1 moi j'appelle celà savoir gagner son beefsteak !!MDR!!
Polémique polémique j'en suis pas jaloux et puis c'est leurs soupe alors



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24967
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suzuka 93, le crime de lèse-majesté d’Eddie Irvine

Message par ascari 9 le Mar 22 Jan - 9:30:46

Guylaine a écrit:monsieur Senna se faisait prier pour courir à $1 million par course tu appelles ça comment toi????

1 million par course à l'époque, c'est égal à 15 ou 16 millions par saison. Certains aujourd'hui gagnent presque 2X plus study Wink

J'aime bien le style de M.Borg mais je trouve que sa passion dans l'écriture fait que les choses ne sont pas toujours présentées objectivement. Senna a frappé Irvine suite à une altercation en course ?
Je serais tenté de dire "Et alors ?" C'est violent, ok, ça ne devrait pas se faire, mais au moins c'est une façon de régler les choses sans hypocrisie. Senna n'est pas le 1er à agir de cette façon (remember l'accrochage Piquet - Salazar à Hockenheim qui se finit en "kung-fu fighting" ou encore James Hunt qui boxe un commissaire de piste qui l'interdisait de longer la piste suite à un accrochage).

Autre temps, autre moeurs, c'est tout
avatar
ascari 9
Modérateur
Modérateur

Messages : 136
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suzuka 93, le crime de lèse-majesté d’Eddie Irvine

Message par dom465 le Mar 22 Jan - 11:23:01

Oui, c'était le tarif "syndical" sur lequel s'étaient mis d'accord Senna, Prost, Mansell et Piquet, à l'époque. Pour qu'il n'y en aie pas un qui se brade pour une meilleure voiture. Et parce que c'était ce qu'on leur proposait. Là, Senna hésitait à signer un contrat car il avait envie de quitter Mc Laren qui n'était plus au top. Du coup, c'était des contrats course par course !
avatar
dom465
Membre Honorable
Membre Honorable

Messages : 2913
Date d'inscription : 16/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suzuka 93, le crime de lèse-majesté d’Eddie Irvine

Message par Guylaine le Mar 22 Jan - 11:33:52

Oh okay! sorry



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20525
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suzuka 93, le crime de lèse-majesté d’Eddie Irvine

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum