Le double débrayage (une certaine époque)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le double débrayage (une certaine époque)

Message par Modena49 le Mar 8 Avr - 4:07:53

Le double débrayage est une technique propre à la conduite ou au pilotage des véhicules automobiles
Cette technique, inutile avec les automobiles de grande production récentes, a pour but de régler la vitesse de rotation des engrenages concerné par le rapport de la boîte de vitesses que l'on s'apprête à engager. En effet en absence de synchronisateur et, pour éviter une usure prématurée, ainsi que des à-coups brutaux, les pignons doivent être engagés à des vitesses tangentielles proches.
Lors du rétrogradage (changement pour un rapport inférieur), l'arbre en relation directe avec le moteur va devoir accélérer, puisque que l'on va engager un pignon plus petit, alors que l'arbre en relation avec la transmission ne change pas de vitesse angulaire. Donc il faut accélérer les pignons de l'arbre moteur :

Le pilote lâche l'accélérateur,
débraye et désengage le rapport en cours,
embraye et accélère le moteur à la vitesse voulue,
débraye à nouveau et engage le rapport inférieur,
embraye finalement, avec le bon rapport enclenché sans à coup.
Toute ces opérations se font le plus rapidement possible, pour un maximum d'efficacité.
Cette technique est utilisée sur des voitures anciennes. Ces véhicules sont équipées de boîtes de vitesses sans synchronisateurs ; le double débrayage est donc obligatoire pour rétrograder un rapport sans craquements et, surtout pour éviter une usure ainsi qu'une fatigue prématurées des mécanismes de transmission.

Avec les véhicules de course automobile, cette technique permet d'obtenir un gain de temps relatif lorsque la boîte est synchronisée.

Dans le cas des automobiles équipé de boîte spéciale compétition, à crabots, très rapide et allégée aux maximum, le double débrayage est obligatoire pour les mêmes raisons que sur les voitures anciennes.
L'électronique de gestion des moteurs et des boîtes de vitesses des automobile de compétition, associées à des actuateurs électromécanique et / ou électrohydraulique a remplacé le pilote pour les manœuvres de changements de vitesse. Elles sont réalisées plus rapidement et de manière très fiable par ces systèmes automatisée permettant au pilote de se consacrer aux autre paramètres de la course.

Pour gagner du temps : un double débrayage bien effectué est plus rapide car il permet de relâcher brusquement la pédale d'embrayage sans à coup.
Pour éviter le blocage des roues arrière, qui peut conduire à un survirage voire un tête-à-queue.
En conduite normale, pour éviter les à coups.
Pour économiser les synchros de la boîte de vitesses dont le rôle est de rattraper la différence de vitesse entre le moteur et la boîte lors d'une descente de rapport.
Pour économiser l'embrayage en évitant un patinage excessif (lorsqu'on rétrograde sans double-débrayer, on est obligé de faire patiner l'embrayage pour éviter les à coups)



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24967
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum