Talbot Lago

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Talbot Lago

Message par Modena49 le Jeu 3 Avr - 2:22:23

Les Talbot Lago furent les seules voitures françaises présentes lors de la première course du championnat du monde, à Silverstone en 1950.

Les Automobiles Talbot ont débuté dans la compétition automobile en 1921, dans la catégorie des voiturettes. Cette année-là, les voitures ne participent qu'à deux course, mais à chaque fois les Talbot occupent entièrement le podium. Parmi ses pilotes, René Thomas (qui a remporté l'Indy500 en 1914), Henry Segrave et Albert Divo. De 1922 à 1925, les voitures bleues vont s'imposer à 14 reprises, sur 18 courses seulement. Les Talbot vont également participer aux courses de Formule Libre, qui deviendra après la guerre l'équivalent de la F1. En 1927, Albert Divo s'impose lors de la course de l'ACF. Les Talbot courront jusqu'en 1929. Elles reprennent la compétition à partir de 1936, mais dans la catégorie des voitures de sport. Et l'année suivante, Raymond Sommer gagne deux courses, Louis Chiron remporte une victoire. Les voitures disputeront également le Grand Prix de l'ACF en 1938 et 1939. Le 6 août 1939, René Le bègue remporte le GP de Comminges. Et dès septembre, l'Europe est en guerre.

La guerre terminée, les Talbot reviennent en course dès 1946, en pré-Formule 1. Avec leurs pilotes Louis Chiron et pierre Levegh, les voiture bleues ne remporteront aucune course, mais termineront sur le podium à 5 reprises. Puis en 1947 et 1948, les Automobiles Talbot-Darracq ne courent plus, jusqu'à son retour en 1949, avec comme pilotes supplémentaires Yves Giraud-Cabantous et Philippe Etancelin, qui malgré ses 52 ans, se hisse à la première place du GP de Paris. Mais surtout, Louis Chiron remportera cette année le Grand Prix de l'Automobile Club de France. A la fin de l'année, Raymond Sommer remporte la Coupe du Salon. L'année suivante apparaît le championnat du monde de F1.

5 monoplaces bleues sont au départ de la course de Silverstone. Giraud-Cabantous et Louis Rosier terminent respectivement 4ème et 5ème. Puis louis Rosier va également réaliser de belles performance, en se classant à la 3ème place en Suisse et sur le circuit de Spa-Francorchamps, où Raymond Sommer profite des ravitaillements des Alfa Romeo pour pointer sa Talbot Lago en tête de la course. Enfin, Rosier remportera la victoire aux Pays-Bas, mais la course ne comptait pas pour le championnat. La saison suivante, les Talbot ne connaîtront pas la même réussite. Rosier se classera au mieux 4ème en Belgique. En 1952, les voitures ne courent plus pour le championnat, Giraud-Cabantous se classe 3ème à Albi.
Talbot-Ligier
les dirigeants de PSA, se souvenant du glorieux passé des Talbot-Lago, orientèrent la nouvelle firme Talbot vers la formule 1, dès janvier 1980, il fut anncé qu'elle participerait au championnat du monde de F1. Pour cela des contacts furent établis avec BMW qui mettait au point un moteur 1500 turbo, mais un différend survint concernant l'utilisation commerciale de celui-ci et l'accord fut dénoncé par BMW.
En juin 1980, un nouveau communiqué précisait que Talbot prenait une participation dans la société Ligier et que, pour la saison 1981, une nouvelle monoplace Talbot-Ligier, propulsée par un moteur Matra V12 de 2999cm3 de 520ch défendrait les couleurs françaises en F1 (avec renault). La Talbot-Ligier JS17 fut présentée le 16 janvier 1981 sur le circuit du castelet, deux monoplaces étaient prevues, l'une pour Jacques Laffite, l'autre pour Jean-Pierre Jabouille. Moins d'un mois plus tard, le 16 août 81 au GP d'Autriche J.Laffite mena sa Talbot-Ligier à la victoire avec un moyenne de 215.698km/h.
Pour sa premiere année en F1, la Talbot-Ligier JS17 finissait à la 4e place du championnat du monde des constructeurs.
Pour la saison 1982 de F1, il fut envisagé d'utiliser un nouveau moteur V6 turbo qui tournait au banc d'essai de Matra depuis le mois de novembre. Mais bientôt la tension grandit entre PSA et Matra au sujet de l'importante facture à payer pour ce moteur et son développement; PSA refusa de l'acquitter, tandis que Matra, concidérant son partenaire comme un client, restait intransigeant sur le prix. Il y avait maldonne et, au mois d'avril, la rupture entre les duex firmes était consommée.
Dès lors la direction de PSA pris la décision de ne plus s'intéresser à la F1, concentrant toutes les forces vives de Talbot sur les importants problèmes de fusion des deux réseaux et l'intégration du personnel de l'usine de Poissy au sein du groupe.
La Talbot-Ligier JS19 de 1982 conçue pour recevoir le moteur Matra V6 turbo, fut hâtivement modifiée et fit son apparition le 23 mai 82 au GP de Monaco avec le 12 cylindres; elle termina la saison sans panache et, fin 1982 l'association Talbot-Ligier fut dissoute.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Fondateur : Anthony Lago

Meilleur classement : 3 eme Premier Grand Prix : Grande Bretagne 1950
Meilleure qualification : 4 eme Dernier Grand Prix : Espagne 1951

Jamais classé en Championnat du Monde

Pilotes Meilleur classement en Championnat du Monde : 3 e en 1951

13 Grands Prix
Grands Prix non disputés
Palmarès par Grand Prix
2 saisons
1 motoriste
22 pilotes
4 modèles
2 podiums
5 tours en tête
71 Kms en tête
2 846 tours parcourus
22 478 Kms parcourus
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24960
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum