Les controverses de la F1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les controverses de la F1

Message par Modena49 le Mer 4 Mai - 14:54:53

En Formule 1, les coups bas se distribuent sur la piste comme en dehors. Un tour dans la petite boutique des horreurs de ce qui n'a parfois de sport que le nom.

2009 : Crashgate
Renault demande délibérément à Nelson Piquet Jr. de précipiter sa voiture contre le muret afin de favoriser la course de son coéquipier Fernando Alonso, qui remportera de ce fait le Grand Prix de Singapour 2008. L'affaire aurait pu ne jamais s'ébruiter mais Flavio Briatore, le principal accusé, a été trahi par Piquet quand le flamboyant Italien a voulu limoger son pilote brésilien. Tout ce qu'il faut savoir sur le Crashgate, cliquez ici.

2007 : Mosley sado-maso
En mars 2007, le tabloïd News of the World piège le président de la FIA Max Mosley, qui est filmé dans des ébats sado-masochistes avec cinq prostituées à Londres. Mosley s'excuse et attaque ceux qui ont porté atteinte à sa vie privé. Il obtient gain de cause devant les tribunaux.

2005 : Indianapolis, trois équipes sur la grille
On doit courir le Grand Prix des États-Unis à Indianapolis mais l'événement tourne au fiasco. Il n'y a que six voitures au départ, les quatorze chaussées par Michelin ne vont pas plus loin que le tour de formation. Le manufacturier français estime que son pneu présente de trop grands risques d'éclatement dans le banking. Michael Schumacher s'impose devant 100 000 spectateurs furieux qui ont payé chacun 100$. Ferrari a œuvré pour éviter tout compromis avant la course et permettre à tout le monde de rouler. Farce, fiasco, gag sont les mots qui reviennent le plus à l'évocation de cet épisode unique dans l'Histoire de la F1, qui laissa des traces dans les relations entre la F1 et les États-Unis.

2009 : Le mensonge de McLaren
McLaren perd les points marqués en Australie après avoir été reconnue coupable d'avoir menti aux commissaires. Jarno Trulli prend la 3e place mais McLaren affirme qu'il a dépassé Lewis Hamilton derrière la Voiture de Sécurité. Or il se trouve de McLaren a menti dans ses dépositions. Les conversations radio le montrent. Hamilton a fait exprès de laiser passer Trulli, lequel récupère la 3e place. McLaren est disqualifié. Le directeur sportif de McLaren, Dave Ryan, est remercié.

2002 : consignes d'équipe en Autriche
Auteur d'une belle performance, Rubens Barrichello bat son coéquipier Michael Schumacher, mais l'équipe alors dirigée par Jean Todt lui ordonne de concéder la victoire. Contre son gré mais forcé de respecter l'ordre vu son contrat, Barrichello ne laisse passer Schumacher que quelques mètres avant la ligne d'arrivée. C'est un doublé Ferrari, mais pas celui qui aurait dû se réaliser. La foule hue pendant d'interminables minutes, baisse les pouces et jette des casquettes Ferrari sur la piste. Schumacher pousse Barrichello sur la première marche du podium, mais rien ne peut atténuer la colère des spectateurs. Les résultats demeurent, le dommage est fait. La FIA impose une amende de 500 000 $ à Ferrari

2007 : Spygate
Ferrari accuse son ancien employé Nigel Stepney d'avoir livré des infos confidentielles à l'ingénieur de McLaren Mike Coughlan. La police est mise sur le coup quand un tenancier d'un magasin de photocopies, fan de Ferrari, surprend l'épouse de Coughlan en train de photocopier les infos en question. McLaren hérite de la plus grosse amende de l'Histoire du sport, 100 M$.

1994 et 1997 : le comportement antisportif de Schumacher
Michael Schumacher percute Damon Hill dans le Grand Prix d'Australie 1994, à Adélaïde, pour s'assurer de son premier titre de champion du monde. Schumacher a toujours maintenu que l'accident était un fait de course. Hill invoque toujours l'accrochage délibéré. Lors du Grand Prix d'Europe 1997, à Jerez (Espagne), Schumacher semble à nouveau chercher à mettre hors course Jacques Villeneuve pour l'écarter de la course au titre que l'Allemand convoite. Mais cette fois, il échouera.

2009 : le racisme ternit la F1 Des incidents au Grand Prix d'Espagne vis-à-vis de Lewis Hamilton poussent la FIA à lancer une campagne antiraciste : EveryRace.


1990 : Senna contre Prost
Ayrton Senna réalise la pole position au Grand Prix du Japon, mais il se plaint de ne pas être du bon côté de la piste. Très en colère, le Brésilien harponne Alain Prost au départ, ce qui lui donne le titre de champion.

1994 : la mort de Senna
Ayrton Senna meurt dans l'accident de sa Williams à Imola mais la justice italienne et la FIA continuent de maintenir que le champion brésilien a expiré à l'hôpital. Or en cas de décès sur un événement sportif, l'épreuve doit être arrêtée, ce que n'a pas fait la FIA. Williams a donc été impliqué pendant de longues années dans une enquête pour homicide involontaire, mais a été jugée non coupable.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24960
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum