Michele Alboreto:

Aller en bas

Michele Alboreto:

Message par Guylaine le Ven 21 Mar - 7:03:38

Michele Alboreto


Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Michele Alboreto sur Ferrari 126C4 en 1984 à Dallas



Michele Alboreto était un pilote automobile [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], né le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] à [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et décédé le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] sur le circuit du [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] en [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Il a notamment disputé 194 Grands Prix de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] entre [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Alboreto a inscrit un total de 186,5 points, décroché 5 victoires, 23 podiums, 2 pole positions et 5 meilleurs tours en course. Il est devenu vice-champion du monde derrière [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] en 1985.

//


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Biographie


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Des débuts à la Formule 1


Le jeune Michele débute sa carrière en sport automobile dans les années 1970 en Italie et devient champion d'Italie de Formule [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]-[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (l'équivalent de la coupe Gordini française) en [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] en signant 9 victoires. Il passe à la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] en [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et termine 6e du championnat d'Europe et 2e du championnat d'Italie. En [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], il brille en [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] européenne au volant de sa [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]-[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] puisqu'il remporte 4 courses et devient champion d'Europe de la discipline. En parallèle de son engagement en monoplace, il dispute des compétitions en catégorie [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] au sein de l'écurie officielle [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Ses résultats sont tout aussi bons qu'en Formule 3 puisqu'il termine à trois reprises second des quatre courses qu'il dispute.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], il poursuit son engagement chez Lancia en Sport Proto et termine 8e des [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] au volant de la monstrueuse [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Montecarlo Turbo. Alboreto attire l'œil de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et intègre la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] au sein de l'écurie [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Au volant de voitures assez modestes (Tyrrell 010 puis 011 V8 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]), il ne rate sa qualification qu'à deux reprises et dispute dix Grands Prix, sans toutefois parvenir à inscrire de points, son meilleur résultat étant une 9e place aux Pays-Bas. Pour se consoler d'une première saison assez frustrante sur le plan des résultats en Formule 1, il remporte une victoire en Sport-Proto aux 6 heures de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et, en [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], au sein du team [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], il décroche la victoire au Grand Prix de l'Adriatique.
En [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], toujours au sein de l'écurie Tyrrell, et au volant de la 011-Cosworth désormais chaussée en [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et non plus avec les peu performants [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], Alboreto débute la saison à la porte des points en terminant 7e du Grand Prix inaugural en Afrique du Sud. Il décroche ses premiers points lors de la course suivante (4e au Brésil) et poursuit sur sa lancée en terminant 4e à Long Beach avant de décrocher son premier podium au Grand Prix de Saint Marin (course marquée par le boycott de plusieurs écuries, suite à un désaccord entre la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et les constructeurs représentés par la FOCA). Les épreuves suivantes sont plus laborieuses mais Albo retrouve le chemin des points en France, en Allemagne puis en Italie. Lors du dernier Grand Prix de la saison, à Las vegas, il réalise sa meilleure qualification (3e) et décroche son premier succès en Formule 1. Pour sa première saison complète en championnat du monde, l'espoir italien inscrit 25 points et se classe 7e du championnat pilote. Cette même année, il remporte également les 6 heures de Silverstone (associé à [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]) et les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] sur le mythique circuit Nord (avec Riccardo Patrese et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]) sur une Lancia LC1 spider, mais sera contraint à l’abandon lors des 24 Heures du Mans.
En [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], Alboreto reste fidèle à Ken Tyrrell bien que celui-ci ne puisse lui offrir que la vieille 011 pour les dix premières courses de la saison. Après 6 épreuves sans avoir inscrit le moindre point, Alboreto décroche sa seconde victoire en Formule 1 à Detroit où il s'était qualifié en 6e position (c'est la dernière victoire d'un moteur atmosphérique face aux turbos qui vont imposer leur suprématie). Bien que volontaire et fougueux, Alboreto, handicapé par une monoplace dépassée ne parvient à inscrire qu'un seul point supplémentaire, au volant de la nouvelle 012, en finissant 6e aux Pays-Bas. Si cette saison est moins impressionnante que la précédente en termes de résultats bruts (10 points et 12e du championnat), elle lui permet de se faire remarquer par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qui décide de l'engager au sein de la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour la saison [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Chez Ferrari pour le meilleur...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Michele Alboreto, sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] au [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], le sommet de sa carrière en F1.



Il débute donc chez [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] au volant de la 126C4 mûe par un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] turbocompressé. S'il décroche de belles places en qualifications (dont sa première pole en Belgique) les résultats sont moins probants en course face aux [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]-[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]-[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Malgré huit abandons imputables à la mécanique, Michele ne se décourage pas et est souvent aux avants-postes : lorsque sa monoplace n'est pas contrainte à l'abandon il termine toujours dans les points. En Belgique à Zolder, après avoir décroché la pole, il signe sa première victoire pour la Scuderia puis, en fin de saison, il accède à trois reprises au podium. Il s'impose rapidement au sein de son équipe et obtient le soutien inconditionnel des tifosi, enthousiasmés de voir un Italien vainqueur au volant d'une monoplace frappé du Cavalino Rampante. Avec 30,5 points, il se classe 4e du championnat pilote et nourrit de réels espoirs pour la saison suivante.
La saison [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], disputée sur une [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] débute en fanfare pour l'Italien : pole position et seconde place lors du Grand Prix inaugural au Brésil. Lors des dix premières épreuves de la saison, Michele signe deux victoires, ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]), et termine huit fois sur le podium ; les tifosi ont bon espoir de voir leur compatriote triompher au plus haut niveau. Puis, à partir du Grand Prix d'Italie, la roue tourne, Michele étant contraint à l'abandon sur panne mécanique lors des cinq dernières épreuves, les turbos Garrett cassant comme du verre. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] devient champion du monde, Alboreto, malgré ses 53 points, doit se contenter du premier accessit. Malheureusement pour Michele, 1985 sera l'année de son apogée chez Ferrari, mais aussi en Formule 1. Ses trois saisons suivantes chez les Rouges ne lui permettront jamais de retrouver toute sa verve.



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20538
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michele Alboreto:

Message par Guylaine le Ven 21 Mar - 7:05:09

... et pour le pire


En [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], au volant de la F186, Alboreto ne retrouve pas le fringant de la saison écoulée. Il n'inscrit aucun point lors des quatre premiers Grands Prix puis ne décroche que deux 4e places lors des quatre courses suivantes, maigre début de saison. Il subit encore six abandons, toujours sur panne mécanique et ne sort la tête de l'eau qu'en Autriche, où il se classe second puis au Portugal (5e). Il est même à la peine face à son coéquipier [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qui, avec 23 points, termine 5e du championnat du monde tandis que Michele ne pointe qu'au 8e rang avec 14 points. La situation ne s'arrange pas la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], face à [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], au volant de la F187 : douze abandons dans la saison, dont onze sur panne mécanique. Sa qualité de pilotage est toutefois intacte car, chaque fois que sa machine lui en donne l'occasion, il termine dans les points. Il est sur le podium à Saint Marin, Monaco et en Australie et termine 4e au Japon. Berger quant à lui remporte les deux dernières épreuves de la saison pour terminer à la 5e place du championnat alors qu'Alboreto doit se contenter du 7e rang.
En [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], comme l'année précédente, Alboreto, desservi par une malchance récurrente, est mis sous l'éteignoir par Berger : au volant de la F187/88C, il revit la même saison qu'en 1987 avec huit abandons dont sept dûs à la monoplace et des points à chaque course où il reçoit le drapeau à damiers. S'il réussit à décrocher trois nouveaux podiums et se classe 5e du championnat du monde avec 24 points, il est néanmoins remercié par ses employeurs qui misent tout sur Berger (3e avec 41 points).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
De galère en galère, mais toujours la foi


Suite à son éviction de chez Ferrari, le microcosme de la Formule 1 pense qu'Albo va rebondir chez [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] mais [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] lui préfère [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. La saison [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] est synonyme pour Michele de retour chez Tyrrell, l'écurie de ses débuts en Formule 1. Il dispute son premier Grand Prix sur la vieille 017, sans grand résultat, en attendant la nouvelle 018 conçue par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Si la première sortie de la 018 se solde par une non-qualification à Imola, le Grand Prix suivant, à Monaco, lui permet de s'illustrer en terminant à une honorable 5e place. Il monte sur le podium de l'épreuve suivante, au Mexique, avant de subir deux abandons sur problèmes mécaniques. Mais le pire est à venir suite à un conflit majeur entre sponsors : depuis toujours, Alboreto est sous contrat avec Marlboro alors que Tyrrell (sans l'en tenir informé) a signé un contrat avec le concurrent Camel. Alboreto explique alors qu'il ne peut pas, en son âme et conscience, trahir son partenaire financier et rompt le contrat qui le lie à l'écurie anglaise. Il signe alors chez l'équipe française [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]-[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] dont l’un des sponsors principaux est pourtant Camel. Au volant de la LC89, il est contraint de disputer les pré-qualifications et les qualifications, épreuves qu'il ne surmonte pas à trois reprises. Il parvient tout de même à participer à cinq courses chez Larrousse mais ne reçoit le drapeau à damiers qu'au Portugal (ses abandons sont, comme d'habitude, tous dûs à des défaillances de sa monoplace).
Dès la fin de la saison Alboreto cherche à retrouver un volant plus digne de son talent, ce qui le pousse à signer chez [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], non pas que l'écurie soit prestigieuse puisqu'elle n'a jamais remporté une seule course depuis ses débuts en 1978, mais surtout parce que [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] doit fournir un moteur révolutionnaire à l'écurie en 1991. En [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], il pilote donc une Arrows-Ford A11B qui n'a pas à passer par la case pré-qualifications, mais simplement par la case qualifications (trois échecs pour Albo dans la saison). En 13 Grands Prix, Michele obtient une dixième place finale comme meilleur résultat et termine le championnat sur un score vierge, comme pour sa première saison.
En [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], Arrows est rebaptisée [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] mais la nouvelle monoplace n'est pas prête en début de saison. Un modèle hybride est aligné, l'A11C, évolution du châssis A11 de 1990 recevant le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Porsche à la place du [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Cosworth. L'A11C est une véritable "hyène" qui traîne piteusement son arrière-train. Les ingénieurs [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] sont hors du coup car le V12 (en réalité deux V6 accolés) est extrêmement lourd par rapport à ses concurrents. Lors du Grand Prix inaugural, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] n'arrive pas à se qualifier tandis Alboreto est dernier sur la grille. Le second Grand Prix, au Brésil, est encore plus tragique car aucune monoplace ne se qualifie. La nouvelle FA12 est alignée à Saint-Marin mais elle souffre du même défaut que l'hybride : le moteur est trop présent sur le train arrière et la tenue de route très aléatoire. Alboreto essuie deux non-qualifications avant que Jackie Oliver, directeur technique de l'écurie, ne se décide à remplacer le désastreux Porsche par un Cosworth. Une nouvelle voiture hybride, la FA12B, est conçue en catastrophe pour s'adapter au V8, et à son volant, Michele rate à cinq autres reprises l'autorisation de participer à la course du dimanche. En neuf courses au volant de trois monoplaces différentes, il n'en termine que deux et réalise sa deuxième saison blanche d'affilée.
En [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], après deux saisons blanches, Alboreto n'est pas en position privilégiée pour négocier un volant dans une écurie de pointe. Footwork profite du fait que Tyrrell se sépare de Honda pour récupérer le V10 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] en lieu et place du Cosworth intérimaire. Alboreto est convaincu par Jackie Oliver de rempiler et est épaulé par le Japonais [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. La nouvelle FA13 ressemble à un mix entre une Mc Laren et une Jordan mais son châssis n'est à la hauteur ni de l'une, ni de l'autre. Toutefois le Mugen est un moteur fiable et Alboreto récolte une multitude de petits points au long de la saison (6e au Brésil et au Portugal et 5e en Espagne et à Saint-Marin). Il échoue de nombreuses fois à la porte des points puisqu'il termine 7e à six reprises. Alboreto, avec ses 6 points, a la satisfaction d'avoir porté son écurie à bout de bras au 7e rang mondial puisque son coéquipier n'est pas, à matériel égal, parvenu à inscrire le moindre point.
En [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], il quitte Footwork, écurie pour laquelle il s'était tant investi pendant trois ans et dont il commençait à recueillir les fruits, pour la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] : il ne résiste pas aux sirènes du moteur V12 Ferrari qui motorise les châssis [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] T93/30. Il se qualifie à neuf reprises, toujours en fond de grille et son meilleur résultat de la saison n'est qu'une 11e place finale au Brésil et au Grand Prix d'Europe. Sa monoplace est si mauvaise qu'il dit à des commissaires de piste venus éteindre un début d'incendie : "Laissez-la brûler, ils m'en donneront peut-être une meilleure...". Son talent est pourtant toujours intact, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], champion du monde en titre, déclarera même: "Il n'y en a pas beaucoup de son âge qui, contre un coéquipier aussi jeune et rapide que [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], champion en titre de F3000, auraient tenu bon."
En [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], la BMS Scuderia Italia a quitté la Formule 1 et Alboreto se retrouve sans volant. Mais Giuseppe Lucchini, ex-président de la Scuderia Italia, s'associe avec Giancarlo Minardi qui a besoin de liquidités pour pouvoir se maintenir au plus haut niveau. Cette association semble naturelle : Lucchini a l'argent mais pas l'expérience tandis que Minardi peut faire état de neuf saisons en Formule 1 avec un budget plutôt étriqué. Michele retrouve alors [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], l'écurie de ses débuts en Formule 2. L'officine italienne est habituée des fonds de grille et tout le monde comprend alors qu'Alboreto est sur le point de quitter la discipline-reine. La M193B dispute les premiers Grands Prix avant de céder la place à la M194. Michele Alboreto reçoit à six reprises le drapeau à damiers et termine 6e en Principauté de Monaco, son dernier point en Formule 1 puisqu'il tire sa révérence à la fin de la saison.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La reconversion réussie en Sport-Prototypes


Sa reconversion post-Formule 1 commence difficilement mais sera plutôt réussie. En 1995, il se consacre au championnat [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] au volant d'une [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et il termine son premier championnat à la 22e place du classement. En 1996 et 1997, il fait quelques apparitions en [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] au sein du Team Scandia. À Loudon, Michele est second sur la grille de départ et termine la course à la 3e place. En 1996, il participe aux [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] mais, qualifié 12e, il ne se classe que 30e à la suite d'une rupture de la boîte de vitesses de sa [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 951 Ford. En 1997, il remporte les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] au volant d'une [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], associé à [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], son ancien équipier chez Ferrari en 1986, et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], qui remporte là sa première victoire avant de se constituer l'un des plus beaux palmarès du sport automobile en général et des 24 heures du Mans en particulier.
Dès 2000 ses bons résultats amènent Alboreto à intégrer le team officiel [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qui commence à régner en maître sur les courses d'endurance. Il participe au championnat [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et la saison suivante, il remporte les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] avec [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], sa dernière course et sa dernière victoire. Le 25 avril 2001, au cours d'une séance d'essais en vue des 24 Heures du Mans, il se tue sur le circuit du Lausitzring où [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], lui-aussi Italien et ex-pilote de Formule 1, sera à son tour victime, lors d'une épreuve de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] en septembre, d'un effroyable accident qui le laissera amputé des deux jambes.
Albo est resté dans le cœur des italiens comme un pilote fougueux et talentueux et demeure le dernier pilote italien à s'être imposé en Grand Prix au volant d'une Ferrari.



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20538
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michele Alboreto:

Message par Guylaine le Ven 21 Mar - 7:06:39

Résultats en championnat du monde de Formule 1
SaisonEcurieChâssisMoteurPneusGP disputésPoints inscritsClassement
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]010
011
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] V8[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
100n.c.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]011[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] V8[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]16257e
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]011
012
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] V8[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]151012e
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]126C4[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] V6 turbo[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]1630,54e
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]156/85[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] V6 turbo[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]16532e
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]F186[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] V6 turbo[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]16148e
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]F187[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] V6 turbo[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]16177e
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]F187/88C[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] V6 turbo[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]16245e
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
017B
018
LC89
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] V8
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] V8
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] V12
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]10611e
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]A11B[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] V8[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]130n.c.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]A11C
FA12
FA12B
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] V12
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] V12
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] V8
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]90n.c.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]FA13[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] V10[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]16610e
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]T93/30[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] V12[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]90n.c.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]M193B
M194
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] V8[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]16124e
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Note


Le casque de Michele Alboreto était bleu et jaune (couleurs de la Suède) en hommage au pilote suédois [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], mort des suites d'un accident survenu le 10 septembre 1978, au tout premier virage, lors du GP d'Italie à Monza. Grièvement blessé dans l'accident, il mourut le lendemain à Milan, ville natale d'Alboreto qui, en témoignage de son admiration pour le pilote défunt, a repris ses couleurs.



Précédé de :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
1980
Suivi de :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Précédé de :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Vainqueur des [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] avec:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Suivi de :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20538
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michele Alboreto:

Message par Guylaine le Ven 21 Mar - 7:08:22

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20538
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michele Alboreto:

Message par Guylaine le Ven 21 Mar - 7:10:28

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20538
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michele Alboreto:

Message par Guylaine le Mer 4 Juin - 2:32:36

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Michele ALBORETO

VICE-CHAMPION DU MONDE DE F1 (1985)

194 Grands Prix de F1 (1981-1994), 5 victoires, 2 poles, 4 MTC, 186.5 points

Champion d'Europe de F3 (1980), Vainqueur des 24h du Mans (1997)

Né le 23 Décembre 1956 à Milan

Nationalité : Italienne



CARRIERE

1978 : Remporte le championnat italien Fiat Abarth (5 victoires)
4ème au championnat de Formule Italie
Participation au championnat italien de Formule 3
1979 : Vice-Champion d'Italie de Formule 3 (3 victoires)
6ème du championnat européen de Formule 3 (3 podiums)
Rally : 2e du tour d'Italie sur Fiat Ritmo
1980 : Champion d'Europe de Formule 3 (4 victoires)
3ème au championnat 'Italie de Formule 3
6ème du championnat de voitures de sports sur Lancia
1981 : Participation au championnat du monde de Formule 1 avec Tyrrell
1 victoire en voitures de sports sur Lancia
1 victoire en Formule 2 pour Minardi
1982 : 8ème du championnat du monde de Formule 1 sur Tyrrell (1 victoire)
5ème du championnat de voiture de sport sur Lancia (3 victoires)
1983 : 12ème du championnat du monde de Formule 1 sur Tyrrell (1 victoire)
1984 : 4ème du championnat du monde de Formule 1 sur Ferrari (1 victoire)
1985 : Vice-Champion du monde de Formule 1 sur Ferrari (2 victoires)
1986 : 9ème du championnat du monde de Formule 1 sur Ferrari
1987 : 7ème du championnat du monde de Formule 1 sur Ferrari
1988 : 5ème du championnat du monde de Formule 1 sur Ferrari
1989 : 13ème du championnat du monde de Formule 1 sur Ferrari
1990 : Participation au championnat du monde de Formule 1 avec Arrows
1991 : Participation au championnat du monde de Formule 1 avec Footwork
1992 : 10ème du championnat du monde de Formule 1 sur Footwork
1993 : Participation au championnat du monde de Formule 1 avec Lola
1994 : 24ème du championnat du monde de Formule 1 avec Minardi
1995 : Championnat DTM sur Alfa Romeo
Championnat de voitures de sports sur Ferrari
Championnat IMSA avec la Ferrari 333 SP
1996 : Championnat IMSA avec la Ferrari 333 SP
Championnat IRL avec Lola (1 podium)
Participation aux 24 heures du Mans avec Porsche
1997 : Vainqueur des 24 heures du Mans (avec S. Johansson et T. Kristensen) sur Porsche WSC 95
1998 : Participation aux 24 heures du Mans avec Porsche
2ème du Petit Le Mans sur Porsche
1999 : 3ème aux séries American Le Mans à Sebring sur Audi (avec R. Capello et S. Johansson)
4ème des 24 heures du Mans sur Audi (avec R. Capello et L. Aiello)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20538
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michele Alboreto:

Message par Guylaine le Mer 4 Juin - 2:33:48

CHIFFRES



Année
BILAN 1981 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994
Equipe 6 Tyrrell Tyrrell Tyrrell Ferrari Ferrari Ferrari Ferrari Ferrari Tyrrell, Lola Arrows Footwork Footwork Scuderia Italia-Lola Minardi
Moteur 5 Ford Ford Ford Ferrari Ferrari Ferrari Ferrari Ferrari Ford, Lambor- ghini Ford Porsche, Ford Mugen Honda Ferrari Ford
Place au championnat Meilleur : 2e Non classé 8e 12e 4e 2e 9e 7e 5e 13e Non classé Non classé 10e Non classé 24e
Présences 215 12 16 15 16 16 16 16 16 14 16 16 16 14 16
Grands Prix 194 10 16 15 16 16 16 16 16 10 13 9 16 9 16
Non pré-qualifications 3 0 0 0 0 0 0 0 0 2 0 1 0 0 0
Non qualifications 18 2 0 0 0 0 0 0 0 2 3 6 0 5 0
Victoires 5 0 1 1 1 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Podiums 23 0 2 1 4 8 1 3 3 1 0 0 0 0 0
Classements en course 101 4 11 7 8 10 7 6 10 4 8 2 14 4 6
Meilleur classement 1er (5) 7e 1er 1er 1er 1er 2e 2e 2e 3e 9e 13e 5e 11e 6e
Pole positions 2 0 0 0 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Premières lignes 4 0 0 0 2 1 0 0 1 0 0 0 0 0 0
Meilleure qualification 1er (2) 17e 3e 6e 1er 1er 4e 4e 2e 7e 14e 15e 7e 21e 12e
Meilleurs tours en course 4 0 1 0 1 2 0 0 1 0 0 0 0 0 0
Points 186,5 0 25 10 30,5 53 14 17 24 6 0 0 6 0 1
Point par Grand Prix 0,96 0 1,56 0,67 1,91 3,31 0,88 1,06 1,50 0,60 0 0 0,38 0 0,06
Classements dans les points 47 0 7 2 7 9 4 4 7 2 0 0 4 0 1
Grands Prix menés 10 0 1 1 2 4 0 2 0 0 0 0 0 0 0
Tours en tête 219 0 24 10 81 98 0 5 0 0 0 0 0 0 0
Km en tête 937 0 88 40 354 427 0 24 0 0 0 0 0 0 0
Tours parcourus 8 771 460 872 609 682 756 652 703 783 349 624 267 911 405 698
Km parcourus 39 829 1 934 3 857 2 799 3 072 3 407 3 037 3 179 3 712 1 539 2 866 1 118 4 281 1 936 3 091





STATISTIQUES


Résultat Nombre
1er 5
2ème 9
3ème 9
4ème 10
5ème 8
6ème 6
7ème 10
8ème 5
9ème 5
10ème 7
11ème 7
12ème 3
13ème 6
14ème 3
15ème 3
16ème 2
17ème 2
18ème 1
Ab. mécanique 74
Ab. accidentel 19
Non qualification 18
Non préqualification 3



GP / Participations 90,2 %
Victoires / GP 2,6 %
Podiums / GP 11,9 %
Poles / GP 1,0 %
Premières lignes / GP 2,1 %
MTC / GP 2,1 %
Class. dans les points / GP 24,2 %
Classements / GP 52,1 %
Abandons / GP 47,9 %
GP menés / GP 5,2 %
Tours en tête / Tours parcourus 2,5 %
Km en tête / Km parcourus 2,4 %



Equipe Part. GP Vic Poles MTC Podiums Points Tours en tête km en tête Tours parcourus Km parcourus
Ferrari 80 80 3 2 4 19 138,5 184 805 3 576 16 407
Tyrrell 49 46 2 0 1 4 41 34 128 2 161 9 506
Arrows / Footwork 25 0 0 0 0 6 0 0 1 178 5 400
Minardi 16 0 0 0 0 1 0 0 698 3 091
Lola 22 14 0 0 0 0 0 0 0 534 2 559
Arrows 13 0 0 0 0 0 0 0 624 2 866



Moteur Part. GP Vic Poles MTC Podiums Points Tours en tête km en tête Tours parcourus Km parcourus
Ferrari 89 3 2 4 19 138,5 184 805 3 981 18 343
Ford 80 2 0 1 4 42 34 128 3 644 16 184
Mugen Honda 16 0 0 0 0 6 0 0 911 4 281
Lamborghini 5 0 0 0 0 0 0 0 129 623
Porsche 4 0 0 0 0 0 0 0 106 397





DETAIL DES GRANDS PRIX DE F1


1981
Etats-Unis (Long Beach) : Non participant
Brésil (Jacarepagua) : Non participant
Argentine (Buenos Aires) : Non participant
1 - Saint-Marin (Imola) : Tyrrell-Ford, Qualifié 17, Abandon : Accrochage
2 - Belgique (Zolder) : Tyrrell-Ford, Qualifié 19, Classé 12
3 - Monaco : Tyrrell-Ford, Qualifié 20, Abandon : Accrochage
Espagne (Jarama) : Tyrrell-Ford, Non qualifié
4 - France (Dijon) : Tyrrell-Ford, Qualifié 23, Classé 16
5 Grande-Bretagne (Silverstone) : Tyrrell-Ford, Qualifié 19, Abandon : Embrayage
Allemagne (Hockenheim) : Tyrrell-Ford, Non qualifié
6 - Autriche (Zeltweg) : Tyrrell-Ford, Qualifié 22, Abandon : Boîte de vitesses
7 - Pays-Bas (Zandvoort) : Tyrrell-Ford, Qualifié 25, Classé 9
8 - Italie (Monza) : Tyrrell-Ford, Qualifié 22, Abandon : Accident
9 - Canada (Montréal) : Tyrrell-Ford, Qualifié 22, Classé 11
10 - Las Vegas : Tyrrell-Ford, Qualifié 17, Abandon : Moteur
1982
11 - Afrique du Sud (Kyalami) : Tyrrell-Ford, Qualifié 10, Classé 7
12 - Brésil (Jacarepagua) : Tyrrell-Ford, Qualifié 13, Classé 4
13 - Etats-Unis Ouest (Long Beach) : Tyrrell-Ford, Qualifié 12, Classé 4
14 - Saint-Marin (Imola) : Tyrrell-Ford, Qualifié 5, Classé 3
15 - Belgique (Zolder) : Tyrrell-Ford, Qualifié 5, Abandon : Moteur
16 - Monaco : Tyrrell-Ford, Qualifié 9, Classé 10
17 - Etats-Unis Est (Detroit) : Tyrrell-Ford, Qualifié 16, Abandon : Sortie de piste
18 - Canada (Montréal) : Tyrrell-Ford, Qualifié 15, Abandon : Moteur
19 - Pays-Bas (Zandvoort) : Tyrrell-Ford, Qualifié 14, Classé 7
20 - Grande-Bretagne (Brands-Hatch) : Tyrrell-Ford, Qualifié 9, Abandon : Moteur
21 - France (Paul Ricard) : Tyrrell-Ford, Qualifié 15, Classé 6
22 - Allemagne (Hockenheim) : Tyrrell-Ford, Qualifié 7, Classé 4
23 - Autriche (Zeltweg) : Tyrrell-Ford, Qualifié 8, Abandon : Sortie de piste
24 - Suisse (Dijon) : Tyrrell-Ford, Qualifié 12, Classé 7
25 - Italie (Monza) : Tyrrell-Ford, Qualifié 11, Classé 5
26 - Las Vegas (Photo) : Tyrrell-Ford, Qualifié 3, Victoire, MTC
1983
27 - Brésil (Jacarepagua) : Tyrrell-Ford, Qualifié 11, Abandon : Moteur
28 - Etats-Unis Ouest (Long Beach) : Tyrrell-Ford, Qualifié 7, Classé 9
29 - France (Paul Ricard) : Tyrrell-Ford, Qualifié 15, Classé 8
30 - Saint-Marin (Imola) : Tyrrell-Ford, Qualifié 13, Abandon : Accrochage
31 - Monaco : Tyrrell-Ford, Qualifié 11, Abandon : Accrochage
32 - Belgique (Spa-Francorchamps) : Tyrrell-Ford, Qualifié 17, Classé 14
33 - Etats-Unis Est (Detroit) (Photo) : Tyrrell-Ford, Qualifié 6, Victoire
34 - Canada (Montréal) : Tyrrell-Ford, Qualifié 17, Classé 8
35 - Grande-Bretagne (Silverstone) : Tyrrell-Ford, Qualifié 16, Classé 13
36 - Allemagne (Hockenheim) : Tyrrell-Ford, Qualifié 16, Abandon : Système de carburant
37 - Autriche (Zeltweg) : Tyrrell-Ford, Qualifié 18, Abandon : Accrochage
38 - Pays-Bas (Zandvoort) : Tyrrell-Ford, Qualifié 18, Classé 6
39 - Italie (Monza) : Tyrrell-Ford, Qualifié 24, Abandon : Embrayage
40 - Europe (Brands-Hatch) : Tyrrell-Ford, Qualifié 26, Abandon : Moteur
41 - Afrique du Sud (Kyalami) : Tyrrell-Ford, Qualifié 18, Abandon : Moteur



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20538
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michele Alboreto:

Message par Guylaine le Mer 4 Juin - 2:34:24

1984
42 - Brésil (Jacarepagua) : Ferrari, Qualifié 2, Abandon : Freins
43 - Afrique du Sud (Kyalami) : Ferrari, Qualifié 10, Classé 11
44 - Belgique (Zolder) : Ferrari, Pole Position, Victoire
45 - Saint-Marin (Imola) : Ferrari, Qualifié 13, Abandon : Echappement
46 - France (Dijon) : Ferrari, Qualifié 10, Abandon : Moteur
47 - Monaco : Ferrari, Qualifié 4, Classé 6
48 - Canada (Montréal) : Ferrari, Qualifié 6, Abandon : Moteur
49 - Etats-Unis Est (Detroit) : Ferrari, Qualifié 4, Abandon : Moteur
50 - Etats-Unis Ouest (Dallas) : Ferrari, Qualifié 9, Abandon : Sortie de piste
51 - Grande-Bretagne (Brands-Hatch) : Ferrari, Qualifié 9, Classé 5
52 - Allemagne (Hockenheim) : Ferrari, Qualifié 6, Abandon : Moteur
53 - Autriche (Zeltweg) : Ferrari, Qualifié 12, Classé 3
54 - Pays-Bas (Zandvoort) : Ferrari, Qualifié 9, Abandon : Moteur
55 - Italie (Monza) : Ferrari, Qualifié 11, Classé 2
56 - Europe (Nürburgring) : Ferrari, Qualifié 5, Classé 2, MTC
57 - Portugal (Estoril) : Ferrari, Qualifié 8, Classé 4
1985
58 - Brésil (Jacarepagua) : Ferrari, Pole Position, Classé 2
59 - Portugal (Estoril) : Ferrari, Qualifié 5, Classé 2
60 - Saint-Marin (Imola) : Ferrari, Qualifié 4, Abandon : Electricité, MTC
61 - Monaco : Ferrari, Qualifié 3, Classé 2, MTC
62 - Canada (Montréal) : Ferrari, Qualifié 3, Victoire
63 - Etats-Unis (Detroit) : Ferrari, Qualifié 3, Classé 3
64 - France (Paul Ricard) : Ferrari, Qualifié 3, Abandon : Turbo
65 - Grande-Bretagne (Silverstone) : Ferrari, Qualifié 6, Classé 2
66 - Allemagne (Nürburgring) (Photo) : Ferrari, Qualifié 8, Victoire
67 - Autriche (Zeltweg) : Ferrari, Qualifié 9, Classé 3
68 - Pays-Bas (Zandvoort) : Ferrari, Qualifié 16, Classé 4
69 - Italie (Monza) : Ferrari, Qualifié 7, Classé 13
70 - Belgique (Spa-Francorchamps) : Ferrari, Qualifié 4, Abandon : Embrayage
71 - Europe (Brands-Hatch) : Ferrari, Qualifié 15, Abandon : Turbo
72 - Afrique du Sud (Kyalami) : Ferrari, Qualifié 15, Abandon : Turbo
73 - Australie (Adélaïde) : Ferrari, Qualifié 5, Abandon : Transmission
1986
74 - Brésil (Jacarepagua) : Ferrari, Qualifié 6, Abandon : Système de carburant
75 - Espagne (Jerez) : Ferrari, Qualifié 13, Abandon : Roulement de roue
76 - Saint-Marin (Imola) : Ferrari, Qualifié 5, Classé 10
77 - Monaco : Ferrari, Qualifié 4, Abandon : Turbo
78 - Belgique (Spa-Francorchamps) : Ferrari, Qualifié 9, Classé 4
79 - Canada (Montréal) : Ferrari, Qualifié 11, Classé 8
80 - Etats-Unis (Detroit) : Ferrari, Qualifié 11, Classé 4
81 - France (Paul Ricard) : Ferrari, Qualifié 6, Classé 8
82 - Grande-Bretagne (Brands-Hatch) : Ferrari, Qualifié 12, Abandon : Turbo
83 - Allemagne (Hockenheim) : Ferrari, Qualifié 10, Abandon : Transmission
84 - Hongrie (Hungaroring) (Photo) : Ferrari, Qualifié 15, Abandon : Accident
85 - Autriche (Zeltweg) : Ferrari, Qualifié 9, Classé 2
86 - Italie (Monza) : Ferrari, Qualifié 9, Abandon : Moteur
87 - Portugal (Estoril) : Ferrari, Qualifié 13, Classé 5
88 - Mexique (Mexico) : Ferrari, Qualifié 12, Abandon : Turbo
89 - Australie (Adélaïde) : Ferrari, Qualifié 9, Abandon : Accident
1987
90 - Brésil (Jacarepagua) : Ferrari, Qualifié 9, Classé 8
91 - Saint-Marin (Imola) : Ferrari, Qualifié 6, Classé 3
92 - Belgique (Spa-Francorchamps) : Ferrari, Qualifié 5, Abandon : Cardan
93 - Monaco : Ferrari, Qualifié 5, Classé 3
94 - Etats-Unis (Detroit) : Ferrari, Qualifié 7, Abandon : Boîte de vitesses
95 - France (Paul Ricard) : Ferrari, Qualifié 8, Abandon : Moteur
96 - Grande-Bretagne (Silverstone) : Ferrari, Qualifié 7, Abandon : Suspension
97 - Allemagne (Hockenheim) : Ferrari, Qualifié 5, Abandon : Turbo
98 - Hongrie (Hungaroring) : Ferrari, Qualifié 5, Abandon : Moteur
99 - Autriche (Zeltweg) : Ferrari, Qualifié 6, Abandon : Turbo
100 - Italie (Monza) : Ferrari, Qualifié 8, Abandon : Turbo
101 - Portugal (Estoril) : Ferrari, Qualifié 6, Abandon : Boîte de vitesses
102 - Espagne (Jerez) : Ferrari, Qualifié 4, Abandon : Classé 15
103 - Mexique (Mexico) : Ferrari, Qualifié 9, Abandon Moteur
104 - Japon (Suzuka) : Ferrari, Qualifié 4, Classé 4
105 - Australie (Adélaïde) : Ferrari, Qualifié 6, Classé 2
1988
106 - Brésil (Jacarepagua) : Ferrari, Qualifié 6, Classé 5
107 - Saint-Marin (Imola) : Ferrari, Qualifié 10, Classé 18
108 - Monaco : Ferrari, Qualifié 4, Classé 3
109 - Mexique (Mexico) : Ferrari, Qualifié 5, Classé 4
110 - Canada (Montréal) : Ferrari, Qualifié 4, Abandon : Moteur
111 - Etats-Unis (Detroit) : Ferrari, Qualifié 3, Abandon : Accrochage
112 - France (Paul Ricard) : Ferrari, Qualifié 4, Classé 3
113 - Grande-Bretagne (Silverstone) : Ferrari, Qualifié 2, Classé 17
114 - Allemagne (Hockenheim) : Ferrari, Qualifié 4, Classé 4
115 - Hongrie (Hungaroring) : Ferrari, Qualifié 15, Abandon : Electricité
116 - Belgique (Spa-Francorchamps) : Ferrari, Qualifié 4, Abandon : Moteur
117 - Italie (Monza) (Photo) : Ferrari, Qualifié 4, Classé 2
118 - Portugal (Estoril) : Ferrari, Qualifié 7, Classé 5
119 - Espagne (Jerez) : Ferrari, Qualifié 10, Abandon : Moteur
120 - Japon (Suzuka) : Ferrari, Qualifié 9, Classé 11
121 - Australie (Adélaïde) : Ferrari, Qualifié 12, Abandon : Accrochage



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20538
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michele Alboreto:

Message par Guylaine le Mer 4 Juin - 2:35:09

1989
122 - Brésil (Jacarepagua) : Tyrrell-Ford, Qualifié 20, Classé 10
Saint-Marin (Imola) : Tyrrell-Ford, Non qualifié
123 - Monaco : Tyrrell-Ford, Qualifié 12, Classé 5
124 - Mexique (Mexico) (Photo) : Tyrrell-Ford, Qualifié 7, Classé 3
125 - Etats-Unis (Phoenix) : Tyrrell-Ford, Qualifié 9, Abandon : Boîte de vitesses
126 - Canada (Montréal) : Tyrrell-Ford, Qualifié 20, Abandon : Electricité
France (Paul Ricard) : Non participant
Grande-Bretagne (Silverstone) : Non participant
127 - Allemagne (Hockenheim) : Lola-Lamborghini, Qualifié 26, Abandon : Electricité
128 - Hongrie (Hungaroring) : Lola-Lamborghini, Qualifié 26, Abandon : Moteur
129 - Belgique (Spa-Francorchamps) : Lola-Lamborghini, Qualifié 22, Abandon : Accrochage
130 - Italie (Monza) : Lola-Lamborghini, Qualifié 13, Abandon : Electricité
131 - Portugal (Estoril) : Lola-Lamborghini, Qualifié 21, Classé 11
Espagne (Jerez) : Lola-Lamborghini, Non pré-qualifié
Japon (Suzuka) : Lola-Lamborghini, Non qualifié
Australie (Adélaïde) : Lola-Lamborghini, Non pré-qualifié
1990
132 - Etats-Unis (Phoenix) : Arrows-Ford, Qualifié 21, Classé 10
133 - Brésil (Jacarepagua) : Arrows-Ford, Qualifié 23, Abandon : Suspension
Saint-Marin (Imola) : Arrows-Ford, Non qualifié
Monaco : Arrows-Ford, Non qualifié
134 - Canada (Montréal) : Arrows-Ford, Qualifié 14, Abandon : Accrochage
135 - Mexique (Mexico) : Arrows-Ford, Qualifié 17, Classé 17
136 - France (Paul Ricard) (Photo) : Arrows-Ford, Arrows-Ford, Qualifié 18, Classé 17
137 - Grande-Bretagne (Silverstone) : Arrows-Ford, Arrows-Ford, Qualifié 25, Abandon : Moteur
138 - Allemagne (Hockenheim) : Arrows-Ford, Qualifié 19, Abandon : Moteur
139 - Hongrie (Hungaroring) : Arrows-Ford, Qualifié 22, Classé 12
140 - Belgique (Spa-Francorchamps) : Arrows-Ford, Qualifié 26, Classé 13
141 - Italie (Monza) : Arrows-Ford, Qualifié 22, Classé 12
142 - Portugal (Estoril) : Arrows-Ford, Qualifié 19, Classé 9
143 - Espagne (Jerez) : Arrows-Ford, Qualifié 25, Classé 10
144 - Japon (Suzuka) : Arrows-Ford, Qualifié 24, Abandon : Moteur
Australie (Adélaïde) : Arrows-Ford, Non qualifié
1991
145 - Etats-Unis (Phoenix) : Footwork-Porsche, Qualifié 25, Abandon : Moteur
Brésil (Interlagos) (Photo) : Footwork-Porsche, Non qualifié
Saint-Marin (Imola) :Footwork-Porsche, Non qualifié
146 - Monaco : Footwork-Porsche, Qualifié 25, Abandon : Moteur
147 - Canada (Montréal) : Footwork-Porsche, Qualifié 21, Abandon : Acélérateur
148 - Mexique (Mexico) :Footwork-Porsche, Qualifié 26, Abandon : Moteur
149 - France (Magny-Cours) :Footwork-Ford, Qualifié 25, Abandon : Boîte de vitesses
150 - Grande-Bretagne (Silverstone) :Footwork-Ford, Qualifié 26, Abandon : Transmission
Allemagne (Hockenheim) : Footwork-Ford, Non qualifié
Hongrie (Hungaroring) : Footwork-Ford, Non qualifié
Belgique (Spa-Francorchamps) : Footwork-Ford, Non pré-qualifié
Italie (Monza) : Footwork-Ford, Non qualifié
151 - Portugal (Estoril) :Footwork-Ford, Qualifié 24, Classé 15
152 - Espagne (Barcelone) :Footwork-Ford, Qualifié 24, Abandon : Moteur
Japon (Suzuka) : Footwork-Ford, Non qualifié
153 - Australie (Adélaïde) :Footwork-Ford, Qualifié 15, Classé 15
1992
154 - Afrique du Sud (Kyalami) : Footwork-Mugen Honda, Qualifié 17, Classé 10
155 - Mexique (Mexico) : Footwork-Mugen Honda, Qualifié 25, Classé 13
156 - Brésil (Interlagos) : Footwork-Mugen Honda, Qualifié 14, Classé 6
157 - Espagne (Bercelone) : Footwork-Mugen Honda, Qualifié 16, Classé 5
158 - Saint-Marin (Imola) (Photo) : Footwork-Mugen Honda, Qualifié 9, Classé 5
159 - Monaco : Footwork-Mugen Honda, Qualifié 11, Classé 7
160 - Canada (Montréal) : Footwork-Mugen Honda, Qualifié 16, Classé 7
161 - France (Magny-Cours) : Footwork-Mugen Honda, Qualifié 14, Classé 7
162 - Grande-Bretagne (Silverstone) : Footwork-Mugen Honda, Qualifié 12, Classé 7
163 - Allemagne (Hockenheim) : Footwork-Mugen Honda, Qualifié 17, Classé 9
164 - Hongrie (Hungaroring) : Footwork-Mugen Honda, Qualifié 7, Classé 7
165 - Belgique (Spa-Francorchamps) : Footwork-Mugen Honda, Qualifié 14, Abandon : Boîte de vitesses
166 - Italie (Monza) : Footwork-Mugen Honda, Qualifié 16, Classé 7
167 - Portugal (Estoril) : Footwork-Mugen Honda, Qualifié 8, Classé 6
168 - Japon (Suzuka) : Footwork-Mugen Honda, Qualifié 24, Classé 15
169 - Australie (Adélaïde) : Footwork-Mugen Honda, Qualifié 11, Abandon : Sortie de piste
1993
170 - Afrique du Sud (Kyalami) : Lola-Ferrari, Qualifié 25, Abandon : Surchauffe
171 - Brésil (Interlagos) : Lola-Ferrari, Qualifié 25, Classé 11
172 - Europe (Donington) : Lola-Ferrari, Qualifié 24, Classé 11
Saint-Marin (Imola) : Lola-Ferrari, Non qualifié
Espagne (Barcelone) : Lola-Ferrari, Non qualifié
173 - Monaco (Photo) : Lola-Ferrari, Qualifié 24, Abandon : Boîte de vitesses
Canada (Montréal) : Lola-Ferrari, Non qualifié
France (Magny-Cours) : Lola-Ferrari, Non qualifié
Grande-Bretagne (Silverstone) : Lola-Ferrari, Non qualifié
174 - Allemagne (Hockenheim) : Lola-Ferrari, Qualifié 26, Classé 16
175 - Hongrie (Hungaroring) : Lola-Ferrari, Qualifié 25, Abandon : Surchauffe
176 - Belgique (Spa-Francorchamps) : Lola-Ferrari, Qualifié 25, Classé 14
177 - Italie (Monza) : Lola-Ferrari, Qualifié 21, Abandon : Suspension
178 - Portugal (Estoril) : Lola-Ferrari, Qualifié 25, Abandon : Boîte de vitesses
Japon (Suzuka) : Non participant
Australie (Adélaïde) : Non participant
1994
179 - Brésil (Interlagos) : Minardi-Ford, Qualifié 22, Abandon : Moteur
180 - Pacifique (Aïda) (Photo) : Minardi-Ford, Qualifié 15, Abandon : Accrochage
181 - Saint-Marin (Imola) : Minardi-Ford, Qualifié 15, Abandon : Jante
182 - Monaco : Minardi-Ford, Qualifié 12, Classé 6
183 - Espagne (Barcelone) : Minardi-Ford, Qualifié 14, Abandon : Moteur
184 - Canada (Montréal) : Minardi-Ford, Qualifié 18, Classé 11
185 - France (Magny-Cours) : Minardi-Ford, Qualifié 21, Abandon : Moteur
186 - Grande-Bretagne (Silverstone) : Minardi-Ford, Qualifié 17, Abandon : Moteur
187 - Allemagne (Hockenheim) : Minardi-Ford, Qualifié 23, Abandon : Accrochage
188 - Hongrie (Hungaroring) : Minardi-Ford, Qualifié 20, Classé 7
189 - Belgique (Spa-Francorchamps) : Minardi-Ford, Qualifié 18, Classé 9
190 - Italie (Monza) : Minardi-Ford, Qualifié 22, Abandon : Boîte de vitesses
191 - Portugal (Estoril) : Minardi-Ford, Qualifié 19, Classé 13
192 - Europe (Jerez) : Minardi-Ford, Qualifié 20, Classé 14
193 - Japon (Suzuka) : Minardi-Ford, Qualifié 21, Abandon : Sortie de piste
194 - Australie (Adélaïde) : Minardi-Ford, Qualifié 16, Abandon : Suspension



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20538
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michele Alboreto:

Message par Guylaine le Mer 4 Juin - 2:42:20

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 1982 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 1983 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 1985 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 1986 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 1987 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 1988 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 1989 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 1990 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 1991 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 1992 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 1993 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 1994.



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20538
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Michele Alboreto

Message par Modena49 le Dim 27 Juil - 0:59:45

Biographie
Les débuts
Après des débuts mitigés en Formule Monza, Michele Alboreto passe en Formule 3 pour la saison 1978. L'année suivante, il termine vice-champion d'Italie avant d'être sacré puis champion d'Europe de la spécialité en 1980. Un début de carrière prometteur qui lui permet d'acceder parallèlement au Championnat du Monde d'Endurance sur Lancia et à la Formule 1 chez Tyrrell, à partir du Grand Prix de Saint-Marin 1981, pour une première saison d'apprentissage. L'écurie Tyrrell a perdu son lustre d'antan, et Ken Tyrrell n'a plus les moyens de recruter des pilotes confirmés. Il lui faut donner sa chance à de jeunes espoirs et prendre le temps de les laisser s'aguerrir. S'agissant d'Alboreto, Tyrrell ne le regrettera pas. Apres des débuts laborieux en 1981, Michele se révèle véritablement l'année suivante. Sur le circuit de Las Vegas, tracé sur le parking du Caesar's Palace, Alboreto signe en 1982 une retentissante victoire et s'affirme comme l'un des grands espoirs de la F1. Il récidive l'année suivante à Détroit, toujours sur un circuit urbain. Les moteurs Turbo commencent à annexer la F1, mais Alboreto met a profit l'agilité de sa modeste Tyrrell à moteur atmosphérique pour démontrer toute sa classe. Ces coups d'éclat ne laissent pas insensible Enzo Ferrari. Alboreto est engagé et vit le rêve de n'importe quel pilote italien : piloter une Ferrari en Grand Prix.

Ferrari: si près du rêve
En 1984, les McLaren sont intouchables mais Alboreto confirme son potentiel en prenant l'ascendant sur son équipier René Arnoux et en décrochant une probante victoire au GP de Belgique à Spa. Il termine quatrième du championnat.

Lors des essais de l'hiver 84-85, les Ferrari confirment leur potentiel. Alain Prost ne s'y trompe pas et n'hésite pas à designer Michele comme son principal adversaire pour la saison suivante. 1985 débute effectivement de la plus parfaite des façons pour l'Italien. Alboreto est au sommet de son art. Il multiplie les places d'honneur, l'emporte au Canada, puis en Allemagne, à l'issue d'un duel de haute volée face à Alain Prost qui lui vaudra les compliments du Commendatore en personne. Il est alors en tête du championnat, tandis qu'il ne reste que sept épreuves à disputer. Michele se doute t-il a ce moment là qu'il vient d'atteindre le point d'orgue de sa carrière, et de signer son dernier succès en F1? L'Italie l'imagine alors rejoindre Alberto Ascari, le dernier champion du monde italien, au palmarès de la discipline. Il n'en sera rien. Les Ferrari s'effondrent inexplicablement dans la seconde moitié de la saison, et Alboreto voit impuissant Prost s'envoler vers le titre mondial. Alboreto ne s'en remettra jamais. L'année suivante, tandis que les Ferrari achève de rentrer piteusement dans le rang, il fait à peine jeu égal avec son équipier, le fade Stefan Johansson.

L'arrivée du rapide Gerhard Berger chez Ferrari en 1987 le marginalise un peu plus au sein de la Scuderia. Non seulement le grand Autrichien le domine en vitesse pure, mais en plus, ce dernier tisse des liens privilégiés avec le directeur technique John Barnard avec qui "Albo" entretient des rapports difficiles. Tandis que Berger signe trois victoires en deux ans et multiplie les coups d'éclat, Alboreto est rejeté dans l'ombre et semble se résoudre à traîner son blues sur les circuits. "J'aimerai tant retrouver le Alboreto qui m'avait enthousiasmé il y a deux ans au Nürburgring" lache Enzo Ferrari, dépité.

Juste pour le plaisir
Michele Alboreto (saison 2000)Évincé de chez Ferrari, il trouve refuge en 1989 chez Tyrrell, l'écurie de ses débuts. Il signe un beau podium au Mexique avant de se laisser embourber dans un ridicule conflit de sponsors. Soutenu de longue date par Marlboro, Alboreto n'accepte pas que Ken Tyrrell ait conclu dans son dos un partenariat avec Camel. Il claque la porte au beau milieu de la saison et signe avec la petite écurie française Larrousse... sponsorisée par Camel ! Un épisode grotesque qui ternit grandement l'image du sympathique Michele, désormais pilote dans une écurie de fond de grille, obligé de lutter pour se qualifier.

Alboreto ne retrouvera plus jamais les avants postes, traînant sa silhouette fatiguée et ses cheveux grisonants dans de modestes écuries comme Arrows (1990 à 1992), Lola (1993), puis Minardi (1994) pour finir, avec quelques rares points glanés ici ou là, mais aussi l'affront de nombreuses non qualifications. Par orgueil, de nombreux pilotes du standing d'Alboreto auraient préféré jeter l'éponge. Lui a continué, par passion de la F1. Une discipline qu'il aura tant aimé et qui lui aura si peu rendu. C'est aussi par passion qu'Alboreto continuera la compétition après sa longue carrière en F1. En Tourisme (notamment en DTM sur Alfa Romeo), puis dans le championnat IRL naissant, et enfin en Endurance. Victorieux aux 24 heures du Mans sur une Porsche du team Joest en 1997, Alboreto avait été intégré a l'équipe officielle Audi. C'est au volant du splendide proto Audi qu'il trouvera la mort lors d'une séance d'essais sur le circuit du Lausitzring.

Fiche Signalétique
Italien
né le 23 décembre 1956 à Milan (Italie)
décédé le 25 avril 2001 sur le tracé du Lausitzring (Allemagne) lors d'essais privés avec Audi
Début en GP : Saint-Marin 1981
Dernier GP : Australie 1994
Nombre de GP disputés : 194 (21 non-qualifications)
Meilleur résultat en course : victoire (5 fois)
Meilleur résultat en qualifications : Pôle position (Belgique 1984 & Brésil 1985)
Nombre de points marqués : 186,5
Nombre de Meilleurs Tours : 5
Nombre de Podiums : 23


Formule 1
1981 Tyrrell/Ford
1982 Tyrrell/Ford
1983 Tyrrell/Ford
1984 Ferrari
1985 Ferrari
1986 Ferrari
1987 Ferrari
1988 Ferrari
1989 Tyrrell/Ford puis Lola/Lamborghini
1990 Arrows/Ford
1991 Footwork/Porsche puis Footwork/Ford
1992 Footwork/Mugen-Honda
1993 Lola/Ferrari (forfait pour les 2 derniers GP suite au retrait de la Scuderia Italia)
1994 Minardi/Ford



Sport Automobile
1995 DTM (22ème)


1978 Champion d'Italie de Fiat Abarth
1980 Champion d'Europe de F3 avec 4 victoires
1981 vainqueur des 6 heures de Watkins-Glen sur Lancia
1985 vice-champion du Monde de Formule 1
1997 vainqueur des 24 heures du Mans sur Porsche
2001 vainqueur des 12 heures de Sebring sur Audi

Son unique participation aux 500 Miles d'Indianapolis
Année Numéro Voiture Essais qualificatifs Résultat en course
1996 33 Reynard-Ford 12ème Abandon


Ses 8 participation aux 24 heures du Mans
Année Numéro Voiture Catégorie Copilotes Essais qualificatifs Résultat en course
1 1981 65 Lancia Beta Monte Carlo Gr V Eddie Cheever Jr / Carlo Facetti 31ème 8ème
2 1982 51 Lancia GR 6 Gr VI Teo Fabi / Rolf Stommelen 4ème Abandon
3 1983 4 Lancia LC 2/83 C Teo Fabi / Alessandro Nannini 2ème Abandon
5 Piercarlo Ghinzani / Hans Heyer 4ème Abandon
4 1996 8 Joest Porsche TWR WSC LMP1 Didier Theys / Pierluigi Martini Pole Position Abandon
5 1997 7 Joest Porsche TWR WSC LMP875 Stefan Johansson / Tom Kristensen Pole Position Victoire
6 1998 7 Porsche LMP1 98 LMP1 Yannick Dalmas / Stefan Johansson 9ème Abandon
7 1999 7 Audi R8R LMP Laurent Aïello / Rinaldo Capello 9ème 4ème
8 2000 7 Audi R8 LMP900 Christian Abt / Rinaldo Capello 3ème 3ème
source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]





**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michele Alboreto:

Message par Karynka le Sam 2 Aoû - 4:57:55

Heyyy Quelle équipe vous formez les deux!
avatar
Karynka
Membre Honorable
Membre Honorable

Messages : 459
Date d'inscription : 08/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michele Alboreto:

Message par Modena49 le Sam 2 Aoû - 5:24:49

merci Wink



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michele Alboreto:

Message par Karynka le Sam 2 Aoû - 5:27:45

Plaisir Very Happy
avatar
Karynka
Membre Honorable
Membre Honorable

Messages : 459
Date d'inscription : 08/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michele Alboreto:

Message par dom465 le Dim 13 Jan - 22:58:58

Ken et Michele

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

C’est une histoire jouée et rejouée : celle du jeune héros fringant qui vient illuminer les derniers jours du vieil homme nostalgique. Avant de le quitter pour toujours. C’est une histoire qui trouve sa place en Formule 1 avec la rencontre entre un jeune Italien lancé sur le chemin de la gloire et un Anglais mature qui pensait avoir tout vu. Michele Alboreto et Ken Tyrrell ont ainsi partagé les derniers honneurs de l’écurie d’Oakham.

Qu’il est loin ce temps béni où Ken Tyrrell voyait ses monoplaces bleues frappées de l’immense logo d’un pétrolier français triompher sur tous les circuits du monde. Il bénéficiait du concours d’un des pilotes les plus brillants de l’Histoire qui lui avait appris comment investir au mieux ses Livres Sterling (à commencer par le payer conséquemment) et qui l’avait amené sur l’Olympe du sport automobile. Le champion avait pris sous son aile un jeune prince à l’élégance rare qui devait mener à son tour l’aventure exaltante de l’écurie britannique. Le prince s’envola, hélas, vers d’autres cieux et le champion se retira. Ken crut alors que ses nouveaux poulains pourraient ressusciter la flamme. D’errements sportifs en erreurs technologiques, la flamme a commencé à vaciller, puis à s’éteindre sporadiquement. Est arrivé un temps sombre où Ken Tyrrell fut vraiment le seul à encore croire que son écurie autrefois resplendissante pourrait prendre le difficile virage des années 80.

La dernière trouvaille

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Plus personne – ou presque – ne voulut accorder de crédit à celui qui était encore unanimement respecté quelques années auparavant. Ses monoplaces n’eurent alors plus que le seul nom du fondateur à afficher sur leur carrosserie en guise de « parrainage ». Ceux qui les pilotaient n’avaient quasiment aucun espoir à entretenir : c’était « ça » où partir dans une catégorie inférieure. Au début de la saison européenne 1981, Ken fut un peu à court de chauffeurs et dut trouver en urgence un petit jeune qui paierait son baquet. Comme les autres. Le comte Zanon, qui avait autrefois financé la carrière d’une étoile filante nordique ayant conduit une des voitures de Ken, lui présenta alors le tout frais champion d’Europe de Formule 3 qui voulait bien venir ramer à ses frais chez Oncle Ken. C’était un jeune milanais au large sourire et à la tignasse brune frisée. Du moment qu’il ramène des sous, se dit Ken !

Par sa classe et son pilotage fin, Michele Alboreto va ramener plus que cela à Ken Tyrrell. Il va lui ramener la lumière ! Progressive, puis soudaine. Presque autant qu’aux jours heureux de la décennie évanouie. Il faudra pour cela patienter un an et demi et se retrouver sur un ces circuits les plus moches qu’on ait pu imaginer en Formule 1, tracé sur un parking en plein désert du Nevada. C’est pourtant dans cet endroit improbable que Michele et Ken vont faire sauter la banque !

« Misez sur Michele ! »

En débarquant à Las Vegas, (piètre) théâtre du dénouement du championnat 1982, Ken Tyrrell a l’immense surprise de constater que son pilote vedette n’est coté qu’à 20 contre 1 chez les bookmakers locaux. Persuadé que Michele est capable de réussir un grand coup sur ce tracé où la puissance importe peu mais où la finesse risque de faire la différence, le grand escogriffe anglais emmène ses mécanos devant les guichets et tout ce beau monde parie sur le sympathique Italien. Quand au soir des qualifications Alboreto hisse sa modeste Tyrrell-Cosworth en 3e place juste derrière les puissantes Renault-turbo de Prost et Arnoux, les « bookies » réalisent leur erreur et remontent aussi sec la cote du pilote à 3 contre 1 !

La course doit départager qui de Keke Rosberg ou de John Watson sera champion du monde. Pour tous les autres, seule la volonté de l’emporter motive le fait de prendre le départ. Les deux « Renault boys » sont à l’évidence les mieux placés pour cela, mais Albo sait qu’il a lui aussi sa chance à jouer au casino américain. Son départ n’est pas des plus vifs et il manque se faire engluer dans le peloton de « l’après-premier virage ». Décidé à ne pas se faire décrocher, il force le passage et se frotte gentiment à la Ligier de Eddie Cheever – qui manque au passage envoyer l’infortuné Rosberg dans les murs de béton ! Marquée au flanc par l’empreinte de la roue de la voiture française, la Tyrrell part à l’assaut des Renault.

Malgré son moteur atmo faiblard par rapport aux turbos ou autres Cosworth à la haute préparation, Michele sent que cette course peut l’amener loin : il ne perd que 1 seconde sur les voitures de la Régie et derrière lui, Watson n’arrive pas à le rattraper. De plus, il sait l’Anglais désireux de ne rien tenter d’idiot en prévision du résultat final. Il lui « suffit » donc de suivre le train le plus proprement possible. Et d’espérer que le rêve devienne réalité ! La réalité va se dessiner au 20e tour avec un turbo défaillant sur la Renault d’Arnoux qui envoie le moteur à l’extinction totale de voix. 27 tours plus tard, Michele Alboreto dépose en douceur l’autre Renault dont les freins commencent à applaudir. Il lui reste alors 28 boucles à enchaîner en tête en essayant de ne pas laisser son esprit divaguer vers de funestes digressions.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Quelques heures plus tard, Ken Tyrrell a les yeux exceptionnellement brillants. Dans le stand de l’écurie, certains pleurent, d’autres rient comme des fous. Le jeune vainqueur répond docilement aux sollicitations des journalistes, tandis que son patron brandit à qui veut le voir le reçu du bookmaker indiquant une mise de 100 $ à 20 contre 1 : « Je vous l’avais dit : il fallait miser sur Michele ce week-end » !

L’ultime razzia

Il est peu dire que la victoire américaine d’Alboreto remit à flots l’écurie de son protecteur. Mieux : pour 1983, un géant de la laine italienne décida de sponsoriser à grands frais l’écurie dont les voitures devinrent vertes de plaisir. Toujours dans l’attende d’un moteur turbo, Ken investit dans les nouveaux Cosworth DFY à la puissance accrue, en espérant d’autres coups d’éclats de sa vedette italienne sur les circuits « lents » à venir. La belle histoire aurait pourtant pu s’arrêter là : la manne financière extérieure ne pouvait masquer le déficit de compétitivité de l’écurie et les six premières courses de la saison n’apportèrent qu’insuccès et frustration. Et le lauréat de Las Vegas n’avait pas engrangé le moindre point ! Le Grand Prix de Detroit, tracé dans les rues de la cité de Ford, représentait donc la toute dernière chance de réaliser un coup pour les voitures vertes irrémédiablement larguées par les monoplaces turbo, avant les circuits rapides de l’été.

Remis au goût du jour par l’équipe Brabham en 1982, les ravitaillements en carburant sont, cette année, la condition sine qua nondu succès. Mais sur les circuits lents où la consommation est moindre, on peut tenter le diable. C’est ce que vont décider Ken Tyrrell et son pilote pour cette course de la dernière chance où Alboreto a réussi à placer sa Tyrrell en troisième ligne sur la grille, premier des « non-turbo ». Le déroulement de l’épreuve va leur donner raison puisqu’aux trois quarts du Grand Prix, la Tyrrell verte pointe en deuxième position derrière la Brabham de Piquet qui n’a toujours pas ravitaillé. Mais bientôt, les mines s’allongent sur le muret Tyrrell : on comprend que Piquet, et son génial ingénieur Gordon Murray, ont décidé de surprendre tout le monde et de faire eux aussi la course non-stop.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Qu’importe, en ces temps de vaches maigres, une deuxième place fera bien l’affaire pour amadouer le lainier parraineur qui commence à faire un peu la tronche en regard de son investissement sujet à question. Mais, comme à Vegas l’an passé, Alboreto a tiré le bon numéro : un vilain petit clou va se ficher dans la roue arrière de la Brabham et la Tyrrell n’aura aucun mal à la déposer pour aller gagner en souplesse.

Cette nouvelle victoire était riche en émotions : c’était la 155e du Ford-Cosworth, et tout le monde s’accordait pour penser que ce serait vraisemblablement la dernière avec l’avènement du turbo. C’était la deuxième de ce jeune Italien que tout le monde s’accordait à trouver talentueux et sympathique. C’était la première de la saison pour cette équipe Tyrrell que tout le monde regrettait de voir patauger depuis des années dans la médiocrité. Ce que personne ne savait alors, c’est que ce serait la dernière avant une longue agonie qui prendrait fin en 1998 avec la revente de l’écurie à l’équipe BAR.

Pressentant que ces deux succès ne devaient qu’aux circonstances et que l’avenir à Oakham s’annonçait bouché, Michele Alboreto prit très tôt dans la saison 1983 le chemin de Maranello pour y signer son transfert pour 1984. Le jeune homme quitta avec peine le vieil homme qui l’avait opportunément révélé, mais ainsi est faite la course !

Michele Alboreto gagnera pour le Petit Cheval Cabré. Il sera reconnu comme un pilote à la grande sensibilité technique, à la vitesse de pointe impressionnante et, chose plus rare, à la probité morale irréprochable. Seul un manque de fiabilité mécanique lui fera manquer le titre suprême. Profondément passionné par la course, il se reconvertira dans l’Endurance où il deviendra un pilote au palmarès resplendissant des titres les plus prestigieux. Il avait encore une soif de gagner encore intacte quand il prit le volant de son Audi R8 pour une série de tests sur le tracé du Lausitzring en avril 2001. Il avait déclaré un jour à un journaliste : « Je cours avant tout pour mon plaisir, et ce sera comme ça jusqu’à ma mort ». Elle l’attendait derrière les rails du circuit allemand où la voiture – vraisemblablement déstabilisée par une crevaison lente – alla s’écraser après une série d’effrayants tonneaux. Quatre mois plus tard, Ken Tyrrell décédait paisiblement à son domicile du Surrey, au milieu de ses souvenirs, dont quelques photos des dernières victoires. Celles de Michele.

Pierre Ménard

Crédits photographiques :
1- Brands Hatch GP GB 1982 © Steve Yarnell/ sysp
2- Michele Alboreto 1982 © Charles Knight
3- Las Vegas GP USA 1982 © D.R.
4- Detroit GP USA 1983 © D.R.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

J'ai eu l'occasion de cotoyer Alboreto d'assez près lors de la saison 1980, saison où il remporta le titre de champion d'Europe de F3, de justesse, devant Thierry Boutsen. Avant la dernière manche, à Zolder, Thierry était en tête avec une certaine avance. Il lui suffisait de suivre Michele pour être champion. Malheureusement, il fut victime d'une crevaison lente et finit donc par s'incliner au championnat devant Michele. Michele, outre son indéniable talent, était un homme charmant, d'une extrême gentillesse. D'ailleurs, avec Senna (qui juste avant sa mort venait d'accepter d'être le parent du premier enfant de Thierry), Michele fut le seul vrai ami que Thierry eu en F1. Malheureusement, tous 2 trop tôt disparu !
avatar
dom465
Administrateur indispensable
Administrateur indispensable

Messages : 2914
Date d'inscription : 16/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michele Alboreto:

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum