Rudolf Diesel

Aller en bas

Rudolf Diesel

Message par Modena49 le Ven 6 Fév - 1:23:19

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Rudolf Christian Karl Diesel est un ingénieur allemand, né le 18 mars 1858 à Paris et disparu dans la nuit du 29 septembre au 30 septembre 1913 lors d'une traversée de la Manche. L'ingénieur franco-allemand disparaît en mer à bord du paquebot "Dresden" entre Anvers et Harwich.

Rudolf Diesel est l'inventeur du moteur à combustion interne qui porte son nom, moteur conçu, non pas pour tourner avec du gasoil, mais pour fonctionner avec des huiles végétales. D'ailleurs, Diesel nomma initialement ce moteur, le « moteur à l'huile ».

Rudolf Diesel est également un grand ingénieur thermicien, un connaisseur des arts, un linguiste et un théoricien social. Les inventions de Diesel ont trois points communs : elles portent sur le transfert de chaleur par des procédés physiques naturels ou des lois, sont empreintes d'une forte marque créatrice de conception mécanique, et elles ont d'abord été motivées par l'inventeur du concept sociologique de besoin. Le moteur diesel fut conçu à l'origine comme une installation facilement adaptable aux coûts d'utilisation des combustibles disponibles localement, afin de permettre aux artisans indépendants de mieux supporter la concurrence des grandes industries, à cette époque pratiquement monopolisées par la principale source d'énergie : le charbon, le carburant du moteur à vapeur.
Rudolf Diesel est né à Paris en France en 1858, le deuxième d'une fraterie de trois enfants, deux fils Theodor et Diesel, et une fille Elise. Ses parents étaient des immigrés vivant en France[3]. Theodor Diesel, un relieur de métier, avait quitté sa ville natale d'Augsbourg, Royaume de Bavière, en 1848.

Diesel a passé sa petite enfance en France, mais à la suite du déclenchement de la guerre franco-prussienne en 1870, la famille a été forcée de quitter son pays et a immigré à Londres. Cependant, avant la fin de la guerre, la mère de Rudolf l'envoya à l'âge de douze ans vivre à Augsbourg avec son oncle et sa tante, Barbara et Christoph Barnickel pour qu'il puisse apprendre à parler allemand et visiter le Königliche Kreis-Gewerbsschule ou le Royal County Trade School, où son oncle enseignait les mathématiques.

À l'âge de quatorze ans, Rudolf écrivit à ses parents pour leur signifier son envie de devenir ingénieur. Après avoir terminé son éducation primaire en tête de sa classe en 1873, il s'inscrit à la récente Ecole industrielle d'Augsbourg. Plus tard, en 1875, il reçut une bourse de mérite de la Royal Polytechnic bavaroise à Munich où il accepta d'entrer contre la volonté de ses parents qui préféraient qu'il commença à gagner de l'argent. Diesel n'a pas été en mesure d'obtenir son diplôme avec sa classe en juillet 1879 en raison d'un combat avec la fièvre typhoïde. S'il a attendu pour la prochaine date d'examen, il a néanmoins rassemblé l'expérience pratique en génie mécanique à la Maschinenfabrik Gebrüder Sulzer à Winterthour, en Suisse. Diesel fut ainsi diplômé avec les plus hautes distinctions de son maître d'étude de Munich janvier 1880 et revient à Paris, où il aida son ancien professeur Carl von Linde à la conception et la construction d'un moyen moderne de réfrigération. Rudolf Diesel est devenu le directeur de l'usine à peine un an plus tard.

Carrière et recherches
En 1883, Diesel est marié à Martha Flasche, et continue d'œuvrer en faveur de Linde, remportant de nombreux brevets en Allemagne et en France.

Au début de 1890, Diesel déménage avec son épouse et leurs trois enfants Rudolf junior, Heddy et Eugen, de Berlin pour assumer la gestion de Linde sur les sociétés de recherche et développement et d'adhérer à plusieurs autres conseils d'administration. Parce qu'il n'était pas autorisé à utiliser les brevets qu'il développa avec Linde, Diesel chercha à développer de nouvelles idées dans un domaine extérieur à celui de la réfrigération. Il s'est tout d'abord tourné vers la vapeur : ses recherches sur l'efficacité énergétique l'ont amené à construire une machine à vapeur au moyen de vapeurs d'ammoniac. Lors d'essais, cette machine explosa et donna lieu à de nombreux mois d'hôpital, de problèmes de santé et de vision.

Il a également commencé à concevoir un moteur basé sur le cycle de Carnot, et en 1893, peu après que Gottlieb Daimler et Karl Benz aient inventé l'automobile en 1887; Diesel publia un traité intitulé Theorie und eines rationellen construction en Wärmemotors zum Ersatz der Dampfmaschine und der heute bekannten Verbrennungsmotoren (de la théorie et de la construction rationnelle d'un moteur thermique à remplacer la machine à vapeur et moteurs à combustion connus aujourd'hui) qui fut la base de son travail sur l'invention du moteur diesel.


Motoriste
Durant la dernière décennie du XIXe siècle, il développe l'idée d'un moteur à allumage par compression. Il reçoit un brevet pour ce procédé le 23 février 1893. Au début de 1897, alors qu'il est employé à l'usine MAN à Augsbourg, il construit un prototype fonctionnel, qui deviendra le « moteur Diesel ». Son brevet est déposé sous le nom de « moteur à huile lourde », car c'est avec ce produit qu'il fonctionnait. Les huiles lourdes étaient des résidus de la distillation du pétrole brut après extraction des produits utilisés à l'époque : un tout petit peu d'essence, beaucoup de pétrole lampant et de produits de graissage (huiles et graisses).

Le premier moteur commercialisé, présenté en 1900 à l'Exposition universelle de Paris, avait une cylindré de 1 960 cm3 tournant à 172 tr/min et développait une puissance de 14,7 kW. Malgré son système d'injection par pompe à air, ce moteur avait un rendement assez intéressant : CSE (consommation spécifique) de 335 g/kWh (à titre d'exemple, les poids-lourds les plus récents ont une CSE entre 250 et 200 g/kWh). C'est le Français Lucien-Eugène Inchauspé (1867-1930) qui, en 1924, en inventant la pompe à injection, en fit un moteur performant. Et la production par Robert Bosch a permis un développement rapide de ces moteurs. Les premières automobiles de tourisme à moteur diesel furent une Mercedes en 1936, puis la Peugeot 402 en 1938.

En 1903, une péniche nommée Le Petit Pierre est équipée d'un moteur de type Diesel, construit par Sautter-Harlé, et adapté par Frédéric Dyckhoff. Elle navigue avec succès sur le canal de la Marne au Rhin. En juin 1897 avait été créée, avec son siège à Bar-le-Duc (Meuse), la Société française des moteurs Diesel à combustion interne, au capital de 1 200 000 francs, dont la moitié des parts sociales attribuées à Rudolph Diesel rémunéraient ses apports en industrie.

Entre 1911 et 1912, il déclare que « le moteur diesel peut être alimenté avec des huiles végétales et sera en mesure de contribuer fortement au développement de l'agriculture des pays qui l'utiliseront » et prédit que « l'utilisation d'huiles végétales comme combustible liquide pour moteurs peut sembler insignifiante aujourd'hui », mais que « ces huiles deviendront bientôt aussi importantes que le pétrole et le goudron de charbon »


Disparition
Rudolf Diesel disparaît dans des circonstances mystérieuses sur un ferry. Dans la soirée du 29 Septembre 1913, Rudolf Diesel est à bord du bateau à vapeur Dresden parti d'Anvers pour une réunion « diesel Manufacturing Ltd » à Londres. Il a pris le dîner à bord du navire puis s'est retiré dans sa cabine à environ 10 h, laissant un mot pour être appelé le lendemain à 6 h 15 du matin. Il n'a plus jamais été vu en vie. Dix jours plus tard, l'équipage du bateau néerlandais « Coertsen » est arrivé sur le cadavre d'un homme flottant dans la mer. Le corps était dans un état avancé de décomposition si bien qu'ils n'ont pas pu le transporter à bord. Néanmoins, l'équipage a retrouvé des objets personnels (pilule, portefeuille, couteau de poche, lunettes) du défunt; ils ont ensuite renvoyé l'organisme à la mer. Le 13 octobre, ces objets ont été identifiés par le fils de Rudolf, Eugen Diesel, comme appartenant à son père.

De nombreuses hypothèses ont été émises sur cette disparition, s'agissant d'un ingénieur allemand, auteur d'une invention déjà reconnue comme majeure et partant travailler en Angleterre pour l'amirauté alors que les tensions internationales qui conduiront à la Première Guerre mondiale s'étaient déjà manifestées.

source [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum