LEWIS HAMILTON CHAMPION 2008 , 2014-15-17

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LEWIS HAMILTON CHAMPION 2008 , 2014-15-17

Message par Guylaine le Dim 2 Nov - 14:33:24

Lewis Hamilton
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lewis Hamilton


Lewis Hamilton, le 4 novembre 2007.
Nombre de courses  
Pole positions  
Podiums  
Victoires  
Champion du monde  
Lewis Carl Hamilton, né le 7 janvier 1985 à Stevenage dans le Hertfordshire en Angleterre, est un pilote automobile anglais. Vainqueur du championnat de Formule 3 Euro Series en 2005 puis du championnat de GP2 Series 2006, il a effectué ses débuts en Formule 1 en 2007 au sein de l'écurie McLaren-Mercedes. Vice-champion du monde dès sa première saison, et champion de monde la suivante, il s'est immédiatement imposé comme l'une des stars de la discipline
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Années d'activité Depuis 2007
Surnom  
Date de naissance le 7 janvier 1985
Lieu de naissance Tewin - Royaume-Uni
Date de décès  
Lieu de décès  
Nationalité  Royaume-Uni
Qualité Pilote automobile
Équipe McLaren (depuis 2007)

Les débuts
Né le 7 janvier 1985 d'un père originaire de Grenade et d'une mère anglaise, Lewis Hamilton (son prénom lui a été donne en hommage au célèbre athlète américain Carl Lewis, et son deuxième prénom est d'ailleurs Carl) débute par le karting à l'âge de 8 ans. Dans les turbulents pelotons de jeunes pilotes, il se met rapidement en évidence par son coup de volant et remporte à 9 ans son premier championnat national, ce qui lui vaut d'être invité en fin d'année au dîner de gala organisé par l'hebdomadaire britannique Autosport. À cette occasion, le jeune Lewis aborde Ron Dennis (le patron de l'écurie de Formule 1 McLaren) à sa table, se présente à lui, et lui confie qu'il aimerait un jour piloter en Formule 1 pour McLaren. Ron Dennis l'encourage à persévérer et lui promet de suivre attentivement sa carrière. Trois ans plus tard, Hamilton ayant confirmé qu'il est l'un des plus talentueux pilotes de kart de sa génération, Ron Dennis lui fait signer un contrat à long terme et accepte de financer sa carrière.

En 2002, Hamilton effectue ses débuts en sport automobile dans le championnat britannique de Formule Renault, qu'il remporte l'année suivante avec l'équipe Manor Motorsport. Fin 2003, toujours pour le compte du Manor Motorsport, il dispute également deux courses du championnat britannique de Formule 3, ainsi que les deux courses internationales de Formule 3 de Macao et de Corée, réalisant la pole position de cette dernière course. En 2004, il effectue logiquement sa première saison complète de Formule 3, toujours pour la même équipe, mais dans le championnat Euroseries. Après une première saison prometteuse, il est engagé par l'équipe française ASM. Il écrase le championnat 2005, remportant 15 courses sur 20, ainsi que les Masters de Zandwoort. Cette réussite lui vaut de passer en 2006 en GP2, où il remplace le tenant du titre Nico Rosberg dans l'écurie ART Grand Prix. D'emblée, Hamilton s'affirme comme l'homme fort du championnat et domine des pilotes plus expérimentés que lui. Malgré le retour en fin de saison de Nelson Piquet Jr, il s'octroie le titre de champion lors du dernier week-end.


Première saison chez McLaren
Annoncé comme l'une des futures stars de la Formule 1, Lewis Hamilton rejoint en 2007 l'écurie McLaren-Mercedes aux côtés de Fernando Alonso.

Dès ses premiers Grand Prix, le jeune Anglais confirme les espoirs placés en lui. En Australie, il termine troisième derrière Alonso, qui ne l'a doublé qu'à la faveur du dernier ravitaillement, et après avoir ponctuellement mené la course. Puis en Malaisie, il termine deuxième derrière son coéquipier après avoir doublé les deux Ferrari au départ et résisté de manière autoritaire aux attaques de Felipe Massa dans les premiers tours de course.


13 mai 2007 : Lewis Hamilton au volant de la MP4-22 lors du Grand Prix automobile d'Espagne 2007Hamilton termine également second, derrière Felipe Massa, lors de la troisième course de la saison, à Sakhir pour le GP de Bahreïn, confirmant une remarquable constance pour un rookie et devenant dans l'histoire de la Formule 1 le seul débutant à avoir conquis trois podiums consécutifs pour ses trois premières courses. À l'issue de cette course, il est troisième du championnat des pilotes, à égalité de points avec l'Espagnol Fernando Alonso, le Finlandais Kimi Räikkönen et le Brésilien Felipe Massa ( tous ont 22 points). Mais il va faire mieux encore : après une nouvelle seconde place en Espagne, il prend seul la tête du championnat avant d'être rattrapé par Fernando Alonso, vainqueur à Monaco, malgré une nouvelle seconde place obtenue dans les rues de la principauté.

Dès sa sixième course, au GP du Canada, sur le Circuit Gilles Villeneuve, il obtient la première pole position de sa carrière, partant de la première ligne pour la troisième fois de la saison. Il concrétise cet avantage le lendemain, au terme d'un GP mouvementé marqué par le spectaculaire accident de Robert Kubica et quatre interventions de la voiture de sécurité, en obtenant sa première victoire. Il récidive huit jours plus tard, en remportant, sur l'Indianapolis Motor Speedway, le GP des États-Unis. Après cette deuxième victoire consécutive, il compte 10 points d'avance sur son coéquipier Alonso en tête du championnat. À l'occasion du GP de France à Magny-Cours, les McLaren se montrent moins performantes et Ferrari en profite pour réaliser son premier doublé de la saison. Hamilton tire toutefois son épingle du jeu en terminant une nouvelle fois sur le podium (3e), accroissant encore son avance sur son coéquipier qui termine à la 7e place. Lors de son Grand Prix national à Silverstone, il parvient à arracher la pole position au prix d'une stratégie très agressive qu'il paye le lendemain en course où il réalise l'une de ses prestations les plus effacées depuis le début de saison. Il termine tout de même 3e, décrochant son neuvième podium consécutif.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le 21 juillet, lors de la dernière partie des qualifications du GP d'Europe disputé sur le Nürburgring, il est victime d'une violente sortie de route causée par l'éclatement d'un pneumatique (probablement suite à la mauvaise fixation de l'une de ses roues en raison de la défaillance d'un pistolet pneumatique) dans une courbe rapide et percute de face un mur de pneus. Après s'être difficilement extrait de sa monoplace et peinant à marcher, il est évacué en ambulance vers le centre médical du circuit puis vers l'hôpital de Coblence où les examens pratiqués ne laissent apparaître aucune fracture ou lésion [1]. Le lendemain, les délégués médicaux de la FIA l'autorisent à participer à la course qu'il démarre à partir de la 10e place de la grille. Son excellent départ est rapidement gâché par une crevaison consécutive à une touchette puis par une sortie de piste au moment où une violente averse s'abat sur le circuit. De retour en piste grâce à l'aide des commissaires, il prend place en queue de peloton lors du second départ et perd toute chance de bien figurer en chaussant les pneus secs trop tôt. Sa remontée s'achève en neuvième position (pour la première fois de la saison hors des points) ce qui permet à son coéquipier Alonso, vainqueur de la course, de revenir à seulement deux longueurs au championnat du monde.

Selon des experts, la décélération subie par le leader du championnat du monde lors de son terrible crash des qualifications du GP d'Europe sur le Nürburgring a été de 29,8 g. À la question : « En quoi cet accident vous a-t-il perturbé ? », Lewis Hamilton répondit : « Il ne m'a pas perturbé. C'est loin d'être le premier et sûrement pas le dernier[2] ! »

Le 5 août, au GP de Hongrie, Lewis Hamilton s'élance de la pole position suite au déclassement de son co-équipier Fernando Alonso rétrogradé en sixième position (pénalité de 5 places) à la suite d'un comportement jugé anti-sportif lors de la séance de qualification. Hamilton remporte l'épreuve devant Räikkönen avec qui il est resté au coude à coude durant toute la course. Il signe ainsi sa troisième victoire en F1 et possède alors 7 points d'avance sur Alonso et 20 sur Räikkönen.


Hamilton au GP des États-Unis 2007Le 26 août, au GP de Turquie, Hamilton part de la deuxième place entre les deux Ferrari de Massa et Räikkönen. Dès le départ, il est doublé par Räikkönen et se retrouve troisième derrière les voitures italiennes, place qu'il va longtemps occuper même s'il perd quelques dixièmes de secondes au tour sur Massa au fil de la course. A 16 tours du but, son pneu avant droit éclate, alors qu'il roule à 250 km/h : Hamilton parvient à garder contrôle de sa monoplace et à rallier les stands. Son arrêt lui fait perdre deux places et il se retrouve cinquième, place qu'il conserve jusqu'à l'arrivée, malgré le retour d'Heikki Kovalainen. A Monza, il se qualifie à quelques millièmes d'Alonso à la 2e place. En course, il ne parvient pas à inquiéter son coéquipier et termine deuxième. Une semaine plus tard, à Spa-Francorchamps, il se qualifie et rallie l'arrivée à la quatrième place.

Le 30 septembre, au GP du Japon au Mont-Fuji, il réalise la pole position sous la pluie. Dans les mêmes conditions, il remporte la course alors que son coéquipier abandonne et il prend une sérieuse option dans l'optique du titre : il mène de douze points alors qu'il reste seulement deux Grand Prix.

Mais après avoir réalisé la pole position au GP de Chine et avoir mené la première partie de la course disputée avec des conditions climatiques aléatoire, Lewis Hamilton est victime d'une mauvaise tactique consistant à rester trop longtemps en piste avec des pneus usés jusqu'à la corde. Perdant plusieurs secondes pleines à chaque tour, il se fait dépasser par Kimi Raikkonen avant de rentrer enfin aux stands. Mais, en survitesse dans l'allée des stands, il perd le contrôle de sa monoplace et s'échoue dans un bac à graviers dont il ne peut repartir. Après cet abandon, il conserve seulement quatre points d'avance sur son équipier Fernando Alonso et sept sur le Finlandais Kimi Räikkönen, respectivement second et vainqueur de la course.

Alors qu'il semblait être en position de force pour remporter le titre et après s'être qualifié en deuxième position, Lewis commet une erreur en début de course lors d'une passe d'armes avec son coéquipier au cours de laquelle il commet un hors-piste, puis perd de nombreuses secondes suite à un souci électronique qui le laisse temporairement au ralenti (plusieurs médias citeront après la course des propos d'Hamilton reconnaissant avoir involontairement causé cette avarie en effectuant une mauvaise manipulation sur son volant[3], version démentie quelques heures plus tard par le pilote anglais et par son écurie, laquelle endossera la responsabilité de l'incident). Relégué en queue de peloton, puis victime d'une mauvaise stratégie de course, il perd un tour sur Kimi Räikkönen et termine à la septième position. Ce résultat lui permet de devenir vice-champion du monde derrière Räikkönen mais devant son équipier Fernando Alonso, grâce à un nombre supérieur de secondes places.

2009 : Impossible de lutter pour le titre[modifier | modifier le code]





Hamilton passe la barre des 700 tours en tête d'une course, à Valence




Lewis décroche la onzième victoire de sa carrière à Singapour
À l'entame de la saison 2009, Hamilton fait logiquement figure de favori pour le titre mondial face à des pilotes comme Felipe Massa ou Robert Kubica, considérés comme potentiels champions du monde après leurs prestations convaincantes en 2008. Ces prévisions se révèlent erronées dès les séances d'essais hivernales. Les McLaren MP4-24, dotées du SREC qui les handicape en termes d'équilibre des masses, sont rétives et difficiles à mettre au point. Ni Hamilton ni son équipier Heikki Kovalainen ne parviennent à trouver leurs marques au cours des essais hivernaux.

Une polémique éclate à l'issue du premier Grand Prix de la saison, en Australie : Hamilton est accusé d'avoir délibérément menti aux enquêteurs de la FIA qui l'interrogeaient après la course à la suite d'un imbroglio lié à un dépassement sous drapeau jaune, passant de la quatrième à la troisième position. Après consultation des transmissions radios entre Hamilton et son stand, McLaren et Hamilton sont reconnus coupables et le pilote écope d'une disqualification du Grand Prix.

Les premières courses de la saison confirment les piètres résultats hivernaux. Hamilton est dans l'impossibilité de défendre son titre mondial au volant d'une monoplace ne pouvant rien face aux révélations techniques que sont les Brawn-Mercedes (sans SREC mais dotées d'un double diffuseur) ou Red Bull Racing-Renault (sans SREC). Tandis que Jenson Button rafle les victoires et que les pilotes Red Bull engrangent de gros points, Hamilton, même s'il termine dans les points à trois reprises à l'occasion de ses quatre premières courses, n'inscrit que neuf points en neuf courses.

En Hongrie, à l'occasion de la dixième manche du championnat, il décroche sa meilleure qualification de la saison et s'élance de la quatrième place de la grille. Auteur d'une course solide, il décroche son premier succès de l'année alors qu'il n'était plus entré dans les points depuis la quatrième manche. Au Grand Prix d'Europe à Valence, il signe sa première pole position de la saison et termine deuxième derrière Rubens Barrichello à la suite d'une petite erreur de ses mécaniciens dans les stands. Une semaine plus tard, lors du Grand Prix de Belgique à Spa Francorchamps, il abandonne dès le premier tour, victime indirecte de l'accrochage entre Romain Grosjean et Jenson Button. Au Grand Prix d'Italie, Hamilton réalise la pole position mais laisse à nouveau la victoire à Barrichello. Alors qu'il est en troisième position, il attaque Button dans le dernier tour pour le gain de la deuxième place, sort violemment de la piste et cède la troisième place à Kimi Räikkönen.

Il s'impose ensuite à Singapour après avoir signé la pole et enchaîne avec deux troisièmes places aux Grands Prix du Japon et du Brésil. À Abu Dhabi, dernière épreuve de la saison, Hamilton signe la pole position mais abandonne sur problème de freins. Il se classe cinquième du championnat du monde avec 49 points et cède son titre à Jenson Button.

2010 : Retour à la compétitivité[modifier | modifier le code]





Lewis Hamilton au Grand Prix du Canada en 2010




Lewis Hamilton au Grand Prix de Belgique en 2010
À Bahreïn, premier Grand Prix de la saison, Hamilton se classe troisième derrière Fernando Alonso et Felipe Massa. Au Grand Prix d'Australie, alors qu'il ne reste que quelques tours, Hamilton attaque Alonso pour le gain de la quatrième place lorsque Webber le percute au freinage : Hamilton termine sixième. En Malaisie, il termine à nouveau sixième après s'être élancé de la vingtième position sur la grille. En Chine, sous la pluie, il termine second derrière son coéquipier Jenson Button. À Barcelone, alors qu'il occupe la deuxième place de l'épreuve depuis le départ, il abandonne, victime de la casse d'une jante et d'un crash sévère à deux tours du but. Cet abandon le relègue à la sixième place du championnat du monde.

À Istanbul, Hamilton profite de l'accrochage entre les deux Red Bull et l'abandon de Vettel pour remporter son douzième succès devant Button et Webber et, poursuivant sur sa lancée, signe au Canada la dix-huitième pole position de sa carrière, la première de la saison qui échappe à un pilote Red Bull Racing, avant de s'imposer devant Button et Fernando Alonso pour prendre la tête du championnat du monde.

À Valence, à l'occasion du Grand Prix d'Europe, ainsi qu'à Silverstone, il se classe second et accroît son avance sur Button au championnat. Au Grand Prix d'Allemagne, sa monoplace est largement en retrait face aux Red Bull et aux Ferrari et Hamilton se qualifie sixième puis accroche la quatrième place finale. Lors du Grand Prix de Hongrie, Hamilton fait part à ses ingénieurs de ses doutes sur la fiabilité de ses freins. Il s'élance de la cinquième position sur la grille mais, au vingt-troisième tour, abandonne en raison d'un problème de boîte de vitesses. Il perd la tête du championnat au profit de Mark Webber.

Fin août, Lewis Hamilton remporte le Grand Prix de Belgique juste devant Webber, alors que son coéquipier et Alonso abandonnent et que Vettel termine hors des points : il reprend la tête du championnat avec trois points d'avance sur Webber. Il abandonne à Monza, victime d'une rupture de direction à la suite d'une touchette avec Felipe Massa et perd la tête du championnat. À Singapour, il profite du dépassement d'un retardataire par Webber pour le dépasser pour le gain de la troisième place mais l'Australien le percute et le contraint à l'abandon. À Suzuka, il est pénalisé de cinq places sur la grille pour changement de boîte de vitesses et termine cinquième. Lors du Grand Prix de Corée, il profite du double abandon des Red Bull pour terminer second derrière Alonso. En proie à des soucis d'adhérence, Hamilton termine quatrième au Brésil et voit ses chances de titre réduites avec désormais vingt-quatre points de retard. À Abu Dhabi, où même la victoire n'est pas forcément suffisante pour remporter le championnat, il se classe second, derrière Vettel qui décroche le titre. Avec une pole position, cinq meilleurs tours, neuf podiums, trois victoires, Lewis Hamilton se classe quatrième du championnat devant son coéquipier Jenson Button.

2011 : Saison difficile chez McLaren-Mercedes[modifier | modifier le code]





Lewis Hamilton au Grand Prix de Malaisie 2011




L'accrochage entre Hamilton et Webber au Grand Prix du Canada
Lors du premier Grand Prix de la saison, en Australie, Lewis Hamilton se qualifie en deuxième position sur la grille derrière Sebastian Vettel. Victime d'un problème de fond plat après avoir escaladé un vibreur, il termine deuxième derrière Vettel. En Malaisie, il est accroché par Alonso en fin de course, est victime d'une crevaison, sort de la piste et ne termine que huitième, loin derrière Vettel qui signe une nouvelle victoire. Il remporte ensuite le Grand Prix de Chine où il prend la tête à cinq tours de l'arrivée9.

Il se classe quatrième du Grand Prix de Turquie, sa voiture présentant un écart de performances impressionnant face aux Red Bull. Au Grand Prix d'Espagne, Hamilton finit second dans la même seconde que le vainqueur Sebastian Vettel. Malgré une fréquente utilisation du DRS, il ne parvient pas à passer le leader du championnat. À Monaco, il réalise un dépassement controversé sur Felipe Massa dans l'épingle, forçant celui-ci à l'abandon quelques mètres plus loin en le faisant sortir de la trajectoire dans le tunnel. En fin de course, il est pénalisé pour avoir percuté Pastor Maldonado mais termine finalement sixième. Au Canada, le départ est donné derrière la voiture de sécurité et Hamilton s'accroche avec Webber à la relance et perd plusieurs positions. Quelques tours plus loin, il passe son coéquipier dan la ligne droite des stands. Button ne le voit pas et Hamilton, coincé entre son équipier et le muret, ne peut éviter l'accrochage et abandonne sur bris de suspension arrière gauche dans une course remportée par Button.

Au Grand Prix d'Europe, Hamilton se classe quatrième ; il termine à nouveau à cette place lors de son Grand Prix national où, victime de problème de carburant, il est dépassé par Webber mais résiste aux attaques de Felipe Massa dans le dernier tour. Il remporte sa deuxième victoire de la saison en Allemagne après un dépassement sur Fernando Alonso au trente-sixième tour. Lors du Grand Prix de Hongrie, il finit à nouveau quatrième mais, en Belgique, il abandonne après avoir accroché Kamui Kobayashi. À Monza, il se qualifie en première ligne mais se classe quatrième de l'épreuve sans avoir pu doubler Michael Schumacher. À Singapour, il s'accroche à nouveau avec Felipe Massa, reçoit une pénalité et termine cinquième. Au Japon, il accroche encore une fois Felipe Massa et finit cinquième à nouveau. En Corée du Sud, il signe sa première pole position de la saison, la première qui échappe à Red Bull Racing. Doublé par Sebastian Vettel dès les premiers hectomètres de la course, il se classe finalement second de l'épreuve. En Inde, malgré une pénalité de trois places en qualification et un accrochage avec Felipe Massa en course, il finit septième de l'épreuve. À Abou Dabi, il profite de l'abandon du poleman Sebastian Vettel pour remporter sa troisième victoire de la saison. Il abandonne pour la troisième fois de la saison au Brésil à la suite d'un problème de boîte de vitesses et se classe cinquième du championnat du monde, loin derrière son équipier Button, vice-champion.

2012 : Dernière saison chez McLaren-Mercedes[modifier | modifier le code]





Lewis Hamilton au Grand Prix de Malaisie 2012




Lewis Hamilton au Grand Prix d'Italie 2012




Lewis Hamilton au Grand Prix du Japon 2012
Lors du premier Grand Prix de la saison, il réalise la pole position, sa deuxième en Australie et la vingtième de sa carrière, devant son coéquipier Jenson Button. Il termine à la troisième place. Une semaine plus tard en Malaisie, il réalise une nouvelle pole position mais après avoir réussi son départ, l'interruption de la course pendant une heure à cause de la pluie change la donne : Hamilton perd du temps au stand et n'arrive pas à rattraper Fernando Alonso et Sergio Pérez devant lui. Il se classe troisième, comme la semaine précédente en Australie. En Chine, il réalise le second temps des qualifications mais s'élance septième en raison d'un changement de boîte de vitesses ; il termine une nouvelle fois à la troisième place et prend la tête du championnat. À Bahreïn, il s'élance en première ligne mais ne termine que huitième.

En Espagne, il signe le meilleur temps de la séance de qualification mais est privé de la pole position et déclassé en dernière place sur la grille de départ par les commissaires de la FIA qui considèrent que son écurie lui a délibérément demandé d'immobiliser sa monoplace en piste afin qu'il reste suffisamment de carburant à bord pour satisfaire à la réglementation (un litre d'essence au minimum dans le réservoir). Lors du pesage, il restait 1,3 litre de carburant dans la McLaren MP4-27 mais les commissaires ont estimé qu'il y aurait eu moins d'un litre si Hamilton avait bouclé son tour de décélération pour rejoindre le parc fermé ; il termine huitième du Grand Prix. Deux semaines plus tard, à Monaco, il pointe au troisième rang des qualifications à la suite du déclassement de Michael Schumacher, initialement premier, et finit cinquième de la course. Lors du Grand Prix suivant, au Canada, il s'élance en deuxième position derrière Sebastian Vettel et prend le contrôle de la course lors du premier passage aux stands de l'Allemand. Il s'arrête au cinquantième tour changer de pneus et repart troisième derrière Fernando Alonso et Sebastian Vettel qui décident de ne pas effectuer un second arrêt au stand. Il comble rapidement son retard à raison de deux secondes au tour et s'impose, devenant ainsi le septième vainqueur différent depuis le début de la saison en autant de courses. Il remporte ainsi sa dix-huitième victoire, la troisième au Canada après 2007 et 2010.

En Europe, il se qualifie à nouveau derrière Vettel et abandonne à deux tours de la fin, s'accrochant avec Pastor Maldonado alors qu'il était en lutte pour la troisième place. Il termine huitième de son Grand Prix national puis abandonne en Allemagne, pour son centième Grand Prix. Il signe la pole position et remporte sa dix-neuvième victoire en Hongrie après avoir dominé le week-end de bout en bout puis abandonne une nouvelle fois en Belgique, impliqué dans le carambolage du premier tour. La semaine suivante, au Grand Prix d'Italie, il réalise la pole position et remporte l'épreuve quand Vettel et Webber abandonnent, ce qui lui permet de revenir à la deuxième place du championnat du monde.

Le 23 septembre 2012, lors du Grand Prix de Singapour, Lewis Hamilton, alors en tête de la course nocturne après s'être élancé de la pole position, abandonne sur un problème de transmission et retombe à la quatrième position du championnat du monde10. Le 28 septembre 2012, l'écurie Mercedes Grand Prix, dirigée par Ross Brawn et Nick Fry, annonce qu'Hamilton a signé avec elle un contrat de trois ans et remplacera donc Michael Schumacher à partir de la saison 201311. Au Japon, un problème de suspension le contrarie et il finit cinquième. Une semaine plus tard, en Corée, il se qualifie en deuxième ligne derrière les Red Bull et, en course, sa barre anti-roulis casse au vingtième tour alors qu'il était quatrième : il termine dixième. En Inde, il se qualifie troisième et termine sa course à la quatrième place. Une semaine plus tard à Abu Dhabi, il décroche avec aisance la pole position assez loin devant les deux Red Bull. Alors qu'il contrôlait la course en étant bien installé en première position, sa Mclaren lui joue à nouveau des tours comme à Singapour et il est obligé de mettre pied à terre au dix-neuvième tour. Le 18 novembre 2012, il s'impose au Grand Prix des États-Unis en dépassant Sebastian Vettel au quarante-deuxième tour après s'être élancé de la deuxième place sur la grille. Pour sa dernière course avec McLaren, au Grand Prix du Brésil, il réalise la pole position mais, en course, abandonne au cinquante-cinquième tour après avoir été accroché par Nico Hülkenberg. Il termine quatrième du championnat du monde, juste devant son coéquipier Button.

2013  : Nouveau départ avec Mercedes[modifier | modifier le code]





Lewis Hamilton au Grand Prix de Malaisie 2013
Lors de la première course de la saison, en Australie, il se classe cinquième après s'être élancé de la troisième place sur la grille. En Malaisie, il obtient son premier podium pour Mercedes en finissant troisième avec moins d'une seconde d'avance sur son coéquipier Nico Rosberg, prié par des consignes d'équipe de ne pas attaquer l'Anglais en fin de course. Durant la course Lewis Hamilton s'arrête par erreur au stand de son ancienne écurie McLaren12.

En Chine, il réalise sa première pole position avec Mercedes et se classe troisième de la course, obtenant son deuxième podium pour Mercedes. Au Grand Prix de Bahreïn, après un début de course difficile il conquiert en toute fin d'épreuve la cinquième position face à Mark Webber. Au Grand Prix d'Espagne, deuxième des qualifications derrière son coéquipier, il tombe dans les profondeurs du classement le lendemain et termine douzième. À Monaco, il est quatrième quand son coéquipier remporte la course puis, au Canada, il se qualifie en deuxième place et termine troisième derrière Sebastian Vettel et Fernando Alonso. Il pointe à la quatrième place du championnat du monde avec 55 points de retard sur le leader Vettel. Après une quatrième place en Angleterre et une cinquième place en Allemagne, toutes deux obtenues après être parti de la pole position, il s'impose au Grand Prix de Hongrie devant Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel. Cette victoire, obtenue après avoir signé la pole position, est sa première avec Mercedes.

À la pause de la mi-saison, Hamilton est quatrième du championnat avec 48 points de retard sur Vettel. Quatre semaines plus tard, il obtient, au Grand prix de Belgique, sa quatrième pole position consécutive de la saison. La dernière partie de la saison s'avère plus compliquée puisqu'il ne remonte plus sur le podium : neuvième en Italie, cinquième à Singapour et en Corée du Sud, il abandonne au Japon après une touchette au départ avec Sebastian Vettel. En Inde et à Abou Dabi, il termine sixième et septième. Ces nombreuses contre-performances sont élucidées deux semaines plus tard, aux USA, quand Mercedes découvre deux grosses fêlures sur son châssis. Il termine la course quatrième derrière les Red Bull et Romain Grosjean. Pour la dernière course, au Brésil, alors qu'il est en lutte pour le podium, il s'accroche en la fin de course avec la Williams de Valtteri Bottas et finit à la neuvième place après avoir crevé et effectué un drive-through. Il conclut sa première saison chez Mercedes AMG à la quatrième place du championnat avec 189 points, 5 podiums, 5 pole positions, 1 abandon (contre 6 en 2012) et 1 victoire.

2014  : Double champion du monde

Lors de la saison 2014, Mercedes conçoit avec la W05 la meilleure voiture du plateau, propulsée par le meilleur moteur V6 hybride. Dès lors, les pilotes des deux Flèches d'Argent ont l'avantage en qualifications comme en course, sauf problèmes de fiabilité.

Lors du Grand Prix inaugural, en Australie, Lewis Hamilton obtient la pole position mais abandonne au troisième tour à cause d'un problème moteur, quand son coéquipier Nico Rosberg l'emporte. En Malaisie, il réalise, au volant de la Mercedes AMG F1 W05, le premier grand chelem de sa carrière : pole position, victoire, meilleur tour en course et tous les tours en tête. À Bahreïn, en Chine et en Espagne, il gagne à nouveau, toujours devant Rosberg, et porte son total de victoires à 26, devançant désormais Juan Manuel Fangio, Jim Clark et Niki Lauda au palmarès des vainqueurs de Grand Prix.

Sa série de victoires s'arrête à Monaco où il finit deuxième derrière son coéquipier. Après un abandon au Canada et une deuxième place en Autriche, Hamilton renoue avec la victoire lors de son Grand Prix national ; pour la première fois de sa carrière, il remporte une course sans s'être élancé depuis les deux premières lignes (il est parti sixième). Aux deux Grands Prix suivants, Hamilton rencontre des problèmes techniques en qualification. En Allemagne, il est victime d'une sortie de piste causée par une défaillance de ses freins et part de la vingtième place sur la grille. En Hongrie, une fuite de carburant met le feu à sa monoplace dès le début de la séance de qualification et il doit s'élancer depuis les stands pour la course. Alors que Rosberg ne profite pas longtemps de sa pole position, piégé par la sortie de la voiture de sécurité ; Hamilton, en difficulté avec ses freins, part en tête-à-queue et plonge au classement. Si les deux pilotes sont désormais sur deux stratégies différentes, Mercedes intime à plusieurs reprises à Hamilton de laisser passer Rosberg qui pourtant ne réussit pas à revenir au contact, Hamilton accroissant même son avance ; Ricciardo remporte la course devant Alonso et Hamilton, Rosberg se classant quatrième. En Belgique, Rosberg, en pole position, est dépassé par Hamilton, qui l'accompagne en première ligne, dès le premier virage. Au second tour, lors d'une tentative de dépassement, le Britannique est touché par son coéquipier et, victime d'une crevaison, chute en fond de classement avant d'abandonner tandis que Rosberg termine second, à nouveau derrière Ricciardo.

En pole position en Italie, il remporte la course devant son coéquipier et revient à 22 points au championnat. À nouveau en pole position au Grand Prix de Singapour, il réalise un second hat-trick consécutif tandis que Rosberg abandonne ; en lui reprenant vingt-cinq points d'un coup, il s'empare de la tête du championnat du monde avec une avance de trois points. Au Japon, parti en première ligne derrière son coéquipier en pole position, il passe en tête dans le vingt-huitième tour et remporte l'épreuve interrompue avant terme après le grave accident de Jules Bianchi ; son avance au championnat passe à 10 points.

À Sotchi, partant de la pole position, Lewis Hamilton complète une deuxième série de quatre victoires consécutives cette saison, en augmentant son avance de 7 points supplémentaires après une course qu'il mène de bout en bout pour devenir le premier vainqueur du Grand Prix de Russie de Formule 1, son coéquipier et principal adversaire ayant raté son premier freinage, l'obligeant à anticiper son arrêt aux stand avant de remonter jusqu'à la deuxième place. À trois Grands Prix de la fin d'un championnat dont la dernière course, à Abou Dabi, compte double, Hamilton possède 17 points d'avance sur son coéquipier.

À Austin, la semaine suivante, parti en deuxième position derrière Nico Rosberg, il remporte un cinquième succès consécutif après l'avoir dépassé au vingt-troisième tour et porte son avance sur son coéquipier à 24 points au championnat du monde. Cette dixième victoire de la saison fait de lui, avec trente-deux succès, le Britannique le plus victorieux en Formule 1 devant Nigel Mansell. Au Brésil, Rosberg l'emporte devant Hamilton, pour un record de onze doublés Mercedes en une saison, et une avance réduite à 17 points pour le pilote britannique.

À Abou Dabi, parti en première ligne derrière son coéquipier et unique rival pour le titre, il remporte son onzième succès de la saison, le trente-troisième de sa carrière, et devient le premier double champion britannique du monde de Formule 1 depuis Jackie Stewart en 1971 et le premier champion du monde sur une Mercedes depuis Juan Manuel Fangio en 1955.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Guylaine le Lun 20 Nov - 13:38:56, édité 15 fois



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20525
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEWIS HAMILTON CHAMPION 2008 , 2014-15-17

Message par Guylaine le Dim 2 Nov - 14:39:37

Carrière
1993 - 2001 : Karting
2002 : Formule Renault britannique, 5e (Rookie de l'année)
2003 : Formule Renault britannique, Champion; Formule 3 britannique (2 courses), non classé; F3 Macao et Corée, non classé
2004 : Formule 3 Euroseries, 5e (Rookie de l'année); Masters F3, 14e; F3 Macao, 14e; Bahrain F3 Superprix, vainqueur
2005 : Formule 3 Euroseries, Champion; Masters F3, vainqueur
2006 : GP2, Champion
2007 : Formule 1 chez McLaren-Mercedes, 2e du championnat
2008 : Formule 1 chez McLaren-Mercedes, 1er du championnat

Vie privée
Il semblerait que les choses deviennent sérieuses entre Lewis Hamilton et Nicole Scherzinger puisque les tourtereaux, qui entretiennent une relation depuis le mois de mai, s'apprêtent à vivre ensemble.

La "leader" des "Pussycat Dolls" a ainsi confié : "Nous allons emménager ensemble très prochainement. Nous sommes en train de nous décider entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis. J'ai un petit faible pour l'accent anglais, en particulier celui de Lewis". [4]


Résultats en GP2 Series
Saison Écurie Courses disputées Pole positions Victoires Points inscrits Classement
2006 ART Grand Prix 21 1 5 114 Champion





Résultats en championnat du monde de Formule 1
Lewis Hamilton lors du GP de Malaisie 2007.(Après le Grand Prix de Hongrie 2008)

Nombre de saisons en F1 : 2
Grands Prix disputés : 34
Victoires : 9
Points marqués : 203
Poles Positions : 13
Départ Première ligne : 16
Deuxième place en Grand Prix : 7
Troisième place en Grand Prix : 6
Meilleurs tours : 3
Podiums : 22
Hat-trick (Victoire/Pole position/Meilleur tour) : 3
Abandons : 2
Débuts en F1 : 2007 Grand Prix d'Australie, sur le circuit de Melbourne, le 18 mars 2007 - (Résultat : 3e)
Première victoire : 2007 Grand Prix du Canada, sur le Circuit Gilles Villeneuve, à Montréal, le 10 juin 2007
Première pole position : 2007 Grand Prix du Canada, sur le Circuit Gilles Villeneuve, à Montréal, le 9 juin 2007
Premier Hat Trick (Victoire/Pole position/Meilleur tour) : 2007 — Grand Prix du Japon, sur le circuit du Mont-Fuji, le 30 septembre 2007



Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Pole positions Victoires Meilleurs tours Podiums Dans les
points Abandons Points
inscrits Classement
2007 McLaren MP4-22 Mercedes V8 Bridgestone 17 6 4 2 12 15 1 109 2e
2008 McLaren MP4-23 Mercedes V8 Bridgestone 18 7 5 1 8 10 1 98 Champion


Victoires en Formule 1
# Année Manche Date Grand Prix Circuit Écurie Voiture
1 2007 06/17 10 juin 2007 Canada Montréal McLaren-Mercedes MP4-22
2 2007 07/17 17 juin 2007 États-Unis Indianapolis McLaren-Mercedes MP4-22
3 2007 11/17 5 août 2007 Hongrie Hungaroring McLaren-Mercedes MP4-22
4 2007 15/17 30 septembre 2007 Japon Mont-Fuji McLaren-Mercedes MP4-22
5 2008 01/18 16 mars 2008 Australie Albert Park McLaren-Mercedes MP4-23
6 2008 06/18 25 mai 2008 Monaco Monaco McLaren-Mercedes MP4-23
7 2008 09/18 6 juillet 2008 Grande-Bretagne Silverstone McLaren-Mercedes MP4-23
8 2008 10/18 20 juillet 2008 Allemagne Hockenheim McLaren-Mercedes MP4-23
9 2008 17/18 19 octobre 2008 Chine Shanghai McLaren-Mercedes MP4-23

Records
À l'issue du GP d'Espagne 2007, Hamilton est devenu le plus jeune pilote à mener le championnat du monde de F1.
Lewis Hamilton détient le record du plus grand nombre de podiums consécutifs réalisés par un pilote débutant. À l'issue du GP de Grande-Bretagne 2007, il a en effet décroché 9 podiums en 9 courses. Les records précédents appartenaient à Peter Arundell (2 podiums en 2 courses sur Lotus en 1964) et Giancarlo Baghetti (3 victoires en 3 courses en 1961 sur Ferrari). Dans le cas de Baghetti, une seule de ces trois courses comptait pour le championnat du monde de Formule 1. Hamilton est également le premier pilote à avoir inscrit des points lors de ses neuf premières courses.
À la fin de sa première saison (17 GP), Lewis Hamilton détient la meilleure moyenne de points marqués par Grand Prix (6,41), devant George Amick, (6,00), Michael Schumacher (5,50) et Juan Manuel Fangio (5,44). À noter qu'on attribue généralement la première position à Michael Schumacher, car George Amick n'a disputé qu'un seul Grand Prix.

Insultes racistes
Au début du mois de février 2008, lors d'essais privés sur le circuit de Catalogne à Barcelone en Espagne, Lewis Hamilton a été victime d'insultes à caractère racistes de la part de spectateurs, présentés comme étant des supporters de Fernando Alonso[5]. Après avoir menacé les autorités sportives espagnoles de sanctions (pouvant aller jusqu'à la suppression du calendrier des deux Grands Prix disputés en Espagne) si aucune mesure n'était prise pour empêcher que de tels faits se reproduisent[6], la FIA annoncera le lancement d'une vaste campagne anti-racisme intitulée Racing Against Racism[7]. Le Président de la FIA, Max Mosley, révélera par ailleurs qu'Hamilton avait déjà été victime d'insultes racistes fin 2007 à l'occasion du Grand Prix de Chine, et déjà en provenance de supporters espagnols de Fernando Alonso.

SOURCE: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20525
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEWIS HAMILTON CHAMPION 2008 , 2014-15-17

Message par Guylaine le Dim 2 Nov - 14:54:24

Palmarès par Grand Prix
Grands Prix Nb Victoire Pole position Meilleur tour Podium Points
Allemagne 1 1 1 0 1 10
Australie 2 1 1 0 2 16
Bahreïn 2 0 0 0 1 8
Belgique 2 0 1 0 1 11
Brésil 2 0 0 0 0 6
Canada 2 1 2 0 1 10
Chine 2 1 2 1 1 10
Espagne 2 0 0 0 2 14
Etats-Unis 1 1 1 0 1 10
Europe 2 0 0 0 1 8
France 2 0 0 0 1 6
Grande Bretagne 2 1 1 0 2 16
Hongrie 2 1 2 0 1 14
Italie 2 0 0 0 1 10
Japon 2 1 2 1 1 10
Malaisie 2 0 0 1 1 12
Monaco 2 1 0 0 2 18
Singapour 1 0 0 0 1 6
Turquie 2 0 0 0 1 12

SOURCE: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20525
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEWIS HAMILTON CHAMPION 2008 , 2014-15-17

Message par Guylaine le Lun 3 Nov - 19:41:08

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Lewis Hamilton à 23 ans est devenu le plus jeune champion du monde de F1Un titre qui s'est joué dans le dernier virage du dernier Grand Prix de la saison à Interlagos au Brésil.



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20525
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEWIS HAMILTON CHAMPION 2008 , 2014-15-17

Message par Guylaine le Lun 3 Nov - 19:42:50

F1 – GP du Brésil
Hamilton : « J’ai eu de la chance »La rédaction - RMC.fr, le 03/11/2008
Lewis Hamilton est devenu le plus jeune champion du monde à l'issue d'un Grand Prix du Brésil qui restera comme l'un des plus beaux dénouements de l'Histoire de la Formule 1.
Hamilton : "La course la plus intense et la plus difficile de toute ma vie..."
Massa : "Je sais maintenant comment gagner, comment perdre…"



Lewis Hamilton (nouveau champion du monde de Formule 1) :
« Je crois que je ne réalise pas encore. C'était la course la plus intense de toute ma vie, la plus difficile également. Je suis si reconnaissant à l'équipe qui m'a permis de vivre ça, à McLaren et à Mercedes-Benz pour m'avoir donné cette opportunité de réaliser mon rêve. Je voudrais remercier aussi ma famille, et tous les gens là-bas au pays. Les deux derniers tours de la course ont été terribles. Mon cœur était près d’exploser. Je ne sais même pas comment j’ai fait pour rester calme. C’est vrai que j’ai eu de la chance dans le dernier tour, et finalement je réalise mon rêve. »

Pour Ron Dennis, le président de McLaren, le sacre de Lewis Hamilton est largement mérité à la vue de ces deux dernières saisons :
« Si vous regardez les statistiques, il a été le pilote qui a inscrit ces deux dernières années le plus de points, il est celui qui a remporté le plus de victoires et qui est monté le plus souvent sur le podium. C’est tout simplement incroyable : il est le plus jeune champion du monde de l’histoire, et c’est seulement sa deuxième saison. Il lui reste tellement à accomplir. »

Si l'écurie McLaren-Mercedes était en fête, tout le Brésil était en deuil. Massa est en effet passé si près de son rêve, franchissant la ligne d’arrivée en vainqueur et en champion du monde. Malgré la déception, le petit pilote brésilien est resté digne :
« La course a simplement été parfaite. Nous avons tout réalisé de manière fantastique. Je suis très fier de cette course, de mon équipe, fier des gens qui m’entourent et qui me soutiennent énormément. Ils m’ont aidé bien plus que je n’aurais pu imaginer. Bien sûr, c’est un mélange de beaucoup d’émotions. Je sais maintenant comment gagner, comment perdre… Ce type de journée vous apprend énormément. C’est ainsi, c’est la course. Mais oui, je suis très ému. »
Maigre consolation, Ferrari a tout de même coiffé la couronne de champion du monde constructeurs
Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20525
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEWIS HAMILTON CHAMPION 2008 , 2014-15-17

Message par Invité le Mer 5 Nov - 16:02:05

C'est une immense joie, il mérite ce titre et j'espère bien qu'il en aura d'autres.

Mais l'an prochain, je voudrais voir Kubica, Kimi et Fernando se battre contre lui plutôt que Massa. Cool

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LEWIS HAMILTON CHAMPION 2008 , 2014-15-17

Message par Guylaine le Mer 5 Nov - 18:44:35

Ce serait plus méritoire en effet Very Happy



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20525
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEWIS HAMILTON CHAMPION 2008 , 2014-15-17

Message par Invité le Jeu 6 Nov - 16:36:41

Néanmoins si je n'aime pas Massa, je dois souligner qu'il a été sportif dans sa réaction, c'est déjà un bon point pour lui.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LEWIS HAMILTON CHAMPION 2008 , 2014-15-17

Message par Guylaine le Sam 8 Nov - 1:24:39

Oui d'autant qu'il a démontré des sentiments !



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20525
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEWIS HAMILTON CHAMPION 2008 , 2014-15-17

Message par Guylaine le Mar 6 Jan - 5:08:23

World Championships 1
Grand Prix Starts 35
Grand Prix Wins 9
Pole Positions 13
Nationality British
History
The 30th Formula One World Champion was the youngest ever, taking the title in the most dramatic fashion - approaching the last corner of the last lap of the last race of one of the most scintillating seasons in history. The sensational triumph of the sport's first black driver, in only his second year at the pinnacle of motorsport, was a welcome human interest story that focused unprecedented international attention on Formula One racing. His prodigious talent and pleasing personality made Lewis Hamilton an inspirational role model and ideal ambassador for his profession.

Lewis Carl Davidson Hamilton was born into a mixed race family on
7 January 1985, in Stevenage, a quiet English town north of London. His father Anthony, whose parents immigrated from Grenada in the West Indies in the 1950's, and his mother Carmen divorced when Lewis was about two years old. He lived with Carmen until he was 10 then moved in with Anthony, his wife Linda and their three-year-old son Nicolas. Remaining close to his mother, Lewis also formed a strong bond with his stepmother and credits them both with contributing to the caring, considerate side of his nature. He finds the cheerful bravery of his stepbrother, who suffers from cerebral palsy, inspirational. "I only have to think of Nic to feel motivated and put a smile on my face." His steely ambition and iron resolve come from the head of the family. "Even though he always told me to be courteous and polite, my focus and determination comes from, and has always been driven by, my dad."

Anthony Hamilton, his mentor and manager, worked day and night for years (at one time he held three different jobs) to further his son's racing career, which effectively began when eight-year-old Lewis was given a well-used go-kart that cost nearly as much as the family's modest monthly income. Soon the Hamiltons - Anthony, Linda, Nic and Lewis - were a fixture at karting events and the boy racer, wearing the familiar yellow helmet chosen by an anxious Anthony to better keep track of his speedy progress in crowded kart fields, began winning races and championships.

In 1995, a 10-year-old kart champion, wearing a borrowed suit and shoes, picked up two trophies at a motorsport awards ceremony in London. Brandishing an autograph book prepared by his father, he approached Ron Dennis, boss of the McLaren Mercedes Formula One team. "I said 'Hello Mr. Dennis, I'm Lewis Hamilton and one day I'd like to race for your team.' I asked him for his autograph and his phone number. He put them in my book and also wrote 'Call me in nine years.'"

The call was made just three years later and it was the Hamilton household's telephone that rang. It was Ron Dennis who presented Anthony with an offer to financially support his son's career for the foreseeable future, with the proviso that Lewis should keep working hard at school. Lewis: "I just went upstairs to my room and got on with my homework. It was so unbelievable. I struggled to take it in."

While the family's financial struggle was over it put extra pressure on McLaren's teenage protege to meet ever higher expectations. As well as having to respond to envious critics who claimed he should be winning all the time, given his funding, it was imperative that Lewis continually prove himself worthy of his benefactor's investment. The need to achieve undoubtedly accelerated his progress through motorsport's ranks. After winning eight championships in six years of kart racing, he went on to win three major single-seater titles, the most prestigious of which was the GP2 championship, where in 2006 he took five victories from 21 starts. But it was the young British charger's several spirited comeback performances, from the back of the pack to the podium, that particularly prompted McLaren to promote him to the Formula One team.

Certainly he was well prepared, though no one was prepared for the astonishing ease with which the precocious youngster stormed through the 2007 season. Consistently out-performing his celebrated team mate Fernando Alonso (who had won the first of his two driving titles, with Renault, when he was just 24), Lewis Hamilton barged onto the podium a dozen times, won four races, led the championship for five months and lost it by merely a single point in the final race to Ferrari's Kimi Raikkonen.

Their new recruit's dazzling debut was the only bright spot in a turbulent year for McLaren, whose two drivers became bitter adversaries. Their feud, exacerbated by Alonso's resentment of the British-based team's apparent focus on an English upstart he had presumed would be his understudy, culminated in the slighted Spaniard's angry departure from a team already troubled by a notorious 'spy scandal'. Found guilty of possessing Ferrari technical secrets, McLaren was fined $100 million and stripped of all its constructors' points.

On assuming the role of team leader in 2008 (when Alonso returned to Renault) the boy wonder became even more of a marked man. En route to carving out five victories and scything his way to the podium on six other occasions, he incurred the wrath of several overtaken rivals who accused him of arrogance and dangerous driving. Hamilton insisted his hard-earned self-belief was wrongly interpreted and that his driving was firm but fair. But it wasn't without flaw and a combination of miscues and mishaps meant the championship was far from a foregone conclusion prior to the final Grand Prix, in Brazil. There, if Hamilton failed to finish at least fifth, Ferrari's Felipe Massa could take the title by winning his home race.

The grand finale, on a serpentine Interlagos circuit made more treacherous by rain, produced arguably the most thrilling climax in the annals of any sport. Local hero Massa mastered the chaotic conditions perfectly, crossing the finish line first and scoring the points necessary to become champion - which he was for the
38.907 seconds that passed before his title rival took the chequered flag in the fifth place he needed to finish on top of the world. With this final flourish, having overtaken another car with about 300 meters to go, Lewis Hamilton, aged 23 years and 300 days, became the youngest World Champion.

"Shoot!" he exclaimed while celebrating tearfully with his nearest and dearest, among them his glamorous girlfriend Nicole Scherzinger, a singer with the Pussycat Dolls. "I'm ecstatic, very emotional, very thankful for my family, my team and everyone who has supported me in this fairy-tale story."

Text - Gerald Donaldson

Source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20525
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEWIS HAMILTON CHAMPION 2008 , 2014-15-17

Message par Guylaine le Lun 9 Fév - 10:03:50

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20525
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEWIS HAMILTON CHAMPION 2008 , 2014-15-17

Message par Guylaine le Mar 25 Nov - 23:41:12

Bravo à Lewis Hamilton pour son deuxième sacre qu'il a mérité avec panache .

LEWIS HAMILTON CHAMPION 2014 .



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20525
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

LEWIS HAMILTON CHAMPION 2008 , 2014-15-17

Message par Guylaine le Lun 20 Nov - 13:56:04

Lewis Carl Davidson Hamilton, né le 7 janvier 1985 à Stevenage dans le Hertfordshire en Angleterre, est un pilote automobile britannique, quadruple champion du monde de Formule 1 en 2008, 2014, 2015 et 2017 et recordman du nombre de pole positions.
Vainqueur du championnat de Formule 3 Euro Series en 2005 puis du championnat de GP2 Series 2006, il a effectué ses débuts en Formule 1 en 2007 au sein de l'écurie McLaren-Mercedes. En devenant vice-champion du monde dès sa première saison à 1 point de Kimi Räikkönen puis, le 2 novembre 2008, le plus jeune champion du monde de l'histoire de la Formule 1 (record battu par la suite par Sebastian Vettel), il s'est immédiatement imposé comme l'une des stars de la discipline. Il est le seul pilote de l'actuel plateau à avoir gagné des courses dans toutes les saisons qu'il a disputées, chez McLaren-Mercedes de 2007 à 2012, puis avec Mercedes depuis 2013.
En remportant sa trente-deuxième victoire au volant de la Mercedes W05, le 2 novembre 2014, à Austin, Lewis Hamilton devient le pilote britannique comptant le plus grand nombre de victoires en Formule 1. Le 23 novembre 2014, à l'arrivée de la dix-neuvième manche Abou Dabi, il remporte sa onzième victoire de l'année et devient le premier double champion du monde britannique depuis Jackie Stewart en 1971. Une année record où il totalise également 7 pole positions, 7 meilleurs tours et 495 tours en tête.
En remportant sa quarante-deuxième victoire à Sotchi le 11 octobre 2015, Lewis Hamilton dépasse Ayrton Senna au palmarès des vainqueurs de Grand Prix. Son dixième succès de la saison 2015 à Austin le 25 octobre lui permet de remporter son troisième titre mondial alors qu'il reste encore trois Grand Prix à disputer ; il rejoint Jack Brabham, Jackie Stewart, Niki Lauda, Nelson Piquet et Ayrton Senna, embellissant ses statistiques puisque outre ses dix victoires, il obtient onze pole positions pour porter son total à quarante-neuf, ne termine qu'une fois hors du podium et ne connaît qu'un abandon. Il participe par ailleurs aux nouveaux records de l'écurie Mercedes, qui accumule 12 doublés et 32 podiums au cours de cette saison 2015. Il ajoute 10 victoires supplémentaires à son palmarès en 2016 au cours d'une nouvelle saison record pour Mercedes, portant ainsi son total à 53, ce qui le place au deuxième rang du palmarès des vainqueurs de Grand Prix derrière Michael Schumacher, atteignant également les 61 pole positions avec 12 nouveaux départs en tête, mais il est battu de cinq points au championnat du monde des pilotes par son coéquipier Nico Rosberg.
En 2017, Hamilton a pour rival le pilote Ferrari Sebastian Vettel, qui mène de 14 points au championnat quand arrive la trêve estivale. Mais à partir du Grand Prix de Belgique, il se met à aligner les victoires, devient à Monza le recordman du nombre de pole positions, qu'il porte à 72 départs en tête, et parvient à être sacré pour la quatrième fois à deux courses de la fin, à l'arrivée du Grand Prix du Mexique. Il rejoint ainsi Alain Prost et Sebastian Vettel, les deux autres quadruples champions du monde, à un sacre de Juan Manuel Fangio et trois de Michael Schumacher. Il dépasse également Jackie Stewart pour devenir le meilleur pilote britannique de l'histoire.


2016 : vice-champion du monde, battu par son coéquipier Nico Rosberg


Une rivalité historique entre Lewis Hamilton (à gauche) et Nico Rosberg (à droite) chez Mercedes-Benz entre 2013 et 2016
Le pilote britannique réalise la pole position du Grand Prix inaugural de la saison 2016, en Australie mais, à cause d'un mauvais départ, se classe second lors de la course derrière son coéquipier. À Bahreïn, il rate une nouvelle fois son envol et termine troisième. Lors des deux Grands Prix suivants, Hamilton rencontre de nombreux problèmes techniques en qualification et en course ; il inscrit 24 points et accuse un retard de 43 points sur son coéquipier Nico Rosberg.


Lewis Hamilton au Grand Prix de Monaco 2016
À Barcelone, on assiste au premier double abandon de Mercedes depuis 2012, les deux pilotes s'accrochant au premier tour de course après que Nico Rosberg a dépassé Hamilton au départ. Il faut attendre Monaco pour assister à la première victoire, sous la pluie, du triple champion du monde qui profite d'un arrêt au stand raté de Red Bull Racing pour ravir la première place à Daniel Ricciardo.


Casse moteur de Lewis Hamilton au Grand Prix de Malaisie 2016 provoquant un tournant dans le championnat du monde des pilotes
Hamilton s'impose ensuite au Canada et dédie sa victoire à Mohamed Ali ; pour le Grand Prix d'Europe, sur le nouveau tracé de Bakou, il se classe cinquième après avoir connu de nombreux déboires techniques en course. Au Grand Prix d'Autriche, il s'élance de la pole position et domine la première partie de course avant de se faire doubler par son coéquipier sur une autre stratégie de course. Hamilton remonte ensuite sur Rosberg et tente un dépassement lors du dernier tour de course ; les deux pilotes s'accrochent, Hamilton remporte l'épreuve tandis que Rosberg, quatrième, jugé responsable de la collision écope d'une pénalité. À Silverstone, Mercedes déclare avoir établi de nouvelles règles pour leurs pilotes avec des sanctions en cas de nouvel accrochage. Lors de la course, Hamilton s'impose facilement devant son public alors que Rosberg cède sur tapis vert sa deuxième place à Max Verstappen en écopant d'une pénalité à cause d'un échange radio interdit. Hamilton s'impose ensuite à Budapest où il prend la tête du championnat du monde ; il accroît son avance la semaine suivante, en Allemagne, juste avant la trêve estivale, et compte 19 points d'avance sur son coéquipier.
À la reprise, au Grand Prix de Belgique, sur le circuit de Spa, Hamilton est pénalisé d'un recul de 55 places sur la grille de départ pour de multiples changements de composants moteur. Sûr de partir en dernière ligne il choisit de ne pas défendre ses chances en qualifications et ne passe pas la Q1. En course, aidé par l'accrochage du premier virage entre Max Verstappen, Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel et par la violente sortie de piste de Kevin Magnussen qui provoque un drapeau rouge, il remonte jusqu'à la troisième place et ne perd que 10 points au championnat sur le vainqueur Nico Rosberg. Au Grand Prix de Malaisie, alors qu'il mène la course avec une vingtaine de secondes d'avance sur Daniel Ricciardo, une casse moteur provoque son abandon, il compte désormais 23 points de retard sur son coéquipier qui réussit à prendre la troisième place. Lors du Grand Prix suivant au Japon, placé en première ligne aux côtés de son coéquipier, Hamilton rate son envol, perd sept places d'entrée, puis remonte jusqu'au troisième rang quand Rosberg l'emporte : l'écart passe à 33 points. Dès lors, le pilote allemand n'a plus qu'à assurer des deuxièmes places pour remporter son premier titre mondial. Et c'est ce qu'il va faire, tandis qu'Hamilton va s'imposer quatre fois.
Au Grand Prix des États-Unis, il obtient sa 58e pole position et bat le record d'Alain Prost en obtenant une pole position sur 23 circuits différents. Le dimanche, il remporte sa 50e victoire, devant son coéquipier à qui il reprend sept points dans la course au titre mondial. Au Mexique, il réalise la pole position et remporte sa 51e victoire, égalant ainsi Alain Prost au second rang du palmarès des vainqueurs de Grands Prix ; il revient à 19 points de Rosberg dans la course au titre mondial. Au Brésil, il réalise la pole position et remporte, sous la pluie, une course émaillée de deux drapeaux rouges et cinq sorties de la voiture de sécurité. En obtenant la 52e victoire de sa carrière, il pointe désormais à la seconde place des vainqueurs de Grands Prix, devant Alain Prost. Il pointe à 12 unités de Nico Rosberg au classement du championnat du monde. Malgré une victoire dans l'épreuve finale à Abu Dhabi, il ne peut empêcher Nico Rosberg d'aller chercher son unique titre de champion du monde.
2017 : quadruple champion du monde
Au début de la saison 2017, Lewis Hamilton doit faire face à de nouveaux défis, celui d'un nouveau coéquipier, Valtteri Bottas, et le retour sur le devant de la scène de Ferrari. Il obtient sa 62e pole position en devançant Sebastian Vettel en Australie et finit deuxième de l'épreuve après avoir réalisé son changement de pneus avant Vettel. En Chine, malgré une météo capricieuse, il réalise une nouvelle pole position, qu'il convertit en victoire, il est alors à égalité de points avec Vettel. À Bahreïn, Hamilton obtient le deuxième temps des qualifications, derrière son coéquipier ; après un départ mal maitrisé et une pénalité de cinq secondes pour avoir ralenti Daniel Ricciardo il se classe second de l'épreuve. En Russie après un weekend sans parvenir a trouver ses réglages, il termine quatrième en assistant à la première victoire de son coéquipier. Au Grand Prix d'Italie, en réalisant, sous la pluie, sa soixante-neuvième pole position depuis ses débuts (sa huitième de la saison), Hamilton devient le nouveau recordman de l'exercice en Formule 1, devant Michael Schumacher.
Cinquième sur la grille de départ du Grand Prix de Singapour, il profite de l'abandon sur un triple accrochage de Sebastian Vettel, Kimi Räikkönen et Max Verstappen qui étaient placés devant lui, pour prendre d'entrée la tête de l'épreuve et mener la course de bout en bout. Il obtient sa septième victoire de la saison, la soixantième de sa carrière et repousse Vettel à 28 points au classement du championnat pilotes. Deux semaines plus tard, en Malaisie, il réalise sa soixante-dixième pole position quand son principal rival s'élance de la dernière position sur la grille. Hamilton termine second de l'épreuve derrière Max Verstappen tandis que Vettel finit au pied du podium ; Hamilton compte dès lors 34 points d'avance sur l'Allemand. Une semaine plus tard, à Suzuka, il s'impose devant les Red Bull de Max Verstappen et Daniel Ricciardo tandis que Vettel abandonne ; il compte dès lors 59 points d'avance au championnat. En arrivant au États-Unis, Lewis Hamilton peut être sacré champion du monde en cas de victoire si Vettel ne fait pas mieux qu'une sixième place. Hamilton obtient sa 72e pole position et sa 117e première ligne, établissant un nouveau record de départs depuis la première ligne, anciennement détenu par Michael Schumacher. Hamilton triomphe pour la cinquième fois, en six éditions à Austin et compte 66 points d'avance sur son unique rival pour le titre qui finit deuxième. Grâce à ce succès et à la cinquième place de Valtteri Bottas, Mercedes remporte son quatrième titre consécutif de champion du monde des constructeurs. Au Mexique le 29 octobre, il marque les deux points de la neuvième place, son plus mauvais classement de la saison et se fait prendre un tour par le vainqueur Max Verstappen ; Sebastian Vettel ne terminant que quatrième, Hamilton célèbre son quatrième titre de champion du monde des pilotes ; il est le premier Britannique à accomplir cet exploit.

Tableau synthétique des victoires de Lewis Hamilton en Formule 1
no
Année
Manche
Date
Grand Prix
Circuit
Ecurie
Voiture
Position départ
Résumé
1
2007
6/17
10 juin 2007
Canada
Montréal
McLaren-Mercedes
MP4-22
Pole position
Résumé
2
2007
7/17
17 juin 2007
États-Unis
Indianapolis
McLaren-Mercedes
MP4-22
Pole position
Résumé
3
2007
11/17
5 août 2007
Hongrie
Hungaroring
McLaren-Mercedes
MP4-22
Pole position
Résumé
4
2007
15/17
30 septembre 2007
Japon
Mont-Fuji
McLaren-Mercedes
MP4-22
Pole position
Résumé
5
2008
1/18
16 mars 2008
Australie
Albert Park
McLaren-Mercedes
MP4-23
Pole position
Résumé
6
2008
6/18
25 mai 2008
Monaco
Monaco
McLaren-Mercedes
MP4-23
3e
Résumé
7
2008
9/18
6 juillet 2008
Grande-Bretagne
Silverstone
McLaren-Mercedes
MP4-23
4e
Résumé
8
2008
10/18
20 juillet 2008
Allemagne
Hockenheim
McLaren-Mercedes
MP4-23
Pole position
Résumé
9
2008
17/18
19 octobre 2008
Chine
Shanghai
McLaren-Mercedes
MP4-23
Pole position
Résumé
10
2009
10/17
26 juillet 2009
Hongrie
Hungaroring
McLaren-Mercedes
MP4-24
4e
Résumé
11
2009
14/17
27 septembre 2009
Singapour
Circuit urbain de Singapour
McLaren-Mercedes
MP4-24
Pole position
Résumé
12
2010
7/19
30 mai 2010
Turquie
Istanbul Park
McLaren-Mercedes
MP4-25
2e
Résumé
13
2010
8/19
13 juin 2010
Canada
Montréal
McLaren-Mercedes
MP4-25
Pole position
Résumé
14
2010
13/19
29 août 2010
Belgique
Spa-Francorchamps
McLaren-Mercedes
MP4-25
2e
Résumé
15
2011
3/19
17 avril 2011
Chine
Shanghai
McLaren-Mercedes
MP4-26
3e
Résumé
16
2011
10/19
24 juillet 2011
Allemagne
Nürburgring
McLaren-Mercedes
MP4-26
2e
Résumé
17
2011
18/19
13 novembre 2011
Abou Dabi
Yas Marina
McLaren-Mercedes
MP4-26
2e
Résumé
18
2012
7/20
10 juin 2012
Canada
Montréal
McLaren-Mercedes
MP4-27
2e
Résumé
19
2012
11/20
29 juillet 2012
Hongrie
Hungaroring
McLaren-Mercedes
MP4-27
Pole position
Résumé
20
2012
13/20
9 septembre 2012
Italie
Monza
McLaren-Mercedes
MP4-27
Pole position
Résumé
21
2012
19/20
18 novembre 2012
États-Unis
Austin
McLaren-Mercedes
MP4-27
2e
Résumé
22
2013
10/19
28 juillet 2013
Hongrie
Hungaroring
Mercedes
F1 W04
Pole position
Résumé
23
2014
2/19
30 mars 2014
Malaisie
Sepang
Mercedes
F1 W05
Pole position
Résumé
24
2014
3/19
6 avril 2014
Bahreïn
Sakhir
Mercedes
F1 W05
2e
Résumé
25
2014
4/19
20 avril 2014
Chine
Shanghai
Mercedes
F1 W05
Pole position
Résumé
26
2014
5/19
11 mai 2014
Espagne
Catalogne
Mercedes
F1 W05
Pole position
Résumé
27
2014
9/19
6 juillet 2014
Grande-Bretagne
Silverstone
Mercedes
F1 W05
6e
Résumé
28
2014
13/19
7 septembre 2014
Italie
Monza
Mercedes
F1 W05
Pole position
Résumé
29
2014
14/19
21 septembre 2014
Singapour
Circuit urbain de Singapour
Mercedes
F1 W05
Pole position
Résumé
30
2014
15/19
5 octobre 2014
Japon
Circuit de Suzuka
Mercedes
F1 W05
2e
Résumé
31
2014
16/19
12 octobre 2014
Russie
Sochi Autodrom
Mercedes
F1 W05
Pole position
Résumé
32
2014
17/19
2 novembre 2014
États-Unis
Austin
Mercedes
F1 W05
2e
Résumé
33
2014
19/19
23 novembre 2014
Abou Dabi
Yas Marina
Mercedes
F1 W05
2e
Résumé
34
2015
1/19
15 mars 2015
Australie
Albert Park
Mercedes
F1 W06
Pole position
Résumé
35
2015
3/19
12 avril 2015
Chine
Shanghai
Mercedes
F1 W06
Pole position
Résumé
36
2015
4/19
19 avril 2015
Bahreïn
Sakhir
Mercedes
F1 W06
Pole position
Résumé
37
2015
7/19
7 juin 2015
Canada
Montréal
Mercedes
F1 W06
Pole position
Résumé
38
2015
9/19
5 juillet 2015
Grande-Bretagne
Silverstone
Mercedes
F1 W06
Pole position
Résumé
39
2015
11/19
23 août 2015
Belgique
Spa-Francorchamps
Mercedes
F1 W06
Pole position
Résumé
40
2015
12/19
6 septembre 2015
Italie
Monza
Mercedes
F1 W06
Pole position
Résumé
41
2015
14/19
27 septembre 2015
Japon
Circuit de Suzuka
Mercedes
F1 W06
2e
Résumé
42
2015
15/19
11 octobre 2015
Russie
Circuit de Sochi
Mercedes
F1 W06
2e
Résumé
43
2015
16/19
25 octobre 2015
États-Unis
Austin
Mercedes
F1 W06
2e
Résumé
44
2016
6/21
29 mai 2016
Monaco
Monaco
Mercedes
F1 W07
3e
Résumé
45
2016
7/21
12 juin 2016
Canada
Montréal
Mercedes
F1 W07
Pole position
Résumé
46
2016
9/21
3 juillet 2016
Autriche
Spielberg
Mercedes
F1 W07
Pole position
Résumé
47
2016
10/21
11 juillet 2016
Grande-Bretagne
Silverstone
Mercedes
F1 W07
Pole position
Résumé
48
2016
11/21
24 juillet 2016
Hongrie
Hungaroring
Mercedes
F1 W07
2e
Résumé
49
2016
12/21
31 juillet 2016
Allemagne
Hockenheim
Mercedes
F1 W07
2e
Résumé
50
2016
18/21
23 octobre 2016
États-Unis
Austin
Mercedes
F1 W07
Pole position
Résumé
51
2016
19/21
30 octobre 2016
Mexique
Mexico
Mercedes
F1 W07
Pole position
Résumé
52
2016
20/21
13 novembre 2016
Brésil
São Paulo
Mercedes
F1 W07
Pole position
Résumé
53
2016
21/21
27 novembre 2016
Abou Dabi
Yas Marina
Mercedes
F1 W07
Pole position
Résumé
54
2017
2/20
9 avril 2017
Chine
Shanghai
Mercedes
F1 W08
Pole position
Résumé
55
2017
5/20
14 mai 2017
Espagne
Catalogne
Mercedes
F1 W08
Pole position
Résumé
56
2017
7/20
11 juin 2017
Canada
Montréal
Mercedes
F1 W08
Pole position
Résumé
57
2017
10/20
16 juillet 2017
Grande-Bretagne
Silverstone
Mercedes
F1 W08
Pole position
Résumé
58
2017
12/20
27 août 2017
Belgique
Spa-Francorchamps
Mercedes
F1 W08
Pole position
Résumé
59
2017
13/20
3 septembre 2017
Italie
Monza
Mercedes
F1 W08
Pole position
Résumé
60
2017
14/20
17 septembre 2017
Singapour
Singapour
Mercedes
F1 W08
5e
Résumé
61
2017
16/20
8 octobre 2017
Japon
Circuit de Suzuka
Mercedes
F1 W08
Pole position
Résumé
62
2017
17/20
22 octobre 2017
États-Unis
Austin
Mercedes
F1 W08
Pole position
Résumé

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



**********************
BONJOUR Invité PLAISIR DE TE VOIR !!!
Apprendre ce qu'était hier pour savoir aujourd'hui et faire demain... : HISTORIQUE F1.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MICHAEL SCHUMACHER est le Roi de la F1, jusqu'à preuve du contraire...Il est le plus grand de tous .Il est maintenant = LÉGENDE VIVANTE ...mais dans quelle conditon... ♥♥♥ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Guylaine
Administratrice fondatrice
Administratrice  fondatrice

Messages : 20525
Date d'inscription : 08/03/2008

http://histo.annuaire-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEWIS HAMILTON CHAMPION 2008 , 2014-15-17

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum