Gianpaolo Dallara

Aller en bas

Gianpaolo Dallara

Message par Modena49 le Sam 12 Juil - 0:16:54

Histoire
Gianpaolo Dallara (ingénieur chez Ferrari, puis chez Maserati, Lamborghini, De Tomaso) a fondé Dallara Automobili en 1972 à Varano Melegari, près de Parme (Italie).

Les premiers modèles sortis de ces usines furent des voitures de sport.


F3 et F3000
En 1978, il conçoit sa première F3. Les F3 Dallara remportent un grand nombre de championnats nationaux. Dans les années 1980, Dallara construit aussi des châssis de F3000.


La Formule 1
En 1988, le constructeur italien conçoit une F1 destinée à l'équipe BMS-Scuderia Italia de Beppe Luchini. Au Brésil, faute de temps, l'équipe avait aligné une F3000 améliorée, la 3087. La sanction est sans appel, Alex Caffi rate la pré-qualification avec un temps de 18"3 supérieur à celui de la pole réalisée par Ayrton Senna. La 188 (dessinée par Sergio Rinland) fait ses débuts au Grand Prix de Saint-Marin. L'écurie ne marque pas de point mais connaît quelques belles courses. Caffi est 7ème au Portugal et 8ème aux États-Unis et en Belgique.

Après ces débuts encourageant, Gianpaolo Dallara décide de dessiner lui-même la 189. Dès la troisième course (Monaco), Alex Caffi termine 4ème. Puis Andrea de Cesaris offre à l'équipe son premier podium au Canada. Lors du même GP, Caffi marque un autre point. Après la 7ème place de De Cesaris en Allemagne, Caffi se qualifie 3ème en Hongrie et termine à la porte des points. Mais, malgré de nouvelles 7ème (Espagne) et 9ème (Japon) places, s'en est fini des places marquantes pour la saison.

En 1990, c'est Christian Vanderpleyn (ex-Coloni) qui dessine la Dallara 190. De Cesaris décroche, en partie grâce aux pneus Pirelli, une magnifique 3ème place sur la grille de départ du Grand Prix d'ouverture à Phoenix. Dans le même temps, Gianni Morbidelli, qui remplace le titulaire Emanuele Pirro (victime d'une hépatite) rate sa qualification. En course, un embrayage défectueux arrête de Cesaris alors qu'il occupe la 5ème place. Le reste de la saison ne sera plus qu'une longue litanie de qualifications de seconde zone. De plus, un grand manque de fiabilité (6 arrivées en 31 départs) ne permet pas à l'écurie de marquer le moindre point. Les meilleurs résultats des Dallara 190 seront deux 10èmes places (Pirro en Hongrie et de Cesaris en Italie).

De grands changements surviennent pour 1991. Gianpaolo Dallara concocte une monoplace simple (la 191) autour du V10 Judd. De plus, Andrea de Cesaris est remplacé par le Finlandais JJ Lehto. A Imola, lors du 3ème GP de la saison, il termine sur la troisième marche du podium derrière les McLaren d'Ayrton Senna et Gerhard Berger. A Monaco, épreuve suivante, son équipier italien marque un point. Le reste de la saison sourira moins à l'écurie : quelques belles courses, mais des arrivées aux portes des points dans le meilleur des cas.

Tout semble aller pour le mieux à l'orée de la saison 1992. La Scuderia Italia décroche une fourniture de la part de Ferrari. C'est donc avec un V12 de Maranello dans le dos que Lehto et Pierluigi Martini débutent leur saison. Après une qualification ratée à Kyalami, les 192 se placent aux 7ème et 9ème places sur la grille de Mexico. Lehto termine 8ème. Il récidive au Brésil avant que Martini ne marque un point en Espagne. Le petit Italien récidive à Imola. Mais, c'en est fini des points pour BMS. Lehto et Martini collectionne le arrivées entre les 7ème et la 10ème places.

En fin de saison, Beppe Lucchini et Gianpaolo Dallara mettent un terme à leur collaboration. La Scuderia Italia alignera désormais des Lola.

Après l'aventure F1
A présent, le constructeur est présent en F3 (où il équipe la quasi totalité du marché avec le monopole sur les championnats espagnol et asiatique).

Depuis 1997, l'entreprise développe les châssis CART et IRL. Ceux-xi ont remporté les 500 Miles d'Indianapolis à six reprises.

En 2000, c'est elle qui a développé les véhicules de l'écurie Oreca alignés en endurance.

Depuis 2001, elle est chargée des châssis du championnat World Series by Renault.

En 2002, la Dallara-Judd de Mauro Baldi, Fredy Leinhard, Max Papis et Didier Theys remporte les 24 heures de Daytona.

Elle est également le fournisseur des plateaux GP2 et A1GP.

Palmarès
Vainqueur des F3 Euroseries depuis 2003
Champion d'Italie de F3 en 1980, de 1985 à 1989 et de 1991 à 2007
Champion d'Europe centrale de F3 de 1994 à 2005
Champion d'Allemagne de F3 1985, de 1993 à 2005, 2007
Champion de Grande-Bretagne de 1994 à 2007
Champion d'Autriche 1994 et de 1995 à 2007
Champion d'Espagne de 2001 à 2007
Champion de Finlande de F3 de 2000 à 2007
Champion de France de F3 1988, de 1992 à 2002
Champion de Grèce de F3 de 1998 à 2002
Champion de Scandinavie de 1997 à 2001
Champion de Norvège de F3 1999 et 2000
Champion de Pologne de F3 1995
Champion de Rép. tchèque de F3 de 1995 à 1997
Champion de Russie de F3 de 1998 à 2002
Champion de Suède de F3 de 1997 à 2000
Champion de Suisse de F3 de 1993 à 2007
Champion du Brésil de F3 1994
Champion d'Amérique du Sud de F3 de 1994 à 2007
Champion des Etats-Unis de F3 2002
Champion d'Asie de F3 de 2001 à 2007
Champion du Japon de F3 de 1995 à 2007
Champion d'Australie de F3 de 1999 à 2007
Vainqueur de la Coupe d'Europe de F3 1985 (Alex Caffi)
Vainqueur du F3 Eurochallenge 1988 (Eric Cheli)
Vainqueur de la Coupe d'Europe de F3 de 1989 à 2004
Vainqueur de Grand Prix de Macao de F3 en 1988 et de 1993 à 2007
Vainqueur des Masters de F3 de 1993 à 2007
Vainqueur du Grand Prix de Monaco de F3 1988, 1990 et de 1993 à 1997
sourceencyclopédielibre



**********************
Je n'ai jamais été un grand constructeur .
Je n'ai jamais rêvé de l'être.
Je reste un artisan provincial.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Modena49
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE
ADMINISTRATEUR ÉMÉRITE

Messages : 24968
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum